Mes 6 dessins animés pour voyager

Et si le voyage commençait déjà depuis notre fauteuil ? Et si le petit écran cessait de nous donner envie d’augmenter nos possessions matérielles et augmentait notre désir de découvrir le monde ?

Je vous partage ici mes coups de coeur animés et dessins animés pour inspirer les passionnés de voyage avec mes 5 meilleurs dessins animés pour voyager tout en restant dans son canapé !

 

Et si le sujet vous intéresse, l’article sur les séries animées devrait vous plaire également !

  1. Tarzan

    Ce dessin animé sorti en 2009 reprend une histoire que nous connaissons tous : celle inspiré du personnage créé par Edgar Rice Burroughs en 1912. J’aime le graphisme de cette jungle luxuriante, le voyage au plus près de la nature et denos cousins les gorilles.

    Coup de coeur spécial pour le personnage décalé de Jane et son humour.

    film, voyage, animé, dessin animé
    Tarzan © Disney
  2. Paprika

    Moins connu sans doute, ce manga d’animation japonais est à découvrir d’urgence ! Sorti en 2006, ce film joue avec la frontière entre le rêve et la réalité, avec beaucoup d’imagination et de poésie.

    Plein d’énergie positive, le personnage de Paprika est un «antidéprime» assuré ! Et la bande originale du film est le meilleur réveil pour se lever de bonne humeur (même le lundi matin ! ). Un grand coup de coeur ! (Psst : j’en parle encore ici, dans un article spécial Japon !)

    film, voyage, animé, dessin animé
    Paprika © Jungo Maruta, Masao Takiyama, Satoshi Kon
  3. Là-haut

    Long-métrage d’animation sorti en 2009, Là-haut m’a tout de suite séduite. Les premières minutes du films sont vraiment très touchantes… Tellement émouvantes à vrai dire que je ne peux pas les regarder sans verser quelques larmes (pour ne pas dire un véritable torrent !) – sans doute parce que cela décrit un de mes pires cauchemars : épargner, projeter de partir, puis se faire rattraper par le quotidien puis finalement se faire rattraper par la mort elle-même et ne pas réaliser ses rêves.

    Heureusement, la suite du film nous réserve beaucoup d’émerveillement, d’humour et quelques bonnes répliques (« L’Amérique du Sud .. C’est comme l’Amérique du Nord, mais au sud ! »). Ce petit garçon,qui a l’habitude de jouer au «premier qui parle a perdu», et ce chien, qui «aime son maître», sont à croquer !

    Ici aussi la bande originale est sublime et m’accompagne souvent le matin sur le trajet du boulot, petite bulle d’oxygène et d’optimisme. Nous l’avons d’ailleurs passée à la cérémonie de notre mariage !

    film, voyage, animé, dessin animé
    Là-haut (Up) © Disney – Pixar
  4. Le voyage Chihiro

    J’ai cité celui-ci, mais cela aurait pu être à peu près n’importe quel animé du studio Ghibli, comme entre autres, le Château dans le ciel, Les contes de Terremer, Princesse Monoké… Pour ceux qui ne connaissent pas encore : n’hésitez plus !

    Ce sont de bons classiques pour découvrir le monde (ou les mondes ?) particulier(s) des animés japonais. On retrouve dans ces animés une certaine cohérence et une ligne de conduite : l’enfant – l’innocence qui s’affirme et s’épanoui, et qui se bat contre le monde – les adultes pour une bonne cause, souvent liée à l’écologie, le tout dépeint avec beaucoup de poésie et de délicatesse. Les paysages et les musiques de ces films sont souvent splendides également.

    film, voyage, animé, dessin animé
    Le voyage de Chihiro © Hayao Miyazaki – Studio Ghibli

  5. La route de l’Eldorado

    Ce dessin animé de 2000 nous fait voyagé avec Tulio et Miguel, deux petits escrocs, depuis l’Espagne jusqu’à la mystérieuse cité de l’El Dorado. Ces personnages pleins de charme rebondissent de péripéties en catastrophes, s’en sortant toujours avec beaucoup de classe… à l’espagnole !

    J’aime ce côté humour décalé qui donne droit à de savoureuses répliques. La scène que nous aimons tout  particulièrement, François et moi, est celle où nos deux anti-héros sont enfermés dans la cale du navire et prépare leur évasion à l’aide d’un plan à toute épreuve :

    – Voici mon plan : au milieu de la nuit, toi et moi, empruntons des provisions, volons une de ces grandes barques, et puis nous ramons jusqu’en Espagne, et adieu la compagnie !
    – Jusqu’en Espagne, hein ?
    – Oui !
    – Et en ramant ?
    – T’as tout juste !
    – Sensationnel. Et ça c’est ton plan, n’est-ce pas ?
    – C’est à peu près ça.
    – Bien je suis raccord, mais alors comment on sort d’ici ?
    – … Hmm ?!? … Au milieu de la nuit, toi et moi…

    film, voyage, animé, dessin animé
    La route de l’Eldorado © Éric Bergeron,
    Will Finn
  6. Les aventures de Tadeo Jones

    Les grands enfants sous le charme d’Indiana Jones ne résisteront pas ce dessin animé espagnol ! Sorti en 2012, Tadeo Jones nous emmène à l’aventure ! Loin du prestige et du charisme d’Indiana, Tadeo est un « apprenti aventurier », peureux et indécis. Emporté malgré lui par les événements abracadabrants, le voilà au beau milieu de la forêt amazonienne.

    Plein d’humour, cette parodie d’Indiana Jones est touchante et nous en met plein les yeux avec de beaux graphismes et de beaux paysages à travers le Pérou, pays que j’affectionne tout particulièrement !

    Le directeur, Enrique Gato, présente son héros Tadeo comme étant : « un aventurier un peu stupide et têtu qui part explorer une pyramide millénaire et va rencontrer une famille moderne de momies ».

    dessin animé, animé, voyage, voyager, série, télé
    Tadeo Jones © Paramount
  7. En bonus : « Couleur de peau : miel »

    Et je me réserve le droit d’un petit bonus : « Couleur de peau : miel ». Ce dessin animé de 2002, adaptation du roman graphique du même nom, a une place particulière, c’est pourquoi il ne fait partie directement du top 5. C’est un récit autobiographique qui explore des terres nouvelles. Tant par son sujet que par sa réalisation, le fond et la forme le font sortir des sentiers battus de l’animation.

    L’histoire est celle de Jung, petit enfant coréen adopté par une famille belge dans les années 70, comme 200.000 autres enfants coréens après la fin de la guerre de Corée. Ce dessin animé nous met dans la peau de cet enfant, et nous fait partager son vécu d’être ni d’ici, ni de là-bas. Le déracinement, l’intégration au sein de la famille et de la société, la jalousie envers sa sœur adoptée après lui, la construction de son identité, la relation particulière à « ses mères » (sa mère imaginée et sa mère adoptive), sont abordés avec le regard d’un enfant, avec ce que cela comporte de naïveté, d’émotions brutes, d’humour et de poésie. Jung réussit à nous toucher en essayant d’être toujours le plus juste et objectif possible.

    Dans cette quête existentielle, le narrateur nous transporte des souvenirs au présent, entre flash-back de son enfance et quête de réponses à l’âge adulte, lors d’un voyage en Corée, avec un étonnant mélange d’images réelles et dessinées. La réalisation est magnifique et déborde d’authenticité, à l’image de ce film très intimiste.

    Et ce film est d’autant plus émouvant lorsque l’on sait que le scénariste – réalisateur n’est autre que cet enfant. Jung a exploité le pouvoir catharsis de l’écriture, en sublimant et partageant son histoire au travers de son livre et de cet animé. Une belle réussite.

    film, voyage, animé, dessin animé
    Couleur de peau : miel © Artémis Productions

J’aurais encore pu vous parler de beaucoup d’autres, comme Kuzco (2000) – dont j’aime beaucoup l’humour, Anastasia (1997),  Némo (2003),  Madagascar (2005), Rango (2011)… Mais ce n’aurait plus été un top 6 😉

Et vous, quels sont vos dessins animés préférés pour voyager depuis votre canapé ?

6 commentaires

  1. J’avoue que je trouve généralement que les dessins japonais sont vraiment bien faits mais tristounets alors j’évite, je suis vraiment plus du genre walt disney/pixar/salut-j’ai-5-ans-d’âge-mental. 😀

    Répondre
    • C’est vrai que les animés japonais sont souvent moins léger (il n’y a qu’à voir la version animé de la petite sirène : pas de « happy end » pour elle !), mais je les trouve souvent plus profonds, très beaux et ils me laissent une impression plus forte…

      Mais surtout, j’aime varier ! Je peux pleurer comme être morte de rire (ça a été le cas dernièrement avec « Big Hero » que j’ai regardé deux fois dans l’avion tellement il m’avait fait rire ^^).

      Répondre
  2. Coucou les voyageurs !
    Ça faisait longtemps que je n’avais pas laissé un petit comm’ alors je saute sur l’occasion 🙂
    Bon après près d’un an, j’ai ENFIN trouvé le temps de voir paprika grâce à ton article.
    Malheureusement je crois que je suis hermétique à l’oeuvre de Satoshi Kon en général. Je vais quand même lui laisser une seconde chance en le regardant une seconde fois dans de meilleurs conditions (pas en pleine nuit quoi ^^ ). Car j’ai vraiment l’impression d’être passé à côté de quelque chose, j’ai du rater une part de la symbolique peut être… Cela dit quelle BO !

    Pour rebondir à ton commentaire ci dessus, si tu veux pleurer (mais aussi voyager) devant un animé je te conseille fortement Ame et Yuki : les enfants loups. Peut être pas aussi triste que le tombeau des lucioles certes, ou que la série Elfen Lied (mais là on s’écarte de la thématique du voyage) mais il contient sa dose d’émotion.

    Prochaine étape : Couleur de peau : Miel. 🙂

    Oh et petit hors sujet, j’ai vu dans ton article sur les séries animés que tu aimais les mystérieuse cités d’or (comme toute personne qui se respecte 😛 ), je ne sais pas si tu sais mais une suite a été faite il y a peu (à défaut du film live apparemment)… Bon vu qu’elle n’a pas fait parler plus que ça je m’attends au pire mais qui sait ! A bon entendeur…

    Bonne route à vous deux et à très vite !

    PS : si tu as fais de nouvelles découvertes d’animation (de préférence asiatiques mais pas que) qui font voyager depuis la rédaction de cet article je suis preneur 🙂

    Répondre
    • Ouf ! ça y est Séb ! Après quelques semaines / mois de patience, voici l’article dont je t’ai parlé : les animés à regarder avant de partir voyager au Japon est enfin en ligne 😉 #mieuxvauttardquejamais

      J’espère que la liste te plaira (curieuse de savoir si tu feras des découvertes ou si tu les connais déjà tous ^^) ; et n’hésite pas à venir compléter avec tes recommandations : impossible de faire le tour, toujours des nouveautés (ou anciennetés 😉 ) à découvrir, et c’est vraiment génial ! 😀

      PS: le fait que tu n’ai pas aimé Paprika est un motif presque valable pour ne plus être amis, fait gaffe, tu es sur la limite 😉
      Non, sans rire maintenant : à chacun ses goûts, et je peux comprendre tout à fait (même si tu verras dans l’article sur les animés que j’en remets une couche sur Paprika… Sorry, je n’ai pas pu m’en empêcher ! :p )

      PPS: non, je n’ai pas (encore) vu la suite des Mystérieuses Cités d’Or : tu as un retour là-dessus ?

      Répondre
  3. Je suis d’accord ce sont de très beaux films. J’aurais néanmoins ajouté Azur & Asmar qui est pour moi le meilleur animé. Dans le même genre on pourrait retrouver Kirikou.

    Répondre
    • Ooooh, Azur & Asmar, un dessin animé que j’avais complètement oublié ! Tu me fais remonter le temps Zoé, merci ! 🙂
      Et oui, Kirikou aussi, c’est tout en poésie 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest