Un sac sur le dos
Amandine
Article non approprié pour les véganes

Depuis juillet 2017, Un sac sur le dos est 100% végane. Cet article a été publié avant cette date, et contient du contenu non-végane. Nous avons décidé qu'il représentait nos choix lors de sa publication, et n'en avons par conséquent pas modifié son contenu.


La Méditerranée fait rêver les voyageurs du monde entier pour ses plages et ses paysages. Et si la Croatie est rarement dans les premiers pays qui viennent à l’esprit, c’est pourtant une destination de choix pour se lancer dans un nouveau mode de voyage : le bateau.

Jamais il n’a été aussi facile de sortir des sentiers battus, car ici, point de sentiers : à vous de tracer votre voie !

Pour les amoureux de la mer qui s’ignorent et les marins novices, nous avons testé une formule parfaite : une semaine à bord d’un voilier de la flotte Naleia.

Voyager en bateau en Croatie : de super vacances !

Voyager avec Naleia, toute une philosophie…

  1. L’origine du concept

    Les yeux bleus clairs et le regard rêveur, Dominik nous parle de son changement de vie et de son projet. Son bébé. Naleia.

    Comme d’autres, Dominik a compris que l’argent ne fait pas le bonheur et qu’un compte en banque bien rempli n’est pas synonyme d’une vie réussie. Cela fait trois ans qu’il travaille sur ce projet et, cette année, il s’est lancé corps et âme dans cette aventure, quittant la sécurité d’un emploi fixe pour réaliser son rêve.

    Et quel beau rêve !

    « Cette année, j’ai pris une GRANDE décision. Je quitte le monde de l’informatique pour réaliser un grand rêve : l’organisation de “The One Dalmatia Discovery”. Il s’agit d’un voyage à voile de sept semaines pour découvrir toute la côte de la Dalmatie avec des gens ouverts d’esprit et intéressants.

    Soyez les bienvenus pour faire partie de mon rêve ! »

    Dominik, le concepteur de Naleia

    Beaucoup de personnes aiment faire de la voile, mais très peu ont un bateau ou suffisamment d’amis pour en louer un. C’est à partir de ce constat que Dominik décida de lancer une sorte de « couchsurfing des mers » pour rassembler les amoureux de voile, quel que soit leur niveau.

  2. Le nom

    « Naleia » a un sens : c’est le diminutif d’un prénom hawaïen, Naleialoha, qui signifie « colliers de l’amour ». Selon les études des prénoms, les porteurs du doux nom « Naleia » ont un profond désir pour le voyage et l’aventure ainsi qu’un grand sens de la communauté, de l’harmonie et de la paix. Ils font preuve d’équilibre émotionnel et sont des personnes fiables.

    Et finalement, Naleia représente ce sentiment que l’on ressent lorsque l’on arrête de se préoccuper du passé ou du futur pour être en paix, bien dans le présent.

    Tous ces bons présages derrière ce nom ont fini de convaincre Dominik : Naleia était née !

  3. La philosophie

    Naleia est une agence de voyages en voilier sans but lucratif ayant pour objectif de faire voyager et découvrir le monde.

    Sa devise :

    Découvrir le monde à travers le sport. Se développer à travers le voyage.

    Ce voyage se veut avant tout être une aventure collective : les voyageurs la vivent et la construisent ensemble. Pas de programme ficelé : le voilier progresse en fonction de la météo et des envies de l’équipage. Pas de service à bord : chacun participe, tant pour les courses, la vaisselle et la cuisine que pour border la grand-voile.

    Aucun niveau de compétence n’est requis pour embarquer et, sur place, le skippeur se propose de donner quelques cours théoriques et pratiques aux intéressés.

    L’idée de Naleia est d’encourager le partage d’une expérience commune à travers la voile, de rencontrer de nouveaux amis et de découvrir d’autres cultures, d’apprendre à naviguer sur un voilier, de découvrir un pays… et de passer un bon moment ensemble sous le soleil !

    La philosophie de Naleia exprimée dans ce beau texte affiché dans le voilier

Croatie : 7 jours en mer

Une semaine dans le bleu azur de la Croatie

Nous avons vécu une superbe semaine à bord d’un voilier de Naleia : une expérience marine… et profondément humaine. Rencontrer Dominik a également été très enrichissant et rafraichissant : quel plaisir que de côtoyer quelqu’un qui se donne les moyens de vivre ses rêves !

De la Croatie, nous n’avons vu qu’une partie de sa côte… Mais ce n’est que partie remise ! Peut-être nous laisserons-nous tentés par un second voyage sur la thématique de Game Of Thrones

Et l’année prochaine, Dominik pense agrandir son projet Naleia à d’autres destinations, comme la Grèce… Une aventure que nous aimerions beaucoup tenter l’année prochaine !

Pour ceux qui ne sont pas tentés par l’esprit couchsurfing et les vacances à bord d’un bateau avec des inconnus, mais qui ont envie d’aller naviguer en Croatie avec ou sans skippeur, vous trouverez votre bonheur sur le comparateur de location de bateau Beboats.

Observer le coucher de soleil l’ile de Vrulje

En partenariat avec Naleia.

, , ,

Commentaires

  1. Je connais « assez » bien cette région, ayant passé plusieurs été à Primošten, malheureusement à part quelque bacs et autres bateau de pêcheurs, je n’ai pas (encore) eu la chance de faire du voilier, qui je pense, est le meilleur moyen d’apprécier la beauté de l’endroit…

    • Merci Patrick pour ton commentaire. J’ai beaucoup aimé Primošten et son petit village : de belles ruelles où il fait bon se perdre et un souvenir de magnifique coucher de soleil !

      Le bateau est, je pense, une voie royale pour découvrir la région… mais j’avoue que j’aimerais m’aventurer à présent un peu plus dans les terres, à la découverte des paysages et de la culture croates. Un jour… 🙂

  2. Bel article qui incite au voyage et à la découverte de ce type de séjour !
    tenté, tout comme vous par ce mode de transport, j’ai récemment un site intéressant pour ceux qui souhaiteraient tenter l’aventure : « vogavecmoi ».
    Il s’agit d’une bourse d’échange entre skipper et équipiers (novices ou expérimentés)…
    Des offres d’embarquement allant de la ballade à la journée au tour du monde (« TDM », pour les initiés)…
    Pour moi, ce sera croisière sur un week end sur la côte catalane du parc naturel du cap Creus et Cadaques…
    Un grand merci pour vos articles toujours passionnants…

    • Merci Stéphane !
      Je connais (bien) « Vogavecmoi », pour avoir plusieurs fois utilisé ce site et pour avoir, tout récemment, rencontré le fondateur de cette plateforme. Nous avons eu quelques belles vacances via les annonces que nous y avons trouvé !

      J’en parle d’ailleurs, avec également d’autres sites du même genre, dans l’article « Voyager autrement ? Équipier sur un voilier ».

      Un beau projet devant toi : je ne connais pas du tout (ou presque) la côte catalane ; je te souhaite une belle découverte et… bon vent ! 😉

  3. Ca a l’air bien sympa. Par contre, j’aurais peur du mal de mer. Je fais du bateau tous les étés en Bretagne, et je me suis déjà retrouvé par mauvais temps bloqué avec le mal de mer, c’est assez horrible et tu n’attends que de rentrer…mais par beau temps ça doit être vraiment sympa !

    • Oui, des vacances très sympa 🙂
      François est aussi sujet au mal de mer, mais pour ce séjour-ci, rien à signaler ! Il faut dire qu’on a eu beaucoup de chances pour la météo et que l’on adaptait notre rythme et notre itinéraire aux variations climatiques : deux soirs, nous avons écourté notre navigation pour nous mettre à l’abri dans une crique et profiter de la mer tranquillement. Bref, relax !

      Effectivement, l’expérience du mal de mer en pleine tempête, coincé à bord, ça ne doit pas être parmi les meilleurs souvenirs de voyage ! Nous avons déjà vécu une belle tempête en voilier (il y a 4 ans environ), sur un trajet justement depuis la Croatie vers l’Italie, et je pense que je m’en souviendrai toute ma vie (heureusement, j’avais juste très peur, pas de mal de mer !).

      • J’ai eu vraiment 1 ou 2 fois le mal de mer en voilier, et je savais que je n’étais pas loin des côtes, après une fois en Norvège, vers le Cap Nord, on était sur le ferry et ma copine était vraiment malade, tellement le bateau (pourtant énorme) tanguait ! Là ça allait…mais c’est vrai que si je ne suis pas spécialement sujet, je l’ai déjà ressenti et je réfléchirais à 2 fois à une traversé ! Après, si vous aviez la possibilité de vous abriter, c’est la bonne solution je pense.

  4. Fiiiiiiou, ça fait rêver… Tu racontes cette semaine d’une façon qui donne véritablement envie!! Je connais en plus les côtes croates donc j’imagine très bien les paysages que vous avez pu observer, c’est juste superbe… Une bien belle aventure, merci pour le partage!

    • Merci pour ton retour Lydia 🙂 Ravie que l’article et les photos te plaisent !

      Les paysages sont très beaux : falaises, petites îles aux tons verts ou jaunes, très rocailleuses… et puis une eau pleine de teintes différentes.

      Les meilleurs moments pour moi sont ceux où l’on a croisé la route de dauphins : je suis toujours une vraie enfant à ces moments-là, à pousser des cris de joie et appeler les dauphins pour qu’ils viennent plus près (même si, bizarrement, ils comprennent rarement l’invitation !). 😉

    • Merci pour ton message Nicolas. Oui, la contemplation des étoiles est un de mes moments préférés…

      Et particulièrement cette soirée, où, protégé dans une petite crique, l’équipage était descendu à terre pour manger dans un petit restaurant. En fin de soirée, je me suis couchée sur le quai, entourée d’eau, et j’ai observé les étoiles. Seule d’abord, puis rejointe par d’autres voyageurs, pour un cours d’astronomie improvisé. Un très bon moment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour récolter des informations de votre navigateur, et rendues anonymes, á des fins de statistiques via le service Google Analytics.