Quand l’appel de la route et de la nature se fait trop fort, pas la peine de résister : il est temps de prendre ses clics et son sac, de prendre son temps au rythme de ses pieds. Après vous avoir parlé de mes premières impressions pour ce voyage #EnjoyGermanNature en Sarre, voici notre itinéraire et quelques bonnes adresses nature, restaurant et hébergement, pour s’en mettre plein la vue (et le ventre) !

Itinéraire d’un roadtrip nature en Sarre

Arrivés en train à Saarbrücken, capitale de la Sarre, nous y avons loué une voiture pour 5 jours. Voici les grandes étapes de notre roadtrip nature :

  • départ de Saarbrücken
  • Blieskastel
  • Nohfelden-Bosen
  • Mettlach & Saarschleife
  • Völklingen
  • retour à Saarbrücken

Immersion en vidéo

Pour vous mettre dans l’ambiance, voici la vidéo réalisée lors de ce beau road rip nature.

Bonnes adresses nature en Sarre

L’idée de se roadtrip ? Se perdre au hasard des routes et des sentiers, rouler à travers de magnifiques paysages de nature et s’arrêter à l’instinct dans de beaux endroits pour randonner. Voici quelques endroits découverts lors de notre voyage que nous voulons vous partager : de belles rencontres, des coups de cœur, des activités insolites ou de superbe point de vue pour admirer les derniers rayons du soleil.

Allemagne, Sarre, Saarland, EnjoyGermanNature, nature
L’appel de la nature

Construire un radeau

Qui n’a jamais rêvé de se prendre pour Tom Sawyer ? Sur un radeau, dériver au fil de l’eau, vivre de grandes aventures ? Pas besoin d’atteindre les rives du Mississippi : en Allemagne aussi les radeaux glissent sur l’eau.

Nous avons ainsi eu la chance de rencontrer Helmut Wolf, l’homme des bois ! Helmut est un homme plein de ressources et d’idées. Son projet « Floss of sustainability » (« radeau de la durabilité »), mêlant écologie, sensibilisation et aventure, nous a plus que séduit.

Allemagne, Sarre, Saarland, nature, EnjoyGermanNature
Construire un radeau

L’idée ? Construire un radeau. Un projet qui se déroule en deux jours, avec un premier temps dans les bois, pour apprendre à connaitre et reconnaitre les arbres, en couper un soi-même, à l’aide d’outils « de l’époque », à la dure avec scie et hache. Et bien sûr de replanter ensuite des arbres. Car ce qu’on apprend surtout, c’est que quand on prend, on donne en retour. Un équilibre fragile à trouver avec Mère Nature.

Ce passage dans les bois est l’occasion pour Helmut de parler de cette « époque » justement où l’Allemagne exportait énormément de bois, vers les Pays-Bas et l’Angleterre notamment, construisant des radeaux qui pouvaient atteindre 300 mètres de long et 40 de large, qui glissaient dans le sens du courant jusqu’à destination. Pour rejoindre Rotterdam depuis la Sarre, il fallait compter entre 6 semaines à 2 mois de voyage ! Ces grands radeaux étaient également utilisés pour transporter des marchandises et des hommes, fuyant leur terre natale à la recherche d’une vie meilleure sur le nouveau continent. Si ces énormes radeaux ont disparu de nos jours, ils existaient encore il n’y a pas si longtemps (le grand-père du village voisin peut en témoigner nous assure Helmut, avec le dernier radeau remontant à environ 1950), et ils existent encore dans d’autres contrées, comme au Canada, en Scandinavie ou encore au Bangladesh.

Le bois était au centre de la vie et de l’économie d’alors, comme le pétrole l’est aujourd’hui. Au XIXe siècle, suite à cette grande production de bois et aux guerres, les forêts de la région étaient dévastées. Pour remplacer les feuillus disparus, beaucoup d’épicéas ont été plantés.

Ce projet est donc tout autant une sensibilisation pour le présent et l’avenir de notre planète qu’un regard vers le passé et les traditions locales. La ligne du temps avec, comme permanence, Mère Nature.

Le deuxième jour, il est temps d’assembler les rondins au bord de la rivière et de construire le radeau. Avec méthode et précision, le bois devient radeau. Une expérience allemande bien différente de celle que nous avons vécue, il y a quelques années déjà, au Pérou… (celle où nous avons « failli mourir », comme aime me le rappeler François).

Et après l’effort, le réconfort. Le plaisir de donner la dernière poussée pour quitter le rivage et se sentir flotter sur l’eau. Armée d’un grand bâton, je manœuvre notre frêle embarcation sans but précis, pour le seul plaisir du mouvement et d’entendre le léger clapotis de l’eau au contact du radeau.

Allemagne, Sarre, Saarland, nature, EnjoyGermanNature
Aventure en radeau
En pratique

Biosphère Bliesgau : Le radeau de la durabilité – Balance pour la vie par Helmut Wolf

Notre point de chute pour réaliser cette activité : l’hôtel Anna Hof (voir bonnes adresses)

UNESCO Biosphere reserve Bliesgau

Après cette première activité, nous avions hâte de découvrir plus en détail la réserve « Biosphère » de Bliesgau. Entre ses bois et ses champs, plusieurs points de vue et endroits sympas pour se balader, dont :

Beeder Biotop

Un point de vue idéal pour observer les oiseaux dans un paysage de vert et d’eau. Pour une jolie lumière, préférez vous y rendre tôt le matin ou en fin de journée.

Adresse : Sandweg 7, 66 424 Homburg-Beeden (GPS 49.306190, 7.306598)

Allemagne, Sarre, Saarland, nature, EnjoyGermanNature
Beeder Biotop – Bliesgau

Orchideenwiese Gersheim

Champ d’orchidées près de Gersheim.

Adresse : Dekan-Schindler-Straße 29, 66 453 Gersheim (GPS 49.151821, 7.202063)

Gut Hartungshof

Pour mêler nature et gourmandise : une bonne adresse pour gouter à la gastronomie locale, traditionnelle et revisitée. Accueillis par Mireil, nous avons découvert ses inventions et recettes faites maison à partir des produits de la région. Certaines de ses créations étaient pour le moins surprenantes (tout en étant succulentes) : confiture mangue – romarin, ketchup à la mangue, pesto aux noix… Nous sommes revenus avec pas mal de bocaux dans nos sacs, de quoi prolonger le voyage dans nos assiettes au retour !

Adresse : Gut Hartungshof 1, 66271 Kleinblittersdorf-Bliesransbach

Allemagne, Sarre, Saarland, nature, EnjoyGermanNature
Gut Hartungshof

Nationalpark Hunsrück Hochwald

Ce parc national est idéal pour une balade en forêt ponctuée de vues sublimes. Lors de cette randonnée (« hiking Keltenring »), j’ai particulièrement aimé l’aspect féérique des pierres recouvertes de mousse, la vue sur le barrage (« Talsperre Nonnweiler ») et, bien sûr, le coucher de soleil sur le « Keltischer Ringwall ».

Allemagne, Sarre, Saarland, EnjoyGermanNature, nature
Keltischer Ringwall
Allemagne, Sarre, Saarland, EnjoyGermanNature, nature
Voyager en couple
En pratique

Adresse du parking du site : Ringwallstraße 78, 66 620 Nonnweiler (GPS 49.616066, 6.996890)

Site web : Nationalpark Hunsrück Hochwald

Paddle au Bostalsee

Vous avez déjà fait du paddle ? Non ? Bon, je vais devoir vous apprendre !

C’est sur ces mots que nous démarrons notre première expérience de paddle au bord du Bostalsee, quelque peu inquiet par cet apprentissage qui, vu l’étonnement de notre hôte, semble conséquent.

Le voilà qui met la planche à l’eau, se met à quatre pattes dessus, puis vertical sur ses genoux. Quelques coups de rame plus tard, il se dresse sur ses pieds et opère quelques enchainements dignes de spectacles artistiques : tout droit, à droite, à gauche, retournement par la droite, retournement par la gauche, marche arrière.

« Voilà ! », me dit-il en redescendant à l’eau tout en me tendant la rame.

Ce long cours (ou plutôt longue démonstration) n’aura même pas duré deux minutes. Bref, mais intense ! Confiante suite à mes dernières expériences sur l’eau, de kayak en Serbie et de surf en Cantabrie, je m’éloigne rapidement de la rive, sous le regard vigilant de mon professeur.

Le regard vers l’avant, je m’élance vers les profondeurs du lac. La rive en face m’appelle. Deux coups de rame plus loin, je suis déjà tout absorbée à mes pensées, mes gestes automatisés. Je remarque à peine le cygne qui s’envole au ras de l’eau et passe à mes côtés.

Bleu bleu bleu. Le ciel, le lac… Je me sens légère, si légère. Les soucis s’évaporent sur l’eau…

Allemagne, Sarre, Saarland, nature, EnjoyGermanNature
Paddle en Allemagne

En pratique

Club pour faire du paddle au Bostalsee : S.A.L.T. YACHT GmbH

Adresse : Am Seehafen 3, 66625 Nohfelden-Bosen

Saarschleife (Cloefpfad)

Si vous ne deviez retenir qu’une adresse, ce serait celle-là. Surement la vue la plus célèbre de la Sarre, celle qui rend ses habitants les plus fiers. Une rivière qui coule paisiblement, décrivant un « U » autour d’un ilot de terre, sous les regards admiratifs des hommes. En pleine journée, au coucher du soleil, en pleine nuit et à l’aube : nous avons vu le paysage évoluer au gré de la course du soleil et des étoiles. Un spectacle dont on ressort serein.

Le parc construit face à la rivière propose plusieurs sentiers de randonnée pour admirer la rivière sous tous les angles, et continue à se construire, bâtissant des promenades dans les hauteurs pour découvrir la faune et la flore.

Et pour profiter pleinement de la vue, quoi de mieux qu’un feu de bois en début de soirée et qu’une nuit sous les étoiles, dans une tente suspendue dans les airs avec vue sur la rivière ? (pour les curieux, rendez-vous dans les bonnes adresses logement).

Allemagne, Sarre, Saarland, EnjoyGermanNature, nature
Saarschleife
Allemagne, Sarre, Saarland, nature, EnjoyGermanNature
Saarschleife (Cloefpfad) de jour
En pratique

Adresse du parking : Cloefstraße 45, 66 693 Mettlach (GPS 49.504711, 6.534740)

Pour plus d’informations sur la fameuse boucle de la Sarre et son sentier des cimes (ouvert depuis juillet 2016), je vous invite à lire cet article d’Elisa et Max, alias les « Bestjobers ».

Urwald vor den Toren der Stadt – Foret jungle aux portes de la ville

Notre dernière forêt (au nom prometteur pour une Belge amatrice de chocolat : Neuhaus !). Une forêt – jungle : laissée libre par l’homme d’évoluer à sa guise. Pas de contrôle, pas de rangement, pas d’aménagement (si ce n’est quelques balises de randonnée). La forêt à l’état pur. La jungle à la porte de la ville, Saarbrücken n’étant qu’à quelques minutes de route.

Une randonnée sous les arbres, à l’odeur humide et boisée, les pieds sur les aiguilles des pins, sautant entre les flaques, chevauchant les marais en marchant en équilibre sur un tronc renversé… La balade propose quelques points de vue intéressants pour rythmer le parcours, comme Tal der Stille, un petit lac aux arbres nus émergeant comme des piliers d’une cathédrale abandonnée, et, surtout, le « Kleiner Fuji » (plus petit Fuji) ! Nous qui avions manqué de gravir le Grand Fuji lors de notre voyage au Japon en mars dernier, voilà notre « petite revanche » !

Pour les plus aventureux, il est également possible de jouer les ermites le temps d’une nuit ou plus dans une cabane perdue en pleine forêt.

Allemagne, Sarre, Saarland, nature, EnjoyGermanNature
Tal der Stille – Urwald vor den Toren der Stadt
En pratique

Adresse : Scheune Neuhaus, 66 115 Saarbrücken (GPS 49.290081, 6.982490)

Site web : Urwald

Retour à la civilisation : Völklinger Hütte

Après cette semaine au vert, sur notre chemin de retour une tentation : Völklinger Hütte. Ce nom ne vous dit rien ? Il s’agit d’un Héritage Mondial UNESCO, ancienne usine aux airs tentaculaires, ruine abandonnée par l’homme et reprise par la nature. Si ce dernier aspect nous intéressait, c’est surtout l’exposition du photographe Steve McCurry que François aime beaucoup qui nous a poussés à explorer ce lieu.

Allemagne, Sarre, Saarland, nature, EnjoyGermanNature
Exposition Steve McCurry

Je ne sais comment vous partager mon ressenti. Après une semaine de grands espaces, de paysages colorés, de bois et de blé, je me suis retrouvée sidérée par la lourdeur et la froideur du métal, l’atmosphère étouffante des entrailles de l’usine, les couleurs ternes de la rouille. Je venais de la vie et du vivant pour me retrouver comme prise au piège dans une prison de mort et de néant.

Notre guide vente les vertus de ces machines qui n’ont plus travaillé depuis ma naissance, nous parle de la vie « à la dure » de ces « vrais hommes » qui travaillaient en communion avec les marteaux et les boulons. Une vie métallique rythmée par les chocs des turbines, le cliquetis des engrenages. Combien d’arbres tués pour faire tourner la grande machine ? Combien de charbon extrait ? Combien de fumée recrachée, rougissant ciel et terre à des kilomètres à la ronde ? Comme dans un cauchemar de Ghibli, je visite ce lieu comme on fait un pèlerinage dans un lieu de mort, en devoir de mémoire.

Peut-être que si je ne venais pas d’une semaine de silence et de chants d’oiseaux, je n’aurais pas été choquée par le grondement des machines ? Peut-être que si je n’avais pas passé ces derniers jours à fouler une terre nue et vivante, je n’aurais pas été si triste de poser les semelles boueuses sur un sol asphalté ? Peut-être que si je n’avais pas été me perdre dans des espaces illimités, je ne me serais pas sentie étouffée dans des cubes créés par l’homme pour tailler le monde à sa mesure ? …

Était-ce moi ? Était-ce l’engouement du guide ? Était-ce ces derniers jours de brun, de bleu et de vert ? Quoi qu’il en soit, ce site mérite certainement son titre d’héritage mondial de l’UNESCO, certains de ses aspects sont très photogéniques et, oui, j’y ai trouvé par endroit cette nature qui reprend ses droits. Malgré tout. Malgré nous. Une nature dont les vertus autocuratives ne cessent de me surprendre. Surprenante nature, si forte, si fragile…

Allemagne, Sarre, Saarland, nature, EnjoyGermanNature
Völklinger Hütte
En pratique

Adresse : Rathausstraße 75-79, 66333 Völklingen, Allemagne

Tarif : 15 € (offre spéciale le mardi : entrée libre à partir de 15 h)

Horaire : 10 à 18 h (et à 19 h de fin mars à début novembre)

Bonnes adresses logement et restaurant

Bonnes adresses logement

Hotel Domicil Leidinger

Notre point de chute à Saarbrücken : super bien situé, cet hôtel propose des chambres très différentes, depuis le petit studio moderne à la chambre plus traditionnelle. Un cadre agréable, avec une belle cour intérieure. Et mention spéciale au wifi : parfait !

Adresse : Mainzer Str. 10,66111 Saarbrücken

Annahof Residenzhotel

Un de nos coups de cœur de ce voyage ! Un charme fou de l’extérieur, avec cette vieille cour de ferme, toute pomponnée, peinte en blanc avec ses contours de fenêtres rouges et ses volets bleus. Et, surtout, un accueil d’une chaleur et d’une gentillesse comme nous n’avions plus eu depuis longtemps ! Et pour ne rien gâcher, on y mange très bien : mention spéciale à la flammekuchen !

Adresse : Hubertushof Born: Kirschendell 32,66440 Blieskastel

Victor´s Weingärtner

Quel bel établissement ! Parfait en été, avec sa belle terrasse pour profiter du ciel bleu, et parfait en hiver, avec sa salle à manger ornée d’une grande cheminée. Le personnel de l’hôtel, en vêtement traditionnel, est absolument charmant et parle très bien français (et anglais). Nous y avons mangé comme des rois et avons apprécié sa localisation, tout proche du lac pour faire de belles balades au coucher du soleil.

Adresse : Bostalstraße 12,66625 Nohfelden-Bosen

Cloefhänger : la tente dans les arbres

Ma plus grande déception de ce voyage : ne pas avoir pu tester la tente perchée dans les arbres ! Cela fait longtemps que je voulais dormir suspendue entre deux branches, et le cadre ici, avec vue sur Saarschleife, était juste magique ! Malheureusement, je souffre occasionnellement de troubles de l’équilibre (problème d’oreille interne), et si je m’étais tout récemment réconciliée avec la cime des arbres (en Bretagne), il m’arrive encore de me sentir mal et de toucher mes limites. Ce ne sera pas pour cette fois-ci, mais c’est certain, lorsque nous retournons dans la région, nous testerons le cloefhänger avec plaisir !

Et même si je n’ai pas pu tester les tentes, je vous recommande chaleureusement l’agence avec qui nous devions vivre cette expérience, et avec qui nous avons malgré tout fait un feu de bois – barbecue avec vue sur Saarschleife. L’homme derrière cette super idée est aussi un grand voyageur : un plaisir de papoter avec lui à la lueur d’un feu de bois.

Allemagne, Sarre, nature, tente suspendue
Tente suspendue (©Martin Hager)

Landhotel Saarschleife

Plutôt que de dormir dans les arbres, nous avons logé au très bel hôtel « Landhotel Saarschleife » : un très beau lot de consolation ! Le personnel de l’hôtel était au petit soin pour nous, le cadre est splendide, et, cerise sur le gâteau, leur espace piscine et spa est un pur plaisir, super zen !

Adresse : Cloefstraße 44,66693 Mettlach Orscholz

Bonnes adresses gourmandes

En dehors de Saarbrücken, nous avons principalement (bien) mangé dans les restaurants des hôtels. Alors voici nos bonnes adresses gourmandes à Saarbrücken.

Tellerrand

Une cuisine métissée, aux inspirations locales et européennes, pour un résultat succulent, dans un beau cadre intimiste, éclairé à la bougie, et avec un service d’une amabilité sincère.

Adresse : Am Stiefel 1, Saarbrücken

Herzenslust

Excellent établissement situé dans le quartier Nauwieser, avec ses ruelles animées toutes les heures du jour et de la soirée. Ses recettes sont parfaites pour satisfaire tout à la fois les mangeurs de viande, les végétariens et même les vegans. Un cadre original (surtout le papier peint !) et un service aimable et amical : on en ressort rassasiés et un sourire béa aux lèvres !

Adresse : Nauwieserpl. 5, 66111 Saarbrücken

Et deux bonnes adresses pour « chiller » à Saarbrücken

Staden

Assis dans l’herbe, les habitants de Saarbrücken, petits et grands se retrouvent entre amis pour boire une bière… ou deux !

Adresse : Am Staden, 66121 Saarbrücken

Silo

L’endroit hippie/hipster de Saarbrücken, proche d’usines et construit le long de voies ferrées désaffectées : le cadre branché décalé parfait ! Musique à toute heure du jour et de la nuit (même si l’ambiance est plutôt en soirée).

Adresse : An der Römerbrücke 3, 66121 Saarbrücken

Respirer à plein poumon : nature & reconnexion en Sarre

Ce voyage en Sarre m’a fait un bien fou. Sortir des villes, du monde et de la pression urbaine. Plus rien, plus personne. L’espace de quelques heures, se croire seuls au monde dans une forêt ou au milieu des plaines et des champs. Un sentiment grisant qu’il faudrait pouvoir ressentir de temps en temps, comme un médicament aux temps modernes.

Allemagne, Sarre, Saarland, EnjoyGermanNature, nature
Regarder danser le soleil

Pour plus d’informations, je vous invite à consulter les sites de l’Office de Tourisme d’Allemagne « Enjoy German Nature » et de l’Office de Tourisme de la Sarre.

10 commentaires

  1. Oh mince, je ne savais pas que tu souffrais d’un trouble de l’oreille interne. Si jamais, on a aussi des cabanes perchées dans les arbres en Suisse. On vous accompagne quand vous voulez ?

    Répondre
    • Oui, j’ai eu un problème d’oreille interne il y a 5 ans, et de temps en temps j’ai des petites rechutes (c’est le cas de le dire !)… Du coup, je redouble de prudence, surtout dans les situations où je sais que « l’échappatoire » en cas de problème ne sera pas facile à atteindre. Du coup, on a dû faire l’impasse sur la tente suspendue pour cette fois, et c’est bien dommage parce que ça avait l’air vraiment génial (c’est une des premières choses que j’avais repérées en préparant ce roadtrip !).

      Et les cabanes dans les arbres, on a testé (et approuvé !) en Bretagne, mais, juste pour être sûrs, on veut bien retenter l’aventure en Suisse ! 😉

      Répondre
  2. Les boucles de la Sarre c’est juste magnifique ! Et l’usine sidérurgique dans son jus nous remet dans l’ambiance de ces années « noires »… car là-bas le ciel était toujours noir…

    Répondre
    • Oui, c’est ce qu’on nous a dit lors de la visite… Une ambiance qui venait trancher avec ce bol d’air pur et de nature !

      Répondre
  3. J’ai fait Saarschleife, juste trop beau ! Par contre je me souviendrais de tous les moustiques sur moi ?

    Répondre
    • Oui, magnifique ! Tant au coucher qu’au lever du soleil ❤️
      Et pas trop de moustiques pour nous quand on y était en juin ?

      Répondre
  4. Mais comment faites-vous pour trouver, où que vous alliez, des activités sortant de l’ordinaire comme cette construction de radeau ? Je suppose que ce n’est pas le hasard qui vous a fait rencontrer Helmut Wolf ? 😉
    Félicitations au photographe pour la photo de la Saarschleife au lever du jour : sublime !! La dernière photo est très belle aussi…
    Enfin, un grand merci pour toutes les adresses données : une vraie malle aux trésors, accessible à tous puisqu’il s’agit d’une destination très proche.

    Répondre
    • Merci Marie-Paule pour les compliments, je transmets à François, alias le photographe du couple 🙂

      Pour ce qui est des activités insolites que nous découvrons en voyage, il y a de tout ! Parfois nous les repérons avant de partir, par hasard, en lisant d’autres récits de voyageurs ou le site de l’office de tourisme ; parfois nous ne découvrons l’activité qu’une fois sur place, au hasard des discussions avec d’autres voyageurs ou des habitants du pays, ou simplement en nous promenant au hasard des rues ! Avec nous, il y a rarement des règles établies dans nos voyages, et spécialement quand on parle d’organisation ! 😉

      Répondre
  5. Ohhhh la tente dans les arbres je ne sais pas si c’est pour moi non plus ! Ca doit être une expérience très intéressante mais j’ai un vertige monstrueux je pense que je ferais une crise de panique avant même d’arriver à la tente ahaha !
    Sinon vos photos sont toujours aussi chouettes et donnent envie de découvrir ce pays, encore une fois ! Alors merci !

    Répondre
    • Ahah, la tente suspendue, c’est vrai que c’est un challenge ! Mais pour moi, ça ressemble à mes rêves de petite fille, de passer mes journées (et mes nuits) dans les arbres ^^ Pour une prochaine fois, je garde toujours ça en tête (une revanche à prendre, une de plus !).
      Merci pour ton gentil message Stéphanie !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest