Un sac sur le dos
Amandine
Article non approprié pour les véganes

Depuis juillet 2017, Un sac sur le dos est 100% végane. Cet article a été publié avant cette date, et contient du contenu non-végane. Nous avons décidé qu'il représentait nos choix lors de sa publication, et n'en avons par conséquent pas modifié son contenu.


Envie d’évasion. De neige blanche. D’air pur. De Grand Nord. D’hiver, du vrai ! Oh oui, j’avais envie de tout cela. Des fourmis dans les jambes, je décomptais les jours qui nous séparaient de notre premier voyage de l’année 2016. Notre premier voyage depuis le retour d’année sabbatique.

Un voyage fort attendu donc… et qui fut plein de bonnes et belles surprises ! Cap sur les Montagnes du Jura, le Grand Nord Made In France !

Roadtrip dans les Montagnes du Jura

Les Montagnes du Jura, vous connaissez ? En pianotant sur mon clavier avant le départ, je découvre qu’on la surnomme « la Laponie française »… Prometteur !

Sur le site internet des Montagnes du Jura, une mise en bouche me fait baver…

Comme une virgule naturelle le long de la frontière franco-suisse, les Montagnes du Jura offrent à leurs visiteurs une douce parenthèse préservée des grands flux touristiques. La nature secrète se révèle au gré de vos multiples activités, les paysages se suivent, majestueux et variés, et le calme de la montagne prend ici tout son sens.

Découvrir les Montagnes du Jura : une belle aventure

Pour découvrir cette région en 4 jours, nous avons pris le train jusque Besançon et de là avons loué une voiture pour sillonner les routes et découvrir les paysages des Montagnes du Jura. Voici notre programme en un coup d’œil.

Que faire dans les Montagnes du Jura

Dans les Montagnes du Jura, pas moyen de s’embêter… même pour ceux qui n’aiment pas skier ! Voici un aperçu des activités que nous avons pu tester, entre aventure et culture.

4 idées d’activités aventures à tester dans les Montagnes du Jura

Nous y avons réalisé des activités en tous genres : insolites, magnifiques, physiques… Et l’un de nos rêves de « grands enfants » : du chien de traineau !

  1. Chien de traineau

    Ou traineau à chiens pour les puristes ! Une sortie inoubliable et si intense.

    Si cette activité est plus sportive qu’elle en a l’air au premier abord, il est aussi possible de l’approcher sous un angle plus relax, en faisant une balade à l’intérieur du traineau pour ne devoir se soucier de rien et n’avoir à l’esprit que la blancheur des paysages.

    J’aime pour…

    Le contact aux chiens, la sensation de vitesse, la confiance et l’harmonie qui se dégage peu à peu du lien que l’on tisse avec son attelage. Ses décors Grand Nord, son immersion au milieu des sapins et ses expéditions hors-piste dans la poudreuse.

    En plein virage ! (chien de traineau)

  2. Ski-joëring

    On continue dans l’animalier : cette activité, cela faisait plusieurs années que je voulais la tester. Son nom exotique cache un concept tout aussi étrange. Faire du ski… tiré par un animal ! Un chien ou un cheval devant, le sportif derrière, et glissez jeunesse !

    Derrière le cheval, il ne faut pas se soucier de diriger l’animal : un cavalier s’en charge pour nous. Et apparemment avec plaisir : le cheval réagit différemment quand il tire quelqu’un, il y a un côté plus challenge, plus sportif, procurant des sensations différentes à tous les acteurs !

    Pour vous représenter à quoi peut ressembler cette activité improbable, imaginez-vous faire du ski nautique sur neige, tiré par un cheval plutôt qu’un bateau : c’est exactement cela !

    J’aime pour…

    Son côté insolite et fun ! On a, ici aussi, très rapidement des sensations de vitesse. Moins de contact avec l’animal, puisqu’il ne faut pas interagir avec lui pour avancer. Beaucoup (beaucoup) de sensations dans les virages et le hors-piste !

  3. Raquette

    J’aime marcher. La randonnée et le trekking sont pour moi des moyens de s’imprégner au mieux d’un lieu, que ce soit en pleine ville comme en pleine campagne. Le temps ralentit et semble couler à sa juste mesure. Celle d’un pas.

    Un pas après l’autre, nous sommes montés jusqu’au refuge perché au sommet de piste de ski. Un pas après l’autre… Nous aurions pu prendre le téléférique. Nous aurions pu nous épargner des heures d’effort et de sueur. Mais nous aurions tant manqué. La satisfaction de l’avoir fait déjà. Le plaisir de mériter les paysages ensuite. Et puis, tout simplement, ce sentiment d’être petit, si petit, dans ce décor ouaté, entouré de sapins saupoudrés de neige comme des desserts parsemés de sucre impalpable. Une forêt savoureuse. À dévorer avec les yeux. Et tous les autres sens. Un silence délectable.

    Nous avons pu observer l’astre du jour laisser place à celui de la nuit, le ciel se parant de couleurs chaudes et obscures. Et nous avons été guidés, au petit matin, par un ciel profond et étoilé, jusqu’au réveil du soleil. Magique !

    J’aime pour…

    Cette ambiance magique. La nature dans toute sa puissance. Mon moment préféré a sans doute été ces quelques minutes avant les premiers rayons du soleil, alors qu’il était encore caché par le Mont-Blanc et la chaine de montagnes nous faisant face. Tels de grands explorateurs, nous marquions de nos raquettes une neige vierge de toute trace, vierge de toute présence. Des airs de Laponie et d’Himalaya… Des airs de Grand Nord et de bout du monde.

    Marcher sous les sapins au clair de lune

  4. Spéléofondue

    Encore plus insolite que le ski-joëring (si, c’est possible) : la spéléofondue. Comme son nom l’indique, il s’agit de partir explorer une grotte… et de s’y arrêter pour un piquenique spécial fondue ! Nous avons ainsi exploré la Grotte aux Fays pour ensuite y faire fondre du fromage pour tremper notre pain. Une expédition à la fois physique et gastronomique !

    J’aime pour…

    L’ambiance conviviale, donnée tant par le caractère insolite de l’activité que par son guide chaleureux. J’ai adoré également marcher dans la forêt à la nuit tombée, équipée d’une lampe frontale à étudier les traces des animaux qui y vivent sans jamais se montrer. Et j’ai beaucoup aimé notre retour improvisé en mode « luge sur les fesses » dans la descente à travers les arbres jusqu’à l’orée de la forêt. Décidément, la vie est vraiment pleine de surprise !

    Spéléo-fondue

Mais aussi…

Et ce n’est pas tout ! Si le chien de traineau, le ski-joëring, la raquette et la spéléofondue ne vous suffisent pas, vous pouvez également expérimenter d’autres activités « aventures » dans les Montagnes du Jura, comme le « fat bike » dans la neige (comme son nom l’indique, un vélo avec de très gros pneus) ou encore la plongée sous glace dans le lac Genin.

2 idées d’activités culturelles à tester dans les Montagnes du Jura

Pour se remettre de ses émotions (et de ses courbattures !), il vaut toujours mieux prévoir l’une ou l’autre activité plus culturelle au programme ! Nous avons ainsi visité une cave d’affinage et une ville.

  1. Visite d’une cave d’affinage à fromage… dans un fort

    J’aime le fromage. Mais cet amour n’est rien en comparaison de celui de François (pour le fromage… !). Lorsque nous avons vu qu’il y avait des visites de cave d’affinage possible dans la région, et qu’en plus il s’agissait de Comté (un de ses fromages préférés), il n’a pas hésité une seconde !

    Les caves du fort des Rousses sont sans doute les plus connues de la région, mais celles de Saint Antoine nous ont beaucoup plu, pour leur ambiance conviviale, mais aussi et surtout la patience et la passion de notre guide !

    J’aime pour…

    Pas pour les odeurs (soyez prévenus : des tonnes de fromage qui affinent… cela se sent !), mais bien pour le gout : mention spéciale à la séance de dégustation ! Impressionnant également de découvrir ces lieux reconvertis, de la guerre au fromage (une belle reconversion !) et l’histoire de l’homme derrière cette évolution : Marcel Petite, un véritable « self-made-man » qui a su croire en ses rêves et se donner les moyens de les réaliser. Cela mériterait même un film !

    En pratique :

    Durée de la visite : 1 h 30 (sur réservation uniquement) Adresse : Caves d’Affinage du Fort Saint-Antoine, 25370 Saint-Antoine Site web : plus d’informations ici

  2. Visite d’une ville : Saint Claude

    Normalement, le dernier jour de notre roadtrip, nous avions prévu de faire de la plongée sous glace, activité qui avait d’abord attiré notre attention sur la région des Montagnes du Jura… Mais la météo en a décidé autrement, le lac n’étant pas assez gelé. Ce n’est que partie remise : on finira par réaliser ce rêve dans un coin ou l’autre de notre belle planète !

    Saint Claude donc. Une ville qui, au premier abord, ne dégage pas un charme particulier. Une ville à apprivoiser. Avec une guide de l’Office du Tourisme passionnée, nous avons parcouru ses rues, étudié l’intérieur de sa Cathédrale, découvert les soubassements du musée d’art, sillonné les ruelles le long de la rivière Bienne…

    J’aime pour…

    Le détail de ses rues et de certains de ses bâtiments. Pour sa mignonne et insolite Chapelle expiatoire (un bébé-chapelle !). Pour le témoignage historique de cette ville qui s’est réinventée à chacune des époques qu’elle a traversées…

    Pour une prochaine fois, je testerais volontiers « La Ligne des Hirondelles », une excursion ferroviaire de 2 h 30 qui traverse le Jura de part en part sur plus de 120 km, entre plaines et montagnes.

Conseils et bonnes adresses

Je ne peux que vous conseiller de découvrir cette région en voiture : il est très difficile de se déplacer avec les transports en commun une fois sur place (bus, train).

Voici quelques bonnes adresses que nous avons pu tester lors de notre séjour.

Logement

Activité

Tombés sous le charme

C’est des étoiles plein les yeux que je suis rentrée de ce séjour dans les Montagnes du Jura. Je ne m’attendais pas à cela. Tant de nature. Tant d’intensité. Tant de grandeur… Car je vous ai parlé de nos activités, mais il y en a une que j’ai tue jusqu’ici : le roadtrip en lui-même. Sillonner les routes et chemins des Montagnes du Jura a été un pur bonheur.

Nous nous inquiétons un petit peu de la neige et du verglas, et surtout de notre manque d’expérience de conduite dans ces conditions climatiques. Mais munis de pneus neige, notre voiture de location nous a emmenés partout où nous le souhaitions et sans difficulté. J’ai encore en tête ces bandes d’asphalte serpentant entre les sapins verts et blancs. Une vision de Grand Nord, de nature, de déconnexion. La route, la nature et nous. Quel plaisir !

Les habitants des Montagnes du Jura aiment profondément leur région, pour sa nature, sa tranquillité, ses grands espaces… et le lui rendent bien. Une région harmonieuse et peu touristique où il fait bon se perdre (oui, même avec un GPS, cela arrive !)…

Voir le soleil se lever : un des plus beaux moments de la journée

En partenariat avec Montagnes du Jura.

, , , , , , ,

Commentaires

  1. Très très belle région qu’il me tarde de découvrir. Ce n’est qu’à 2-3h de chez moi et pourtant je ne m’y intéresse que depuis peu. Il faut que je remédie à cela.
    Au top les activités hivernales que vous avez testées. Un programme bien alléchant.

    • Merci Estelle pour ton commentaire 🙂 Et oui, pas si loin, mais si dépaysant : nous avons été très surpris de nous retrouver dans ce décor « Grand Nord » en France ! Et on s’est vraiment éclatés avec ces activités !

  2. Superbe article qui m’a donné envie de redécouvrir ce coin 🙂
    Je n’aime pas le ski mais là il y a l’embarras du choix pour d’autres activités hivernales !
    J’ai hâte de voir aussi votre retour sur votre voyage au Japon.

    • Merci Floriane pour ton message et le compliment 🙂
      Comme toi, nous ne sommes pas branchés ski (un traumatisme que j’ai fait vivre à François… j’en parlerai peut-être un jour tellement l’expérience était forte !) et c’est pour ça que nous cherchons des endroits où profiter d’une expérience Grand Nord sans pour autant n’avoir rien d’autre à faire que du ski !

      Notre voyage au Japon est incroyable ! Au-delà même de nos rêves les plus fous ! J’en parle déjà un petit peu dans le premier article sur le Japon publié ce lundi, où je partage mes premières impressions sur Tokyo. 🙂

  3. Merci pour la découverte de ce coin, la diversité des activités et ces beaux paysage donnent envie d’y aller. La neige me manque trop !

    • Avec plaisir ! 🙂 Merci Brigit pour ton message. Je comprends que la neige puisse te manquer : rien qu’à revoir ces photos, elle me manque à moi aussi !

      Mais je ne me plains pas pour autant, j’adore l’endroit où je suis actuellement : le Japon 🙂 Et on a même eu un peu de neige à Kyoto 😉

    • Merci Sandrine 🙂 Après avoir un peu voyager au Canada, on ne peut qu’approuver les ressemblances, particulièrement au niveau des ressentis d’être au milieu d’une magnifique nature blanche en hiver !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour récolter des informations de votre navigateur, et rendues anonymes, á des fins de statistiques via le service Google Analytics.