La Patagonie, un de mes énormes coups de coeur inattendus de cette année. Une terre qui a marqué mes sens et mon imagination…

Voici notre itinéraire d’un mois de voyage dans le nord de la Patagonie chilienne : de la mythique Route Australe aux superbes fjords du bout du monde !

Terre sauvage : bienvenue en Patagonie

De ce voyage au long cours à travers l’Amérique latine (projet Back To America), la Patagonie a marqué ma mémoire d’images fabuleuses et puissantes. Ancrées dans ma tête et dans mon cœur, ces terres du bout du monde ont capturé un bout de mon âme. Je sais déjà, avec une certitude inébranlable, que j’y retournerai un jour.

Mais en attendant, voici mes impressions et découvertes au Chili, dans le nord de la Patagonie.

Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
Voyager en Patagonie : une magnifique aventure !

Le nord de la Patagonie : de Puerto Montt à Puerto Rio Tranquilo

Après quelques jours à Valparaiso et un bref arrêt à la capitale chilienne, nous avons commencé notre exploration patagonique depuis Puerto Montt, dans la belle région des Lacs, pour terminer à Puerto Rio Tranquilo, au bord du lac Carrera, au bout de la Route Australe.

Notre itinéraire :

  1. Puerto Montt
  2. Puerto Varas
  3. retour à Puerto Montt pour prendre le ferry vers Chaitén
  4. Futaleufu
  5. Castro et expéditions sur l’île de Chiloe (Ancud, Cucao)
  6. Quellon pour prendre le ferry et quitter l’île, cap sur le Sud
  7. Chacabuco et Puerto Aysen pour arriver à Coyhaique
  8. Puerto Rio Tranquilo
  9. Chile Chico pour traverser la frontière et entrer en Argentine
  1. Puerto Montt

    Porte d’entrée de la Patagonie chilienne, Puerto Montt est un lieu de passage, plaque tournante entre la région des lacs, l’île de Chiloé et le Grand Sud patagon, avec la naissance de la mythique Route Australe. Comme d’autres villes de la région des Lacs, Puerto Montt garde des traces de l’influence germanique datant de sa fonction, visibles entre autres à travers l’architecture de ses vieilles maisons en bois et la gastronomie locale.

    Les voyageurs restent rarement plus de deux jours dans cette ville. Il n’y a pas grand-chose à voir, les points d’intérêts principaux se limitant à sa Place d’Armes, la cathédrale et sa promenade en bord de mer avec ses marchés d’artisanat.

    Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
    Sur la rive de Puerto Montt

    Nous avons profité de notre passage pour trouver une grande surface où acheter un sac de couchage qui nous aura servi durant la partie patagonienne de notre voyage en Amérique latine (et particulièrement pendant les traversées en ferry dans les fjords chiliens) et pour… aller au cinéma ! Quel plaisir que de s’immerger dans la culture moderne locale en allant voir un film chilien !

    Si vous un aperçu de l’humour à la chilienne, nous vous conseillons de voir « Heroes ». De nombreuses références historiques et culturelles, avec certaines que nous avons pu capter (comme le « cafe con piernas » – littéralement « café/bar avec des jambes » : lieu où le café sera servi par des femmes peu vêtues) et beaucoup que nous avons dû manquer !

    Synopsis « Heroes » :

    Un groupe de grands-parents excentriques forment l’association « ONEMI » chargée de prévenir les tremblements de terre sur le territoire chilien. Un jeune homme intègre leur équipe, chargé de moderniser leurs techniques (beaucoup d’humour autour du choc générationnel). Parallèlement à cela, des secousses inexplicables ébranlent le pays et valent à l’ONEMI d’être dissout pour son inefficacité…

    Mais un plan terrible est en oeuvre : celui de séparer le Chili du continent sud-américain à coup de secousses causées par des bombes bien placées… afin que le pays traverse le cap Horn et navigue à travers l’océan Atlantique pour venir se joindre à l’Europe ! 

  2. Puerto Varas

    Surnommée la “ville des roses”, Puerto Varas est une ville paisible, surtout animée en été, où il fait bon se promener. Cette petite station balnéaire au bord du lac Llanquihue possède une architecture aux influences allemandes omniprésentes.

    Plus que la ville, c’est surtout pour la nature aux alentours que viennent les touristes : le volcan Osorno qui domine le lac Llanquihue, le parc national Vicente Pérez Rosales, le lac Todos los Santos, les chutes de Petrohué… La région est également connue pour ses spots de rafting et de canyoning, la randonnée et il est même possible de skier en hiver.

    Nous sommes restés 3 jours à Puerto Varas, un dosage parfait pour visiter la ville le premier jour, faire une expédition au lac Todos los Santos et à Peulla le second et, le dernier jour, gravir le volcan Osorno. Et si nous avions eu une demi-journée supplémentaire, nous aurions été nous balader dans le petit village de Frutillar, réputé pour son architecture germanique.

    Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
    Dans la baie de Puerto Varas
    Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
    Les montagnes dans les nuages à Puerto Varas
    • Expédition à Peulla

      Au programme :

      • les chutes de Petrohué
      • la traversée du lac  « de tous les Saints » (« Lago Todos Los Santos »)
      • la découverte du Parc National Vicente Pérez Rosales
      • et du village de Peulla
      1. Petrohué

        Premier arrêt, un immanquable de la région : les chutes de Petrohué, du nom de la rivière qui prend sa source au lac Todos Los Santos. Situées dans le Parc National Vincente Pérez, ces chutes d’eau se forment sur une base de lave provenant du volcan Osorno, donnant un contraste particulier entre son eau claire et ses rochers noirs.

        Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
        Les chutes de Petrohué
      2. Traversée du lac « Todos Los Santos »

        Un grand lac pour un grand nom : « Lago Todos Los Santos » signifiant « Lac de Tous les Saints », nommé ainsi, car il a été découvert par des jésuites espagnols… le jour de la Toussaint ! (On retrouve la même logique originale que pour l’île de Pâques !)

        Mais avant d’être renommé par les missionnaires, ce lac a connu d’autres noms, comme : Purailla, Pichilauquen, Quechocavi. De nos jours, on le surnomme également « Lago Esmeralda », « Lac Émeraude », pour la couleur verte de son eau.

        Bordé par des forêts humides au relief escarpé et 3 volcans (Osorno, Puntiagudo et Tronador), ce grand lac a une surface de plus de 178 km² et une profondeur maximale de 337 mètres ! En son centre trône la petite île Margarita, large de 2 km.

        Pour traverser le lac jusqu’à Peulla, il faut compter 1 h 45. Le catamaran est un grand bateau catamaran stable et agréable, avec des sièges non numérotés et un espace cafétéria. Ceux qui souhaitent participer à des activités à Peulla doivent penser à aller s’inscrire durant la traversée (si ça n’a pas déjà été fait lors de la réservation du tour).

        Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
        Sur le lac Emeraude ou Todos Los Santos
        Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
        Sur le catamaran traversant le lac Todos Los Santos

        Fait amusant sur Todos Los Santos :

        Selon l’ensoleillement, la saison, l’oeil ou la caméra percevront différemment la couleur du lac Todos los Santos : elle pourra être vue comme verte, bleu ou argentée. 

      3. Parque Nacional Vicente Pérez Rosales

        Une fois le bateau amarré, les festivités commencent ! Pour explorer le parc, différentes activités et excursions sont possibles : pêche, kayak, tour en bus-4*4, équitation, tour en bateau et en hélicoptère, randonnée, « canopy » (tyrolienne et accrobranche) …

        Ce parc naturel est l’un des tout premiers créé au Chili : il possède une richesse intéressante, tant dans sa faune que sa flore.

        Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
        En pleine nature le Parc National Vicente Pérez Rosales

         

        Attention aux mouches

        Petit conseil : évitez d’y voyager en janvier début février, car c’est l’époque de l’horrible mouche mordeuse, présente en Patagonie et dans la région des Lacs. On l’appelle « tabano negro » en espagnol (« coliguacho » au Chili), « horse fly » en anglais… et tout simplement taons en français !

        Si par malchance vous vous retrouvez tout de même dans ces régions à la mauvaise période, quelques conseils :

        • évitez de gesticuler : ça les excite !
        • portez des couleurs claires (évitez le noir et le bleu)

        À cette période-là de l’année, les balades à cheval ne sont pas proposées aux touristes, car les chevaux risquent de s’énerver à cause de cette mouche et de devenir incontrôlables. 

      4. Peulla

        Peulla est un tout petit village de 120 habitants vivant en « quasi-autarcie », avec une petite école aux élèves de différents niveaux mélangés dans une seule classe. Peu de possibilité pour dormir et se restaurer, les touristes se rassemblant finalement souvent au grand hôtel du village, possédant une magnifique véranda avec vue sur la nature qui entoure le village. Nous avions prévu de manger à l’extérieur, mais étant présents à la période de « la » mouche, nous avons dû y renoncer et nous réfugier à l’intérieur pour un repas plus paisible !

        Après un temps d’arrêt à Peulla, il faut reprendre le grand catamaran pour retraverser le lac en sens inverse, puis un bus jusque Puerto Varas.

        Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
        Depuis le lac Todos Los Santos avec vue sur le volcan Osorno
        Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
        Le catamaran pour traverser le lac Todos Los Santos
        Informations pratiques :

        Durée de l’excursion : toute une journée (départ vers 8 h 30 et retour vers 18 h 30)

        Prix : 34.000 pesos chilenos (environ 44 €) (sans les activités)

        Note : seule l’agence Turistour propose cette excursion, car c’est la seule agence à posséder un catamaran pour traverser le lac Todos los Santos. 

        Remarque :

        Cette expédition peut être prolongée avec une ou deux nuits sur place ou avec le transfert jusqu’en Argentine (la frontière étant toute proche de Peulla). Il faut alors passer une nuit à Peulla et poursuivre ensuite jusque Bariloche. 

    • Expédition à Osorno

      Impensable d’imaginer barboter au bord du lac Llanquihue sans aller jusqu’au volcan qui le domine : Osorno.

      En minibus, nous sommes arrivés jusqu’au pied du volcan et avons entamé son ascension jusqu’au refuge qui marque le début des pistes de ski et randonnée. Quel étrange spectacle que de trouver des téléphériques en haut d’un volcan !

      Pas de ski pour nous (surtout à cette période de l’année), mais un tour en téléphérique pour monter au plus près du sommet (et des nuages).

      Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
      Le volcan Osorno

      Infos pratiques :

      Excursion : demi-journée

      Prix : 16000 pesos chilenos (environ 21 €)

      Remarque : le refuge possède une cafétéria et une boutique de souvenirs et offre une belle vue sur les alentours du volcan.

    • Nos bonnes adresses à Puerto Varas

      • Logement

        • Hotel El Greco

          Très belle adresse : un cadre unique et un accueil chaleureux que nous ne sommes pas près d’oublier. Entrer dans cet hôtel c’est entrer dans un musée ou la boutique d’un antiquaire : tout est fait pour donner envie de chiner entre le vieux tourne-disque et le juke-box, les peintures dépareillées et les vieux livres posés un peu partout. Mais quand on y regarde de plus près, on découvre alors que l’hôtel tout entier a été construit avec les matériaux récupérés de l’ancien collège allemand de Puerto Varas : ici la vieille cloche d’appel, là le mur construit avec le parquet de la salle de sport… Les chambres sont spacieuses et lumineuses. On y mange bien… et péruvien (ce qui est assez rare dans ce coin du Chili !).

          Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
          L’hôtel El Greco fait de matériaux récupérés

          Adresse : Mirador 134, Puerto Varas. Pas évident à trouver : depuis la Plaza de Armas (centre-ville) : monter vers le Mirador (suivre les panneaux « Hotel Pinacoteca El Greco »… si vous les voyez !), au premier point de vue, prendre à gauche dans la rue de l’hôtel (à 500 mètres).

          L’hôtel sur Booking et sur Agoda.

      • Restaurant

        • Chamaca Inn

          Ce restaurant nous a été conseillé par des habitants de Puerto Varas pour manger du poisson. Verdict : un restaurant élégant avec des prix corrects. Mention spéciale pour leur pain servi à l’apéritif (du vrai bon pain enfin !) et pour leur saumon grillé. Personnel très accueillant et cadre agréable.

          Adresse : au croisement des rues Del Salvador et San Bernardo

        • Eolia Bistro

          Atout incontestable : sa vue ! Autant choisir un jour où le ciel est dégagé (ou, au contraire, un jour de belle tempête) pour y aller. La nourriture est bonne (sans être excellente) et les prix sont chers (même pour la Patagonie !). Un endroit pour se faire plaisir et prendre un verre avec vue sur le lac Llanquihue.

          Adresse : Santa Rosa 161, Club de Yates Puerto Varas

      • Agence de tourisme

        • TurisTour

          C’est avec cette agence nous fait nos deux expéditions autour de Puerto Varas. Nous avons été ravis du service au client, très bon contact avec le personnel de l’agence et les guides locaux. C’est une des plus grosses agences de la ville. Son agence est située en plein centre-ville, face au casino.

          Adresse : rue del Salvador, dernier morceau de la rue vers le lac, face au casino

          Site web : Turistour

  3. Traversée de Puerto Montt à Chaitén

    Notre première traversée en ferry en Patagonie !

    Le ferry ? Un bateau grec qui s’est improbablement retrouvé à naviguer dans ces eaux froides du bout du monde.

    Tout excités, nous avons embarqué pour une petite nuit de navigation, laissant à Puerto Montt un magnifique coucher du soleil aux tons rougeoyants pour arriver par un petit matin pluvieux à Chaitén.
    Une nuit courte et agitée par les enfants excités courant d’un bout à l’autre du bateau : un trajet plein de vie !

    Une fois à Chaitén, nous embarquons dans un bus, cap sur la mythique Route Australe en direction du village de Futaleufu.

    Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
    Notre ferry pour traverser les eaux de Patagonie
    Patagonie, Chili
    Bateau échoué à Chaitén, avec au loin notre ferry
    Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
    Notre ferry dans la brume du petit matin à Chaitén

    En pratique :

    Durée : environ 9 h ; trajet de nuit avec un départ à 23 h (être sur place une heure avant le départ)

    Prix : la formule la plus économique, à savoir juste un siège (« butaca ») revient à 12000 pesos chilenos (environ 16 €)

    Sacs : les gros sacs doivent être laissés à l’étage inférieur (où sont parqués tous les camions et autres véhicules) ; les passagers ont droit à 2 sacs de cabine chacun.

    Adresse pour embarquer : rue Angelmó 1673 

  4. Futaleufú

    Rien qu’à son nom, ce village nous attirait : Futaleufú (à prononcer rapidement et avec un accent japonais, c’est encore plus drôle !). Ce village possède-t-il le petit grain de folie que son nom lui confère ?

    Verdict ? Charmant petit village très (très) tranquille ! Nous avons adoré notre séjour là-bas, nos promenades dans les rues bordées de petites maisons de bois colorées et nos randonnées dans la forêt et le long du fleuve.

    Ce village doit son nom au fleuve qui le borde, « futaleufú » signifiant en mapuche « grand fleuve ».

    Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
    Se promener dans les environs de Futaleufu et se retrouver en pleine nature

    Nous avons logé la moitié du temps chez un habitant (un ami d’un ami rencontré en voyage…) et l’autre moitié dans un des hôtels du village. Et nous avons, par le plus grand des hasards, découvert un restaurant qui juste à ce moment-là accueillait un des plus grands chefs des Amériques : nous nous sommes régalés !

    Chili, Patagonie
    Belle rencontre en Patagonie

    Les grands attraits de la région sont le rafting et le canyoning… et par manque de chance, nous n’avons fait aucun des deux ! Étant présents à la base saison, les sorties de groupes n’étaient pas garanties et nous n’avons pas réussi tester ces deux activités. Ce sera pour une prochaine fois !

    Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
    Le fleuve Futaleufu
    • Nos bonnes adresses à Futaleufu

      • Logement

        • El Barranco

          Sans doute l’un des plus beaux hôtels du village, le Barranco est une oasis de paix dans un monde de tranquillité ! Mention spéciale pour sa piscine agréable par forte chaleur et le petit sauna (que nous n’avons pas testé, vu les fortes chaleurs -comme quoi, il peut vraiment faire chaud en Patagonie !-). Accueil rustique, certains membres du personnel sont un peu bourrus, mais cela fait partie aussi du style patagon !

          L’hôtel sur Booking et sur Agoda.

      • Restaurant

        • El Encuentro

          Notre belle découverte du village : un restaurant où lorsque l’on pousse la porte, on est accueilli par le chef qui, lorsqu’on lui demande de voir la carte, nous demande ce que nous désirons manger. Ici, pas de menu, juste des propositions en fonction des ingrédients en cuisine et de l’humeur du chef ! Mention spéciale pour la table de fromage (avec le brie légèrement chauffé et surmonté d’un délicieux coulis de framboise !) et le saumon. Cadre agréable, avec une cheminée au centre de la pièce pour les froides journées d’hiver… et internet disponible (ce qui est assez difficile à trouver à Futaleufú !).

          Remarque :

          lors du passage dans ce restaurant, le chef présent était en « vacances » dans ce petit village de Patagonie, loin des contraintes et de la pression des restaurants étoilés des grandes capitales. Ce n’est donc pas la cuisine « normale » que nous avons testée ; nous n’avons aucune idée de ce que vaut ce restaurant en temps normal !

          Adresse : O’Higgins 653, Futaleufú

      • Agences

        • Patagonia Elements

          Nous n’avons pas eu l’occasion de tester leurs services, vu que nous n’avons pas eu de chance dans l’organisation d’une expédition en rafting, mais elle nous a été conseillée par d’autres voyageurs et le contact que nous avons sur place avec les gérants a été très bon.

          Adresse : Pedro Aguirre Cerda 549, sur la place principale de Futaleufú

          Site web : Patagonia Elements

  5. Traversée de Chaitén à Castro (Chiloé)

    Partis sur la pluie (décidément, Chaitén nous aura bien arrosés !), nous embarquons plein d’espoir : il parait que les dauphins aiment se montrer sur ce trajet… Malheureusement, pas de mammifères marins à déclarer !

    Par contre, une très belle traversée à la lumière du jour (ce qui nous change de la dernière traversée de nuit) nous permettant d’apprécier le paysage et particulièrement l’arrivée à Chiloé, avec la progression entre les petites îles qui protègent la grande Chiloé.

    Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
    Prêts à embarquer sur le ferry !
    Voyage, voyageuse, développement personnel
    Première traversée en ferry de jour !
    Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
    En arrivant à Chiloé

    En pratique :

    Durée : environ 5 h ; trajet de jour (être sur place une heure avant le départ)

    Prix : la formule la plus économique, à savoir juste un siège (« butaca ») à 12000 pesos chilenos (environ 16 €)

    Sacs : les gros sacs doivent être laissés à l’étage inférieur (où sont parqués tous les camions et autres véhicules) ; les passagers ont droit à 2 sacs de cabine chacun.

    Adresse pour embarquer : rue Angelmó 1673 

  6. L’île de Chiloé

    Chiloé, une île que nous avons beaucoup aimée. Je vous renvoie à nos articles dédiés : Chiloé, une autre Patagonie et Cucao, havre de paix sur l’île de Chiloé.

    Les principales villes de l’île de Chiloé sont Castro (où nous avons débarqué), Ancud (où arrivent généralement les voyageurs depuis Puerto Montt) et Quellon (d’où nous sommes repartis).

    Patagonie, Chili, Chiloe
    Plage de Patagonie
    Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
    Paysage de Chiloe
    Patagonie, Chili, Chiloe
    Roadtrip en Patagonie

    Chiloé, île, Chili
    La plus belle de toutes : l’église de Castro
  7. Traversée de Quellon à Chacabuco

    La (très) grande traversée ! Si le site internet de la compagnie du ferry indique que le temps de trajet avoisine les 23 h, notre expérience a été assez différente : embarqués au couché du soleil pour notre première nuit de traversée, nous avons passé une journée complète puis une seconde nuit à bord pour arriver le jour suivant au petit matin. Plus de 35 h de trajet (avons-nous pris du retard en cours de route ? Sans doute…).

    Soyons clairs : plus de 30 h dans un environnement clos et limité, c’est long ! Bien sûr, contrairement à l’avion, on peut marcher à bord, admirer le paysage, prendre l’air sur le pont… Mais l’on vient vite à bout des activités possibles. C’est alors qu’on se met à faire une course sur le pont supérieur en sautillant dans son sac de couchage, en mode « chenille »…

    Heureusement, plus fort que l’ennui, les paysages m’ont plongée dans un état hypnotique. Toute en admiration devant ces montagnes fantomatiques que l’on apercevait au loin, je regardais les vagues se former le long de notre coque et la brume nous envelopper. Captivant !

    À chaque arrêt dans les petites îles du fjord, prendre plaisir à regarder descendre et monter les passagers :  des tranches de vie qui se dessine sous nos yeux.

    Quelle vie mènent ces Chiliens du bout du monde, isolés sur leurs petites îles où ne passent que très peu de bateaux ?

    Une fois arrivés à Puerto Chacabuco, nous avons pris une première camionnette pour Puerto Aysen, et de là un bus vers Coyhaique.

    Patagonie, Chili
    Naviguer dans les fjords de Patagonie
    Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
    Prendre les commandes du bateau !
    Patagonie, Chili
    Un ciel nuageux et féérique de Patagonie
    Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
    Voyager en bateau en Patagonie, une expérience zen !
    Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
    S’arrêter sur une petite île des Fjords de Patagonie
    En pratique :

    Durée : environ 35 h (affiché 23 h sur leur site) ; départ vers 23 h, deux nuits à bord (être sur place une heure avant le départ)

    Prix : la formule la plus économique, à savoir juste un siège (« butaca ») revient 16200 pesos chilenos (environ 21,2 €)

    Sacs : les gros sacs doivent être laissés à l’étage inférieur (où sont parqués tous les camions et autres véhicules) ; les passagers ont droit à 2 sacs de cabine chacun.

    À bord : la cafétéria propose des repas corrects (évitez les pizzas, très mauvaises !) et quelques encas et boissons. Mais mieux vaut être prévoyant et prendre un minimum de survie avec soi…

    Adresse : rue Pedro Montt N°457, Quellon (adresse à Castro : rue Latorre N°238) 

     Remarque :

    Dans les fjords de Patagonie, de l’île de Chiloé vers Chacabuco : il y a moyen de descendre où l’on veut et de remonter au prochain passage du ferry, sans coût supplémentaire.

  8. Coyhaique

    Cela ne nous arrive pas souvent, mais je dois l’avouer : nous n’avons pas beaucoup aimé la ville de Coyhaique. Plus grosse ville de la région, elle contient beaucoup de grands magasins et de restaurants (ce qui a été notre chance, vu que nous venions de casser le chargeur de notre ordinateur : une pièce pas toujours évidente à trouver en pleine Patagonie !).

    Il parait que la ville est également un endroit idéal pour découvrir la gastronomie de la région… mais il faut croire que nous avons manqué de chance, car nous avons très (très) mal mangé à Coyhaique (et pourtant nous cherchions de bonnes adresses pour fêter dignement le 30e anniversaire de François !).

    Nous n’avons pas réellement visité la ville, si ce n’est en nous perdant dans ces ruelles à la recherche d’un bon restaurant et d’un chargeur d’ordinateur ! Mais il parait que le musée régional de la Patagonie est intéressant à visiter.

    Nous avons profité de notre passage dans la région pour faire une randonnée d’une journée jusqu’au lac de montagne « Cerro Castillo » (colline du château).

    • Expédition au Cerro Castillo

      Situé dans une des réserves naturelles réputées les plus belles du Chili, ce trek nous a emmenés marcher à travers des paysages variés, depuis la forêt humide jusqu’aux pentes rocailleuses de la montagne en passant par des plaines verdoyantes.

      La fin de l’ascension est plus technique et a comme apothéose la lagune du Cerro Castillo. Magnifiques contrastes de couleurs entre le bleu électrique de la lagune, le noir de la montagne et le blanc de la neige qui recouvre son sommet.

      Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
      Randonnée vers le Cerro Castillo
      Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
      Presque au sommet du Cerro Castillo
      Patagonie, Chili, trek
      Lagune du Cerro Castillo

      En pratique :

      Durée : 9 h

      Prix : 60000 pesos chilenos (environ 79 €), inclut : guide, transport, bâtons de marche, snack et boissons

      Difficulté : accessible à tous, même les marcheurs non expérimentés (mais en bonne condition physique)

      Conseil : prévoir de l’eau en plus (cela fait plaisir d’avoir une bouteille qui nous attend dans la voiture au retour) et un système « multicouches » pour s’adapter au climat très variable, aux différents niveaux d’altitude… et d’effort ! 

    • Nos bonnes adresses à Coyhaique

      Pas d’adresse de logement particulier à partager (nous étions dans un petit hostel assez basique, sale et mal isolé) ni de restaurant (vu comment nous avons mal mangé !).

      • Agence

        • Casa Club Patagonia / Patagonia Trip Planner

          Très contents du service reçu lors du tour à la laguna du Cerro Castillo. Guide sympathique et possédant de bonnes connaissances de la faune et la flore locales. Rien à redire !

          Adresse : km 5 camino a Balmaceda, à la sortie de Coyhaique (en dehors de la ville, mais l’agence vient chercher les touristes à leur hôtel)

          Site web : Patagonia Trip Planner

  9. Puerto Rio Tranquilo

    Tout petit village de Patagonie, l’un des derniers de la Route Australe : Puerto Rio Tranquilo. Un village qui porte bien son nom ! S’y rendre et en partir n’est pas évident : il n’y a pas de bus tous les jours et les navettes sont réservées prioritairement pour les habitants de la région.

    Le lac General Carrera bordant la ville est le deuxième plus grand lac d’Amérique (après le lac Titicaca). Sa seconde particularité après sa taille ? Il est à cheval sur deux pays, débordant autour de la frontière chilo-argentine… et pour tout simplifier, il change de nom du côté argentin, devenant le lac Buenos Aires.

    Ce petit village est surtout fréquenté par des touristes chiliens, et la saison haute se situe entre décembre et février. Très peu de restaurants, quelques hébergements avec un éventail de possibilités, de la plus confortable à la plus « débrouillarde », et beaucoup d’entre eux qui ferment hors de la haute saison touristique.

    Les principaux attraits de Rio Tranquilo sont les célèbres grottes de marbres (« capillas de marmol »), le glacier des Explorateurs (« Exploradores ») et la laguna San Rafael (que nous explorerons lors d’un prochain voyage !).

      • Kayak aux grottes de marbre

        Encore du kayak ! Décidément, la Patagonie semble se visiter aussi bien à pied qu’à la rame ! Entre la possibilité de découvrir les fameuses grottes de marbre en bateau ou en kayak, nous n’hésitons pas une seconde… et l’expérience nous donnera raison : les bateaux à touristes doivent rester à une certaine distance des grottes et ne peuvent pas, contrairement aux kayaks, se faufiler entre les parois de marbre. Même les plus inexpérimentés des rameurs peuvent tenter l’expérience.

        Érodées au fil du temps par les eaux du lac, ces étranges formations minérales ont pris la forme de cathédrale, chapelle et caverne de marbre. Un monde mystérieux fait de palais abandonnés aux airs féériques. Une superbe expérience !

        Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
        Prêt à embarquer sur le lac Carrera vers les grottes de marbre
        Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
        Immergés dans un autre monde aux « capillas de marmol »

        Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
        Les grottes de marbre : un gros rocher au milieu du lac Carrera
      • Expédition au Glacier Exploradores

        Les mots me manquent pour vous parler de cette expérience hors du commun. L’un des plus beaux moments de ma vie. Tout simplement. Debout au milieu de cette mer de glace, sur ces vagues figées en plein mouvement, je me suis sentie emportée dans un autre univers. Un univers blanc, si paisible et si intense tout à la fois.

        Je vous en reparlerai plus en détail dans un prochain article, mais pour vous faire patienter, voici quelques photos de notre expédition au glacier Exploradores.

        Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
        Se perdre dans la glace…

        Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
        Photo de couple sur la mer de glace !
      • Nos bonnes adresses

        • Logement

          • Logement familial bon marché (dont nous avons perdu le nom !)

            Nous avons logé dans un petit établissement familial proposant des chambres basiques avec salle de bain partagée et un espace dans leur jardin pour camper. Accueil chaleureux, la gérante toujours souriante se coupe en 4 pour satisfaire tous ses hôtes.

            Adresse : población Estado, tout au bout de la rue, derrière le terrain de foot

        • Restaurant

          • Lieu sympa dont nous avons oublié le nom (encore !)

            Très chouette petit restaurant, ambiance conviviale et cadre agréable en dehors de la ville. Surtout fréquenté par les locaux (et spécialement par les jeunes guides de l’agence El Puesto). Mention spéciale pour ses « tablas », des tables de fromages accompagnés de noix : un régal. Très bons hamburgers également.

            Adresse : à l’entrée du village, en contrebas du pont pour arriver à Puerto Rio Tranquilo

        • Agence

          • El Puesto Expediciones

            Très bon contact, tant avec le gérant qu’avec les différents guides que nous avons rencontrés lors de nos deux tours à Puerto Rio Tranquilo. Une agence sérieuse et très professionnelle, au bon matériel et très soucieux de la sécurité et du confort de chacun. Nous vous la conseillons les yeux fermés !

            Adresse : Pedro Lagos 258, à l’entrée du village de Puerto Rio Tranquilo

            Site web : El Puesto

  10. Chile Chico

    Puerto Rio Tranquilo était notre dernière réelle étape de ce séjour au Chili. Malheureusement, vu la météo capricieuse de cette année (phénomène El Niño), nous avons décidé de ne pas poursuivre plus au sud et de nous arrêter au lac Carrera, à peu près à la fin de la Route Australe. Torres Del Paine, ce sera pour un prochain voyage !

    Nous avons rejoint Chile Chico en bus en longeant le lac Carrera (trajet épique sur une route dans un état… épique également !), et delà pris un minibus le lendemain pour traverser la frontière et arriver à Los Antiguos, première ville après la frontière argentine.

    Nous avons vécu quelques mésaventures et petits stress de dernière minute : il n’y a qu’un seul ATM (retrait bancaire) dans ces villes de part et d’autre de la frontière… et nos cartes de banques ne fonctionnaient nulle part ! Vu que nous étions sur le point de quitter le Chili, nous avions très peu d’argent chilien sur nous (et plus assez de dollars américains non plus) : il nous en manquait un tout petit peu pour payer une nuit d’hôtel et le transport pour franchir la frontière. Par chance, nous nous en sommes tirés à Chile Chico avec une carte de crédit liée à un autre compte et une autre banque et, à Los Viejos, en faisant ajouter quelques pesos argentins à l’addition de notre repas, payée par carte de crédit.

    Le plus difficile dans ce genre de mésaventures : garder la tête froide !

En pratique : voyager en ferry en Patagonie

Voyager en ferry est une belle expérience et une autre façon de s’imprégner des paysages de Patagonie. La formule pour le voyage le plus économique économique : éviter les cabines au profit du siège (« butaca ») – même si c’est souvent la seule formule disponible !

Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
Voyager en ferry en Patagonie, une expérience à tenter !
Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage
Du haut du pont

Patagonie, Chili, Route Australe, fjord, voyage

En pratique :

Compagnie : Naviera Austral

Il existe 3 routes de navigation dans le nord de la Patagonie chilienne, entre Puerto Montt et Chacabuco :

  1. ruta Chiloé, avec comme port de destination/départ possibles sur l’île : Castro et Quellon
  2. ruta Chaitén
  3. ruta Cordillera

Site web : Naviera Austral 

Voyager en Patagonie au fil de l’eau : la vidéo

Car des images valent mieux que… beaucoup de mots (!), voici notre vidéo de voyage en Patagonie (Chili et Argentine).

Conclusion

Nous sommes loin d’avoir fait le tour de la Patagonie nord-chilienne : beaucoup d’autres régions et villes méritent le détour, comme Valdivia, réputée comme l’une des plus belles villes du Chili. Et nous n’avons pas encore eu le plaisir de fouler les terres du bout de la Patagonie, les terres du bout du monde…

Mais un jour, nous reviendrons !

Patagonie, Chili
Marquée par la Patagonie

Et vous, avez-vous déjà voyagé en Patagonie ? Tentés par un voyage en ferry dans les fjords patagons ?

24 commentaires

  1. Nous ne sommes pas trop pays « froids » bien que l’Islande nous tente terriblement !!! Mais en lisant votre récit, ça donne envie! ces étendues sauvages !

    Répondre
    • Moi aussi à la base je n’étais pas trop « pays froids » Jennifer, mais quelques mois au Canada m’ont permis de revoir ma position… qui a définitivement basculé avec ce dernier voyage en Patagonie !
      Totalement en amour avec ces terres du bout du monde et ces vastes étendues ! <3 🙂

      Répondre
  2. Bonjour Amandine,
    Merci pour ce très beau reportage qui fait rêver. J’ai récemment fait le nord du Chili (de Santiago à San Pedro de Atacama). Si j’avais déjà envie de faire la partie sud avant de lire ton reportage, maintenant je me demande quand je réserve les billets 😉

    Répondre
    • Merci Aurélie pour ton retour, ravie que l’article fasse rêver et surtout donne des idées à d’autres voyageurs 😉
      Replonger dans mes souvenirs m’a aussi donné une furieuse envie d’acheter un billet d’avion pour ces terres du bout du monde !

      Répondre
  3. Enorme coup de coeur pour la Patagonie, qui m’a fait rester 3 mois et demi à Puerto Natales (proche de Torres del Paine). Contente d’avoir lu ton récit sur la laguna de cierro castillo, que nous n’avons pas pu atteindre: ça faisait déjà 3/4 d’heure que nous marchions difficilement dans la neige quand de grosses rafales de vent accompagnées de neige sont venus nous déséquilibrer et nous aveugler, nous forçant à faire demi-tour…

    Répondre
    • Superbe expérience Alice ! 🙂

      Les déconvenues en trek, on connait aussi ! On a eu quelques mésaventures du côté de Huaraz (et la lagune de Churup reste un mythe pour nous, car vu la météo, nous n’avons jamais pu la voir !).

      Nous n’avons pas poussé plus au sud notre voyage en Patagonie : ce n’est pas l’envie qui nous manquait (loin de là !), mais entre la météo capricieuse (nous avons eu quelques retours assez catastrophiques d’autres voyageurs) et notre rdv en Amérique Centrale avec des amis, nous avons dû faire un choix… Le bout de la Patagonie nous a donné un rdv, il ne reste plus qu’à y retourner ! 😉

      Répondre
  4. J’ai vécu 2 ans à Puerto Montt alors, Puerto Montt, cette ville où même la place d’armes laisse à désirer, c’est l’un de mes nombreux « chez moi », l’un de ces endroits que je pourrais parcourir les yeux fermés, sous la pluie et à reculons (j’ai écris un court article pour expliquer pourquoi j’ai décidé d’y rester)… Quel plaisir de lire vos aventures dans ce coin de paradis ! J’aime voir et savoir que d’autres voyageurs tombent sous le charme de la Patagonie …
    Merci pour ton article qui confirme mon idée d’y retourner !

    Répondre
    • Merci Céline pour ton message et ton partage d’expérience 🙂 Nous sommes tellement tombés sous le charme de la Patagonie (chose déjà que je n’avais jamais imaginé avant de m’y rendre !) que nous voulons y retourner très vite ! Nous devrons attendre sans doute encore un an ou un peu plus avant de réaliser ce rêve patagon… Mais c’est sûr, nous y retournerons ! 🙂

      Répondre
  5. Hello ! Wahou ça a vraiment l’air magnifique et tu expliques très bien ton ressenti ! Merci !
    Nous allons au Chili au mois de mars et voulions aller en Patagonie aussi ! En lisant ton blog, je me dis qu’il FAUT y aller ! 😉
    J’ai juste quelques questions : comment avez-vous organisé vos transports ? Les avez-vous réservés ? Car quand on fait des recherches, les bus partent 1x par semaine ! Haha ! Ou est-ce que tu nous conseilles de louer une voiture ?
    Merci beaucoup!

    Répondre
    • Bonjour Nadine,

      une fois sur place, tu te rendras compte que des compagnies de bus, il en existe au moins une dizaine, et que chacune a au moins 1 départ par jour. Par contre, elles ne sont pas encore au stade d’être accessibles via le web 😉

      Bref, no stress, au pire réserver sa place la veille si on va en haute saison, et encore !

      Répondre
  6. Bonjour,

    Quel plaisir de lire votre parcours. Nous partons entre amis en février 2017 dans cette partie du Chili et nous avons un parcours semblable au vôtre. Vos retours nous sont très utiles ! Vous êtes d’ailleurs les seuls à parler des tours opérateurs pour aller visiter les grottes de marbre. J’aurai d’ailleurs une question à ce sujet. Lors de votre excursion en kayak, vous êtes directement partis de la berge en kayak ?
    Merci beaucoup par avance de votre réponse !

    Répondre
    • Bonjour Romain,

      oui nous sommes partis de la berge en kayak. De mémoire ça nous a pris 20-25 minutes pour y arriver, idem pour le retour.

      Répondre
  7. Merci beaucoup pour votre retour. Je vais donc réserver avec El puesto aussi 🙂
    Je suis en train de parcourir vos autres destinations. Tout ça donne vraiment envie ! Votre site est maintenant dans mes favoris !!

    Répondre
    • Avec plaisir ! Merci encore Romain pour ton retour enthousiaste sur notre blog, ça nous fait très plaisir ! ^_^

      Répondre
  8. Super article, ça donne envie et des idées. Je suis également en voyage, à Puerto Varas et souhaite voyager en Patagonie nord du Chili.Comment avez-vous fait vos déplacements ? En bus ou en voiture ? Était-ce compliqué ? J’avoue que je me pose des questions sur l’accessibilité de la région. Si vous pouvez m’aiguiller ce serait super.

    Répondre
    • Bonjour Julien,

      nous nous sommes déplacés en bus et en bateau 🙂

      Répondre
  9. Bel article 🙂
    Nous arrivons bientôt en Patagonie, te souviens-tu, même si tu n’y as pas été, si Torres del Paine est rejoignable par le Chili ou si il faut forcément repasser par l’Argentine ?

    Répondre
    • Bonjour Anaïs et Nico, merci pour votre gentil message 🙂
      Et désolée pour le délai de réponse, j’ai pris pas mal de retard dans la réponse aux commentaires (à cause de la mononucléose qui m’a clouée au lit quelques mois). Effectivement, nous ne sommes jamais arrivés à Torres del Paine, mais de ce que nous savons, la route classique passe par l’Argentine et le seul moyen (à nouveau, de ce que nous savons) de rallier Torres del Paine par le Chili est en bateau 🙂
      Bonne suite de voyage à vous deux !

      Répondre
  10. Bonjour Amandine,

    J’ai beaucoup apprécié vos conseils et vos idées sur la découverte de la Patagonie. J’ai même regardé votre vidéo qui est superbe en passant! Toutefois, je me demandais où aviez-vous eu la chance de plonger avec les phoques ? Je cherche ce genre d’activité dans mes nombreux guides de voyage et sur Internet, mais je n’ai encore rien trouvé.

    Cordialement

    Répondre
    • Bonjour Laurence, merci pour votre commentaire et les compliments sur l’article et la vidéo 🙂

      Plonger avec les phoques, ce n’était pas en Patagonie chilienne (d’où l’absence d’info dans cet article) mais en Argentine, à Puerto Madryn. Sur la côte pacifique, nous avions nagé avec les phoques au Pérou, pas loin de Lima… mais au Chili nous ne l’avons pas fait, donc je ne sais pas te donner de conseils sur ce point là, sorry !

      Bons préparatifs et déjà beau voyage en Patagonie (cette terre du bout du monde nous manque tant !)

      Répondre
  11. Bonjour Amandine,
    Un voyage prévu au Chili fin février 2018, et plus particulièrement en Patagonie. Combien de temps avez vous consacré à ce tour qui est décrit dans ce billet et autre question quel budget approximativement par jour? Superbe blog trés bien écrit! Un grand merci.

    Répondre
    • Bonjour Claire, merci pour ton message et les compliments sur notre blog 🙂

      Super votre projet de voyage en Patagonie chilienne ! Il ne se passe pas une semaine sans que François me dise à quel point il est impatient d’y retourner !

      Je suis un peu nulle avec les chiffres (et surtout pour les retenir, ça fait 2 ans maintenant qu’on est rentrés…). Niveau timing par contre, nous sommes restés environ 1 mois au Chili, en passant très rapidement la région nord du pays, car nous avions déjà pas mal explorer l’Atacama lors de notre tout premier voyage en Amérique latine. Et nous avons par contre pris notre temps en Patagonie, pour le plaisir de rêvasser au fil des paysages ! La Patagonie est une région qui coute plus cher en moyenne que le reste, mais il y a moyen de faire attention à son budget pour certaines choses (nous avions dormis par moment chez l’habitant, des amis d’amis d’amis…), et se faire plaisir pour d’autres (notre voyage en ferry dans les fjords ou notre expédition sur la glace !).

      Bons préparatifs et beau voyage à vous !

      Répondre
  12. Bonjour,
    j’avais déjà envie de découvrir toutes ces beautés, mais encore plus depuis la lecture de votre blog… Donc j’ai envie de faire une surprise à mon mari après 6 ans sans vraies vacances !
    À quelle période êtes-vous partis ? Quel budget faut-il prévoir pour l’hébergement (en décembre) ? Ne sachant pas combien de jours nous aimerions rester à chaque endroit, est-ce qu’il y a des difficultés pour se loger sans réserver à l’avance ?

    Est-ce que vous pouvez me renseigner sur l’état de la route australe, je sais qu’il vaut mieux avoir un 4×4, mais est-elle en bon état ou non, à quelle vitesse peut-on rouler ?

    Répondre
    • Bonjour Maryline, merci pour ton gentil message !
      Nous étions en Patagonie chilienne lors de notre dernière année sabbatique ; nous y étions en janvier (nous avons passé Noël sur l’ile de Pâques puis le Nouvel An à Valparaiso, puis sommes descendus en Patagonie).

      La Patagonie est une région qui coute généralement plus cher que le reste, sachant que le Chili est déjà un pays plus cher que d’autre en Amérique du Sud. Incapable de te dire niveau budget, les prix évoluant et notre voyage remontant à il y a 2 ans ; puis nous avons fait toutes sortes d’hébergements : petite guesthouse, hôtel de luxe, chez l’habitant, sur un ferry… Nous n’avons pas eu de difficultés à trouver de logement, mais ne voyagions pas en haute saison touristique ; mais je pense que de manière générale, il ne devrait pas y avoir de souci.

      Les routes de la route australe sont plutôt bonnes, par moment pleines de cailloux et poussiéreuses, mais tout à fait praticables. Quant la vitesse… incapable de te dire (mais j’imagine une vitesse raisonnable sur les toutes de gravier).

      Bons préparatifs pour ce magnifique projet et beau voyage à vous !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest