Un sac sur le dos
François

Le Canon EOS 6D (WG) est l’appareil entrée de gamme de la catégorie des capteurs plein format (full frame). Cependant, sa numérotation nous indique qu’il s’agit là d’un appareil destiné aux pros. Alors que penser de ce boitier ?

Voici mon retour d’expérience sur le Canon EOS 6D, notre fidèle compagnon pour notre voyage « Back To America ».

Pourquoi ce choix ?

Cela faisait un bout de temps que je n’étais plus parti en voyage avec un réflex. Les raisons ? Je les explique dans l’article « Quel appareil photo pour voyager ». En résumé, deux défauts principaux m’ont décidé à quitter la gamme des réflex :

  1. le poids
  2. l’encombrement

Ces arguments ont donc fini par me faire changer d’un Canon EOS 450D à un Sony NEX-5, un hybride.

Pourtant, presque 2 ans plus tard, j’ai troqué ledit hybride contre le Canon EOS 6D. Les raisons sont multiples :


Réflex Canon VS hybride Sony

Avantages du Canon EOS 6D

Le Canon EOS 6D possède de nombreux avantages, ses trois principaux atouts étant, à mes yeux :

  1. une gamme d’objectifs plus vaste
  2. un capteur plein format
  3. une visée oculaire possible

Inconvénients du Canon EOS 6D

Même s’il comporte de nombreux avantages par rapport au Sony NEX-5, le Canon EOS 6D a aussi son lot de défauts, particulièrement pour un voyageur. J’identifie principalement 4 désavantages à cet appareil, qui rejoignent les défauts classiques des appareils réflex :

  1. poids plus élevé (755 g)
  2. encombrement plus élevé
  3. discrétion inexistante
  4. prix plus élevé

Prise en main

Soyons francs, si j’avais commencé il y a 6 ans par un Canon EOS 6D plutôt qu’un Canon EOS 450D, au jour d’aujourd’hui, j’aurais sans aucun doute abandonné les réflex depuis longtemps ! Non pas que cela soit impossible, mais il y a tellement de réglages différents et de boutons dans tous les sens, que démarrer par un tel boitier m’aurait certainement dégoûté de la photographie.

Par contre, pour les habitués de la gamme pro Canon, rien de spécial à signaler. Les fonctions sont celles auxquelles on s’attend.

Je me suis posé la question de la signification du WG dans la dénomination Canon EOS 6D (WG). En fait, ces lettres représentent WiFi et GPS, deux fonctions plus intéressantes que ce que je ne l’avais imaginé de premier abord.

WiFi

La première permet de pallier le premier gros défaut, d’après moi, de ce boitier : l’écran n’est pas amovible ! Heureusement, avec le WiFi, on peut se connecter à un smartphone pour cadrer différemment, voire déclencher à distance la prise de vue (en gros, pas besoin d’une télécommande classique). Bon, j’aurais préféré l’écran amovible quand même, parce que se connecter en WiFi ne se fait pas non plus en une seconde et que l’on n’a pas toujours son smartphone sous la main en voyage.

GPS

Pour ce qui est du système GPS, il s’agit du premier appareil Canon à fournir cette option. Bien que très pratique, on sent la jeunesse du système : même éteint, le boitier continue à chercher le signal GPS, vidant ainsi en quelques jours la batterie. Dommage ! Heureusement, je possède 2 batteries, et pense à toujours recharger la batterie dans le boitier tous les 5-6 jours.

Dernier point concernant la prise en main, le flash : il n’y en a pas. Bien que je n’utilise pour ainsi dire jamais le flash, psychologiquement cela m’a perturbé au début. Puis, on s’y fait ! Après quelques recherches, j’ai fini par comprendre qu’en fait, la balise GPS se trouve dans la fameuse bosse de flash intégré, raison pour laquelle il ne pouvait il y avoir ledit flash.

Utilisation

Ce n’est que lorsque que j’ai mis l’œil dans le viseur que j’ai compris ô combien ce type de prise de vue m’avait manqué ces 2 dernières années (les appareils hybrides en étant dépourvus ou munis d’exécrables viseurs électroniques).

Certains critiqueront le peu de capteurs de visée (13) pour un appareil de cette gamme. Pour ma part, je n’ai pas de sentiment de trop peu.

On peut difficilement parler du Canon EOS 6D sans parler de son grand-frère (plein format également), le Canon EOS 5D Mark III. En effet, les 2 boitiers partagent pas mal de composants et de caractéristiques techniques. La grosse différence se situe au niveau du prix, où il faut compter un prix 50 % plus élevé pour le boitier 5D. Et, assez étrangement, le Canon EOS 6D surpasse son grand frère sur un point : le bruit. Il est capable de meilleurs rendus dans les ISO les plus élevés !

Objectifs pour l’appareil Canon EOS 6D

Sans entrer dans les détails techniques, tous les objectifs Canon ne fonctionnent pas sur cet appareil. La « faute » au capteur plein format, qui n’accepte que les objectifs de la gamme EF (au revoir les EF-S)… qui sont aussi les plus chers.

Si cela peut paraître limitant, au vu du prix du boitier, autant y mettre une optique de qualité. Et comment parler de qualité sans parler de la série « L » des objectifs Canon EF ? Sur mes 3 objectifs, 2 sont de la série L :

Un paramètre non négligeable pour le choix de l’optique est le facteur multiplicateur. Là où les boitiers Canon EOS utilisent un capteur APS-C, il y a un facteur multiplicateur 1,6. Un objectif de 200 mm simulera donc une longueur focale de 200 mm par 1,6, donnant 320 mm. Le capteur plein format du Canon EOS 6D quant à lui à un facteur multiplicateur de… 1 ! 200 mm par 1 nous donnent donc 200 mm !

En voyage, cela nécessite des téléobjectifs à longueur focale plus grande que pour un capteur APS-C. Et qui dit plus grande longueur focale, dit prix, poids et encombrement des objectifs plus élevés.

Mode LiveView

Le mode LiveView permet d’afficher en temps réel l’image sur l’écran : plus besoin du viseur. Pour tester des réglages sans prendre de photo, cela peut être utile. Mais dans les faits, la mise au point avec ce mode est assez lente et imprécise. Encore une fois, dommage !

Vidéo

Malgré le problème de la mise au point expliqué à l’instant, je dois dire que je suis assez satisfait de cette possibilité. Pendant notre voyage au Pérou, nous pratiquement tout filmé au 6D, le résultat dans cette vidéo :

L’un des points forts du mode vidéo : Canon nous permet de filmer en mode tout automatique ou tout manuel. Il ne me reste plus qu’à apprendre les bases du cinéma !

Conclusion : mon avis sur le Canon EOS 6D

Pour moi, il s’agit d’un excellent appareil, avec les avantages, mais aussi tous les inconvénients des capteurs plein format (full frame). C’est aussi précurseurs des technologies à venir pour les autres boitiers Canon (WiFi et GPS), mais avec les faiblesses de cette nouveauté.

Le Canon EOS 6D n’est pas conçu pour la photo de sport, du moins pas autant que le 5D, mais il s’en sort quand même très bien et ravira les voyageurs en quête d’un appareil photo plein format à prix (plus) accessible.

L’écran non amovible est le point qui m’a fait balancer d’un 5/5 à un 4/5.

Le produit testé : Canon EOS 6D

Les plus

  • Boitier robuste
  • WiFi et GPS intégrés
  • capteur plein format « accessible »

Les moins

  • Pas d’écran orientable
  • Erreurs de jeunesse du GPS
,

Commentaires

  1. Un bien bel article cher François ! Petit bémol, le 5DmkIII bien qu’un peu plus rapide que le 6D n’est pas vraiment taillé pour le sport (alors que le 7D mkII l’est mais n’est pas plein format).

    • Merci Eric,

      oui en effet, le 5D n’est pas taillé pour le sport non plus, mais comparé au 6D il l’est nettement plus (plus de capteurs dans le viseur…). C’est vrai que cela peut porter à confusion. Merci 🙂

      • Dans le viseur, il ne s’agit pas de capteurs, mais de collimateurs. 11 sur le 6D
        Il n’y a qu’un seul capteur. C’est bien suffisant. 🙂
        Bons voyages.

  2. Bonjour,

    Merci beaucoup pour l’article François, c’est vraiment très apprécié! J’ai en ma possession un 600D que j’apprécie beaucoup, mais qui a tout de même ses limites, surtout en ISO élevés. Le 6D semble une bonne alternative pour entrer dans le monde du full frame!

    D’ici là, je chercherai à investir dans une lentille de la série L, d’ici mon prochain voyage!

    Bonne journée

      • Je viens de l’acquérir et je pense également que c’est un très bon reflex plein format. Les différents commentaires lus sur le canon 6D m’ont aidés pour ce choix.
        Pour le moment je l’utilise essentiellement avec un 50 MM. Un sorte de retour à la photo de ma jeunesse (24×36 et un 50 MM. F/1.8)

  3. Cruel dilemme, si tu as choisi cet encombrement c’est que tu sais exactement le bénéfice à tirer de ce genre de matériel.
    Parce qu’en voyage, le poids compte 😉

  4. Article très intéressant.
    J’ai d’ailleurs une question concernant les appareils photo. Comment faites vous pour le transporter et faire en sorte qu’il soit un minimum discret.
    J’avais hésité à prendre un sac à dos puis une housse besace bien protectrice. Au final, je pense choisir une housse fine en néoprène (je crois que c’est ca) qui a la forme de l’appareil photo et le mettre dans un sac normal qui sera imperméable pour pouvoir le ranger dedans et quand meme le protéger quand je l’ai autour du cou…
    Mais bon, je recherche encore des solutions ….

    • Il y a des sacs photo en forme de sac normaux, assez discret. Mais le plus discret reste effectivement un sac à dos normal à l’intérieur duquel vous mettez votre appareil dans un rembourrage de votre choix. Une solution pratique : utiliser le rembourrage (généralement amovible) de l’intérieur des saccoches photo standard.
      Quant à la discrêtion : une vraie courroie pour éviter le visible rouge canon (en plus d’améliorer le confort), un petit bout de ruban adhésif type isolant électrique sur le modèle, et déjà ça empêche de savoir ce que vous avez. Après il existe aussi du matériel de camouflage (« lens coat ») et on peut bien sur maquiller un appareil pour le faire passer pour un vieux bousin (simuler des grosses rayures ou encore mettre du scotch sur les compartiments, tout ça).

  5. Bonjour,

    Merci beaucoup pour cette article, il est top ! 🙂 Je voulais te demander si c’est possible d’afficher que le collimateur centrale dans le viseur du 6D? Je n’utilise que celui ci donc j’aimerai bien ne pas afficher les autre. C’est possible et si ou comment ? Je te remercie par avance pour ta réponse 😉

    • Salut Jonathan , oui c’est possible, tu utilises le bouton dédié pour la sélection des collimateurs qui se trouve en haut a gauche sur la face arrière qui a une petite croix blanche au dessus et après tu sélectionne avec la molette arrière 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour récolter des informations de votre navigateur, et rendues anonymes, á des fins de statistiques via le service Google Analytics.