Oh que j’aime la Thaïlande ! Je n’en ai pas encore beaucoup parlé sur le blog, alors il est de temps de remédier à ce manquement : je vous emmène découvrir mes coups de cœur et on commence cette saga thaïlandaise par des souvenirs de notre tout premier voyage au pays du sourire. Ce mois passé à découvrir les paysages thaïs, tant au nord qu’au sud du pays, nous a permis de nous rendre compte de la richesse de ses paysages et de tomber sous le charme. Aujourd’hui, on plonge dans les eaux turquoise du sud de la Thaïlande : je vous emmène faire un tour dans les fameuses iles de la région de Surat Thani : Koh Tao et Koh Samui !

Premier voyage en Thaïlande

Lors de notre premier voyage en Thaïlande, alors que nous étions en pleine année sabbatique et venions de quitter le Sri Lanka, nous n’avions pas pu nous décider entre voir le nord verdoyant ou le sud paradisiaque… et avions donc décidé de tout faire ! Mais bien, tout faire étant impossible, nous avons dû choisir quelles iles nous allions aller explorer. Mais finalement, ce n’est pas vraiment nous qui avons choisi notre itinéraire dans le sud de la Thaïlande, mais bien la météo, car nous étions en pleine saison des pluies sur la côte Ouest… Nous avons donc jeté notre dévolu sur le côté Est. C’est d’ailleurs lors de ce voyage-ci que nous avons appris à utiliser Instagram comme point d’information météo (je vous raconte tout dans cet article).

Alors oui, le sud de la Thaïlande est plus touristique que le nord. Oui, nous étions dans une région assez populaire pour les voyageurs. Mais je dois vous avouer quelque chose : nous avons aimé ! Certes pas tout : trop de vieux tubes reggae en boucle dans les bars de plage, trop de méduses par endroit et une météo instable… Mais beaucoup de choses quand même : ces petits bouts de terre, ces eaux cristallines, ces rochers comme tout droit sortis d’un décor de cinéma, ces arbres tropicaux au doux parfum de vacances, cette tranquillité une fois les bars populaires de plage quittés…

Je vous raconte tout ça !

Thaïlande, voyage

Opération plages de Thaïlande : cap sur Surat Thani

Depuis Bangkok, nous sommes partis en direction des iles de la région de Surat Thani (Koh Tao et Koh Samui) tout en passant dans la région de Prachuap Khiri Khan à Hua Hin, le tout durant une dizaine de jours.

Pour ceux qui souhaitent retrouver le fil rouge de notre premier voyage en Thaïlande, je vous invite à (re) lire l’article « Un mois en Thaïlande : voyage entre iles et montagnes ».

Notre itinéraire dans le sud de la Thaïlande

  • Bangkok : départ en bus
  • Hua Hin et le parc national de Sam Roi Yot (dont je vous parlerai dans un prochain article)
  • l’ile de Koh Tao
  • l’ile de Koh Samui et le Angthong National Marine Park
  • Retour vers Bangkok en avion depuis Koh Samui

L’ile de Koh Tao

Koh Tao, petite ile de 20 kilomètres carrés, est un endroit idéal pour gouter à l’ambiance légère des iles thaïlandaises sans se retrouver dans la foule. Bien sûr, il y a aussi moyen de faire la fête… mais, pour ceux qui préfèrent passer de douces nuits préservées des « boum boum » de discothèque, il suffit de s’écarter du village du port où accostent les ferrys. Nous avons posé l’ancre dans une guesthouse sympathique (Koh Tao Toscana, que vous pouvez réserver au meilleur prix ici). Pas en front de mer, mais au calme et à 10 minutes de la plage.

Littéralement « l’ile de la tortue », Koh Tao tiendrait son nom de sa forme ou encore des nombreuses tortues qui venaient y pondre leurs œufs. Plus étrange encore, l’ile a été, à un moment donné de son histoire… un pénitencier ! De nos jours, on y va surtout pour son ambiance zen, ses belles plages (il y en a pour tous les gouts, des plus fréquentées aux plus secrètes) et, surtout, pour pratiquer le snorkeling et la plongée sous-marine.

Quand je pense à Koh Tao, je me vois à la terrasse d’un bar en train de boire un jus frais, abritée à l’ombre d’un palmier, un livre à la main et le regard perdu entre le bleu de la mer et celui du ciel. Un parfum de douce fraicheur dans un environnement chaud, un peu de musique en arrière-fond, et mon amoureux à mes côtés, sourire aux lèvres en train de siroter sa boisson servie dans une noix de coco tout en attendant que le soleil ne rejoigne la mer pour prendre des photos des nuages orangés. Que demander de plus ?

Thaïlande, voyage
Un premier voyage en Thaïlande… et surement pas le dernier !

Mes meilleurs souvenirs à Koh Tao

Si je ne devais retenir que trois souvenirs de Koh Tao, ce serait :

  • notre escapade en quad, à la découverte des hauteurs de l’ile et de ses plages cachées
  • les deux plongées sous-marines que nous avons faites, avec ses poissons colorés et le parcours à travers les grottes et tunnels rocheux
  • Et notre aventure à pied, pour trouver une plage secrète, à nous perdre à chaque embranchement pour arriver, finalement, sur une plage de sable fin mangée par les vagues et surplombée d’un petit bar en bois qui n’attendait que nous.

Des aventures de vacances comme on les aime !

Thaïlande, Asie, voyage,
Panorama à Koh Tao
En pratique

Trajet : prendre un ferry depuis Surat Thani ou Chumphon (70 km dans les deux cas, 2 h) ou depuis une des iles voisines, Koh Pha Ngan et Koh Samui, possibilité également depuis Bangkok, avec des tickets combinés (bus jusqu’à Champhun puis ferry).

Déplacements : vous pouvez prendre un taxi, mais les prix sont souvent gonflés pour les touristes ; ou encore vous déplacer a pied (compter environ 1 h et une route escarpée pour traverser l’ile d’est en ouest). Il y a aussi moyen de louer facilement un scooteur ou un quad un peu partout sur l’ile.

Attention : louer un scooteur est déconseillé à ceux qui n’ont pas d’expérience ! Rouler à Koh Tao, surtout sur ses hauteurs, ce n’est pas toujours évident : les abandons de véhicule sont fréquents… Quand ce ne sont pas les accidents. Nous avons préféré louer un quad pour deux, plus stable et plus puissant pour les montées escarpées. Choisissez soigneusement l’endroit où vous louez votre scooteur ou quad : l’ile est connue pour ses arnaques aux touristes lors de la remise du véhicule, où des dommages exagérés et/ou inventés apparaissent, avec de grandes sommes réclamées en dédommagement. Si cela vous arrive, gardez votre calme, préoccupez-vous de récupérer votre passeport avant tout. Mais si cela peut vous rassurer, nous n’avons eu aucun souci.

Snorkeling : il existe des tours pour vous emmener plus au large nager avec un masque et un tuba, mais il y a déjà plein de choses à voir en nageant depuis le rivage, par exemple des petits requins de récif inoffensifs à l’aube à « Shark Bay ».

Plongée : il y a un nombre impressionnant de centres de plongée sur l’ile ! N’hésitez pas à faire le tour, comparer les tours, les prix, l’accueil, le matériel, le type de bateau… Beaucoup de voyageurs en profitent pour passer leur premier brevet (PADI Open Water, ce que nous avons aussi fait en voyage, mais aux iles Galapagos) : il y a alors des accords prévus où le logement peut être inclus dans le prix de votre brevet.

L’ile de Koh Samui

Entre Koh Tao et Koh Samui, le ferry s’arrête à Koh Phangan… une ile que nous avons évitée vu sa réputation de lieu idéal pour faire la fête, particulièrement à la célèbre Full Moon Party qui avait lieu justement le jour où nous changions d’ile. Nous avons donc préféré rester à bord du ferry et atteindre Koh Samui.

Koh Samui, nous y sommes allés avec une seule idée en tête : découvrir le parc naturel marin d’Angthong… et nous n’avons pas été déçus. Et puis, tant qu’à être là, nous nous sommes laissés embarquer dans une drôle de quête, un roadtrip à travers l’ile façon chasse au trésor !

Thaïlande, Asie, voyage, Surat Thani, ile, plage
Rocher de James Bond au Angthong National Marine Park

Angthong National Marine Park : un petit paradis

Avant notre arrivée en Thaïlande, des photos estampillées « Angthong National Marine Park » nous avaient fait rêver, suffisamment pour nous faire prendre le large et débarquer sur cette ile à la réputation luxueuse. Et ce fut une de plus belles sorties en mer que j’ai pu faire de toute ma vie ! Des décors de films, une promenade en kayak sous des rochers volants au-dessus d’une mer turquoise… Magique !

Thaïlande, Asie, voyage, Surat Thani, ile, plage
Faire du kayak de mer au Angthong National Marine Park

Au nom évocateur (Ang Thong signifiant « bassin d’or »), ce parc du golfe de Thaïlande est un archipel de plus de 100 kilomètres carrés comprenant pas moins de 42 iles aux montagnes calcaires impressionnantes qui donnent tout leur cachet à ces paysages de cartes postales. Quand on les approche de plus près, ces iles et ilots commencent à dévoiler chacun leur identité unique, faite d’un mélange de jungle épaisse, plages de sable blanc, mangroves sauvages et chutes d’eau. Cette réserve abrite une grande variété d’espèces de la faune et la flore thaïlandaise : langurs, hérons, loutres, tortues marines, iguanes, pythons, de nombreux poissons colorés et de nombreux oiseaux.

Thaïlande, Asie, voyage, Surat Thani, ile, plage
Lac Emeraude – Thailing Nai, Angthong National Marine Park
Thaïlande, Asie, voyage, Surat Thani, ile, plage
Plage de Koh Wua Talab
En pratique

Trajet : le parc est situé à 28 km de Koh Samui (1 h de bateau) et 32 de Koh Pha Ngan ; différentes agences proposent des tours pour y passer la journée.

L’agence : nous avons choisi Samui Boat Charter et leur VIP Tour pour découvrir Angthong, et ne le regrettons vraiment pas ! Depuis notre bateau « speed boat » (où nous étions une quinzaine de passagers), nous avons vu les gros bateaux remplis de monde et nous sommes dit que nous ne vivions vraiment pas la même expérience, ni à bord ni une fois débarqués sur les plages, où nous avions presque tout le paysage pour nous.

Programme : le bateau vient chercher chaque passager directement à la plage devant son hôtel avant de faire cap vers Angthong. Sont proposées comme activités : snorkeling du côté de Koh Wow, marche jusqu’au point de vue Thailing Nai et au lac Émeraude, repas, kayak.

Site web : Samui Boat Charter

Frais d’entrée au parc : 200 baths

Il y a moyen également de dormir dans le parc, dans des bungalows ou au camping sur l’ile de Koh Wua Talab, qui possède également un restaurant. Le parc est fermé de début novembre à fin décembre.

L’ile de Koh Samui : roadtrip et plage

À Koh Samui, nous nous sommes fait triplement plaisir : nous avons logé dans un bungalow sur la plage (Coco Palm Beach Resort), avons loué une voiture et avons pris l’avion depuis l’aéroport de l’ile. Trois superbes souvenirs ! Rien de tout cela n’était prévu : nous avons trouvé notre logement comme d’habitude, par hasard, et, comme d’habitude, c’est le hasard qui a continué à guider nos pas lorsque, à la réception de notre logement, une carte de l’ile façon chasse au trésor nous attendait.

Thaïlande, Asie, voyage, Surat Thani, ile, plage
Bouddha géant de Koh Samui

Cette carte de pirate nous a emmenés d’un point à l’autre de l’ile, afin de collecter les indices pour compléter les coordonnées GPS et trouver la destination suivante : ici un point de vue, là un bouddha géant, ici encore des rochers aux formes évocatrices (Hin Ta et Hin Yai : littéralement « les rochers de grand-mère et grand-père »), là un moine momifié avec ses lunettes de soleil, une cascade ou les plages paradisiaques de Chaweng et Lamai… Une très belle journée, ludique et relaxante à la fois : c’est le nombre des bras d’un Bouddha ou le nombre de marches d’un escalier qui nous menaient au point suivant de notre parcours.

Thaïlande, Asie, voyage,
Buddha rieur à Koh Samui
En pratique

Trajet : en bateau, depuis Surat Thani ; en bus ou train depuis Bangkok jusque Surat Thani pour prendre le ferry (environ 14 heures de trajet) ; en avion, car Koh Samui possède l’un des plus beaux aéroports que nous ayons vus à ce jour !

Déplacements : nous avons loué une voiture pour faire le tour de l’ile ; il y a aussi moyen de louer un scooteur ou de prendre un taxi collectif.

Budget : si Koh Tao est réputée être une ile pour petit budget, Koh Samui est plutôt orientée tourisme milieu et haut de gamme.

Les iles de Thaïlande : un plaisir à vivre

À me replonger dans ces souvenirs de Thaïlande, beaucoup d’images sont remontées à la surface : j’ai du bleu plein les yeux et ma peau qui appelle le soleil. Cela fait déjà deux fois que nous partons en voyage dans ce beau pays, et une chose est sure : je ne m’en lasse pas. Les paysages continuent de m’émerveiller… tout comme la douceur et la bienveillance des Thaïlandais que nous avons croisés.

J’ai hâte de vous raconter la suite, avec notre évasion dans le sud méconnu de la Thaïlande, à la découverte de la région de Trang… Mais ce sera pour une autre histoire !

Thaïlande, Asie, voyage, Surat Thani, ile, plage
Vue à Koh Tao

Et pour plus d’informations pour préparer votre voyage en Thaïlande, je vous invite à consulter le site de l’Office de Tourisme de Thaïlande.

10 commentaires

  1. Hâte de lire la suite. Nous allons passer 3 semaines en Thaïlande à la fin de l’année et lire des articles me permet de patienter jusque là ^^

    Répondre
    • Génial ! Un beau voyage en perspective 🙂 Déjà des idées de zones que vous souhaitez explorer ?

      A côté de cet article, il existe déjà 4 autres articles publiés sur le blog concernant la Thaïlande (indiqués en fin de cet article dans les liens suggérés « Pour poursuivre la lecture ») ; et la suite arrivera prochainement, promis ! 😉

      Répondre
  2. Cet article me fait rêver à ces contrées lointaines dont j’ignore tout.
    Il prouve, si besoin en était, à quel point il faut savoir rester « ouvert » à toutes les opportunités qui se présentent au cours d’un voyage.
    Moi qui ne me sentait pas du tout attirée par les pays asiatiques, je commence doucement à changer d’avis, grâce à vos magnifiques reportages, sans parler des sublimes photos.
    Je vous souhaite à tous deux de passer encore de nombreux autres moments inoubliables dans cette belle région.

    Répondre
    • Merci Marie-Paule pour ce gentil commentaire 🙂 Je transmets le compliment pour les photos à François, ça lui fait toujours très plaisir !

      Nous aussi l’Asie n’est pas le continent qui nous attirait le plus, l’Amérique latine ayant conquis nos coeurs bien avant que nous y mettions les pieds pour un premier voyage au long cours ! Mais l’Asie est un superbe continent à explorer, et nous n’en sommes encore qu’au début de nos découvertes !

      Un grand bonjour depuis le Japon !

      Répondre
  3. Quel joli billet sur ce magnifique pays ! On en a plein les yeux et l’esprit.

    J’aime moi aussi beaucoup la Thaïlande, mais ça n’a pas été « l’amour fou » au départ : après 10h30 de vol dans les pattes, moi qui n’aime vraiment pas l’avion (avant j’étais phobique mais je me soigne mentalement grâce à la méditation, elle a fait des miracles sur cette phobie !!), l’arrivée à Bangkok n’a pas été… De tout repos.

    Pas dormi (quasi, à cause de mon stress de l’avion), dans une chaleur suffocante, le backpack sur le dos, complètement paumée et manquant de m’écrouler à chaque pas, pour moi, au départ, Thaï rimait avec « aïe » ^^ (tout le contraire de votre impression à vous qui était, heureusement, vraiment très agréable !)

    Quand je pense à mes tout premiers pas dans la capitale thaïlandaise, je souris.

    Puis ensuite, je suis restée, j’y ai fini d’écrire la première version de mon premier livre, et peu à peu, j’ai commencé à aimer beaucoup ce pays.

    Surtout après avoir séjourné 3 mois à Chiang Khong. D’ailleurs, vous y êtes-vous arrêtés ? dans quelle guesthouse / quel hôtel étiez-vous ? Perso j’étais au Baanrimmtaling guesthouse, mon « petit coin de paradis ») Vous parlez de route, mais n’avez-vous fait que passer ou y êtes-vous restés un peu ?

    Il y a beaucoup de différences de pensée, de culture, et souvent des gouffres, même. Ce n’est qu’au cours de mes nombreuses discussions avec la gérante de la guesthouse — qui est maintenant une amie — que j’ai pu mieux appréhender la richesse et la façon de penser de ce peuple si particulier. J’y ai appris des choses sur la politique absolument horrifiantes d’ailleurs. Mais ceci est un autre débat.

    Ah ! Les vieux tubes reggae (TOUJOURS les mêmes !! ^^’’’’) en bar de plage, c’était juste insupportable à la longue (et pourtant j’adore le reggae ^^) Quant à la météo, et particulièrement les pluies, on va dire que quand il pleut, ça ne fait pas semblant !! (bien que le pire ce fut en Birmanie — un déluge comme je n’en avais jamais vu).

    J’aime beaucoup le petit passage où tu décris tes « sensations – impressions » sur Bangkok. Peut-être fais-tu comme moi : « jeter » sur un petit carnet tes impressions, griffonnées au fur et à mesure, parfois ayant du mal à les relire ? 😉

    Moi qui aime beaucoup les parcs nationaux, j’irai très probablement à celui de Sam Roi Yod voire le parc marin d’Angthong, et cette fois-ci ce sera probablement avec ma mère, vu que dans un an (après mon trip de 7 mois aux Amériques), on ira vivre un an là-bas 😉 Ce sera l’occasion de faire des articles sur comment vivre à l’étranger avec une personne âgée. Je pense en tout cas que ce sera le rêve pour elle, qui aime la chaleur, la mer et les animaux 🙂 Je pense aussi faire un retour sur les cours de thaï que je ne manquerai pas de prendre là-bas. Avez-vous eu l’occasion d’apprendre un peu de vocabulaire ? C’est pas évident les langues tonales, mais je me doute que vous savez de quoi je parle ^^

    Vos photos sont magnifiques, l’adorable mamie aux yeux de chat plissés rayonne de bienveillance. C’est superbe d’avoir su capter ces instants et de nous les offrir, si authentiques, si puissants.

    Quant à la cuisine thaïe, elle est réputée pour être l’une des meilleures au monde, et ce n’est pas pour rien que tant de « farang » (« étrangers ») prennent là-bas des cours de cuisine. Sans compter les massages thaïs, RRRRRRHA !!!!!! Je surkiffe. C’est vrai que les massages thaïs sont… Plutôt énergiques ^^ Moi j’en faisais de 2h, deux fois par semaine.

    Tu as au moins le mérite d’avoir tenté 😉

    C’est vrai aussi que niveau plongée, c’est un spot merveilleux.

    Merci de ce beau retour Amandine 🙂 Ou plutôt, devrais-je dire : ka’pon’ka ! Au plaisir de vous lire, encore…

    … Et encore…

    … Et encore 😉

    Répondre
    • Merci AnnaJo pour ton long et gentil commentaire ! ^^

      Nos premiers pas en Thaïlande ont été, en effet, sensiblement différents : nous quittions le Sri Lanka, où nous avions passé un peu plus d’un mois – et qui n’a pas été un voyage de tout repos (comme je l’explique un peu ici) -, avec un vol d’avion assez court… Bref, arrivés en Thaïlande, nous avons eu l’impression de pouvoir enfin respirer à nouveau, et même, nous avons trouvé Bangkok calme et accueillante : »c’est si facile de se déplacer, de traverser la rue… ». Bon, avec du recul, bien sûr, c’est encore plus calme et encore plus facile de se déplacer par exemple à Tokyo… Mais tout est toujours une question de contexte et d’état d’esprit !

      Génial ton projet de partir avec ta mère vivre là-bas ! Que de beaux projets en perspective ! 😉
      Et oui, vraiment, je te conseille tout particulièrement les parcs nationaux, surtout pour une amoureuse de la nature et des animaux comme toi 🙂

      Nous avons appris quelques mots de thaï, mais vraiment la base (merci, bonjour, oui, non…) et quelques noms de plats (manger c’est important ! 😉 ), mais c’est sûr que nous ne devions pas avoir une prononciation exemplaire !

      Les massages thaïs, je dois avouer que lors de notre premier voyage, nous avions essayé deux fois dans le sud et une fois dans le nord… et que je devais un peu me forcer (oui je sais, c’est bizarre !), parce que ce n’est pas trop mon truc… Mais au deuxième voyage, nous avons fait deux fois deux heures de massages, au début et à la fin du voyage : et c’était divin ! Cela m’a vraiment réconciliée avec les massages !

      Répondre
      • Ah ! Tant mieux pour les massages 😉

        Oui la langue est… Compliquée, surtout la prononciation… Ils étaient parfois morts de rire lorsque je disais un truc… Je devais dire quelque chose de complètement incongru à cause de la mauvaise « tonalité » ^^

        « Maï prik » (= « pas épicé ») sera fort utile pour ma mère étant donné qu’elle n’aime pas les plats trop épicés ^^

        Au plaisir de te lire à nouveau 😉

  4. Un article qui ravive des souvenirs pas si lointains… Nous avons eu aussi le bonheur de visiter Koh Tao et ses charmes. Comme vous, un de nos meilleurs souvenirs restent une longue marche de 2h30 à la recherche d’une plage sensée être secrète… et qui s’avéra finalement être très décevante tant elle était polluée 🙁 Mais malgré la déception ressentie, cela reste un beau souvenir tant nous avons eu du mal à accéder à cette fameuse plage. Avez-vous aussi visité Koh Nang Yuan au large de Koh Tao ? Nous y gardons un de nos plus gros fous rires de voyage ! Il y avait en effet une masse de touristes chinois armés de leur selfiesticks et totalement équipés pour faire de la plongée… à la différence qu’ils portaient presque tous également une bouée ! Leur plongée se résumait à plonger leur visage dans l’eau. Un grand moment 🙂

    Répondre
    • Merci pour ton retour d’expérience 🙂
      Nous ne sommes pas allés à Koh Nang Yuan, mais l’avons approchée lorsque nous étions sur le bateau entre deux plongées (et même si c’est très beau, vu le monde qu’il y avait sur la plage, cela nous a suffit !).

      Répondre
  5. Bonjour,

    Bravo pour ces textes! Je voyage rien qu’en les lisant.

    Nous partons du 11 octobre au 25 octobre et pensons faire 2 nuits à Bangkok ensuite Koh Samui et pour finir 4 jours à Koh Tao. Pour mon mari ça sera une première et pour moi le retour dans ce pays après 26 ans. J’ai un peu peur et surtout j’aimerais faire aimer ce pays à mon mari. Au niveau climat que conseillez-vous comme endroit sur Koh Samui? De plus pour le retour et vu que notre vol de retour est vers minuit, est-ce bien de prendre directement un vol depuis Koh Samui dans l’après-midi?

    D’avance un grand merci pour vos conseils.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest