Un sac sur le dos
Amandine

Voyager en couple, à côté de tous les avantages et bienfaits que cela procure, ce n’est pas toujours tout rose !

Beaucoup de voyageurs se posent la question : est-ce que le voyage en couple conviendra à moi et à mon couple ? Le dicton général « ça passe ou ça casse » sous-entend pour certains que le voyage en couple soit une sorte de test, de mise à l’épreuve.

Les risques et difficultés potentiels de la vie nomade en couple sont nombreux, certains, préexistants dans la vie sédentaire, sont juste transportés dans son sac, et d’autres sont propres au voyage. Un précédent article a déjà abordé la question des pièges à éviter sur les routes, afin que le voyage en couple ne passe pas du rêve au cauchemar.

L’un des points sensibles du voyage, inéluctable, n’est autre que les disputes. Et oui, les scènes de ménage ne sont pas l’apanage de la maison !

Quand le voyage en couple vire au cauchemar

Il viendra toujours un moment, souvent suite à une accumulation de petites choses (des malaises non exprimés qui s’accumulent, la fatigue, l’inconfort … ), où l’un des conjoints peut craquer et faire éclater une dispute.

Alors que faire quand la crise arrive, comment prévenir les disputes et comment les gérer ?

Gérer les disputes de couple sur les routes

Se disputer ? C’est normal !

La solidité d’un couple ne se mesure pas à sa manière d’être ensemble quand tout va bien, mais à sa façon de résoudre les problèmes et conflits. Donc rassurez-vous, les disputes dans un couple, c’est normal ! Et que celui qui ne s’est jamais disputé en couple me jette la première pierre … (ou le premier commentaire !).

Première chose à faire : ne pas dramatiser ! Ce n’est pas parce que l’un de vous élève la voix que le couple et/ou le voyage est en danger. Après, si vous êtes en couple depuis un petit temps, je ne vous apprends sûrement rien ici.

Conseils pratiques

Quelques attitudes peuvent faciliter le déroulement d’une dispute, évitant l’escalade vers la crise.

Les recettes de base d’une communication « non-violente » en somme.

Les trois spécificités des disputes en voyage

Il y a néanmoins trois spécificités aux disputes de couple sur les routes, liées à la vie nomade et au fait d’être hors de son cadre de vie.

  1. Sécurité

    Premièrement, si vous sortez faire un tour seul (pour vous changer les idées, vous isoler ou vous défouler) : évitez de vous laisser entraîner par vos pieds dans des quartiers que vous ne connaissez pas, au risque de vous perdre dans des lieux peut-être peu fréquentables.

  2. Isolement

    Ensuite, être en voyage, c’est être loin de son réseau : vous ne pouvez pas joindre votre ami(e) qui vous réconforte en temps normal. Si parler à un tiers vous fait du bien, vous pouvez toujours opter pour l’écriture. Cela vous aidera à prendre du recul tout en vous permettant de « faire sortir » ce qui le doit. Toutefois, il n’est souvent pas avisé d’envoyer ce message par la suite, vous risqueriez de ne donner comme écho de votre voyage que des nouvelles négatives, qui pourront effrayer vos proches.

  3. Dépendance

    Et enfin, se disputer en voyage peut ajouter une dimension effrayante :

    « Et si on se dispute tellement fort qu’on doive arrêter le voyage … voir qu’on se sépare à l’autre bout du monde et que je me retrouve seul(e) ? ».

    Certains vont ainsi éviter la dispute et retarder l’explosion le plus possible, par peur de perdre leur conjoint. Pourtant, ce n’est pas une attitude valable sur le long terme : le résultat n’en sera que pire, chargé de toutes ces rancœurs développées par mutisme.

Mieux vaut prévenir que guérir

Peux-ton éviter les disputes de couple en voyage ?

Pas plus que dans la vie sédentaire … mais pas moins non plus ! Il existe certaines bonnes attitudes qui permettent d’éviter l’accumulation et la crise.

Alors, prêts pour une bonne dispute ?

La peur d’une dispute ne doit pas être un frein à un projet de voyage en couple. Comme dans la vie sédentaire, la dispute à sa place dans la vie nomade : cela n’a rien de dramatique ! Une bonne dispute de temps en temps, cela permet d’évacuer les tensions, de mettre à plat certains problèmes, de fonctionner comme un signal d’alerte quand quelque chose ne va pas… Et puis, cela permet de se réconcilier après !

Et vous, avez-vous déjà vécu de « belles disputes » sur les routes ? Comment les avez-vous gérées ?

Si cet article fait écho chez vous à des envies ou des difficultés personnelles, n'hésitez pas à me contacter pour une demande de coaching. Psychologue de formation et coach de vie, je propose d\'accompagner les (futurs) voyageurs pour un bout de cheminement personnel, à travers un coaching personnalisé selon vos envies, besoins et objectifs.

Commentaires

  1. On a vécu le « ça passe ou ça casse », il y a 9 ans … passé !
    Ouf.
    Maintenant on sait que les gros voyages peuvent générer de grosses disputes !
    Alors on organise des moments à part. Etre l’un sur l’autre cela peut être très usant ( surtout pour lui :p)

    • Salut Cross The Lines, bienvenue et merci pour ton commentaire ^^
      C’est sûr qu’il faut pouvoir trouver un équilibre en voyage en couple qui satisfasse les 2 conjoints : un vrai challenge ! 😉

      Se réserver des moments pour soi, des moments de solitude et/ou des moments d’accomplissement personnel (se promener, lire, …) permet de ne pas s’oublier et rester connecté à ses envies et besoins … et c’est bénéfique autant pour soi que pour le couple, alors il ne faut pas s’en priver ! ^^

      Personnellement, j’aime me garder des moments lecture (dans un hamac : le top du top !) : cela me fait un bien fou ! J’aime aussi chiner dans les marchés, activité que mon conjoint n’adore pas, alors parfois j’y vais sans lui, pour pouvoir prendre mon temps.

  2. Pour ma part les voyages ont apporté beaucoup à mon couple, et l’ont fait mûrir plus vite !
    Je pense que les voyages sont un moyen idéal de tester son couple, et si ça passe alors on peut imaginer que c’est bien parti pour les années qui suivent 😉

  3. Pour nous, les disputes sont beaucoup moins fréquentes pendant les voyages que la vie courante. La raison est simple, on vit à 200 à l’heure pendant les périodes de travail et les vacances sont l’occasion de laisser cela de côté. Il y a donc moins de fatigue, de nervosité, etc. ça ne nous empêche pas de se disputer mais ça passe très vite, les voyages apaisent…

    • Salut Julien, merci pour ton commentaire et ton partage d’expérience.

      Ton vécu est je pense, assez fréquent, beaucoup de voyageurs (surtout s’ils voyagent souvent, ont l’expérience du voyage en couple et sont passionnés de voyage tous les deux) se disputent moins sur les routes que dans la vie sédentaire.

      Mais j’ai aussi eu d’autres retours de couple, qui souvent « font des efforts » car chacun à sa vision du voyage (ou l’un des deux suit mais ne voyage pas par passion) : cela crée tout de suite plus facilement un climat propice aux disputes en voyage. C’est alors là qu’on passe du voyage de rêve au cauchemar

      Quand les préalables sont là, le voyage permet de se rapprocher en dehors du stress et du train train du quotidien : une cure de jouvence pour le couple 😉

  4. Héhé on se retrouve dans pas mal de points 🙂

    Tout particulièrement sur le fait de s’exprimer clairement.
    Surtout quand on parle deux langues différentes ^^
    La communication c’est vraiment important !

    • Salut Johan, merci pour ton retour, contente que vous puissiez vous retrouver dans cet article. C’est toujours délicat de parler de couple sans se limiter à sa propre expérience pour en tirer des généralités.

      C’est sur qu’avoir des langues maternelles différentes ajoute une dimension au couple, au niveau de la communication : langue mais aussi culture liée peuvent donner d’autres repères, amener à d’autres interprétations, d’autres habitudes de vie (de couple) … Un challenge tout autant qu’une richesse 😉

  5. Cet hiver, mon chum et moi avons fait plus de 13 000 km quasi d’un bout à l’autre du Canada. J’étais tellement convaincue qu’on allait se taper sur les nerfs rapidement, enfermés dans notre petite voiture plusieurs heures par jour!! Étonnamment ce n’était pas le cas! Fiou! Intéressant le côté plus théorique des disputes en voyage!!
    J’ai écrit un petit billet comicovéridique sur le sujet après les premiers 5000km.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour récolter des informations de votre navigateur, et rendues anonymes, á des fins de statistiques via le service Google Analytics.