Un sac sur le dos
François

Avec son look rétro et son poids plume, l’Olympus OM-D E-M5 Mark II m’a séduit. Je vous rassure, ce ne sont pas les seuls arguments qui m’ont fait remplacer mon Canon EOS 6D. Voici mon retour d’expérience sur ce boitier après 4 mois d’utilisation.

Pourquoi ce choix ?

Si vous avez lu mon test sur le Canon EOS 6D, vous savez déjà que j’hésite depuis belle lurette entre voyager avec un réflex et un hybride (appareil photo à objectifs interchangeables, mais sans miroir). Le poids, l’encombrement… Finalement, la balance a à nouveau penché du côté de l’hybride !

Pour ce qui est du choix de l’E-M5 Mark II sur l’E-M10 Mark II : bien que ce dernier soit à la moitié du prix, le fait qu’il ne soit pas tropicalisé et qu’il ne possède pas d’entrée micro sont les 2 arguments que vous devrez prendre en compte. Je vous renvoie d’ailleurs à l’excellent test de Madame Bougeotte de l’Olympus OM-D E-M10 Mark II.

L’appareil photo a été acheté d’occasion lors de notre premier voyage Japon, ce qui explique qu’il peut paraitre assez usé à certains endroits. Cette usure n’est donc pas le fruit de seulement 4 mois d’utilisation !
Look rétro de l’OM-D E-M5

Hybride Olympus VS Réflex Canon

Avantages de l’Olympus OM-D E-M5 Mark II

L’Olympus OM-D E-M5 Mark II possède de nombreux avantages, ses trois principaux atouts étant à mes yeux :

Inconvénients de l’Olympus OM-D E-M5 Mark II

Même s’il comporte de nombreux avantages par rapport au Canon EOS 6D, l’Olympus a aussi son lot de défauts, particulièrement pour un voyageur. J’identifie principalement 2 désavantages à cet appareil :

Prise en main

Soyons francs, le look rétro de la gamme Olympus OM-D a beau être génial, tenir en main l’E-M5 Mark II n’est pas franchement évident, à moins d’avoir de petites mains. On s’y habitue, mais la tenue clairement moins sure que sur un réflex ou un hybride Sony NEX-5.

Question menu, là aussi sortez vos manuels et gardez-les bien avec vous ! Il n’est pas rare que je cherche encore aujourd’hui près de 5 minutes certains réglages.

L’écran entièrement rotatif est une belle réussite, même si la charnière semble, de premier abord, un peu fragile.

Un écran totalement orientable

Utilisation

Un plaisir ! L’autofocus est bon, le boitier est stabilisé (ce qui évite de devoir stabiliser chaque objectif séparément, l’idée est vraiment bonne), l’écran externe est fluide et lumineux… Et la visée oculaire est franchement moche ! L’image du viseur électronique est bleutée, la résolution pas extra, et l’image légèrement saccadée. Dommage. C’est fonctionnel, mais pas nécessairement agréable pour une utilisation prolongée.

Une option qui m’a vraiment surpris est la prise de vue silencieuse. Elle est totalement silencieuse, contrairement à mon ancien boitier qui ne faisait qu’atténuer le bruit ! Ce mode peut être utilisé même en rafale. Parfait pour l’animalier donc.

De mes prises de vue, je remarque que le bruit est acceptable sur les photos jusqu’à 3200 ISO.

Lorsqu’il n’est pas utilisé, l’appareil photo allumé se met en veille. C’est une bonne chose pour la batterie. Mais la sortie de veille met curieusement souvent plus de temps que d’éteindre et rallumer l’appareil. Peut-être quelque chose si sera corrigé via une mise à jour du micrologiciel ?

Enfin, si la batterie m’a pleinement satisfait, j’ai quand même trouvé dommage qu’il ne soit pas possible de recharger cette dernière depuis le boitier par USB.

Objectifs pour l’appareil Olympus OM-D E-M5 Mark II

Sans entrer dans les détails techniques, plusieurs marques d’objectifs peuvent se greffer sur ce boitier (Leica, Panasonic…). Le choix d’objectif est donc vaste ! Du fait du capteur micro 4/3, il faut multiplier par 2 les focales pour en connaitre l’équivalence à un plein format.

Malgré le choix, je me suis limité actuellement à 3 objectifs de chez Olympus, les M.Zuiko :

La gamme pro est tropicalisée, tout comme le boitier de l’Olympus OM-D E-M5 Mark II. Seul mon 17mm de la gamme Premium ne l’est pas.

Vidéo

Ce boitier était le premier sur le marché à proposer de filmer en 60 images/seconde, en Full HD (1080p), et avec une stabilisation 5 axes. Je dois dire que cela fait partie des raisons pour lesquelles j’ai craqué et décidé de me défaire de mon Canon EOS 6D.

Pour vous donner une idée, je vous propose de regarder cette vidéo, entièrement tournée avec l’Olympus OM-D E-M5 Mark II pendant notre voyage au Japon.

Conclusion

Pour moi, il s’agit d’un excellent appareil, avec les avantages, mais aussi les inconvénients des hybrides. Le mode vidéo stabilisé 5 axes et 60 i/s, le poids et l’encombrement ont été les raisons de mon achat. Aujourd’hui je suis plus que satisfait de ce choix !

Le produit testé : Olympus OM-D E-M5 Mark II

Les plus

  • vidéo de qualité
  • prise de vue silencieuse
  • peu de bruit jusqu’à 3200 ISO
  • tropicalisé

Les moins

  • écran rotatif fragile
  • prise en main pas idéale
  • visée oculaire bâclée
  • menus labyrinthiques

38 réponses à “Test : appareil photo Olympus OM-D E-M5 Mark II”

  1. Salut François,

    Je pense lâchement abandonner mon Nikon D3100 pour un Olympus…
    Le OM-D E-M10 Mark II me fait de l’oeil, le seul soucis c’est qu’il ne supporte pas l’humidité d’après ce que j’ai lu et comme je pars en pvt japon (et puis dieu seul sait ou je serais après XD). penses tu qu’il vaut mieux que je parte sur un tropicalisé ou celui-ci pourrait faire l’affaire ?
    Thanks !

    • Bonjour Jennifer,

      je suppose que si tu compte passer vers Olympus, c’est en partie pour le gain de poids par rapport à ton Nikon D3100 ?
      Le EM-5 Mark II est aujourd’hui en retard par rapport à l’EM-10 Mark II sur quelques points. Il conserve néanmoins le très gros avantage d’être tropicalisé. A toi de voir si mettre le double du prix pour un matériel un peu moins à jour mais tropicalisé vaut la peine. Enfin, n’oublie pas que si tu un objectif non tropicalisé dessus, du coup ça réduit grandement l’intérêt d’un boitier tropicalisé. Bref, à toi de voir selon tes besoins.

      Perso, mon EM-5 Mark II a rendu l’âme il y a quelques mois et je l’ai remplacé par… l’EM-5 Mark II. Oui, j’ai préféré ce choix, l’EM-1 trop cher pour moi, l’EM-10 non tropicalisé je n’en voulais pas.

  2. Bonjour,
    je viens de lire attentivement ce test et les différents commentaires. je remplace mon vieux canon 400D par un hybride. ça je suis convaincue. je n’avais pas de super objectifs, je ne perds pas grand choses. je fais de la photo de loisirs (voyage, famille, un peu sport et reportage si j’ai le temps).
    j’ai lu beaucoup de test sur l’OM 10 markII et le 5 markII. à part la différence de prix : 400 euros en ce moment: offre grande enseigne sur l’OM10 à 600 euros comprenant un 12-50 (3.5:6.3) contre 1099 (-100eur) pour l’OM5 avec un 12-150 (4:5.6) qu’est ce qui doit me convaincre d’aller vers l’un ou vers l’autre ? qui est sorti avant qui ? qui a bénéficié d’améliorations ? j’ai lu quelques critiques sur l’AF du OM10 qui serait lent (pour suivre un enfant par exemple ; alors en sport ???). j’ai bien noté la tropicalisation et le 40Mpix du OM5 mais ce n’est pas indispensable vu mon usage.
    mille mercis pour votre retour d’expérience et de conseils

      • Merci beaucoup pour votre réponse. je pense en effet au regard de tout ce que j’ai lu que c’est la différence majeure la tropicalisation. mais je ne me rends pas compte de ce que ça implique un boitier non tropicalisé. par exemple je pars en Martinique l’année prochaine, ça veut dire qu il y a un risque de buée, mais la buée s’élimine ? Ca endommage l’appareil ou ça empêche les photos à un instant T ? par ailleurs j’ai lu que n’ayant pas de rideau devant le capteur il était « risqué » de changer d’objectifs dans des conditions « baroudeur ». je suppose qu’il ne faut pas le faire sur la plage, chose que je faisais sans me poser de questions avec mon EOS.
        Du coup je me demande si le EM5 avec objectif 14-150 (même si perte de piqué aux extrêmes) ne vaudrait pas le coup quitte à investir l’année prochaine sur un vrai grand angle et un pancake à 2.8 d’ouverture.
        merci encore pour votre analyse sur ces nouvelles réflexion.

  3. Bonjour,
    Je suis possesseur de l’OMD EM5 première version depuis 2 ans et j’en suis globalement satisfait.
    Y a-t’il une grosse différence entre le mark 1 et le mark 2? J’ai la possibilité d’acheter un mark 2 quasi-neuf pour 450€ mais j’aimerai savoir s’il le 2 a une réelle plus value par rapport à la première version.
    Merci d’avance

    • Bonjour Jérôme,

      les principales différences, pour avoir eu les 2, c’est l’écran totalement amovible (et pas juste haut et bas) et l’entrée micro. Pour le reste, quelques améliorations techniques qui justifient une version 2 sans pour autant être transcendantes.

  4. Bonjour François,
    c’est Frédy de l’Île de la Réunion,
    Merci pour ton excellente vidéo, je suis Photographe Amateur ayant déjà utilisé le Sony Alpha 7 II que j’ai revendu, et Actuellement shootant avec un Pentax K5, j’avoue être devant un choix très difficile, puisque j’ai vendu le Sony A7 II pour le A7 III. Cependant je m’en rends compte aujourd’hui, que disposant de 6 Optiques à monture Pentax DA, je ne pourrai pas les utiliser avec un Full frame Sony, alors que si je choisis un Olympus OMD EM5 II, je pourrai toujours utiliser mes optiques Pentax avec une bague d’adaptation micro 4/3, le retraité que je suis, qui n’a pas vraiment l’utilité constante d’un Full Frame, hésite encore, soit peaufiner ses recherches avec un Olympus,OMD EM5 II, ainsi que les objectifs dont je dispose,ou virer vers un hybride Full Frame pour lequel je ne souhaiterai plus changer de parc optique au bout de 2 ou 3 ans. Il est bon de savoir que la revente d’appareils photo d’occasion est très difficile, même à bon prix il est préférable de l’offrir à quelqu’un que l’on aime, ou estime plutôt que de le brader ? Faut-il progresser avec un micro 4/3, ou passer au Full-Frame pour y rester je pense ? Merci à toi de m’apporter ton analyse, sachant que je ne fais presque pas de photos de sport et d’animalier.
    Merci à vous tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour récolter des informations de votre navigateur, et rendues anonymes, á des fins de statistiques via le service Google Analytics.