Et si le voyage commençait déjà depuis notre fauteuil ? Et si le petit écran cessait de nous donner envie d’augmenter nos possessions matérielles et augmentait notre désir de découvrir le monde ?

Je vous partage ici mes coups de coeur cinématographiques avec mes meilleurs films pour voyager et inspirer les passionnés de voyage ! Une liste qui continue à grandir au fur et à mesure de mes découvertes sur le petit et grand écran…

film, voyage
Mes meilleurs films de voyage

Et si vous êtes plutôt adeptes de dessins animés et animés, cet article-ci est fait pour vous !

10 films pour voyager depuis son canapé

Carnets de voyage

Faut-il encore présenter ce film ? Diarios de Motocycletas (2004) met en scène Gael García Bernal (que j’aime beaucoup !) dans le rôle du Che et retrace son périple depuis son pays qu’il n’a encore jamais quitté, l’Argentine, pour une destination inconnue. Son projet : voyager à travers le continent sud-américain sur une vieille moto (d’où le titre original) avec son meilleur ami, Alberto Granado.

Ils en verront de toutes les couleurs, mais surtout ils apprendront que la vie ne coule pas partout pareil, qu’il y a des injustices marquées envers les peuples indiens, des ségrégations qui séparent le médecin du malade, des préjugés, de la violence… Mais aussi des pays qui n’en forment véritablement qu’un, avec des paysages merveilleux, beaucoup de beauté et de richesse, et un peuple qui doit s’unir pour être plus fort.

Un moment du film me revient en tête, celui où nos deux personnages partagent le café de deux autres voyageurs le long de la route, en beau milieu de nulle part, autour d’un feu de bois. Ces derniers ne parviennent pas à comprendre que l’on veuille voyager par plaisir et non, comme eux, par obligation (banni de leurs terres, persécutez pour leurs idées politiques, à la recherche d’un travail pour nourrir sa famille) :

– Vous aussi vous êtes sur les routes pour trouver du travail ?
– Non, nous c’est pas pour trouver du travail.
– Ha non ? Alors pourquoi vous voyagez ?
– (Long silence) … On voyage pour voyager.
– (Long silence) … Profitez-en bien. Bénis soient vos voyages.

film, voyage
Diarios de motocycletas © Michael Nozik, Edgard Tenenbaum et Karen Tenkhoff

L’ile de Nim

Dans un style complètement différent, L’île de Nim nous invite à partager la vie paradisiaque de Nim et de son papa, qui vivent seuls sur leur île volcanique, perdue dans le Pacifique. Film familial d’aventure de 2008, léger et sympathique. Il me fait rêver : quoi de mieux pour élever son enfant que pareil environnement ?  Une otarie pour jouer au foot, un lézard comme animal de compagnie, un oiseau comme ange gardien, et des tâches ménagères comme celle de surveiller les oeufs de tortue sur la plage pour qu’il ne se fassent pas manger et que les bébés puissent arriver sains et saufs à la mer… ?

Mais Nim devra défendre son petit bout de paradis des gros méchants touristes qui viennent envahir son univers. Heureusement, Alex Rover (héros à la Indiana Jones), lui apportera son aide – même si ce n’est pas celle à laquelle notre héroïne s’attendait…

film, voyage
L’île de Nim © M6

Indiana Jones

Ces deux mots suffisent à nous faire entendre la fameuse musique, imaginer un chapeau, un fouet et un pont de singe : c’est la magie d’Indiana Jones ! Petite, je les regardais en boucle, comme seuls les enfants peuvent revoir à l’infini le même film ou demander tous les soirs qu’on leur raconte la même histoire sans s’en lasser ! Celui que je regardais le plus : Le Temple maudit (1984). Je connaissais toutes les répliques par coeur… Peut-être qu’il m’en reste encore quelques-unes aujourd’hui !

Indiana Jones m’a mis des rêves en tête : celui de découvrir un temple enfoui sous la végétation en pleine jungle, celui de traverser un énorme pont de singe au-dessus du vide… Et sans doute a-t-il nourri mon goût pour l’histoire, l’archéologie et le voyage !

Indy tient une place particulière également dans le coeur de mon mari, et c’est pourquoi nous lui avons fait hommage lors de notre cérémonie de mariage, en quittant la salle sur sa musique (François lançant son chapeau à travers la salle) : grand moment ! Comment mieux marquer le début d’une nouvelle aventure ?

film, voyage
Indiana Jones © Lucasfilm Ltd., Paramount Pictures

Big fish

Film du grand Tim Burton, sorti en 2003, mettant en scène entre autres Ewan McGregor (encore un acteur que j’adore !), Helena Bonham Carter (une actrice fétiche de Tim Burton – en même temps, être sa compagne, ça aide !) et Marion Cotillard.

C’est un film plein de poésie, sur l’histoire d’un homme à la fin de sa vie qui raconte ses aventures hautes en couleur, jouant sur la frontière entre magie et réalité avec beaucoup de fantaisie, le tout avec comme toile de fond une relation père-fils problématique.

La fin est d’une justesse remarquable, et très émouvante. Je me souviendrai toute ma vie de la première fois que j’ai vu ce film, au cinéma, avec l’une de mes jeunes soeurs. Prise par la scène, toute à mes émotions, plus rien d’autre n’existait pour moi que la beauté de l’instant. Jusqu’à ce que ma soeur me ramène brutalement à la réalité en criant pour toute la salle : « Mais tu pleurs ! »… Un grand moment de solitude.

film, voyage
Big Fish © Columbia Pictures

The Bucket List

J’ai déjà parlé de ce film (voir l’article Trouver les sens de sa vie avec la Bucket List), mais il est sans hésiter dans mon top 10 ! Sorti en 2007 sous le titre « Sans plus attendre », il est plus connu sous son nom anglais, lié au phénomène qu’il a suscité : la « bucket list ». Morgan Freeman et Jack Nicholson incarnent deux personnes que tout oppose : l’un est un riche business man sans attache, l’autre est un mécanicien dont la plus grande préoccupation est sa famille. Ce qui les rassemble : une même chambre à l’hôpital, un cancer et une échéance. Il ne leur reste plus que quelques mois à vivre. En apprenant le verdict, tous les deux réagissent très différemment. Mais l’un d’eux commence à rédiger une liste, et c’est ainsi que tout commence.

Que voudrais-je encore faire avant de mourir ?

Film familial tendre et humoristique, léger malgré la dureté du thème initial. Le sujet central n’est pas la mort, mais bien la vie : « qu’est-ce que c’est qu’être vivant et qu’est-ce qui important dans ma vie ? ». Une vraie leçon qui nous a touchés et nous a amenés à créer notre propre bucket liste.

Sans plus attendre, The Bucket List,
Sans plus attendre – The Bucket List – © Warner Bros

Pirates des Caraïbes

Montez à bord du Black Pearl avec le célèbre pirate, le grand Jack Sparrow… Capitaine Jack Sparrow ! On met les voiles, cap sur les Caraïbes, son sable blanc et ses eaux turquoise. Saviez-vous que ces films sont en réalité une adaptation… d’une attraction de Disneyworld !

Originellement pensée pour être une trilogie, l’histoire débuta en 2006 avec le premier volet « La Malédiction du Black Pearl » – et soyons clairs, il n’y a pas et il n’y a jamais eu de 4e film (« La Fontaine de Jouvence » étant une énooorme erreur !). D’ailleurs, la seconde trilogie prendra de toutes nouvelles bases pour se détacher de ce crime horrible (le 5e film est prévu pour juillet 2015, donc encore « un peu » de patience !). La musique entrainante du thème de la bande originale nous fait joyeusement tanguer au rythme des péripéties de ces pirates, et surtout de Jack (Johnny Depp, encore un acteur de ma liste !) et son humour décalé.

On y apprend aussi à faire face à des situations périlleuses, et ces quelques conseils de survie vous serviront peut-être si vous vous échouez sur une île déserte comme :

1) choisir une île où il y a du rhum ;
ou encore
2) comment attacher deux tortues de mer avec les poils de son dos !

film, voyage
Pirates des Caraïbes © Walt Disney Pictures

L’amour de l’or

Fool’s gold (2008) avec Matthew McConaughey et Kate Hudson nous emmène dans les Caraïbes – cela faisait longtemps ! (Le film a en réalité été tourné dans les Bahamas, mais aussi en Australie). Nous voilà partis en quête d’une épave de la flotte espagnole, coulée dans les années 1700 et contenant la dote royale. Comédie d’aventure mettant en scène des personnages un peu clichés (le beau gosse flegmatique, la jeune jolie et brillante étudiante, le vieux milliardaire et sa jeune fille écervelée, le méchant rappeur plein aux as…). Mais ce film nous permet de nous évader avec le sourire et nous offre un bon moment de divertissement.

film, voyage
L’amour de l’or © Warner Bros. Pictures

Into the wild

Film dans un ton différent des précédents, sorti en 2007, nous emmène sur les routes pour une quête personnelle : de sérénité, de soi, de paix spirituelle, du bonheur… à travers l’indépendance et la solitude.

Ce film d’aventure dramatique retrace l’histoire du jeune Christopher qui vient d’obtenir son diplôme et a un bel avenir devant soi, s’il reste « dans les rangs ». Mais les principes de la société moderne de consommation ne lui convenant pas, il part sur les routes vers le sud des USA, en passant par l’Arizona, le Grand Canyon, la Californie, le Dakota, le Colorado et le Mexique, pour finalement décider de rejoindre le Grand Nord et d’aller s’isoler en Alaska, où il vivra en communion avec la nature. Chaque étape de son voyage est l’occasion d’une rencontre avec des gens très différents, du hippie à l’agriculteur, et de profiter de paysages époustouflants.

Film émouvant, cette quête intérieure nous montre le courage qu’il faut pour partir son sac sur le dos et vivre en accord avec ses valeurs.

film, voyage
Into The Wild © Paramount Vantage

The Best Exotic Marigot Hotel (Indian Palace)

« L’Angleterre n’est plus faite pour les seniors, même la retraite se délocalise ! » (Allocine). Comédie britannique de 2012 nous retraçant l’histoire de retraités britanniques qui décident, chacun pour des raisons différentes et avec son passé propre, de tout quitter pour aller vivre dans la maison de retraite en Inde. Mais une fois sur place, ils découvrent un hôtel bien plus « rustique » que prévu, et un pays qui les confrontent à des réalités bien différentes de leurs habitudes.

Film rafraichissant et touchant par son humour et sa sensibilité, avec  un casting de rêve (Judi Dench, Maggie Smith…) et très juste dans son approche du choc des cultures. Et puis les images de l’Inde sont d’une beauté dépaysante !

film, voyage
Indian Palace © Graham Broadbent, Peter Czernin

Sept ans au Tibet

Sorti en 1997, ce film s’inspire du récit autobiographique d’un alpiniste autrichien des années 1940, incarné par Brad Pitt. Nous suivons donc son expédition au sommet du Nanga-Parbat en Himalaya, pendant la Seconde Guerre mondiale. Sa rencontre avec le Dalaï-Lama, âgé de 11 ans, va le transformer peu à peu… Ce voyage initiatique nous transporte à travers des paysages époustouflants et nous fait découvrir un peu de la culture tibétaine et bouddhiste.

Pour l’anecdote, suite à ce film et depuis lors, Brad Pitt est interdit de séjour en Chine !

film, voyage
Sept ans au Tibet © Mandalay Pictures

En bonus : Un thé au Sahara

Ce film italo-britannique des années 90, signé Bertolucci et avec John Malkovich, met en scène trois riches artistes américains, un couple en crise et un ami « un peu » encombrant. Ce trio se déplace fin des années 1940, de ville en village, depuis les USA jusqu’au Maroc, sans autre but que le voyage, avec comme projet la traversée du Sahara. Ce film est inspiré du roman de Paul Bowles « The Sheltering Sky », et pour Bertolucci, ce livre « raconte une belle histoire d’amour, une histoire d’amour banale entre deux personnes très compliquées qui s’adorent, mais ne peuvent pas trouver le bonheur ensemble ».

On ressent un certain désabusement de nos protagonistes, avec le voyage comme quête existentielle, où sens du voyage et sens de la vie nous paraissent par moments vains. Leur voyage est un voyage à travers l’espace, mais en même temps à travers l’abîme de leur psychologie. Ce film sensuel, au rythme très particulier, nous demande de quitter nos repères habituels de spectateurs. Chaque image est travaillée, chaque prise de vue à un sens.

Et il a retenu mon attention avec la définition donnée du voyageur :

Nous ne sommes pas des touristes, nous sommes des voyageurs ! Le touriste ne pense qu’à rentrer chez lui une fois arrivé. Alors que le voyageur ne reviendra peut-être jamais.

film, voyage
Un thé au Sahara © Jeremy Thomas

Mes nouvelles découvertes du petit et grand écran

La liste continue à grandir avec mes nouveaux coups de coeur cinématographiques, des appels au voyage auxquels je n’ai pas su résister !

The Way

Un film que j’ai découvert grâce à d’autres voyageurs enthousiastes ! Médecin américain à l’existence paisible, Tom se rend d’urgence en France : son fils Daniel vient de disparaître lors d’un accident en montagne, alors qu’il parcourait le chemin de Compostelle.

Héritant du sac de son fils, Tom, sans savoir vraiment pourquoi ni pourqui, reprend le projet de son fils et se lance à son tour sur le chemin de Compostelle. Une histoire de marche, de rencontres, de quête de sens et de rédemption.

film, voyage
The Way – La route ensemble © Filmax Entertainment

La vie rêvée de Walter Mitty

Faut-il réellement revenir sur ce film ? Si je ne l’ai pas mis dans mon top 10, c’est que je l’ai découvert plus tard… mais aussi que tout le monde le connait ! Un immanquable pour les amoureux de voyage. J’aime revoir ce film : il me laisse toujours le sourire aux lèvres…

Ode au rêve… mais surtout à oser vivre sa vie plutôt que de la rêver, Walter nous invite à sauter d’un continent à l’autre, pour sauver son journal voué à disparaître… Du Groenland à l’Afghanistan en passant par l’Islande, les paysages se suivent, mais ne se ressemblent pas ! Des aventures insolites, des images pleines de poésie et d’humour.

film, voyage
La vie rêvée de Walter Mitty © Red House Entertainment

Tracks

Un film qui n’est pas resté longtemps à l’affiche, mais bien dans ma tête. Une voyageuse solitaire, décidée à traverser le désert australien à pieds et seule… ou presque : 4 chameaux et son chien l’accompagnent dans cette aventure. Une aventure basée sur une histoire vraie, celle de Robyn Davidson, une Australienne de 27 ans qui parcourut 2 700 kilomètres, depuis la ville d’Alice Springs jusqu’à l’océan Indien (en 1977).

Robyn cherche la solitude. Mais elle cherche aussi et surtout à se prouver à elle-même qu’elle est capable d’arriver au bout de ce projet fou.

« I’d like to think an ordinary person is capable of anything. »
« J’aime à penser qu’une personne ordinaire est capable de tout. »

Tout au long du film, nous la suivons sous un soleil de plomb, partageant ses douleurs et ses espoirs. Touchant à plus d’un titre… Mais je ne veux pas vous « divulgacher » les moments d’émotion !

film, voyage
Tracks © See-Saw Films

Wild

Ma révélation de l’année. Ce n’est Pourtant pas le meilleur film de tous les temps… Mais il m’a profondément marquée. Il est arrivé au bon moment dans ma vie, faisant écho à mes envies de nature, de solitude, de grandeur… et de voyage à la force de mes jambes (je vous en parlais dans l’article 4 raisons qui vous couperont l’envie de « tout voir »).

Cherryll nous emmène sur les pas de son trek à travers les USA, de la frontière mexicaine à la frontière canadienne le long du PCT (Pacif Crest Trail). Mais elle nous invite surtout à partager son voyage intérieur. Une rédemption par la marche. Pas après pas, Cherryll redevient la femme qu’elle souhaite être (« celle que ma mère a élevée »), et non celle qu’elle était devenue ces dernières années : un être perdu, accidenté, sans futur, en pleine auto-destruction.

L’important n’est pas la destination, mais le voyage…

Un voyage riche, tant sur le plan émotionnel que celui des paysages traversés. Quelques belles phrases m’ont marquée, surtout celles de la fin du film… Mais je ne vais pas vous la « divulgacher » !

film, voyage
Wild © Fox Searchlight Pictures

Le Sel de la Terre

Un superbe documentaire, touchant, poignant et fort. Sebastião Salgado : un homme hors du commun, au destin forgé à force de sa volonté… Que l’on soit amateur de photographie ou non, ce film vous emmène en voyage, sur les traces d’un aventurier humaniste. Un vrai, en chaire et en os. En émotions et en doutes. En espoirs et désillusions.

Ce documentaire a été réalisé par un grand admirateur du travail de Sebastião et par le fils du photographe. Une approche délicate et intimiste de cet enfant-adulte parti à la découverte de son père : un homme toujours parti sur les routes et qu’il connait si peu. L’approche de Sebastiao propose également une belle définition de la photographie comme art et comme objet au sein de la société.

Dans ce récit photographique, les voyages, tout comme l’homme derrière l’appareil photo, évoluent. Mais que ce soit pour témoigner de la force de l’homme, de l’horreur de la guerre ou de la beauté de la nature, tout dans le travail de ce photographe est profondément humain, profondément vivant.

L’homme est le sel de la terre.

film, voyage
Le sel de la terre


27 commentaires

  1. Tiens, je rédige justement un article sur cela en ce moment.
    Je vois que nos goûts ne sont pas très éloignés 😉
    Into The Wild, une très belle référence.

    Répondre
    • J’aime beaucoup les films dont je parle dans cet article – forcément ! 😉
      Into the wild est une référence, j’ai été le voir deux fois au cinéma (ce que je ne fais jamais normalement).

      Si tu ne l’as pas encore vu, je te conseille, dans un autre style, Big Fish, je l’ai revu hier soir encore, j’adore ! Et j’ai revu The Best Marigold Hotel la semaine passée, il me fera toujours rire ! … En y réfléchissant, je pense que je suis en manque de voyage ! 😉

      Répondre
  2. j’ai bien aimé Into the wild mais je vous conseille de voir le film The way

    Répondre
    • Merci Anouar pour ce retour.
      J’ai beaucoup apprécié The Way, que j’ai découvert suite à un article d’un autre blogueur (Un monde d’aventures je pense). Bon film, intéressant dans son travail des personnages, leurs motivations au voyage et leur évolution sur les routes. Assurément à recommander 😉

      Merci pour l’ajout à cette liste – je devrais peut-être penser à al tenir à jour et la compléter ! 😉

      Répondre
  3. J’ajouterais bien à cette liste : Out of Africa, et l’Auberge espagnole 🙂 mais bon, c’est un top 10, pas un top 12!

    Répondre
    • Merci pour ta contribution Caroline ^^
      Comme tu le dis toi-même, on est vite tenté de rajouter encore des films pour compléter la liste, qui serait presque infinie au final ! Peut-être un jour je ferai une petite MAJ avec de nouvelles découvertes cinématographique … les dernières en date epouvant entrer dans ce top étant « The Way » et « La vie rêvée de Walter Mitty » (un vrai coup de coeur !).

      Répondre
  4. Merci pour cette sélection, plein de films que j’ai déjà vus et que j’adore comme into the wild, carnets de voyage ou indiana Jones, mais certains que je vais mettre sur ma liste de films à voir. Faudrait vraiment que je faste ma liste aussi un de ces 4 avec un blog qui s’appelle travel and film. J’adore les conseils de survie pour Pirates des Caraibes, je viens justement de visiter les lieux de tournage et la fameuse île déserte mais je n’ai pas trouvé de rhum. « Why is the rum always gone? » (Jack Sparrow)

    Répondre
  5. Salut Stéphane, merci pour ton commentaire et bienvenue.
    Non, je ne connaissais pas « A Map for Saturday » ; après avoir un peu regardé des résumé sur le net, je pense que ça pourrait m’intéresser 😉
    Je vais essayer de me le procurer, merci en tout cas pour la découverte.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *