Un sac sur le dos
François

Avec son look rétro et son poids plume, l’Olympus OM-D E-M5 Mark II m’a séduit. Je vous rassure, ce ne sont pas les seuls arguments qui m’ont fait remplacer mon Canon EOS 6D. Voici mon retour d’expérience sur ce boitier après 4 mois d’utilisation.

Pourquoi ce choix ?

Si vous avez lu mon test sur le Canon EOS 6D, vous savez déjà que j’hésite depuis belle lurette entre voyager avec un réflex et un hybride (appareil photo à objectifs interchangeables, mais sans miroir). Le poids, l’encombrement… Finalement, la balance a à nouveau penché du côté de l’hybride !

Pour ce qui est du choix de l’E-M5 Mark II sur l’E-M10 Mark II : bien que ce dernier soit à la moitié du prix, le fait qu’il ne soit pas tropicalisé et qu’il ne possède pas d’entrée micro sont les 2 arguments que vous devrez prendre en compte. Je vous renvoie d’ailleurs à l’excellent test de Madame Bougeotte de l’Olympus OM-D E-M10 Mark II.

L’appareil photo a été acheté d’occasion lors de notre premier voyage Japon, ce qui explique qu’il peut paraitre assez usé à certains endroits. Cette usure n’est donc pas le fruit de seulement 4 mois d’utilisation !
Look rétro de l’OM-D E-M5

Hybride Olympus VS Réflex Canon

Avantages de l’Olympus OM-D E-M5 Mark II

L’Olympus OM-D E-M5 Mark II possède de nombreux avantages, ses trois principaux atouts étant à mes yeux :

Inconvénients de l’Olympus OM-D E-M5 Mark II

Même s’il comporte de nombreux avantages par rapport au Canon EOS 6D, l’Olympus a aussi son lot de défauts, particulièrement pour un voyageur. J’identifie principalement 2 désavantages à cet appareil :

Prise en main

Soyons francs, le look rétro de la gamme Olympus OM-D a beau être génial, tenir en main l’E-M5 Mark II n’est pas franchement évident, à moins d’avoir de petites mains. On s’y habitue, mais la tenue clairement moins sure que sur un réflex ou un hybride Sony NEX-5.

Question menu, là aussi sortez vos manuels et gardez-les bien avec vous ! Il n’est pas rare que je cherche encore aujourd’hui près de 5 minutes certains réglages.

L’écran entièrement rotatif est une belle réussite, même si la charnière semble, de premier abord, un peu fragile.

Un écran totalement orientable

Utilisation

Un plaisir ! L’autofocus est bon, le boitier est stabilisé (ce qui évite de devoir stabiliser chaque objectif séparément, l’idée est vraiment bonne), l’écran externe est fluide et lumineux… Et la visée oculaire est franchement moche ! L’image du viseur électronique est bleutée, la résolution pas extra, et l’image légèrement saccadée. Dommage. C’est fonctionnel, mais pas nécessairement agréable pour une utilisation prolongée.

Une option qui m’a vraiment surpris est la prise de vue silencieuse. Elle est totalement silencieuse, contrairement à mon ancien boitier qui ne faisait qu’atténuer le bruit ! Ce mode peut être utilisé même en rafale. Parfait pour l’animalier donc.

De mes prises de vue, je remarque que le bruit est acceptable sur les photos jusqu’à 3200 ISO.

Lorsqu’il n’est pas utilisé, l’appareil photo allumé se met en veille. C’est une bonne chose pour la batterie. Mais la sortie de veille met curieusement souvent plus de temps que d’éteindre et rallumer l’appareil. Peut-être quelque chose si sera corrigé via une mise à jour du micrologiciel ?

Enfin, si la batterie m’a pleinement satisfait, j’ai quand même trouvé dommage qu’il ne soit pas possible de recharger cette dernière depuis le boitier par USB.

Objectifs pour l’appareil Olympus OM-D E-M5 Mark II

Sans entrer dans les détails techniques, plusieurs marques d’objectifs peuvent se greffer sur ce boitier (Leica, Panasonic…). Le choix d’objectif est donc vaste ! Du fait du capteur micro 4/3, il faut multiplier par 2 les focales pour en connaitre l’équivalence à un plein format.

Malgré le choix, je me suis limité actuellement à 3 objectifs de chez Olympus, les M.Zuiko :

La gamme pro est tropicalisée, tout comme le boitier de l’Olympus OM-D E-M5 Mark II. Seul mon 17mm de la gamme Premium ne l’est pas.

Vidéo

Ce boitier était le premier sur le marché à proposer de filmer en 60 images/seconde, en Full HD (1080p), et avec une stabilisation 5 axes. Je dois dire que cela fait partie des raisons pour lesquelles j’ai craqué et décidé de me défaire de mon Canon EOS 6D.

Pour vous donner une idée, je vous propose de regarder cette vidéo, entièrement tournée avec l’Olympus OM-D E-M5 Mark II pendant notre voyage au Japon.

Conclusion

Pour moi, il s’agit d’un excellent appareil, avec les avantages, mais aussi les inconvénients des hybrides. Le mode vidéo stabilisé 5 axes et 60 i/s, le poids et l’encombrement ont été les raisons de mon achat. Aujourd’hui je suis plus que satisfait de ce choix !

Le produit testé : Olympus OM-D E-M5 Mark II

Les plus

  • vidéo de qualité
  • prise de vue silencieuse
  • peu de bruit jusqu’à 3200 ISO
  • tropicalisé

Les moins

  • écran rotatif fragile
  • prise en main pas idéale
  • visée oculaire bâclée
  • menus labyrinthiques

Commentaires

  1. Chouette chouette !
    J’hésite en ce moment à m’équiper justement d’un Lumix GX80, forcément l’OM-D E-M5 Mk II me fait aussi un peu de l’oeil, à budget comparable et gammes d’objectifs similaires.
    En complément de notre petit Sony RX100 que j’adore, ça me semble être un bon duo.
    On n’a jamais craqué pour un reflex, justement un peu effrayés par le poids… du coup, puisque vous avez fait cette démarche, c’est sympa d’avoir votre retour d’expériences sur le sujet.

  2. Je suis équipée d’un fujifillm x-e2 pour la photo. J’ai un Canon 60D que j’utilise de temps en temps pour filmer car il est quand même lourd et encombrant. Je suis à la recherche d’une alternative. Merci pour ton article intéressant, je vais peut-être considérer un Olympus :I)

  3. J’ai choisi il y a moins d’une semaine l’Olympus OM-D10 mkii.
    Et selon les Reviews sur internet la comparaison entre le 5 et le 10 ne s’arrête pas à ça.
    Le 10 étant plus récent, il y a quelques petites avancées plus avantageuses.
    Par conte, en effet pas de prise micro. Ce que je n’avais pas vu (c’est tellement évident que je n’ai pas regardé ça).
    Du coup, le pack repart demain chez le vendeur et j’opte pour le Lumix GX8 😉
    Mais un poil plus gros et plus lourd (100gr).

    • Bien sur, il y a presque 2 ans d’écart entre les 2 et cela ne se résume pas aux 2 points cités. Mais c’est les 2 grandes différences entre ces 2 modèles. Après, la gamme E-M5 est considérée comme au-dessus de la gamme E-M10, mais le haut de game d’hier peut vite être rattrapé, voire dépassé, pour certains points par la gamme en dessous mise à jour d’aujourd’hui 🙂

  4. J’avais longtemps hésité entre celui là et le modèle en dessous Olympus OM-D10 mkii. Je pensais acheter le même que le tien car j’ai rencontré une mésaventure lors de mon voyage au Vietnam l’an dernier avec mon réflex Nikon, il avait pris la buée car il fait assez humide en Asie du Sud Est. J’avais donc pensé à prendre un boitier tropicalisé comme le tien, comme je pars régulièrement en Asie et il pleut pas mal dans le nord de la France…mais au final j’ai pris le Olympus OM-D10 mkii car il a les fonctions similaires dans l’ensemble et il est dans mon budget. Celui-ci n’est pas tropicalisé, je sais bien mais en même temps, je ne fais pas souvent de la photo, voilà pourquoi j’ai choisi le modèle en dessous.

    Aussi la prise en main n’est pas simple même avec le Olympus OM-D10 mkii, j’ai de petites mains 😀

    Ce que j’aime à en voir ta vidéo; c’est la stabilisation de l’image comme dans le Olympus OM-D10 mkii, on peut filmer sans que ça tremble de partout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour récolter des informations de votre navigateur, et rendues anonymes, á des fins de statistiques via le service Google Analytics.