Madère ? Petite ile au milieu de tout et de nulle part à la fois. Peu d’images en tête sinon cet attrait du lointain. Madère ? Pourquoi pas ! Aucune attente, la meilleure façon d’être surprise… Et ma rencontre avec Madeira a été bien au-delà de la surprise. Amoureuse au premier regard, j’ai laissé un grand bout de mon cœur là-bas… et je compte bien aller le récupérer un jour ! S’il te plait, emmène-moi à Madeira !

Madère, le Portugal et l’Europe… mais en loin !

Comment vous retranscrire l’ambiance de madère en quelques mots ? C’est le Portugal… mais en plus lointain ! En plus insulaire, en plus tropical, en plus coloré, en plus montagneux, tout aussi caillouteux…

Située dans l’océan Atlantique entre l’Europe continentale, l’Afrique, les Canaries et les Açores, Madère est une porte, ou plutôt une plaque tournante, position stratégique qui a déterminé, sans qu’on s’en rende compte, une partie de l’Histoire européenne et mondiale. Bien cachée au loin, elle était notre deus ex machina, notre joker, notre point sensible.

Madère, Madeira, Funchal, Portugal, ile, voyage
Paysage de bord de mer de Madère

Madère, prendre l’air

Je discute avec une Portugaise de Lisbonne qui vient de s’installer à Bruxelles et est en voyage à Madère. Évidemment, la météo devient un sujet central de conversation, une de ses plus grandes craintes en venant s’installer au plat pays :

En Belgique, votre météo est schizophrène ! Sur la même journée, il pleut, il y a des nuages, puis un grand soleil, et quelques heures plus tard ça tourne à l’orage avec parfois même de la grêle !

Je souris en l’entendant décrire notre météo… Hé oui, schizophrène, c’est un bon mot, pourquoi pas… Mon regard est alors attiré par les hauteurs de l’ile, couvertes par un dense nuage grisâtre, alors que sur le bord de mer nous profitons d’un grand soleil régnant en seul maitre sur un ciel bleu parfait.

Si la météo belge est schizo, la météo de Madère est clairement bipolaire !

Avec son climat subtropical, Madeira offre des températures constantes presque toute l’année. Chaque jour qui passe, Madère me semble davantage être l’endroit parfait pour vivre ! Oh, et j’oubliais ! Le charme des iles tient souvent dans les premiers mots que l’on reçoit, et notre arrivée à Madère n’a pas fait exception :

Pas de stress ici ! Vous êtes sur une ile !

Pas besoin d’en dire plus. Philosophie rasta version ile tropicale du Portugal. Moi ça me va !

Madère, Madeira, Funchal, Portugal, ile, voyage
Vue sur la mer : tranquille !

Madère, le paradis c’est ici

Ce n’est pas moi qui le dis : ce sont les Grecs de l’Antiquité (et on sait bien que les sages antiques ont toujours raison, non ?). Déjà à l’Antiquité, les Grecs connaissaient cette ile et en avaient fait le paradis où les héros vont profiter d’un repos bien mérité. Homère aurait même placé Madère dans son Odyssée : elle représenterait l’ile d’Éole, où le dieu confia à Ulysse le Zéphyr, tout en prenant soin d’enfermer les autres vents contraires dans un sac. Même les Vikings seraient venus jusqu’ici ! Et Christophe Colomb non seulement posa le pied sur cette ile, en chemin pour ses grandes explorations, mais il y épousa également Filipa. Et puis il y a Sisi ! Si même Sisi l’a dit…

Donc voilà, le paradis c’est ici. Point. Ne cherchez plus !

Je sais, je sais. Je vous le dis à chaque fois : « coup de cœur, je suis sure que j’y retournerai ! » Mais cette fois c’est différent. Cette fois, ce sentiment est encore plus fort : plus qu’un simple souhait ou qu’une promesse personnelle, c’est une certitude qui ne souffre d’aucune once d’hésitation. J’y retournerai… Et vite !

Comment vous transmettre ressenti ?

Comme un rêve que l’on essaye d’analyser au réveil, plus j’essaye d’en comprendre la raison, plus elle m’échappe. Je peux essayer d’être rationnelle, de vous partager les images qui peuplent ma tête : des bouts de mer bleue, du soleil réconfortant, des maisons blanches aux tuiles oranges, des cultures en terrasse aux airs d’Asie ou d’Amérique latine, des parfums de fleurs, des saveurs de sa cuisine, des visages aussi rayonnants que la météo… Mais j’ai peur de tomber dans les clichés descriptifs.
Car ici, la somme des parties est bien supérieure au tout…

Madère, Madeira, Funchal, Portugal, ile, voyage
Forteresse São Tiago
Madère, Madeira, Funchal, Portugal, ile, voyage
Ponta de são Lourenço, Madeira

Promis, je vous reparlerai de Madère pour vous raconter plus en détail nos explorations et vous livrer mes conseils de visites et bonnes adresses… mais ce sera pour un prochain article !

Madère, j’espère

Madère je l’aime. Un point c’est tout, un point c’est toi. Madère, Madeira : rien qu’à son nom, j’en rêve encore ! Croisons les doigts, prions les Dieux des avions et commençons à échafauder des plans diaboliques… Ou l’histoire de comment je vais réussir à dévier François de ses obsessions pour le Japon et l’Amérique du Sud pour le faire revenir à Madère !

Madère, Madeira, Funchal, Portugal, ile, voyage
Manger face à la mer

En partenariat avec l’Office de Tourisme du Portugal.

14 commentaires

  1. Bonsoir Amandine ! Merci pour ce premier article sur Madère que j’attendais avec impatience, et dont les photos font rêver, merci François ?
    Je crois comprendre que tu es totalement conquise ! A la lecture de ton écrit on ressent bien ton coup de cœur. Il me tarde d’aller découvrir cette île, visiter, randonner… le départ approche, je pense que cette destination va beaucoup me plaire.
    Je ne sais pas si c’est le côté insulaire mais j’ai adoré l’île Maurice et Santorin (visitées avant l’afflux trop important de touristes), je ne me lasse pas de la Corse où je suis allée plusieurs fois et j’espère y retourner, alors Madère devrait aussi me séduire ! La nature, les paysages à couper le souffle, la sympathie des locaux, la douceur de vivre : tout y est je crois ?
    A bientôt de te lire pour tes bons plans ?
    Bonne continuation pour vos projets voyages, Sandrine

    Répondre
    • Bonjour Sandrine, merci pour ton commentaire, c’est vrai que tu attendais cet article depuis longtemps : on est d’autant plus ravis qu’il te plaise ! 🙂

      Vu ton état d’esprit avant de partir, je suis sûre que Madère va te plaire !

      Les iles ont ce petit quelque chose sur lequel il est parfois difficile de mettre le doigt ou mettre un nom : cette ambiance si apaisante, si sécuritaire (tout le monde se connait, comme dans un village)…
      Je rêve de Santorin et j’ai un ami qui revient tout juste de l’ile Maurice et sa vidéo m’a donner envie d’y aller ! Et comme toi, je ne me lasse pas de la Corse, ni de la Sicile…

      Au plaisir d’échanger encore dans le prochain article sur Madère… ou une autre ile paradisiaque 😉

      Répondre
  2. En voyant tes photos, j’ai un soudain besoin de vacances…

    Répondre
    • Ahah, je comprends ça 😉 C’est vrai que ma première impression à Madère a vraiment été d’être enfin en vacances ! Liberté, relax, sourire, farniente… un rythme agréable à adopter de temps en temps (même si en fait on a visité plein de choses – je vous en parle bientôt-, mais j’avais tellement l’impression d’y aller à mon rythme que je me sentais en mode « farniente » !)

      Répondre
  3. Merci pour cet article ! Tes photos sont magnifiques. Encore 10 jours et je serai à ta place. J’ai hâte, hâte, hâte.
    Je l’ai partagé à mes compatriotes de voyage, pour qu’ils se préparent à ce qu’il nous attend ! 🙂

    Répondre
    • Merci beaucoup Alexandra, ravie que les photos te plaisent (je transmets le compliment à François, le photographe : ça lui fait toujours très plaisir ^^).

      Courage pour tenir les 9 jours restants avant le départ 😉 et bon voyage !
      N’hésite pas à revenir après ici partager tes impressions : je suis curieuse de te lire ^^

      Répondre
  4. Tes photos sont magnifiques et donnent envie de faire les bagages. Merci pour ce partage.

    Répondre
    • Merci Minga ! Madère m’a enchantée, et j’ai très envie, moi aussi, de (re)faire mes bagages tout de suite ! (enfin, là je suis justement occupée à faire mes bagages, mais pour une toute autre destination, beaucoup plus au nord !).

      Répondre
  5. Bonjour Amandine , je découvre votre article via facebook et je vous remercie pour ces belles lignes.
    Nous sommes une famille de français expatriés à Madère depuis 5 ans et je confirme que nous sommes ici au paradis. Merci encore pour cet article qui rend justice a cette île méconnue. Bonne route.

    Répondre
    • Merci Virginie, ravie que cet article vous plaise ; toujours un plaisir d’être lus par de nouveaux lecteurs, passionnés de voyage ! 🙂
      Quel beau projet de s’expatrier à Madère ! On avoue que l’idée nous a effleuré l’esprit après 3 jours sur place seulement… 😉
      Belle continuation à vous et au plaisir d’échanger dans de futurs commentaires ^^

      Répondre
  6. Bonjour Amandine,
    je pense aller à madère en avril – mai 2017.
    Quelle compagnie aérienne me conseils-tu ?
    J’ai trouvé un vol à 259 € avec un vol de 6h30 pour aller comme pour le retour.
    J’attends tes bonnes adresses de guesthouses et de ptis restos et quelques endroits ou l’on vit la vrai vie.
    A bientôt

    Répondre
    • Bonjour Paul, difficile de répondre à ces questions : je n’ai que mon expérience personnelle, je ne suis pas une agence de voyage 😉
      Pour la compagnie aérienne, nous sommes partis avec TAP, sans doute la plus « classique » pour cette destination, et nous avons trouvé ça bien (avec escale à Lisbonne).
      Les adresses suivront dans le prochain article 😉
      Au plaisir et bon futur voyage !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest