Voyager en tant que femme ? Plein de questions, quelques yeux ronds, certains tabous et beaucoup de préjugés. Surtout concernant la sécurité ou l’insécurité : voyager pour une femme, c’est dangereux ! Une voyageuse solitaire ? Complètement insensé ! Pourquoi entendons-nous encore ce genre réaction ? Pourquoi le voyage au féminin est-il toujours au coeur d’un débat séculaire… et surtout pourquoi il est grand temps que les mentalités évoluent : c’est de tout cela que je souhaite vous parler ici !

Femme et voyage : bon ménage ?

Au XXIe siècle, voyager en tant que femme a encore l’air de surprendre certains. Le par défaut dans l’imaginaire collectif, c’est encore et toujours le voyageur au masculin. Conjugué au féminin, ce mot plein d’aventures et de découvertes se retrouve soudain empreint d’une aura d’originalité et même d’insécurité. Voyageuse ?…

Et pourtant !

Voyageuse des temps modernes : révélations

Et pourtant, selon de nombreuses statistiques, il y aurait sur les routes plus de voyageuses que de voyageurs : beaucoup voyagent en couple et beaucoup également voyagent seules ou entre filles (plus que leurs homologues masculins). Surprenant non ?

Alors pourquoi tout ce bruit autour des voyageuses ? Pourquoi tant d’interrogations, de craintes voire de farouches oppositions ?

Les modèles masculins de grands voyageurs et aventuriers ne manquent pas, que ce soit au cinéma ou dans les livres, alors que les grandes voyageuses sont souvent méconnues du grand public. Pourtant elles existent ! Les exemples ne manquent pas :

Alexandra David-Néel, Sarah Marquis, Sylvia Earle, Jessica Watson, Junko Tabei, Ann Bancroft, Amelia Earhart, Clärenore Stinnes, Sonia Poussin, Wanda Rutkiewicz, Gerlinde Kaltenbrunner, Amy Johnson, Susan Butcher… et beaucoup d’autres encore !

Dans cet article, je voudrais parler de ce point central autour des appréhensions et clichés concernant le voyage au féminin : la sécurité. Dans un prochain article, je tâcherai de répondre aux questions qui m’ont été posées, via le blog et aussi lors de mes rencontres, concernant le voyage en tant que femme avec tout ce que ça implique dans la vie concrète d’une voyageuse : contraception, menstruation, épilation… et d’autres mots en « tion » si vous avez de nouvelles questions !

Pourquoi focalise-t-on sur la sécurité de la voyageuse ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, j’aimerais qu’on se pose une question qui peut paraitre simple, anodine, voire stupide au premier abord :

Pourquoi se focalise-t-on sur la sécurité des femmes en voyage ?

Pourquoi plus que pour les hommes ? Et pourquoi est-ce spécifiquement le problème de l’insécurité qui revient au-devant de la scène dès qu’on parle voyage au féminin ? Si l’on creuse un peu, on se rend compte que ces questions dépassent le cadre du voyage et concerne la représentation de la femme dans la société, mais aussi son éducation, la différence des genres…

Oui, certains vont me voir venir avec mes gros sabots de féministe, mais que vous soyez convaincus ou non de la nécessité de réfléchir et d’agir sur l’inégalité des genres, j’aimerais que vous regardiez cette vidéo avant de poursuivre : « To raise brave girls, encourage adventure » (Pour élever des filles courageuses, encourager l’aventure), conférence donnée par Caroline Paul lors du TEDWomen en 2016.

Nous élevons nos filles pour être timides, voire impuissantes, et cela commence quand nous les mettons en garde contre les risques physiques. La peur que nous apprenons et les expériences que nous n’accomplissons pas restent avec nous quand nous devenons des femmes et modèlent toutes ces choses auxquelles nous faisons face et essayons de faire : notre hésitation à prendre la parole, notre déférence afin que nous puissions être aimées et notre manque de confiance dans nos propres décisions.

L’éducation des enfants produit des garçons courageux et des petites filles sages et parfaites, des filles qui n’osent pas prendre de risques, des filles à qui l’on dit que prendre des risques est trop dangereux pour elles. Si le sujet vous intéresse, je vous conseille de regarder également cette conférence TED de 2016 de Reshma Saujani « Teach girls bravery, not perfection » (Apprenez aux filles la bravoure, pas la perfection).

Voyageuse et (in)sécurité

Maintenant que nous avons un peu démystifié ce besoin de sécurité associé aux voyageuses, parlons plus concrètement : qu’en est-il de la sécurité en voyage ?

Voyager 100% sans danger, cela n’existe pas. Tout comme vivre avec 100% de sécurité est une dangereuse utopie. De la même manière que marcher dans sa propre capitale n’est pas sans risque, parcourir les routes du monde peut comporter certains dangers potentiels. Personnellement, le seul endroit au monde où je me suis fait voler et agresser, c’est précisément dans ma capitale, la ville où je vis !

Nous conservons une sorte d’illusion primaire selon laquelle rien ne peut nous arriver chez nous, et qu’à l’inverse, l’inconnu, l’étranger (et par extension « les étrangers ») est source de menaces et de dangers.

Mais soyons clairs : c’est un mythe !

Un mythe vieux comme le monde. Comme tout stéréotype, il a son utilité : garder l’esprit alerte, être conscient des risques dans un environnement nouveau… et à l’inverse ne pas être sur ses gardes 24h/24 lorsque l’on est chez soi, ce qui serait nerveusement épuisant.

Et comme pour tout mythe, il est bon d’en comprendre l’origine, l’utilité… et de s’en distancier. Prendre conscience des clichés permet d’aller plus loin. Dans ce cas-ci, de laisser tomber cette peur irrationnelle, comme celle du monstre caché sous le lit lorsque nous étions enfants.

À nouveau, je ne dis pas que voyager est sans risque, mais ce risque est à relativiser. Et certaines bonnes attitudes permettent de prévenir beaucoup de ces risques. J’en parle plus longuement dans un article sur les clichés sur l’insécurité en Amérique du Sud.

Voyageuse solo

Si voyager seul en tant qu’homme soulève parfois quelques sourcils, le « voyager seule », au féminin, accueille des moues tantôt apeurées, tantôt consternées. La femme garde encore cette image de petit oiseau apeuré, de frêle petite chose à protéger. Il serait peut-être temps de changer ces vieux disques rayés !

Cela me rappelle ce récit de voyage « Comment voyager seule quand on est petite, blonde et aventureuse » et ce passage :

Comme si une femme seule était forcément une proie facile à échanger contre une poignée de chameaux, donner en offrande à quelques dieux ou manger toute crue comme un sushi. Pour les personnes qui ont l’habitude de voyager, c’est pourtant maintenant d’une banalité évidente. (Katia Astafieff)

De quoi revoir un peu l’image de « la voyageuse »… car elle n’existe pas au singulier ! Il y a autant de voyageuses que de styles de voyages, de rêves et de personnalités derrière ces projets.

Et de quoi également « démarginaliser » ce statut de voyageuse solo, car, même si ce n’est pas mon cas, beaucoup de voyageuses voyagent en solo. Les exemples pullulent sur les routes et se reflètent dans de nombreux blogs voyages comme ceux de Corinne, Aline, Lucie, Audrey, Marie-JulieAnnick-MarieJenniferRachel, MélissaJenny, Sarah, Aude… et beaucoup d’autres !

PS: Ce n’est pas parce qu’on part seule qu’on voyage seule tout le long ! Le voyage est l’occasion de faire des rencontres et de partager des bouts de chemin… Il ne faut pas avoir peur de se lancer !

Voyageuses : j’attends vos questions !

J’espère que ce premier article sur le sujet du voyage au féminin vous a plu. J’ai commencé à écrire en souhaitant répondre aux questions pratiques que j’ai reçues depuis que j’ai commencé ce blog… et puis je me suis rendu compte que je ne pouvais pas y répondre sans prendre cet espace de parole pour partager ce message : les femmes sont tout aussi courageuses, fortes, intelligentes, créatives… que les hommes. C’est normal de voyager, quel que soit son sexe : le voyage ne devrait pas être une question genre ! J’espère que d’ici quelques années, les articles comme celui-ci seront totalement désuets…

N’hésitez pas à me partager vos réactions dans les commentaires. Et si vous avez des questions spécifiques sur les voyageuses (par exemple concernant la contraception, les menstruations, l’épilation… ou que sais-je !), envoyez-les-moi via les commentaires. J’y répondrai dans un prochain article plus pratique sur le voyage au féminin.

Les articles d’informations pratiques pour répondre à vos questions sont sortis !

Voyager en tant que femme : en pratique – pour tout ce qui concerne la contraception et les menstruations ;

et Voyager en tant que femme : en pratique (partie 2) – pour tout ce qui touche à l’épilation, au soutien-gorge, à l’hygiène et à la beauté.

voyageuse, femme, voyager
Voyager en tant que femme (©Jude Beck)

11 commentaires

  1. Sympa cet article!
    J’attends avec impatience celui sur… l’épilation! (et toutes les questions pratiques sur le voyage au féminin)

    Répondre
    • Merci Audrey pour ton message 🙂

      Je prends note, je parlerai de l’épilation dans l’article sur les conseils pratiques pour voyage uses (qui devrait sortir d’ici quelques semaines).
      N’hésite pas d’ici là si d’autres questions te viennent 🙂
      Et n’hésite pas à t’abonner (via la Newsletter et/ou Facebook par exemple) pour ne pas manquer la sortie de l’article.
      Au plaisir d’échanger dans de futurs commentaires !

      Répondre
      • Oui, je suis abonnée sur Facebook donc je serai avertie!
        La contraception et les menstruations m’intéressent aussi, et d’une manière générale, l’hygiène. Comment faire si, parfois, en cours de voyage, il n’y a pas de douche?

      • Super 🙂
        Merci pour tes nouvelles questions, j’en prends bonne note ! ^^

  2. Et quel sujet ! Mon blog a lui vu le jour sous cet angle spécifique du voyage solo en tant que femme. C’est un très bel article, extrêmement bien écrit une fois de plus, avec les bons mots. Une vraie plume cette Amandine ! A bientôt pour l’article suite.

    Répondre
    • Merci Marelune pour ton message (y)
      Super que tu t’y retrouves et que cela corresponde à ta philosophie de voyage et celle de ton blog 🙂
      A bientôt! (et n’hésite pas si des questions et/ou sujets précis t’intéressent sur le voyager pratique au féminin à les poster ici en commentaires)

      Répondre
  3. Ahah et quand t’es une meuf d’1m50 et 40 kg ça fait encore plus flipper les gens (bon pas moi, parce que bon, j’ai un peu l’habitude d’avoir l’air d’avoir 12 ans et demi).
    J’adore ton article ! Comme d’habitude d’ailleurs !

    Répondre
    • Ahah, j’imagine ! 😉 L’apparence peut renforcer encore cette idée de femme fragile… ça peut être usant de devoir se défendre de ce stéréotype sans arrêt !
      En tout cas, merci Stéphanie pour ton partage d’expérience et ton gentil message qui me touche beaucoup ^^
      Au plaisir d’échanger dans de futurs commentaires !

      Répondre
  4. Bonjour, j’admire bcp votre travail.
    Voyager toute l’année en couple vous oblige à faire des sacrifices. Songez-vous dans un avenir proche faire des voyages en famille ?

    Répondre
  5. Merci pour la citation amandine ! ??

    Il manque quand même un pilier à ta liste de blogueuse : Adeline !

    Répondre
    • Avec plaisir Jenny ! 😉
      Et oui, merci, tu as raison : Adeline est une belle référence en la matière (pour ceux qui lisent ce commentaire mais ne connaissent pas : http://www.voyagesetc.fr).

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest