Un sac sur le dos
Amandine

Partir un an en voyage ? Un rêve … et une réalité pour nous ! Nous voici arrivés au Jour J.

Mais comment réaliser dans quelle aventure nous nous lançons ? Le temps perd toute sa dimension. Sans itinéraire ni planning fixé, le voyage à venir est plein d’inconnues et de promesses.

Une journée presque comme les autres : le début d’une nouvelle vie

Le réveil sonne. Comme tous les jours. Rien ne change si ce n’est l’heure : 4h45. Je me lève. Comme d’habitude. S’habiller, se préparer … Tel un automate, mon corps s’exécute avec ordre et méthode. Au grand étonnement de mon esprit.

Se pourrait-il que cette journée unique ressemble finalement à toutes les autres ?

Le sac sur le dos, le chapeau sur la tête, nous fermons la porte derrière nous : c’est parti … mais je ne réalise toujours pas. Même l’aéroport a des airs de routine : nous ne comptons plus le nombre de fois que nous avons foulé son sol cette année.

Prêts à embarquer

Le Destin … en musique

Enfin vient un air différent : un peu de changement. Un signe de notre aventure latino à venir :

« Hola. Buenas Dias. Bienvenidos y buen viaje »

Merci, Ô toi l’hôtesse qui me souhaita un bon voyage dans cette langue que j’adore. Tu es la première aujourd’hui à me faire sentir « en route ». Premier contact avec la langue dans laquelle je baignerai pendant des mois. Plaisir. Soulagement. Cela commence vraiment.

Mais cela ne s’arrête pas là. Ce premier vol est véritablement celui des déclics. Je m’incline, moi qui ne suis pourtant pas superstitieuse : ce voyage est marqué par le Destin. Je n’ai plus aucun doute à ce sujet. Celui-ci prend des formes diverses et variées pour se manifester. Mais aujourd’hui c’est en musique qu’il vient nous faire un clin d’œil.

L’avion n’a pas encore décollé. J’attrape mes écouteurs et lance au hasard la musique sur ma tablette. Les turbines chauffent, l’avion s’élance à toute vitesse et la musique commence : pas de doute possible, cette chanson est pour moi. Pour nous.

La musique au décollage de notre premier vol Bruxelles – Madrid ? La vuelta al Mundo (Le tour du Monde) de Calle 13.

Calle 13, ce chanteur a une place particulière dans notre histoire de voyageurs et plus spécialement dans nos découvertes de l’Amérique du Sud. Et c’est cette chanson, précisément celle-là, qui m’a bercée ces derniers mois (pour découvrir les paroles traduites, je vous invite à lire l’article ici).

Et voilà que la première chanson que j’écoute, les pieds dans le ciel, me parle de partir en couple faire le tour du monde.

Le Destin je vous dis !

C’est à ce moment-là, précisément, que je comprends. Je réalise où je suis et surtout vers où je vais. Enfin prête à démarrer une année de voyage ! Je souris en regardant par mon hublot. Même les nuages de Belgique me rendent mon sourire (à défaut d’avoir en retour celui de François, déjà assoupi).

Un petit moment d’extase et de bonheur à l’état pur.

Sur ma lancée, je ne résiste pas à prolonger le plaisir avec Latino America du même chanteur, histoire de me mettre dans l’ambiance…

Le début d’une grande aventure

Ça y est. Nous sommes partis. Je peux le clamer haut et fort. Dépassé le stade du « Tout est prêt ?  Bientôt partis ? ». Autant j’étais incapable de répondre à ces questions jusque la veille, autant je me sens maintenant ancrée dans un présent plein d’avenir ! Une année de voyage … Et les festivités ne font que commencer !

On avait un plan et puis… surprise !

Pour suivre notre aventure « Back To America », n’hésitez pas à vous inscrire à la Newsletter ni à nous suivre sur les réseaux sociaux (Facebook, YouTube, Twitter, Instagram).

Et vous, avez-vous déjà expérimenté un départ en voyage au long cours ? Quel était votre état d’esprit ? Quand et comment avez-vous réalisé ce que vous vous apprêtiez à vivre ?

Back To America : mise à jour 2014-2015

Pssst : « Back To America » nous a emmené au Pérou, au Chili, en Argentine, au Salvador, au Guatemala, au Honduras, au Belize et au Mexique… mais aussi en Corse, en Croatie, au Sri Lanka, en Thaïlande, en Espagne et au Portugal.

Bref, le programme a beaucoup évolué ! Pour les révélations et explications, c’est par ici : « Projets 2015 : attention changements ! ».

24 réponses à “Le jour où je suis partie un an en voyage”

  1. Je me revois à mon propre départ, le fait de ne pas réaliser avant d’être dans l’avion… malgré des moments où la réalité me revenait en plein visage (je suis partie seule, et mes parents m’ont accompagnée à l’aéroport. Quand je les ai laissés derrière moi, c’était la première claque, celle où tu te dis « Oh purée c’est réel ! »)

    Et puis finalement, je crois que je ne me suis jamais vraiment rendue compte que je partais si longtemps, je ne sais pas si on en prend vraiment la mesure… surtout que j’étais trop occupée à regarder, vivre, rencontrer, pour me dire « Ca va durer un an », « ça fait déjà 6 mois … » : de toute façon le temps fait des trucs bizarres, on ne le voit pas s’écouler, je crois qu’il ne passe pas pareil en voyage 😉

    Je vais suivre ton blog assidûment !

    • Je me retrouve tout à fait dans tes mots Stéphanie !
      Si j’ai réussi à réaliser que « ça yest, c’est le jour J » au moment du décollage … se représenter la durée du voyage me semble juste impossible. Et c’est tant mieux ! Tant que la durée me semble abstraite, cela veut dire que je suis incapable de faire un compte à rebours ! Je préfère vivre au jour le jour et savourer cette sensation « hors du temps » … Je pense aussi que le temps ne passe pas pareil en voyage ^^
      À bientôt pour échanger encore sous un nouvel article 😉

  2. Si je comprends bien, c’est un deuxième voyage au long cours pour vous… C’est cool ça 🙂 Et sinon je suis d’accord avec toi : ces musiques, c’était le destin. La classe quand même ! Bon voyage à vous deux 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour récolter des informations de votre navigateur, et rendues anonymes, á des fins de statistiques via le service Google Analytics.