Un sac sur le dos
Amandine

Découvrir le Japon en fait rêver plus d’un. Et l’un des meilleurs moyens de le faire, c’est de voyager en train ! Cela tombe bien, j’ai toujours raffolé des pérégrinations sur rails…

Voir défiler le Japon derrière ma fenêtre

Depuis ma fenêtre, je me perds dans l’observation des paysages qui ne cessent de défiler. Du bleu de la mer au vert des montagnes boisées, le décor change avec douceur et volupté. Confortablement lovée dans mon siège, c’est un spectacle à grande vitesse qui s’offre à moi.

Je n’ai pas vécu deux trajets les mêmes, que ce soit pour ce qui se passe d’un côté ou de l’autre de la vitre. Des tranches de vie à décrypter. L’accompagnateur de train qui se retourne pour saluer en quittant la voiture. Les lycéennes en jupe plissée riant derrière leur smartphone décoré d’oreilles de chat. Les hommes d’affaires dormant comme des petits garçons. Manger un ekiben pour patienter lors des plus longs trajets…

Voyager en train, c’est passer d’un véhicule hyper moderne, véritable fusée terrestre, à un petit train de montagne, comme tout droit sortit d’un tableau suisse, en passant par de vieux trains grisâtres aux sièges chauffants. C’est aussi faire des rencontres, avec d’autres voyageurs remplis d’espoirs et de rêves à la rencontre de ce pays fascinant, et avec des Japonais qui n’ont pas toujours les mots pour communiquer en anglais, mais bien le sourire et la générosité. Comme cette femme debout dans le train près de nous qui, sans raison, s’est mise à faire deux figurines en origami et nous les a offerts.

Durant notre séjour de 3 semaines au Japon, nous avons voyagé en train à travers une partie du pays et n’avons jamais vécu deux voyages identiques. Toujours quelque chose de neuf à se mettre sous l’iris…

Voyager en train au Japon, c’est facile !

Commençons tout de suite par là, car vous avez été très nombreux sur les réseaux sociaux à nous poser la question.

Oui, voyager en train au Japon, c’est facile !

Avant le départ, nos proches et les articles que nous avions pu lire sur Internet nous mettaient en garde : voyager au Japon, ce n’est pas évident. Au problème de la langue vient s’ajouter celui de l’écriture et du budget…

Pourtant, c’est sans doute le pays en Asie où nous avons voyagé le plus aisément ! Sans aucun doute, notre rythme détendu et la Pocket Wifi qui nous accompagnait ne sont pas étrangers à cette aisance. Mais même sans cela, voyager au Japon, ce n’est pas compliqué !

Arrivée du Shinkansen en gare de Tokyo

Comme sur des rails

Quel plaisir de voyager en train au Japon ! Tout est organisé, confortable, ponctuel… et propre ! Oui, c’est important et tellement différent de ce qu’on voit souvent chez nous et ailleurs.

L’on peut facilement trouver les horaires en ligne et/ou sur les panneaux d’affichage dans les bureaux de vente de tickets (ou les trajets sont toujours écrits en japonais et souvent traduits en anglais par intermittence). Et en cas de doute, le personnel de train est toujours d’une amabilité sans limite, patient et prêt à aider. Un vrai plaisir !

Et partout, il y a de quoi boire (les distributeurs étant répartis à travers tout le pays tous les 100 mètres environ !), de quoi manger et aussi des toilettes propres et gratuites. Et petit bonus : comme il est interdit de fumer dans les lieux publics, les quais des gares ne sont pas envahis d’odeur de tabac.

À l’intérieur d’un Shinkansen

Voyager au Japon : les options

Pour se déplacer au Japon, il n’y a bien sûr pas que le train. Trois grandes options s’offrent aux voyageurs.

  1. Des vols internes peuvent être une bonne solution pour des moyennes à longues distances. Il existe des vols assez abordables.
  2. Des bus (de jour et de nuit) existent également : une solution moins rapide que le train, mais généralement plus économique.
  3. Et finalement, le train : moyen souvent privilégié tant par les Japonais que les touristes pour l’efficacité et l’étendue du réseau ferroviaire.
Le Shinkansen, un train à grande vitesse

Comment voyager en train au Japon : le Japan Rail Pass

Ticket simple, Japan Rail Pass ou Pass Régional ?

Les transports au Japon sont réputés chers. En réalité, leur prix est assez équivalent à ceux pratiqués chez nous pour une distance ou un temps similaire… Mais dans tous les cas, cela reste un budget conséquent à prévoir. Voyager en train en ne prenant que des « tickets simples » n’est pas le plus intéressant économiquement parlant.

La solution la plus courante : prendre un Japan Rail Pass (JR Pass).

La question que nous nous sommes posée, particulièrement après la lecture de cet article : faut-il acheter un Japan Rail Pass ?

Le JR Pass est surtout intéressant si l’on bouge beaucoup, vite et loin. Par exemple si vous comptez rester une semaine à Kyoto ou Tokyo pour découvrir la ville, avoir un JR Pass à ce moment-là serait du gaspillage.

La solution du Pass Régional peut être intéressante si vous comptez sillonner une zone limitée du territoire. Il en existe pour différentes régions : JR Pass Kansai, Hokkaido, Sanyo, Kyushu…

Le JR Pass reste donc une solution facile et efficace pour les voyageurs qui souhaitent se déplacer beaucoup à travers une grande zone du Japon. Nous ne nous sommes donc pas tellement posé la question de « faut-il prendre un JR Pass ? », mais plutôt « à partir de quand l’activer ? ».

Nous avons opté pour un JR Pass d’une semaine sur les 3 semaines de notre voyage au Japon, afin de rester quelques jours à Tokyo à l’arrivée et au départ, et de nous poser une semaine à Kyoto.

Remarques

Avec le JR Pass, le voyageur a accès à la majorité du réseau ferroviaire, mais certains trains échappent tout de même à la règle.

Pour les trains Shinkansen (train à grande vitesse), il existe des voitures réservées (shitei seki) et des voitures non réservées (jiyu-seki). Les tickets pour réserver votre place sont en vente aux guichets JR de chaque gare. Les Shinkansen Nozomi ne font pas partie du JR Pass.

4 choses à savoir sur le JR Pass

  1. Il faut l’acheter avant d’aller au Japon !
  2. Il faut être un touriste étranger pour y avoir droit.
  3. Il peut être acheté au plus tôt 3 mois à l’avance.
  4. Il doit être échangé et activé au Japon dans certaines gares JR.
Nos Japan Rail Pass

Notre itinéraire en train au Japon

À titre d’exemple, voici l’itinéraire que nous avons suivi avec notre JR Pass, activé à Kyoto :

Gare déserte sur l’ile de Shikoku

Mes 5 paysages préférés du Japon en train

  1. entre Tokyo et Kyoto, apercevoir le mont Fuji
  2. entre Okayama et Awa Ikeda, traverser un pont au-dessus de la mer et admirer les petites iles
  3. entre Awa Ikeda et Oboke, monter pour la première fois dans un « petit train » et rouler dans un décor d’un autre temps
  4. entre Atami et Kawazu, rouler au bord de mer et apercevoir les premiers cerisiers en fleur
  5. entre Hakone et Gora, se croire dans un parc d’attractions avec ses nombreux tunnels et ponts, entre la roche moussue et la vue sur les montagnes
Les premières fleurs des cerisiers

Vous retrouverez d’ailleurs certains de ces paysages dans notre vidéo de voyage « Douceur du Japon ».

Bonnes adresses

Vivre le Japon

Pour réserver notre JR Pass, nous sommes passés par l’agence Vivre le Japon, que nous vous recommandons pour la qualité et la rapidité de son service. Des « travel angels » assistent les voyageurs avant et pendant le voyage, répondant à aux questions en ligne et par téléphone.

Plus d’informations également sur le site de l’Office du Tourisme du Japon

Voyager en train au Japon : toute une aventure

Ce voyage au Japon aura été un voyage inoubliable, dépassant haut la main mes attentes, pourtant nombreuses, pourtant paradoxales. J’avais envie de grandiose, d’intime, de moderne, de tradition, d’extravaguant, d’élégant, de nature… Et toutes mes envies ont été comblées !

Et ces heures passées à regarder défiler le paysage depuis une fenêtre de train y sont surement pour quelque chose…

Petits trains à Kyoto

En partenariat avec Vivre le Japon.

, , , , , , ,

Commentaires

  1. Coucou vous deux !

    Quand je lis votre article ça me remet dans le bain et je vois les images défiler dans ma tête. J’adore contempler les choses et les paysages.
    Tout est facile là-bas pour voyager et même pour l’argent on a eu aucun soucis.
    Les commentaires disaient souvent que c’était assez mal fait les distributeurs de billets. Nous avons trouvé ça tout à fait normal.
    Et pour les poubelles aussi, alors même si on en trouve pas à tout les coins de rues comme en France, il suffit juste de se rendre dans un magasin et y déposer nos détritus.

    Et vous avez dormi dans quels types de logement la plupart du temps ?
    Et lequel a été votre préféré ?
    Et vous prévoyez d’y retourner quand ?

    • Merci pour ton message Line 🙂
      Nous avons également été positivement surpris concernant toutes ces « difficultés touristiques » habituellement véhiculées autour du Japon. Vraiment aucun souci ! Mais j’en reparlerai plus en détail dans un prochain article pour rassurer ceux qui ont besoin de l’être 😉

      Nous avons alterner les types d’hébergement, de la location de maison à celle d’appartement en passant par les chambres traditionnelles et les ryokan. Un bel échantillon (et beaucoup de nuit sur un futon 😉 !). L’expérience du ryokan reste vraiment à part dans ce séjour… J’en reparlerai plus longuement dans un prochain article : tant à en dire !

      Quand est-ce qu’on y retourne ? C’est une question que nous nous posons à peu près depuis notre deuxième jour au Japon ! 😉 Pas encore de date de fixé (sans doute pas pour dans les mois qui viennent)… Mais c’est sûr de sûr : nous y retournerons ! Un coup de cœur d’une intensité inattendue !

      • Ah oui les ryokan c’est aussi ce qu’on avait adoré !

        Vous avez testé aussi les bains de sources chaudes (onsen) ?

        Et pour la nourriture, bizarrement on ne s’est pas jetés sur les sushis en premier mais les ramens et autres plats à base de porc pané.
        Et les sushis en dernier 🙂

      • Oui, on a testé les onsen et sento : et on a adoré ! 😀 J’en parlerai aussi prochainement sur le blog, avec des anecdotes de voyage bien drôles ! 😉

        ET coup de cœur pour la gastronomie japonaise et sa variété ! J’adore les sushis et je dois dire qu’on s’est fait plaisir 😉 Mais je me suis également régalée avec les ramen que je trouve très réconfortants 🙂

  2. Question gastronomie ils sont forts oui.

    Tout est bon et le thé matcha à toute les sauces ouiiiii je vote encore oui 🙂

    Je ne sais pas pour vous mais au Japon j’ai été atteinte du syndrome de la mignonnerie. Je criais tout le temps « mignoooon » quasiment partout où on allait et où on se promenait.
    Mon chéri, en revanche a failli faire une overdose ????

    J’attends avec impatience de lire vos anecdotes ?

    • Ahah, je me reconnais un peu dans ce syndrome de la mignonnerie 😉 J’en parle un petit peu entre les lignes dans l’article sur Tokyo, mais je parlerai plus de mes impressions dans un prochain article qui devrait sortir la semaine prochaine si je travaille bien 😉

  3. Aie aie aie ça me donne encore plus envie d’y aller car avec ces mines de bons renseignements ! Je me calquerai sur votre voyage. Bon, je voyage seule alors c’est toujours le prix des logements qui coince, mais je prendrai les capsules hôtels : je ne suis pas claustrophobe pour ce genre de trucs ! Hâte de lire la suite ☺

    • Nous n’avons pas testé les hôtels capsule (trop claustrophobes pour cela !), mais il y a pas mal de possibilités de ce côté-là ^^ On parlera dans un prochain article des informations pratiques et conseils pour voyager au Japon (dont hébergement, budget &co)… A suivre !

  4. Bonjour,

    Voici mes questions :

    – Pocket WiFi : Mon logeur m’en a parlé; je croyais que c’était seulement pour avoir la WiFi dans la rue… Quelles sont les autres applications possibles ?

    – Y a-t-il une application pour se diriger dans Tokyo et Kyoto ou est-ce qu’à l’Office du Tourisme de Tokyo, ils vont te donner le nécessaire ?

    – Je pars seule et l’an dernier, je me suis cassée la jambe en Grèce et j’étais bien contente d’avoir mon téléphone pour régler tous les problèmes de rapatriement. Du coup, je suis prudente maintenant. Mon fournisseur est Orange. Que me conseillez-vous de faire ? Sur mon portable, j’ai Skype et Whatsapp mais si je change, je n’aurai plus tout cela. Je suis un peu perdue…

    Pour les onsens, je viens comme je suis ? Tongs et maillot de bain inutiles ? Mais un savon quand-même ? Une autre serviette pour se sécher?

    Merci de répondre à mes questions

    • Bonjour Odile,

      Pour la Pocket WiFi, elle sert à avoir une connexion WiFi sur tout tes appareils, et économise la batterie de ton téléphone, car la 4G ça consomme plus de batterie sur un téléphone qu’en WiFi.

      Pour une application, je te conseille… Google Maps ! Il te donne les horaires, les prix…

      Pour ce qui est de ton opérateur, aucune idée, déjà parce que nous ne connaissons rien au niveau de la France à ce sujet, et aussi parce que c’est spécifique à ton opérateur, lequel je te conseille de contacter pour répondre à tes questions 🙂

      Pour les onsens, n’apporte rien, tout sera là (et jamais de maillot !).

      Bonne journée !

  5. Hello,
    Moi aussi j’avais adoré les trains au Japon : leur modernité, leur ponctualité à toute épreuve, leur propreté hallucinante. Et je confirme c’est simple de se déplacer en train !

    • Merci pour ton partage d’expérience Nath’ 🙂
      Non, ce n’est vraiment pas (si) compliqué, contrairement à ce que l’on nous fait croire souvent… et puis c’est si agréable ! On y retournerait bien, là maintenant ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour récolter des informations de votre navigateur, et rendues anonymes, á des fins de statistiques via le service Google Analytics.