Un an de voyage ? Dans les sacs d’Un sac sur le dos

Partir un an en voyage … de quoi en faire rêver plus d’un ! Mais derrière ce beau projet que nous avons débuté voilà une bonne semaine, nous recevons beaucoup de questions de nos proches et lecteurs. Deux thématiques sont récurrentes : le budget et le sac.

Qu’emporter pour un an de voyage ? Comment choisir son matériel ? Faut-il prévoir l’ensemble de ses besoins en vêtements, santé, informatique … pour une année ? Toutes des questions auxquelles nous allons essayer de répondre en vous dévoilant le contenu de nos sacs.

Préparer son sac pour une année sabbatique

Préparer son sac est une grande étape dans les préparatifs pour une année de voyage. Partir en vacances de quelques semaines ou pour une année, ce n’est pas la même chose ! Et cela se ressent particulièrement lors des préparatifs. Si les questions peuvent être sensiblement les mêmes, l’attention portée derrière sera sans doute plus grande.

Quel sac prendre pour un an de voyage ?

Avant de se demander que mettre dans son sac, vient logiquement la question de quel sac prendre. Vous vous en doutez, j’ai un faible pour les sacs à dos ! Pour vous aider dans votre choix, plusieurs points sont importants dans votre réflexion :

  • Quels sont mes besoins, mon style de déplacement… ?
  • Quel type de sac : sac à dos, valise à roulettes … ?
  • Quelle taille de sac ?
  • Quels sont les points essentiels à vérifier avant l’achat : étanchéité/housse de pluie, ouverture facile du sac, nombre de compartiments, confort … ?

Pour plus d’informations, lire les articles : « Comment bien choisir son sac à dos ? » et « Comment (bien) faire son sac ».

Après avoir testé plusieurs sacs Osprey (notamment lors de notre voyage d’un mois au Cambodge), nous avons opté pour les modèles pour le Aerial 55 et le Aether 60. Nous vous parlerons en détail de ses sacs prochainement.

À côté de nos deux grands sacs, nous avons chacun un plus petit sac, pour garder les affaires les plus précieuses lors de nos gros déplacements, et pour partir en expédition à la journée.

Que prendre dans son sac ?

En un an de voyage, les pays traversés seront nombreux et variés, tout comme le style de paysages et de climats : côte, désert, montagne, jungle … Comment prévoir de quoi se vêtir pour des températures pouvant aller de 45 °C à -25 °C (par exemple dans le désert d’Atacama).

Avant toute chose : relativiser ! Cette relativisation peut se faire à deux niveaux :

  1. les habitants des pays que l’on visite doivent eux aussi se vêtir : il est possible de trouver des vêtements sur place, adaptés au climat
  2. il est impossible de penser à tout : parce que la vie est pleine de surprises, les voyages pleins d’imprévus … et la mémoire humaine, limitée !

Bref : lâchez prise !

Ensuite, savoir si l’on prend plutôt le vieux t-shirt fétiche ou le dernier équipement technique … Les deux options se valent. Tout dépend de votre style, vos besoins … et votre budget. Mais lorsque vous pensez à vos dépenses, voyez également les implications à plus long terme : un vieux pantalon aura beaucoup de chances de vous lâcher en cours de voyage (et devra donc être remplacé), là où un équipement technique sera plus résistant.

Dans le sac d’Amandine

Dans mon sac, il y a principalement mes vêtements ainsi que les trousses de toilette et pharmacie. Voici le détail.

Matériel, voyage, équipement
Dans le sac d’Amandine

Vêtements :

  • une veste à capuche légère imperméable en Gore-Tex (Karthala Jacket – Eider)
  • une doudoune super-légère et chaude à la fois (Yumia Light – Eider)
  • un gilet polaire léger et chaud (Cotopaxi Jacket – Eider)
  • un pull en mérinos
  • une sous-couche technique
  • 3 t-shirts dans des matières légères et qui sèchent vite :
    • 1 manche mi-longue (Enjoy T-shirt – Eider),
    • 1 qui protège les épaules (T-shirt Tao Tank – Eider),
    • 1 débardeur fines bretelles (le même que celui que j’avais emporté avec moi lors de notre premier long voyage !)
  • une tunique (pour la touche féminine … et pour le plaisir !) avec un collant blanc court à mettre en dessous
  • 2 pantalons techniques, dont un qui peut se transformer en short (Atacama Pant + Taha Zip Off – Eider)
  • un short (Pokhara – Eider)
  • un foulard
  • un chapeau (souvenir de Sainte-Maxime !)
  • un bonnet
  • une paire de gants (Windstopper – Eider)
  • des sous-vêtements (2 paires de chaussettes légères, 2 paires de chaussettes chaudes ; 3 petites culottes et soutiens-gorge)
  • une paire de collants
  • chaussures de randonnées (avec semelles Vibram – Asolo)
  • sandales (Teva)

Autres :

  • Trousse de toilette, avec entre-autres le classique plus un savon-shampoing solide et une coupe menstruelle
  • Trousse de pharmacie
  • Semelles chauffantes (chauffe-pied – Grabber)
  • 2 Masques de plongée
  • 2 Livrets de plongée (PADI)
  • Petits accessoires et autres « bonus » : carnets de vaccination, permis de conduire international, lampe torche, couteau, papier toilette – mouchoirs, sac en plastique, élastique, boules quies …

Souffrant de la maladie de Raynaud, j’ai des problèmes de circulations qui, dans des climats froids, transforment mes doigts et orteils en glaçons blancs ou bleus violacés … Les semelles chauffantes m’aident à tenir toute une journée à l’extérieur sans souffrir du froid !

Car il n’y a pas de mauvaise météo, que de mauvais équipements !

Poids total

11 kg (poids du sac à vide : 2,3 kg ; poids total des vêtements techniques Eider : 1,7 kg)

Dans le sac de François

Matériel, voyage, équipement
Dans le sac de François

Vêtements :

  • une veste à capuche légère imperméable en Gore-Tex (Target Aero II Jacket – Eider)
  • une doudoune super-légère et chaude à la fois (Yumia Light – Eider)
  • une couche chaude et légère en Polartec Powerstretch (Wonder 1⁄2 Zip – Eider)
  • un gilet polaire léger et chaud (technologie Techno Wool Biface : Shift Whool – Eider)
  • 3 t-shirts (Benz Aero, Big Bend, Glieres Gots – Eider)
  • un pantalon transformable en short (Adrar Zip Off – Eider)
  • un short (Galapagos – Eider)
  • une paire de gants (Windstopper – Eider)
  • des sous-vêtements (3 caleçons, 3 paires de chaussettes)
  • un bonnet (Wonder Beanie)
  • chaussures de randonnée (Forclaz Flex 3 – Quechua)

Sac photo :

François a gardé de la place dans son grand sac pour y glisser son petit sac, dans lequel nous mettons le matériel photo, vidéo et informatique.

Autre :

Un trépied (KN-TRIPOD 19 – Konig) : poids 0,66 kg

Poids total

14 kg (poids du sac à vide : 2,3 kg ; poids total des vêtements techniques Eider : 1,9 kg)

Le matériel photo, vidéo et informatique pour voyager

Dans nos deux petits sacs, nous nous répartissons le matériel photo et informatique. Comme vous pouvez le voir, nous sommes plutôt lourdement équipés !

Mais aujourd’hui, avec le blog Un sac sur le dos bien développé, notre goût de la photographie et notre nouveau penchant pour la vidéo … notre matériel est beaucoup plus fourni qu’auparavant.

Equipement, matériel, vidéo, photo
Matériel photo, vidéo et informatique
  • Sac à dos LowePro FastPack 250
  • Sac à dos Osprey Escapist 20
  • Ordinateur Apple – MacBook Air 2013
  • Ordinateur Apple – MacBook Air 2011
  • Tablette Apple – iPad mini 2012
  • Téléphone Apple – iPhone 5S (qui a pris la photo, et donc, n’apparaît pas dessus)
  • Chargeur Apple pour MacBook (+ adaptateur MagSafe -> MagSafe 2)
  • Chargeur + câble de l’iPad
  • Disque dur externe (Backup) Lacie Rugged Mini Thunderbolt (1 Tb)
  • Adaptateur Apple USB -> Ethernet
  • Canon EOS 6D GW (boitier)
  • Canon EF 24-70mm F/4 L IS (objectif noir)
  • Canon EF 70-200 f/4 L IS (objectif blanc)
  • Chargeur Canon + batterie Canon de réserve
  • Sangle SunSniper, montée sur le boitier Canon 6D
  • Sony NEX-5T (boitier)
  • Sony SEL 18-55 (objectif gris)
  • Chargeur Sony + 1 batterie Sony et 1 batterie chinoise de réserve
  • 8 cartes mémoires SanDisk 64Gb classe 10
  • GoPro Hero 3+ Black Edition
  • GoPro Hero 3 Black Edition
  • Câble USB -> mini USB pour recharger les GoPro
  • Plein de systèmes d’attaches pour les GoPro
  • Microphone Zoom H1
  • 2 adaptateurs de prises de courant
Poids total

9,5 kg

Remarque :

Dans mon petit sac se trouvent également les documents importants, comme les passeports. Des copies de ces documents sont également dans nos autres sacs et sauvegardées sur nos ordinateurs et en ligne. Pour plus d’informations à ce sujet : lire l’article en deux parties « 12 conseils pour réussir son voyage ».

S’équiper pour partir en voyage

Lors de nos précédents grands voyages, nous n’étions pas aussi bien équipés. La manière de se préparer va pour grande partie dépendre des besoins de chacun et du budget !

J’espère que cette liste pourra répondre aux questions des nombreux curieux qui voulaient savoir ce que nous avions emporté … et donner quelques pistes de réflexion aux futurs voyageurs.

Et vous, qu’emportez-vous en voyage ? Quels sont vos expériences et conseils à ce sujet ?

Auteur: Amandine

Voyageuse passionnée, Amandine part découvrir le monde accompagnée de François, l'esprit et les yeux grands ouverts ! Elle est également psychologue et coach de vie, proposant à ceux qui le souhaitent de les accompagner dans leur projet personnel et leur cheminement vers l'épanouissement (voir page "qui sommes-nous" et contact).

62 commentaires

  1. Quel équipement !
    J’ai l’impression que vos sacs sont lourds malgré le peu de vêtements …
    Le poids indiqué pour le sac de François, c’est vêtements + matériel photo ?
    Quand nous partons en voyage, le gros du poids, ça reste la nourriture (car nous partons en autonomie nourriture pour 1 semaine).

    Répondre
    • Bonjour Hillswick, merci pour ton commentaire 🙂
      Oui, pour ce qui est du poids du sac de François, c’est tout compris, avec le sac de matériel photo/informatique.

      C’est sûr qu’à ce niveau-là, on est très équipé … Une première pour nous de se charger autant avec ce style de matériel.
      Dans nos précédents voyages, si nos sacs pesaient aussi lourd, c’était surtout au tout début du voyage : on finissait souvent par « larguer du lest » en cours de route. Cette fois-ci, le matériel est plus optimisé (particulièrement au niveau vêtements et éviter le superflu).

      Quand nous partons à la journée (ou que nous irons faire des treks de plusieurs jours), nous laissons une partie de notre matériel et prenons des vivres avec nous.

      Répondre
  2. Wouawwwww !!! Mission impossible pour Alex et moi…vu nos sacs, je suis impressionnée !!! C est juste irréaliste. 🙂

    Répondre
  3. J’adore tes sandales Amandine, elles ont l’air d’être un bon compromis entre sandales un peu classe et sandales tout confort ! Je note la marque 🙂 Sinon j’ai aussi des asolo basses avec semelles vikram (comme toi mais un autre coloris), et je les adore : elles sont très faciles à porter (donc assez discrètes pour être portées en villes par exemple) et vraiment confortables et efficaces pour de la rando : bon choix !

    Répondre
    • Oui, les sandales ne sont pas mal du tout – et j’ai eu beaucoup de mal à ma les procurer : à vouloir les acheter en dernière minute avant le départ, je me suis retrouvée confrontée aux modes saisonnières … Résultat : quasiment plus aucune sandale disponible en magasin (vu que c’est considéré comme faisant partie de la collection été :s). Bref … j’ai un peu galéré, mais j’ai eu un coup de coeur pour celles-ci, que je trouvais comme toi assez discrètes et confortables à la fois. Là, je n’ai pas encore vraiment eu l’occasion de les tester … Mais je pense qu’elles me conviendront très bien ^^

      Et je vois que nous avons les mêmes goûts en matière chaussure de marche 😉 Effectivement, discrètes et faciles à porter. Je les ai testées pour la première fois au Cambodge, et je n’ai rien à redire ! 🙂

      Répondre
  4. Wow une chance que toutes les équipements informatique ont rapetissé, sinon c’est un voyage au chiro que ça prendrait !
    Merci pour l’info, vraiment bien detaillé

    Répondre
    • Merci Guy. Effectivement, si l’informatique n’avait pas autant évolué … on serait mal ! 😉
      Plus sérieusement, François a beaucoup étudié les différentes possibilités, pesant parfois au gramme près les appareils que nous allions emporter.

      Répondre
  5. Apres lecture, un seul mot : BLUFFANT !
    On prépare un tour de la Pologne, en moins d’un mois, et sur le papier on en a plus, donc liste à revoir d’urgence lol

    Répondre
    • Merci Céline ^^
      Bon courage pour vos préparatifs pour votre voyage en Pologne !

      Répondre
  6. Dans les trucs pas indispensables, mais ultra agréable, que j’ai trimballé pour partir un an en mer, ma propre couette et draps. Ca prend de la place lorsqu’on rejoint le navire, mais une fois parti, c’est tellement bien de dormir dans des vrais draps! Poids total de mes bagages au départ, environ 40 kilos…

    Répondre
    • 40 kilos ! … La différence, c’est que tes bagages pouvaient restés dans ta cabine durant le voyage, alors que nos sacs, nous devons les trimbaler sur nos dos ! 😉
      Lors de notre premier long voyage, j’avais aussi emporté un drap … et finalement, il n’a été utile qu’à de rares occasions et nous n’en avons donc plus pris.

      Répondre
    • Oui c’est l’avantage de partir en bateau, les sacs reste a bord En tout cas c’est super votre aventure, ça fait rêver, vivement le prochain départ! (et bizarrement, suite a la lecture de l’article, j’ai 10 pages ouvertes sur comment bien choisir son sac de marche…)

      Répondre
  7. Hello ! Je suis surprise par le poids de ton sac amandine, car j’ai un 38L qui fait également 11kg chargé mais dedans j’ai un peu plus que mes vetements et trousse de toilette. Nous aurais-tu caché des choses ? 🙂 Pour le matos technique je vous comprend largement ! Mais c’est vrai qu’au jour le jour c’est une charge et on est toujours un peu inquiet de le savoir en sécurité, mais une fois que l’on voit les photos et les vidéos on se dit que ca vaut le coup de porter tout ça !
    Bonne continuation !

    Répondre
    • Salut Aurélie : même poids pour un sac plus petit ? … Cela ne m’étonne pas plus que cela ^^ Mon sac n’est pas chargé à bloc, et j’ai récupéré de mon côté pas mal de petites choses qui pèsent et encombrent, pour libérer de l’espace à François afin qu’il incorpore son second sac dans le grand.

      Et puis, j’ai les semelles chauffantes qui pèsent plus d’1,5 Kg à elles toutes seules … ça joue aussi ! 😉

      Pour ce qui est de la sécurité concernant tout ce matiériel technologique … C’est vrai que nous nous sommes posés quelques questions. Pour la première fois, nous avons souscrit à une assurance pour les apapreils les plus chers/précieux/neufs, afin de limiter les risques … Nous en reparlerons peut-être plus tard.

      Merci encore pour ton message, bonne continuation à toi aussi … et au plaisir d’échanger encore ^^

      Répondre
  8. Merci pour cet article technique, ça permet de comparer son propre sac sur de prochains voyages et de donner des pistes précises sur les marques de vêtements, je note tout ça précieusement !

    J’espère que tu vas aborder dans un prochain billet la deuxième thématique récurrente que tu cites : le budget. Toujours intéressant d’avoir une idée, même si j’imagine que ça dépend énormément de la façon de voyager.

    Il y a une autre question que je pose souvent aux voyageurs au long cours, c’est comment vous gérez les voyages avec votre vie professionnelle (pas forcément cette année de voyages mais l’ensemble des voyages au cours de l’année) ? Vous aviez un boulot et c’est une année sabatique, vous profitez de la fin d’un contrat, vous êtes freelance ? Au niveau de l’appart en France, vous lâchez tout ou vous êtes proprio ? Bref, pas mal de questions « vie pratique » tournent dans ma tête, quand je galère avec mes 5 (trop courtes) semaines de congés ^^ et j’aimerais bien avoir ton ressenti et ton vécu sur ce genre de questionnement, si c’est possible ?

    Bonne route & à bientôt !

    Répondre
    • Bonjour Hélène, merci pour ton commentaire, ravie que cet article te paraisse utile ^^

      Effectivement, comme je le disais dans l’introduction, il y a 2 thématiques récurrentes dans les questions que nous recevons : l’équipement emporté et le budget : combien ça coûte, comment gère-t-on ce budget, d’où vient l’argent … et quid du boulot. Nous parlerons sûrement de ce second volet dans un prochain article (même si, j’avoue, je n’aime pas beaucoup parler d’argent, je ne suis pas très chiffres non plus ^^).

      Mais pour te répondre brièvement : nous sommes en année sabbatique / pause carrière / crédit temps (nous récupérons donc nos emplois au retour) ; étions propriétaires d’un appartement (en Belgique !) mais l’avons vendu … et avons beaucoup économisé 🙂

      Répondre
  9. he ben dis donc, je suis bluffée par le poids… Il ne me semble pas qu’on ait plus de matos (même que niveau tech on doit être en dessous…) D’ailleurs une question qui me trotte dans la tête, pourquoi un iPad en plus des 2 ordis? hihi bon après je ne suis vraiment pas tablettes, peut-être pour ça que je ne comprend pas…

    Pour nous nos sacs sont plutôt à 13kg pour moi, et 16kg pour Benoit, mais SANS le matos informatique qu’on porte dans nos petit sacs (je dirais à vue de nez 5kg par personne sur l’avant). Bon après on a tout le matos de rando (duvet, tente, brûleur, vaisselle, casserolle, bêtons, etc…) mais quand même! Chapeau pour l’optimisation!

    Répondre
    • Salut Fabienne, je m’attendais bien à ce que quelqu’un pose une question sur la tablette 😉

      En fait, cela a été un gros débat de couple : tablette ou pas tablette ?! Personnellement, je ne peux pas envsisager un sac sans livre. Même si je ne lis pas tout le temps, rien que le fait de savoir que si je veux, je peux, le livre est à ma disposition … cela me fait plaisir 🙂

      La première fois que nous sommes partis pour plusieurs mois, j’avais réussi à convaincre François d’emporter un roman dans nos bagages … et j’en avais caché un deuxième dans le fond de mon sac 😉 (et j’ai bien fait : le premier a à peine tenu le temps du trajet en avion ^^).

      Bref, ce coup-ci, ayant une tablette à la maison (que j’utilisais principalement pour lire, écrire et écouter de la musique dans les transports en communs), nous avons réfléchi sur l’alternative : livre(sss) VS tablette.
      … Gros avantage de poids pour la tablette : fin du débat !
      Avec un peu plus de 300 grammes, je me balade avec une bibliothèque complète sur le dos 🙂

      Bon, après, la tablette n’a pas non plus que des avantages : dans certains lieux, je sortirais plus facilement un bouquin qu’un objet technologique, histoire de ne pas trop attrirer les regards et la convoitise … Mais aucune solution n’est idéale ! 😉

      C’est sûr que nos sacs sont plus légers que les vôtres … mais évidemment nous n’avons pas tout le matériel de camping. Nous nous sommes dit que nous louerions ce qu’il nous fallait au moment même … On verra bien avec le temps si cette formule nous satisfait, mais en tout cas elle a toujours fonctionnée pour nos précédents voyages ^^

      Répondre
      • ah ouais, dis comme ça effectivement… Après on l’avoue, on n’est pas des grands lecteurs non plus… j’ai acheté 2-3 livres en chemins, mais j’ai du mal à la finir! D’aileurs un bon bouquin pour découvrir un peu les dessous sombres de la Paz c’est « boracho estaba pero me accuerdo », je ne sais pas s’il existe en français ou anglais, je me suis dit que ça allait me faire pratique l’espagnol… 🙂

        Pour le matos de camping c’est effectivement une bonne solution! de notre côté on fait pas mal de rando du coup on a décidé d’embarquer (dixit la fille dont le copain se trimballe presque tout le matos de camping) 😛

        Alors on se dit rendez-vous en Patagonie? Nous partons lundi pour Valparaiso, puis on descendra tranquilement le Chili pour arriver autour du 1er décembre à Bariloche… Et après 6 semaines en Patagonie!

  10. Ouf, je me sens moins seule avec mon matos informatique qui pèse une blinde ! 😉
    Merci pour le détail des sacs, ça donne des idées !

    Répondre
    • Toi aussi, Stéphanie, tu es hyper équipée au niveau informatique ?
      C’est sûr que ça pèse (c’est le plus lourd chez nous), et même si c’est clairement un luxe qui n’est pas indispensable pour voyager … ça fait plaisir et ça en vaut la peine 😉

      Répondre
  11. Bien joué!

    avec presque le même genre d’équipement et de sac, je suis partie plus lourde cette année (qu’il y a 5 ans et que vous cette année…). Y a vraiment des fois, je n’arrive pas à comprendre pourquoi!

    en tous cas, vous êtes bien parés! Y a plus qu’à nous montrer tout ça à chaque étape!
    Bon voyage!

    Répondre
    • Merci Jul’ 😉
      De notre côté, paradoxalement, nos sacs pèsent à peu près le même poids que pour notre premier grand voyage … où nous n’avions emporté, niveau photo/informatique, qu’un petit reflex et un ordinateur notebook.

      Mais nous avons optimisé tout ce qui pesait avant et enlevé une bonne partie du superflu … Du coup, on peut en profiter pour rajouter des kilos en matériel photo/vidéo/informatique … 😉

      On espère vous partager de belles images de notre grand voyage « Back To America » ! ^^

      Répondre
  12. C’est étonnant de voir les équipements que vous avez pendant votre voyage.
    Ca fait au moins 40 kg surtout avec les appareils et objectifs EOS.
    C’est costaud je dois dire.
    Bonne continuation

    Répondre
    • Merci Quynh. Mais en fait, on arrive à 14kg et 11kg, soit un total de 25 kg « seulement ». 🙂

      Répondre
  13. (Re) Bonjour Amandine ^^

    Voici un article que je vais m’empresser de partager (tout comme celui sur l’avion hihi). Tu fais bien de souligner le fait qu’on ne peut pas exposer du matériel dans certains cas de figure et dans tous les endroits – que ce soit tablette ou autre matériel hightech – pour ne pas susciter de convoitises.

    En ce qui concerne les vêtements et les affaires de toilette, on apprend progressivement, au fur et à mesure des voyages, à se délester du superflu et à ne plus conserver que l’essentiel. J’ai souvent donné aux hostels ou dans des assoces locales mes vêtements usagés (mais encore de bonne qualité) et des affaires annexes. Quand j’ai failli me faire voler tout mon sac par un chauffeur de taxi au Nicaragua (une histoire de fou!), j’ai réalisé ce qui était important, et ce qui ne l’était pas tant que ça. A bientôt et merci encore 🙂

    Répondre
    • Salut Annajo, merci pour ton commentaire et les partages ^^

      Comme tu le soulignes, faire son sac, distinguer l’essentiel de l’accessoire … c’est tout un apprentissage ! Et puis c’est très personnel : ce qui sera indispensable pour l’un ne le sera pas forcément pour l’autre : il n’y a donc pas une formule magique unique ! 😉

      Au plaisir !

      Répondre
  14. Bonjour, une chose m’étonne c’est que vous ne prenez ni sac de couchage, ni tente et encore moins une couverture de survie (qui pèse seulement quelques grammes), et pas de gamelle non plus. Je ne connais votre blog que depuis aujourd’hui, je n’ai donc pas vu vos divers trajets et je ne peux pas m’y balader à souhait vu la connexion peu fiable ou je me trouve. Mais cela ne vous a-t-il jamais fait défaut ?
    C’est vrai que cela fait environ 4 kg en plus, mais ça m a été utile plus d’une fois, surtout la tente et la gamelle. Poids du sac entre 13,5 kg si je suis équipé pour le froid, et 17 kg en short/tongue avec tout dans le sac.

    Répondre
    • Merci pour ton commentaire et tes questions, tout à fait pertinentes. Comme je le disais, faire son sac est une affaire très personnelle : les besoins et les goûts de chacun sont uniques, tout comme sa manière de voyager.

      Nous avons beaucoup discuté, François et moi, sur le fait justement de prendre sac de couchage et tente. Nous avons aussi envisagé de voyager de manière plus autonome (pieds ou vélo), ce qui aurait nécessité, sans doute permis, un équipement de type tente etc.

      Ici, nous avons décidé de prendre l’option poids/encombrement/probabilité de nécessité.
      Ainsi, une tente nous aurait sans doute été utile dans certains cas… Mais pas indispensable pour autant (puisqu’on a pu faire sans ^^).
      Un sac de couchage, nous en avons pris un en cours de route, qui nous a été utile particulièrement pour loger cher l’habitant et lors des traversées en bateau, en Patagonie.

      Pour ce qui est de la gamelle, nous avons déjà voyagé avec ce genre d’équipement… Mais seulement lorsque nous voyageons avec une tente.

      La grande difficulté du sac pour un voyage au long cours est de prévoir tout les cas de figure que l’on va rencontrer en une année, tous les climats traversés et tous les besoins qui y sont liés. Autant le dire tout de suite : c’est impossible ! Et a force de trop prévoir, l’on risque surtout de se surcharger pour des objets qui seront utiles pour un temps très limité, et que l’on pourra sans doute trouver en tant voulu.

      Après, comme je le disais, à chacun ses goûts et ses besoins ! 🙂

      Répondre
  15. Bonjour et félicitations ! Comment gérez-vous les vêtements et notamment les sous-vêtements ? Vous les lavez dès que possible ? Comment les faites vous sécher ? Merci !

    Répondre
    • Bonjour Juliette, merci pour ton message.

      Nous avons favorisé des sous-vêtements dans des matériaux qui sèchent très vite. Ainsi, on lave tous les soir la culotte/slip, qui est sec dès le lendemain. Un peu plus compliqué pour les chaussettes : nous devons au moins loger deux nuits au même endroits pour avoir le temps de les faire sécher. Tout dépend aussi toujours de l’humidité/chaleur ambiante pour le temps de séchage…

      Régulièrement, nous faisons également une grande lessive nous-même, et occasionnellement, nous allons à une « laverie » pour un bon nettoyage en profondeur !

      Répondre
      • Merci beaucoup pour ta réponse rapide et complète !

  16. La préparation de son sac pour un an de voyage nécessite toujours une organisation minutieuse! je ne sais pour les autres mais pour moi même si je minimise les vêtements et les accessoires, le poids de mes matériels informatique reste toujours considérables!!!!

    Répondre
    • Tout à fait Julien, la préparation du sac est sans doute l’étape la plus critique des préparatifs !

      Nous sommes dans le même cas que toi : vêtements et autres sont réduits (poids/nombre/encombrement), mais pour ce qui est du matériel technologique, c’est plus compliqué. Après quelques semaines, nous nous sommes posé la question de l’absolue nécessité de 2 appareils photo et de 2 ordinateurs. Mais maintenant que nous sommes bloqués avec un pc (problème de chargeur), nous voyons bien qu’un seul, ce n’est pas suffisant pour le travail que nous fournissons (article, présence sur les réseaux sociaux, lecture, travail des photos, montage vidéo…).

      Bref, réduire le poids de ce genre de matériel est toujours possible (choisir des ordinateurs plus légers/petits/optimisés…), mais jusqu’à un certain point seulement.

      Répondre
  17. Bonjour,
    J’ai voyagé pendant 8 mois en Afrique de l’Ouest avec mon ami en 2000-2001, dans des pays comme le Mali, que nous ne pourrions plus visiter aujourd’hui. Je me souviens encore du poids de nos sacs à dos de l’époque : 12 kg pour moi et 17 kg pour mon ami ! Nous n’avions pas pris de tente et nous n’en avons jamais eu besoin. On avait été jusqu’à retirer les pages du guide des pays que nous n’allions pas visiter !

    Répondre
    • Merci Virginie pour ton retour d’expérience. Vous êtes parti avec 12 et 17 kg sans prendre de quoi camper ? Est-ce le matériel technologique emporté qui explique le poids ?
      17 kg au quotidien pendant 8 mois, je trouve cela beaucoup et peu confortable… mais tout est une question de choix et de goût (et de résistance de son dos ! – le mien ne pourrait pas !-).

      On est un peu dans le même style pour optimiser jusqu’à enlever des pages de guides… D’ailleurs je pense que nous l’avion fait pour notre premier voyage au long cours. Pour celui-ci, nous sommes partis sans aucun guide papier : si nous souhaitons emporter de la documentation, nous la prenons en e-book.

      Répondre
  18. Bonjour Amandine,
    Tour d’abord, bravo pour ce site très bien conçu !

    J’aimerais savoir quels sont les moyens de transport que vous utilisez en voyage ?

    Quels sont vos modes d’hébergement ?

    Est-il possible dans certains pays de louer une tente ? Je veux dire est-ce vraiment nécessaire d’emmener sa propre tente ?

    Lorsque vous savez que vous irez dans un endroit chaud puis un endroit froid durant le même voyage, comment vous organisez-vous pour les vêtements ?

    Merci beaucoup ! 🙂

    Répondre
    • Bonjour Pascale, merci pour votre message et vos encouragements.
      Je me permets de copier votre message reçu par mail sous un article en rapport à vos questions, afin que d’autres lecteurs puissent bénéficier des conseils en réponse, mais aussi complètent de leur expérience s’ils en ont envie.

      Difficile de répondre à toutes vos questions, car nous aimons varier les styles… et, surtout, car un voyageur n’est pas l’autre.

      Pour ce qui est de transport, je pense que notre moyen principal est le bus local. Mais nous prenons aussi parfois des camionnettes/micros/shuttles (tous ces mots désignant le même moyen de transport selon les pays !), tuk-tuk, bateau, avion…

      Et concernant l’hébergement, nous varions entre hôtels/hostals (plus ou moins bons marchés), auberges, pensions familiales, chez l’habitant (surtout par le bouche-à-oreille et occasionnellement via certaines plateformes en ligne).

      Et oui, il est tout à fait de louer une tente, que ce soit pour un trek ou directement dans un camping (comme sur l’île de Pâques par exemple). Après, il y a toujours différentes qualités possibles dans le matériel proposé (j’ai entendu certains retours par rapport à des équipements – sac de couchage et autres- pas adaptés pour le climat rude et humide qu’ont enduré certains voyageurs…). Donc toujours bien se renseigner et demander à voir sur place sur le matériel que l’on vous propose en voyage !

      Pour ce qui est du problème de l’équipement pour un voyage au long cours, il n’y a pas de miracle : tout ce qui est emporté doit être porté ! Nous essayons d’être le plus raisonnables pour ne pas nous surcharger. Mais dans le cas de ce voyage actuel « aux Amériques », nous avons emporté doudoune/veste/bonnet… pour la Patagonie, et sommes actuellement (après le Sud du continent) en Amérique Centrale, avec nos bonnets qui ne nous servent plus du tout !
      Donc on prend une base avec nous, en optimisant (taille, poids) notre équipement (avec des vêtements techniques et des équipements technologiques réfléchis) et en achetant aussi sur place au besoin.

      Je vous invite à lire l’article « Un an de voyage ? Dans les sacs d’Un sac sur le dos » pour voir ce que nous avons emporté.

      J’espère avoir pu vous aider, bons préparatifs et bon voyage !

      Répondre
  19. Hello,

    Le 24 mai je pars pour un mois au Pérou, un voyage mère-fille, un grand merci pour tous les conseils!! superbe blog!!

    Répondre
    • Merci beaucoup Laura d’avoir pris le temps de me lire et d’écrire ce petit message. Cela me fait toujours plaisir d’avoir des retours et de lire les projets d’autres passionnés de voyage !

      Bons préparatifs pour ce beau voyage en perspective, le Pérou est un pays que j’adore (nous y sommes déjà allés 3 fois ! – Plus d’informations dans le menu supérieur : « Destination -> Amérique du Sud -> Pérou » ou en cliquant directement ici).

      Au plaisir de vous lire… et bon voyage !

      Répondre
  20. Bonjour Amandine,

    Je me permets de t’envoyer un message pour avoir quelques conseils si tu le veux bien, car je m’apprête à partir en Colombie qui sera ma première étape avant de faire un tour de l’Amérique latine. Je viens de lire une partie de ton blog qui est vraiment très bien réussi et avec ton expérience du voyage, je pense que tu peux m’aider.

    J’ai plein de doutes concernant l’organisation de mon voyage, mais si je dois résumer en quelques questions ce serait celles-ci:
    – As-tu une liste type d’affaire et d’équipement à emporter dans ton sac à dos ?
    – Comment t’organises-tu au niveau des paiements et de l’argent sur place ?
    – Quel type d’assurance souscris-tu quand tu pars ?

    Je te remercie par avance de prendre un peu de temps pour me répondre et encore félicitations pour ton blog.
    À bientôt

    Répondre
    • Bonjour Sébastien, merci pour ton message et tes compliments sur notre blog, cela nous fait toujours très plaisir 🙂

      Pour répondre à tes questions :

      1. Tu trouveras dans cet article ce que nous avons emporté pour 1 an de voyage « aux Amériques ». Tu peux jeter également un oeil à l’article « Top 10 des « petits plus » indispensables à mettre dans son sac », cela pourra peut-être t’aider également.
      2. Pour ce qui est de la gestion des paiements/argent : nous voyageons avec plusieurs cartes (2 cartes maestro et 2 cartes mastercard, liées à des comtpes et banques différentes). Avec cela, nous retirons de l’argent facilement partout (à quelques exceptions près !). Je voyage aussi avec quelques dollars US, c’est très souvent accepté partout et cela peut toujours dépanner en cas de coup dur.
      3. Et pour les assurances : il existe beaucoup d’assurances différentes, plusieurs avec des formules pour les voyageurs au long cours. Je te conseille de plancher là-dessus, tu trouveras facilement des informations sur google. Je ne peux pas t’en dire plus, car nous n’en prennons pas (d’assurance).

      N’hésite pas si tu as d’autres questions pratiques. Tu peux aussi jeter un oeil à la rubrique (dans le menu supérieur) : « Conseil – Avant le départ ».

      Et pour tout ce qui touche aux destinations, il y a quelques billets sur la région d’Amérique du Sud (Argentine, Bolivie, Chili, Equateur, Pérou), Amérique centrale (Guatemala, El Salvador) et Amérique du Nord (Mexique)

      Bons préparatifs pour ce beau projet et, surtout, bon voyage !

      Répondre
  21. Bonjour Amandine,

    J’ai découvert votre blog aujourd’hui, et je le trouve super, félicitations.
    Je me suis principalement intéresser à cet article « Un an de voyage ? Dans les sacs d’Un sac sur le dos ».

    Enfaite je pars dans 3 mois avec ma compagne, pour un tour d’Asie d’un an, on a déjà pas mal voyagé, mais cette fois-ci on travaillera sur place (en tant que digital nomad) nous sommes graphiste.
    Nous réfléchissons à présent sur le fait de prendre des valises (pas pratique, mais plus sécurisé) ou des sacs à dos plus mobile, nous avons les 2 il n’y a donc plus qu’à choisir, ce qui nous freine c’est qu’ayant pas mal de matériel à peu près comme vous (présenter dans votre article « le matériel photo, vidéo et informatique pour voyager ») je trouve que prendre un sac de voyage puis un autre sac uniquement pour le matos informatique, c’est bien, mais quand est-il pour la sécurité une fois laissé dans les guest houses, comment protégé vous votre petit sac a dos avec tout les documents et matériel de valeur dedans ?

    Et avez-vous une technique pour protéger vos mac book de la chaleur et de l’humidité ?

    Je vous remercie par avance, ça serait top si vous avez 2,3 conseils à nous donner.

    Répondre
    • Bonjour Max, merci pour ton message, cela me fait plaisir de recevoir ce genre de retours enthousiastes et positifs 🙂

      Superbe projet que vous avez là !
      Difficile de répondre à ta question, car c’est un choix assez personnel, dépendant des besoins et des goûts de chacun.

      Nous avons choisi les sacs à dos plutôt que les valises pour 3 raisons, dont le côté mobilité (voir l’article « Comment choisir son sac à dos » – dans la rubrique « Conseils – Avant le départ »).

      Question sécurité, nous n’allons pas dans n’importe quel hôtel : nous choisissons (il y a une grande part de « feeling »), ne laissons jamais aucun objet de valeur bien en vue, répartissons les risques (sortons avec certains biens et en laissons d’autres selon nos besoins du moment)…
      Peut-être avons-nous eu beaucoup de chance, mais après ces 6 mois de voyage (ainsi que tous nos voyages précédents), nous n’avons jamais été volés. Jamais !

      Concernant la protection des nos ordinateurs : nous n’en avons aucune ! 😀 Ici aussi, peut-être un peu d’insouciance, mais il est très difficile de mettre concrètement des choses en place. Nous avons choisi des ordinateurs plus résistants que notre premier portable de voyage (notebook Azus) dont le ventilateur a lâché, causant la mort de la petite machine !
      Nous évitons de surchauffer le ventilateur et de les utiliser au soleil, sommes précautionneux et soigneux de manière générale avec nos affaires… Et c’est à peu près tout ce que je peux dire sur le sujet !

      J’espère que ces réponses vous sauront utiles ; n’hésite pas à réagir dans les commentaires si tu as d’autres questions, c’est toujours un plaisir d’aider les autres voyageurs quand je le peux 🙂

      Bons préparatifs et bon voyage !

      Répondre
  22. Salut Amandine,
    Merci pour votre blog à tous les deux, il est top et m’aide pas mal dans ma préparation de voyage. On part dans trois mois en couple pour 6 mois en Amerique du Sud.
    Je vois que vous êtes belges aussi, et je me demandais: avez-vous choisi une banque en Belgique qui propose des frais avantageux pour les retraits à l’étranger? Vous êtes le plus souvent avec cash ou cartes de crédit ?
    Aussi, avez-vous un téléphone sur place avec une carte « locale »?
    Un grand merci d’avance pour tes réponses et bon voyage !!!

    Répondre
    • Merci Laurence pour votre message ; ravis de savoir que nos articles sont utiles à d’autres amoureux du voyage !

      Chouette projet que vous avez là 🙂 L’Amérique du Sud est un continent que nous aimons tout particulièrement (j’ai déjà pas mal écrit sur le sujet : tu peux retrouver les articles dans le menu « Destinations – Amérique du Sud »).

      Concernant ta question sur les banques : je n’ai pas de conseil précis à te donner, car je ne suis pas calée sur la question et que non, je ne me suis pas renseignée pour faire le tour des banques concernant les frais de retraits. Nous avons privilégié la sécurité en partant avec des comptes dans 3 banques différentes et deux cartes de crédit différentes (que nous rangeons toujours séparément).

      Nous ne partons pas avec du cash : nous en retirons dès notre arrivée (il y a presque toujours des distributeurs automatiques dans les grands aéroports) ; nous prenons souvent quelques dollars US avec nous, en solution de secours (cela peut toujours être utile, car c’est accepté à peu près partout).

      Lorsque l’on décide de rester longtemps dans un pays, prendre une carte de téléphone locale peut être utile… mais nous ne l’avons jamais fait ^^ Nous privilégions les réseaux WiFi ^^

      N’hésite pas si tu as d’autres questions !
      Je t’invite aussi à lire les articles dans la rubrique « Conseils – Avant le départ », tu trouveras peut-être quelques infos utiles.

      Bons préparatifs et surtout bon voyage à vous deux !

      Répondre
  23. Bonjour,

    J’aime cette phrase « Il n’y a pas de mauvaise météo……que de mauvais équipements et j’ajouterais « organisation ».
    Un sac à dos c’est un peu comme un deuxième cerveau, « Un test mémoire »………ne pas avoir à tout défaire pour retrouver « Une chose bien précise ».
    Peut-être suis-je un peu trop basic mais « Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place » 🙂
    Deux sacs en Un, « Sac à dos Papa », sac à dos bébé.
    Dédoublement de sac !
    Oui, cela existe 🙂
    « L’Un représentant quelque part le corps, l’autre plutôt la tête » petit sac, cerveau, ordinateur, clés, passeport, banque etc… 🙂
    Bonne continuation, bon voyage, bon vent
    Et, vive la bonne météo
    Gg

    Répondre
    • Bonjour Gérard, merci pour ton message.

      J’aime aussi beaucoup cette phrase ! Elle m’a marquée.

      Je partage aussi ton point de vue sur l’organisation… même si j’en manque par moment !
      Nous partons également avec un gros et un petit sac, qui peut rentrer entièrement dans le « sac papa » 😉

      Merci pour tes encouragements et au plaisir 🙂

      Répondre
  24. 9,5kg pour autant de matos ça va ! Surtout séparé en 2, vous vous en sortez bien !

    Répondre
    • Oui, on s’en sort pas si mal François ! 😉
      Mais ce matériel continue d’évoluer, nous en sommes plutôt à 11kg pour le moment, et François se tâte encore pour alourdir notre matériel photo et vidéo…
      Et généralement, c’est lui qui porte l’essentiel, voir tout, de ce matériel « technologique » : il fait rentrer le sac du matériel dans son gros sac à dos pour les grands déplacements (et de mon côté, je prends tout ce qui pesant/encombrant, comme les trousses toilette/pharmacie…).

      Répondre
      • Ah d’accord. Et bien dis donc vous avez du courage pour porter autant 🙂

      • Oui, on peut dire ça François ! Pour moi, tout est question de compromis : un équilibre entre ce que l’on est d’accord de porter comme poids et ce que l’on d’accord de ne pas emporter et de se passer pendant le voyage.

        Après, nous aimerions partir encore plus léger, chaque voyage nous tentons de simplifier encore notre sac… à part pour tout ce qui est « technologique » (photo et informatique), car nous tentons de nous améliorer sur le plan technique. Chacun ses « vices » ! 😉

        Selon toi, quel est le poids ou le volume idéal à emporter ?

  25. Bonjour,

    Félicitations pour votre blog que je trouve très intéressant.

    Je partage totalement vos conseils ayant fait la mauvaise expérience pour mon premier bag-pack de la difficulté de supporter un sac trop lourd ; j’ai rapidement mis de côté les affaires prises « au cas où » pour ne pas avoir à choisir mes destinations en fonction du temps pdt lequel je pouvais supporter le sac.

    Sur la liste de matériel embarqué ci-dessus j’ai qques questions : ne prenez-vous pas de serviette de bain/plage (type microfibres par ex) ? Comment faites-vous pour que le matériel informatique/photo ne soit pas abimé par les chocs entre eux dans le sac à dos (objectifs photos, écrans d’appareils informatiques – je ne vois pas de protections qui sont généralement encombrantes) ? A quoi sert le deuxième sac à dos informatique (on n’en voit qu’un dans le sac de François) ?

    Par ailleurs je n’ai pas trouvé d’informations sur la manière dont vous gérez le logement durant votre voyage au long cours. Cherchiez-vous directement sur place les locations/couchsurfing/etc en vous aidant de guides type lonely planet ? Réserviez-vous par internet vos locations qques jours/semaines en amont via des sites de comparaison par ex ?
    C’est pour moi le point le plus stressant dans un voyage : celui de chercher le logement où passer la nuit pour un bon prix – sans trop s’écarter de la zone à visiter pour qu’elle soit accessible par des moyens de locomotion – ceci en devant transporter le sac au complet si on cherche sur place – et en priorité car sans toit pour la nuit, la tête n’est pas aux visites.

    Merci d’avance pour votre expérience sur ce point et bonne continuation !

    Répondre
    • Bonjour Vincent, merci pour votre retour, ravie que notre blog vous plaise ! Cela fait toujours plaisir à lire !

      Pour ce qui est des serviettes : lors du premier voyage (il y a 6 ans), nous avions emporté chacun une serviette microfibre -de la première génération-. Nous n’avions pas été satisfaits (tant par la texture que l’efficacité ou le temps de séchage). Et souvent, nous allions dans des logements ou nous pouvions nous faire prêter des serviettes de douche. C’est arrivé assez peu souvent que nous soyons « en panne » de serviette de bain.
      Et pour la serviette de plage : lors de notre séjour en Amérique centrale, et la plus grande possibilité d’aller à la plage, nous avons ajouté à ce sac 1 serviette de plage que nous nous partagions.

      Pour le matériel technologique : nous avons un sac adapté (les objectifs sont bien calés avec des protections du sac, etc.).
      Il n’y a qu’un sac à ds informatique – le petit sac de François. Moi j’avais un petit sac d’appoints pour avoir facilement accessible les petits objets de première nécessité lors des transports (de quoi lire, manger, les documents…). Mis à part ma tablette (qui me sert de liseuse), tout le reste du matériel informatique entre donc dans le petit sac à dos noir Lowepro de François.

      Dans cet article, nous ne parlons que du matériel… mais concernant le logement : nous aimons varier les styles et les formules. Nous réservons très rarement. Le plus souvent ce sont des petits hôtels/hostels, parfois Airbnb, rarement chez l’habitant (mais ça arrive, le plus souvent par les contacts du réseau élargi et le bouche-à-oreille).

      Le plus souvent, nous arrivons de bonne heure dans une nouvelle ville (principe de base : si nous savons que nous arrivons tard dans l’après-midi, nous avons tendance à réserver pour éviter tout stress ou situation potentiellement désagréable) et cherchons sur place en tournant depuis le centre-ville. Nous comparons quelques offres, négocions puis choisissons en fonction de notre budget et de nos envies du moment.

      On se prend beaucoup moins la tête que lors de notre tout premier voyage, où nous étions capables de traverser la ville dans tous les sens pendant une heure pour comparer tous les prix et économiser un euro la nuit… Nous sommes plus souples sur les tarifs et surtout plus économes dans nos efforts ! 😉

      Mais tout est une question de goût personnel : certains aiment beaucoup planifier et anticiper et d’autres moins… Il faut trouver son rythme et son mode de voyage !

      Pour plus de conseils et d’informations pour préparer un voyage, je t’invite à lire jeter un oeil au menu supérieur du site : « Conseil –> Avant le départ » et « Conseils –> En voyage ».

      Bons préparatifs et surtout bon voyage

      Répondre
  26. Note pour un voyageur en partance: regarder dans la poubelle pour voir si ses nouvelles chaussures de randonnée ne s’y seraient pas égarées.

    Répondre
    • Je sans qu’on va rajouter ça à notre « to do list » avant le départ 😉 Avec aussi « ne pas attendre de faire le back-up de l’ordinateur 1 h avant le départ » et « vérifier que le lave-vaisselle fonctionne la veille avant le départ » (je me suis retrouvée à devoir tout laver au dernier moment car la machine nous a lâché ! Elle n’aurait pas pu tenir genre une petite fois en plus ?!).

      Répondre
  27. Bonjour à vous 2, votre article arrive à point nommé ce matin. Je pars jeudi en Thaïlande et j’ai fait une belle liste de voyage hier soir. Je n’ai pas pris d’équipements techniques du coup me voilà donc rendue sur le site d’Eider, bonne pub pour eux 😉 . Votre site est super. Bonne journée

    Répondre
    • Super Amélie ! Ravie que cette liste ait pu t’être utile dans tes préparatifs 🙂

      Bon voyage à toi et profite bien de la Thaïlande : un pays que nous avons découvert tout récemment et que nous avons beaucoup aimé (je t’invite à lire l’article de mes premières impressions et coups de cœur en Thaïlande pour une première immersion 😉 ).

      Répondre
  28. Merci merci merci pour ce super blog, très riche, complet et qui va devenir ma mine d’or (nous partons en avril avec mon copain pour 5 mois d’Amérique du Sud avec sac à dos).

    J’ai une petite question très précise. J’ai vu en effet que tu avais emmené une cup, je pensais moi aussi faire la même chose et enfin investir pour ces 5 mois. Je voulais donc savoir si ça n’avait pas été trop galère (lavage et « stérilisation »). Merci d’avance pour ta réponse.

    Bonne continuation, pour ma part j’ai encore quelques heures de lecture qui m’attendent sur ton site ! 😉

    Répondre
    • Merci beaucoup Clémence pour ton message si enthousiaste ! Et génial votre projet de voyage sac à dos en Amérique du Sud 😀 Notre continent coup de coeur ^^

      Niveau lavage et stérilisation de la cup, ce n’est vraiment pas compliqué : j’ai utilisé des pastilles de stérilisation (comme pour nettoyer les biberons en fait) avec de l’eau en bouteille. Ça ne prend pas beaucoup de place et c’est efficace.

      Si vous cherchez des infos sur les pays d’Amérique du Sud (lien vers la catégorie ici), il y a pas mal d’articles déjà sur le site (et d’autres qui doivent encore arriver : impossible de rester à jour et de tout partager quand on est sur les routes, du coup plein d’articles doivent encore sortir… pour prolonger le voyage 😉 ).

      Bons préparatifs à vous deux et au plaisir d’échanger dans de futurs commentaires 🙂

      Répondre
  29. Bonjours, voila je compte partir d’ici 3 mois en voyage au Chili en mode sac à dos, et en lisant cet article je me pose quelques questions : n’avez-vous pas de gourdes ? Niveaux nourriture et logement aussi pas de tente pas de quoi réchauffer une conserve ? Comment faites-vous ? 😮 😮

    Répondre
    • Bonjour David, effectivement nous sommes partis sans matériel de camping… car nous n’en avons pas fait ! Nous logions dans des auberges/hostels/hôtels, dans les transports… et chez l’habitant quand l’occasion se présentait. Un voyage et un voyageur n’est pas l’autre : à chacun son projet, son style et ses besoins !
      Bons préparatif et bon voyage à toi 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current ye@r *

Pin It on Pinterest