A quoi faut-il être attentif avant de partir en expédition dans la jungle ? Voici 10 conseils pour se lancer dans l’aventure !

  1. Prévoyez les vaccins nécessaires

    Avant de partir, le médecin de l’unité de voyage vous conseillera une série de vaccins en fonction des pays et des régions que vous allez visiter. Il tiendra compte également des activités que vous prévoyez de faire et de votre façon de voyager. Mais vous pourriez avoir envie de changer de programme en cours de route… Alors, avant de foncer tête baissée, prenez le temps de penser aux risques pour votre santé.

  2. Apprenez à vivre dans un climat humide

    Dans la jungle, vous devez vous attendre à ce qu’il pleuve. Il fait chaud et humide, et lorsque l’on n’y est pas habitué, cela peut être difficile.

    Généralement les sorties se font sur une demi-journée, en partant tôt le matin pour revenir à midi, etc. Lors de notre séjour dans la jungle, nous profitions de chaque retour au camp pour nous doucher, car avec la chaleur qu’il faisait, se rafraîchir (et se laver !) était vital !

    Vu ce climat particulier, réfléchissez avant de sortir votre matériel électronique et photographique.

    Par ailleurs, dans beaucoup de logements dans la jungle, l’électricité n’est pas disponible toute la journée. Renseignez-vous sur place pour connaître les heures, afin de veiller à ce que votre batterie d’appareil photo soit prête à charger au bon moment.

    DSC02574
    La jungle chaude et humide

  3. Prévenez vos proches

    En voyage, je ne passe pas plus de deux ou trois jours sans donner de nouvelles à mes proches, ne fut-ce qu’un signe de vie, histoire de les rassurer.

    Lors de mon expédition dans la jungle, j’avais complètement oublié de les prévenir que je serais coupée du monde pendant une semaine. Je ne vous raconte pas l’état de ma boîte mail de retour à la civilisation, ni l’inquiétude qu’avaient vécus mes proches pendant ces quelques jours de silence radio. Bref, prévenez !

  4. Protégez-vous des moustiques

    Protégez-vous correctement : ne partez pas en expédition sans vêtements longs. Choisissez des tissus légers et respirants, qui sèchent rapidement.

    Et surtout, ne les faites pas sécher dehors : les chenilles adorent l’odeur des vêtements pleins de sueur (chacun ses goûts !) et viennent y pondre. Le problème, c’est qu’une fois que vous remettez vos vêtements, vous risquez que les bébés chenilles se développent sous votre peau.

    Avant de partir dans la jungle, munissez-vous d’un bon répulsif (DEET), et en suffisance. Vous devrez en remettre souvent vu  l’humidité, la transpiration et les douches. Surtout, protégez-vous bien à la tombée de la nuit.

    DSC02494
    Au lodge, prêts à partir en expédition

  5. Soyez équipés

    En plus des vêtements longs, prenez un bon sac à dos : un qui tient bien en place, pas trop lourd, respirant dans le dos et imperméable.

    Prévoyez également une bonne veste de pluie, et pas un ciré qui colle à la peau dès qu’il est mouillé et qui garde toute la chaleur de votre corps, sans laisser la peau respirer.

    Renseignez-vous également pour savoir si des bottes vous sont fournies sur place : c’est indispensable pour partir se promener dans la jungle hors des pistes.

  6. Évitez la chasse aux moustiques

    Pour éviter la chasse aux moustiques dans votre logement, c’est simple : limitez les transitions intérieur/extérieur et soyez brefs ! C’est une des premières règles que l’on nous apprend en arrivant dans la jungle. Malheureusement lors de notre séjour, beaucoup de touristes peu respectueux n’en tenaient pas compte et aimaient s’arrêter sur le pas de la porte de la salle à manger pour discuter… la porte ouverte, évidemment !

  7. Soyez sûr d’avoir une moustiquaire

    Votre futur logement dans la jungle est-il bien équipé contre les moustiques : il y a-t-il des moustiquaires aux fenêtres et une autre supplémentaire au-dessus de votre lit ?

    Si ce n’est pas le cas, je vous conseille d’amener votre moustiquaire, sous peine de ne pas fermer l’œil de la nuit.

    Vous pouvez également, pour plus d’efficacité, asperger votre moustiquaire de DEET chaque soir.

    DSC02647
    Notre chambre dans la jungle

  8. Faites preuve de bon sens

    Faites preuve de bon sens, observez comment les locaux vivent, respectez les consignes de sécurité, ne vous éloignez pas seul, suivez les pistes, ne touchez pas à ce que vous ne connaissez pas… Et ne sous-estimez pas les petites bêtes, car ce sont parfois (souvent ?) les plus dangereuses.

    De la même manière, respectez les animaux, les sauvages comme ceux recueillis par le camp pour les réinsérer dans la nature : ne leur courrez pas après (même si c’est parfois tentant). S’ils le veulent, certains s’approcheront de vous par eux-mêmes (voire refuserons de quitter vos épaules !).

    IMG_7720
    Bruno, un singe-écureuil, perché sur mon dos

  9. Hydratez-vous

    Buvez beaucoup d’eau et restez le plus possible à l’ombre, vu  la chaleur ambiante, vous risqueriez rapidement de vous déshydrater.

  10. Faites attention lors des baignades

    Se jeter à l’eau avec cette chaleur peut être tentant, mais renseignez-vous avant de passer à l’acte ! Certains endroits sont dangereux, par exemple à cause des caïmans.

    Notre principal risque là où nous étions à cette époque de l’année était le canero, un poisson avec lequel il vaut mieux ne pas se baigner nu, car il aime se faufiler dans tous les orifices… Le mieux est de demander conseil à votre guide sur place.

    DSC02833
    Canero pêché par François

Mais aussi…

En plus de ces conseils, avant de vous engager avec un tour, soyez vigilants sur certains points (comme pour n’importe quel tour) :

  • Quelles sont les activités qui proposées sur place ? Le programme est-il aménageable ?
  • Qu’est-ce qui est inclus dans le prix : les trajets, le guide, la nourriture, les boissons, les activités spéciales (par exemple une expédition nocturne), le prêt de matériel (bottes, moustiquaire)… ?
  • Quelle est la taille de votre groupe ?
  • A quoi ressemble votre logement ? Demandez à voir des photos.
  • Quels sont les endroits que vous allez découvrir et quelle est la probabilité de voir des animaux, en fonction de la période de l’année ?

Et surtout : profitez !

Ouvrez grands les yeux et les oreilles, c’est une expérience magique. Vous marcherez peut-être des heures avant de voir un singe ou autre animal (hormis les moustiques !), mais quel plaisir de pouvoir les observer et de se retrouver dans cette nature luxuriante !

DSC02975
Rio Madre de Dios

Et vous, avez-vous déjà été dans la jungle ou une forêt tropicale ? Des conseils ou anecdotes à partager ?

12 commentaires

  1. C’est en effet une expérience à tenter ! Mon conjoint étant allergique aux piqûres (moustiques, araignées), en plus d’être un arachnophobe qui ne s’assume pas ( 😉 ), nous avions nous aussi longuement hésité. Lors de notre premier séjour en Amérique Latine, nous n’avions fait que longer l’Amazonie sans jamais oser y pénétrer.

    Mais l’envie était trop forte, et lors de notre second voyage au Pérou (janvier 2013), nous avons fait le pas. Et ni lui (malgré une morsure d’araignée et une main enflée – comme tu peux le voir sur la photo dans l’article « attention moustiques 3ème partie »), ni moi, ne l’avons regretté ! Pour voir nos photos de voyage dans la jungle, pour te donner encore plus envie, voici un lien vers nos albums photo à Tambopata 😉

    Répondre
  2. Ouiiiiiin, nous avons « raté » notre expédition en Amazonie à cause qu’il faisait vraiment trop pourri… On s’était tous les deux bien préparés psychologiquement, moi surtout, à voir les grosses bébêtes! J’espère qu’on aura l’occasion d’y retourner un jour, mais avant cela je viendrai relire tes bons conseils 🙂

    Lydia, Nowmadz

    Répondre
    • Merci Lydia pour ton commentaire. Dommage pour votre expédition dans la jungle … mais ce n’est que partie remise 😉

      Répondre
    • Oui il faut y retourner, tu reussiras la prochaine fois toute aventure de ce genre ne se vit pas une fois mais plusieurs fois !

      Répondre
      • Heureusement d’ailleurs que l’on peut vivre ces aventures plusieurs fois dans une vie, ce serait bien triste sinon ! 😉

  3. Salut, surtout ne pars jamais seul, prends une boussole, de l’eau potable et des vêtements légers ; mais su tu as peur des araignées tu seras malheureux ! Informe toi.

    Répondre
  4. Salut ! Tout d’abord, je viens de trouver ton blog et c’est vraiment super ! Je me demandais, combien de jours devrions nous prévoir dans la jungle ? Mon copain et moi partons 2 semaines en août et en débutant nos recherches, la forêt amazonienne nous as tout de suite fascinée. Comme nous ne partons pas longtemps, je me demandais s’il existait des tours de 2-3 jours seulement.
    Merci beaucoup!

    Répondre
    • Bonjour Maude, merci pour le compliment ! 🙂

      Super votre projet ! Lorsque nous sommes allés dans la jungle au Pérou (dans un lodge du côté de Puerto Maldonado, accessible en bus depuis Cuzco), nous y sommes restés 3-4 jours, mais certaines personnes n’y restaient que 2 jours : je pense qu’il y a moyen de se créer « sa formule ».

      Nous n’avions rien réservé, nous avons trouvé une fois sur place, en allant sur la place du centre de Puerto Maldonado (mais il y a aussi moyen de réserver depuis Cuzco, beaucoup d’agences proposent des tours dans la jungle).

      Bons préparatifs !

      Répondre
      • Bonjour Amandine ! Je rêve aussi d’aller dans la jungle. Je t’ai déjà envoyé un message à ce propos, mais je l’ai malencontreusement supprimé 🙁 Du coup, toutes tes précieuses réponses se sont envolées ! Comment êtes-vous allé de Cuzco à Puerto Maldonado ? Peut-on trouver des bus de nuit avec départ immédiat ? Nous ne restons que 3 semaines au Pérou, si nous allons à PM, est-il possible de trouver une « formule » avec départ immédiat ? Ou mieux vaut-il tout « booker » dès Cuzco ? Dans l’article de Sur la route du monde, vous parlez d’une agence, comment l’avez-vous trouvée ? Merci d’avance pour tes réponses, j’ai hâte de découvrir ce pays 🙂

      • Bonjour Sonia, pas de souci ; voici ma réponse 🙂

        D’abord, super votre projet !
        Lorsque nous sommes allés dans la jungle au Pérou (dans un lodge du côté de Puerto Maldonado, accessible en bus depuis Cuzco), nous y sommes restés 3-4 jours, mais certaines personnes n’y restaient que 2 jours : je pense qu’il y a moyen de se créer « sa formule ».

        Nous n’avions rien réservé avant de partir : nous avons trouvé l’agence à Cuzco (en nous promenant dans la ville) ; mais il est également possible de se renseigner une fois sur place, dans le centre-ville de Puerto Maldonado il y a plusieurs agences autour de la place principale.
        Malheureusement je ne me souviens ni du nom de l’agence ni des tarifs, cela fait trop longtemps !

        Depuis Cuzco, nous avons pris un bus (depuis la garde des bus) pour Puerto Maldonado (un bus de nuit si je me souviens bien). Le mieux c’est de te renseigner à ton arrivée à Cuzco dans la gare des bus, pour vérifier les horaires et, si vous connaissez déjà votre date de départ, réserver des places (mais le faire la veille voir le jour même ne pose pas de souci, en tout cas en dehors des saisons d’affluence touristique).

        Nous avons beaucoup apprécié cette expérience !
        Bons préparatifs !

  5. Super votre site ! Je voudrais savoir avec un enfant de 4 ans peut on voyager dans la jungle ?

    Répondre
    • Bonjour Jennifer, merci pour ton message (je l’ai déplacé sous cet article, plus pertinent que sur la page qui suis-je ^^) et le compliment sur le site, ça nous fait toujours très plaisir.

      Tu trouveras dans cet article de conseils pour aller dans la jungle différentes informations pour te permettre de te préparer et te donner une idée de ce à quoi t’attendre. N’ayant pas d’enfants et n’ayant pas croisés de famille avec de jeunes enfants, je ne peux pas te parler d’expérience ; mais je pense que si tu choisis bien le lieu et la saison (éviter la saison des pluies où il y a plus de moustiques), cela ne devrait pas poser de souci. A discuter évidemment avec ton médecin (ou un médecin d’une unité de voyage) pour tout ce qui est vaccination et autres précautions médicales.

      Bons préparatifs et bon voyage à vous 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest