Comment visiter le Machu Picchu

Le Machu Picchu : un nom qui résonne avec une aura de mystère et d’aventure, première image qui envahit l’esprit lorsque l’on parle d’archéologie en Amérique du Sud, emblème du Pérou.

Le Machu Picchu, « nouvelle merveille du monde », attire des milliers de voyageurs chaque année : tourisme organisé ou indépendant, il y en a pour tous les goûts. Voici mes conseils pour vous rendre dans cette merveilleuse cité inca.

Le Machu Picchu dans la brume du petit matin

Tous les chemins mènent au Machu Picchu

Cité perchée dans les nuages, le Machu Picchu est niché au milieu des montagnes du sud du Pérou. La grande ville la plus proche est Cuzco, ville qui m’a séduite au-delà de mes espérances. Il est possible de s’y rendre en bus ou en avion (par un aéroport international permettant d’y atterrir pas loin).

Pour vous rendre au célèbre Machu Picchu depuis Cuzco, trois possibilités s’offrent à vous : le trek du chemin de l’Inca, le train ou le bus.

  1. Le trek du chemin de l’Inca

    Il faut avoir le temps et l’équipement (qui se loue sur place) pour s’attaquer au fameux trek ; je ne l’ai pas fait, car les échos que j’en ai eus à l’époque ne m’y ont pas encouragée :

    C’est devenu une promenade trop populaire qui attire de véritables masses de touristes, le chemin est dangereux…

    Selon certains, nous sommes bien loin des représentations de trek-pèlerinage, emprunt de respect pour la nature et les mystères qui entourent encore la civilisation inca : ce n’est pas la tranquillité d’un petit chemin dans les montagnes qui attend les marcheurs, mais bien les aléas d’une vie de groupe. Ainsi, si vous tombez sur des touristes qui veulent boire toute la nuit et faire du bruit (et c’est malheureusement la réputation actuelle des touristes du trek), vous devrez les supporter tout le long du trajet… De quoi gâcher l’ambiance et désenchanté, surtout lorsque les attentes sont élevées tellement on en a rêvé (comme pour la déception que j’ai vécue à Angkor).

    J’ai néanmoins lu des récits plus nuancés et positifs. Pour un prochain voyage dans la région, je privilégierais tout de même un trek alternatif.

    En pratique :

    Prix : Pour l’Inca Trail (le plus cher des treks) : 300 euros à plus de 400 euros (le Jungle Trail est plus économique : moins de 200 dollars).

    Trajet : 2 à 4 jours.

    Remarque : ce trek est soumis à un quota : mieux vaut réserver surtout si vous prévoyez de partir en saison haute (particulièrement pendant les vacances de juillet-août)

    Remarque : L’Inca Trail est le trek le plus connu, mais il existe également des treks alternatifs, comme le trek du Salkantay, de Huchuy Qosqo ou de Lares.

  2. Le train

    Il est possible, pour les amoureux de vieilles locomotives, de prendre depuis Cuzco ou Ollantaytambo et d’arriver ainsi directement à Aguas Calientes.

    Pérou, Machu Picchu, Cuzco, Inca
    Station à Santa Teresa

    Cette solution fait économiser jusqu’à un jour par rapport aux autres moyens de transport, mais elle est aussi très coûteuse. Nous avons pris le train pour le retour du Machu Picchu jusque Ollantaytambo, et avons du faire preuve de beaucoup de patience, des éboulements ayant bloqué les voies (nous étions en janvier, pendant la saison des pluies).Trois compagnies (PeruRail, IncaRail et Machu Picchu Train) exploitent cette ligne, véritable filon d’or. Ces compagnies proposent différents niveaux de confort et de luxe, la compagnie la plus luxueuse appartenant à la même société que l’Orient Express.

    En pratique :

    Prix : Pour le trajet retour en train d’Aguas Calientes à Ollantaytambo, nous avons payé environ 70 $. Le service est d’une grande classe (surtout pour l’Amérique du Sud), où l’on sert une boisson chaude et une petite collation.

    Trajet : d’Ollantaytambo à Aguas Calientes : environ 1 h 30 ; de Cuzco à Aguas Calientes : un peu plus de 3 h

    Remarque : Les départs depuis Cuzco se font à la station de Poroy (20 minutes du centre-ville).

    Remarque (bis) : Il faut arriver 30 minutes avant le départ avec son passeport et 2 copies des billets électroniques (1 pour l’enregistrement et 1 qu’il faudra présenter au contrôleur à bord).

  3. Le bus

    Il existe des bus qui font Cuzco-Ollantaytambo-Santa Teresa.

    En pratique :

    Prix : un bus de Cuzco à Ollantaytambo : 8 soles (moins de 3 euros).

    Trajet : de Cuzco à Santa Teresa : 10 heures.

A ne pas faire !

  • Prendre un taxi

    Surtout, ne prenez pas de taxi entre Ollantaytambo et Santa Teresa : la route est dangereuse et les voitures ne font pas le poids. Lors de notre ascension dans les montagnes dans le minibus qui nous emmenait à Santa Teresa, nous avons croisé une voiture-taxi accidentée dans le fossé : tous les occupants du véhicule sont morts la veille, la voiture n’a pas résisté au courant du cours d’eau qui traversait la route et a été emportée.

  • Passer par une agence

    Ne faites pas la même erreur que nous : ne passez pas par une agence pour vous rendre à Machu Picchu ! Cela ne vous apportera que des contraintes (et des dépenses inutiles !). Les agences proposent un transport depuis Cuzco (dans notre cas depuis Ollantaytambo), jusque Santa Teresa, un repas sur place, puis laisse monter le voyageur jusqu’à Agua Calientes à pieds, où elle propose ensuite un logement et un souper, ainsi qu’un (petit) sac à pique-nique pour le lendemain (était-ce le petit-déjeuner ou le dîner, difficile à dire !), et finalement laisse le voyageur rejoindre les portes du Machu Picchu le lendemain par ses propres moyens. Si tout se passe bien, l’on retrouve le guide sur place pour une visite groupée.

    Nous avions décidé de prendre une agence pour retrouver plus facilement deux amis voyageurs rencontrés sur la route, mais après coup, nous l’avons tous les quatre regretté. Nous avons expérimenté cette petite maxime :

    En théorie, la théorie et la pratique, c’est la même chose !

    Car l’histoire ne se s’est absolument pas déroulée comme prévu par l’agence :

    • notre bus à Ollantaytambo est arrivé très en retard (mais bon, c’est ça aussi l’Amérique du Sud !)
    • l’hôtel réservé par l’agence était très très sale, et beaucoup de couples ont été séparés par manque de prévoyance des agences (je les soupçonne de ne rien réserver et de faire appel à leur réseau une fois sur place pour voir ce qu’il reste)
    • et cerise sur le gâteau, nous n’avons pas retrouvé le guide une fois sur place pour la visite groupée.

    Bref, zéro sur toute la ligne.

Astuce : laisser son gros sac à Cuzco

Lors de notre voyage, nous avons chacun laissé notre gros sac à l’hôtel dans lequel nous avions logé à Cuzo avant de partir pour la Vallée Sacrée, Aguas Calientes et le Machu Picchu. Et le jour de la découverte du Machu Picchu, nous avons également laissé un de nos sacs à Aguas Calientes. Une manière idéale de fonctionner pour ne pas s’encombrer et se surcharger inutilement pour la visite (et la montée au Huayna Picchu qui est déjà suffisamment physique comme cela !).

Nos bonnes adresses à Cuzco pour laisser votre sac

Nous avons séjourné dans plusieurs hôtels à Cuzco et vous les recommandons ces deux-ci : très bon contact, bon rapport qualité-prix et surtout la confiance de laisser ses affaires pour plusieurs jours.

Hostal Triunfo : notre hôtel pour « se faire plaisir » de retour du Machu Picchu. Très bien situé juste à côté de la Plaza de Armas, splendide vue sur les toits de la ville, chambres confortables et propres.

En pratique : Adresse : Calle Triunfo 379, Cusco Site web pour réserver : Hostal Triunfo

Et le second hébergement était dans les hauteurs de la rue Choquechaca, à des prix plus bas (et un confort plus basique aussi) mais malheureusement nous n’avons plus retrouvé l’adresse… Mais on poursuit nos recherches !

L’émerveillement à chaque étape du trajet

Voici le parcours que nous avons choisi, qui à l’avantage de combiner les 3 manières de se rendre à Machu Picchu : le bus (ou minibus), la marche et le train.

  • De Cuzco à Ollantaytambo

    Depuis Cuzco, le voyageur peut choisir la route ou les rails. Par la route, il y a des bus et collectivo (minibus collectifs).

    Nous avons choisi une voie alternative : un petit tour dans un minibus, pour découvrir la Vallée Sacrée (qui vaut la peine d’être vue !). À la fin du tour, nous sommes donc restés à Ollantaytambo où nous avons logé une nuit, avant de prendre un bus le lendemain jusque Santa Teresa.

    Remarque : surtout, ne pas s’inquiéter si le bus à (beaucoup) de retard… il arrivera toujours !

    Forteresse d'Ollantaytambo
    Forteresse d’Ollantaytambo
  • D’Ollantaytambo à Santa Teresa

    Lors du trajet en minibus vers Santa Teresa, j’observais par la fenêtre, contemplative du paysage qui s’offrait à mes yeux ébahis. J’étais pensive et surprise de pouvoir encore m’étonner face au « cachet sud-américain » de l’aventure :

    Comment peut-on imaginer qu’une route si touristique, empruntée tous les jours par des milliers de personnes est en fait une route étroite au milieu de la montagne, avec le ravin d’un côté et la forêt de l’autre, traversée par moments par des cours d’eau et des éboulis ?

  • De Santa Teresa à Aguas Calientes

    Une fois dépassé le village de Santa Teresa, nous voilà à la gare. Deux possibilités s’offrent au voyageur pour rejoindre Aguas Calientes :

    • la marche à pieds
    • ou le train (qui ici aussi revient cher).

    Je ne peux que vous conseiller de le faire à pied ! La promenade n’est vraiment pas difficile (le chemin ne monte qu’au début, après il suffit suivre les rails de train et la rivière), et dure un peu moins de 2 h. En plus, la route est réellement magnifique ! Vous aurez l’occasion de traverser un vieux pont tout rouillé, de voir de vieux wagons abandonnés et une végétation luxuriante.

    photo, voyage, Pérou, Amérique du Sud
    Le long des rails vers Aguas Calientes et le Machu Picchu

    Aguas Calientes est une petite ville qui vit du tourisme du Machu Picchu. Idéal pour se reposer dans un de ses nombreux hotels, profiter des sources chaudes à qui elle doit son nom, et se restaurer. C’est aussi le dernier endroit ou vous trouverez une connexion WiFi.

  • D’Aguas Calientes au Machu Picchu

    Au petit matin, deux possibilités s’offrent au voyageur pour atteindre la fameuse cité inca :

    • à pieds (1 h de marche dans le noir, et ça grimpe sec !)
    • ou en bus (1/2h).

    Nous avons opté pour le bus, afin d’économiser nos forces pour cette grande journée tant attendue ! Nous nous sommes levés très tôt pour pouvoir être les premiers dans la file pour le départ du premier bus, à 5 h du matin. Nous avons ainsi eu la chance d’être les tout premiers à être entrés dès 6 h du matin sur le site : nous avions le Machu Picchu rien qu’à nous (moment magique !).

    En pratique :

    Prix : l’aller-retour en bus d’Aguas Calientes à Machu Picchu coûte environ 15 euros

    Trajet : 20 minutes en bus (départ toutes les 10 minutes) ; 4 h à pied

    Remarque : Les billets sont en vente à la billetterie d’Aguas Calientes (ou à Cuzco : 613, avenida Pardo) : mieux vaut les acheter la veille au soir pour gagner du temps le lendemain.

    Remarque : Pour le retour, le dernier bus redescend à 17 h 30 : si vous le manquez, vous devrez rentrer à pied !

Les 3 billets pour le Machu Picchu

  • Il existe trois billets différents pour voir le Machu Picchu : simple, avec le Huayna Picchu, ou avec la montagne.
    1. Le ticket de base

      Lae ticket de base vous donne accès à tout le site du Machu Picchu : vous en avez pour des heures à vous promener dans cette ancienne cité.

    2. Huayna Picchu (Wayna Picchu)

      Si vous avez une condition physique moyenne à correcte, je vous conseille de grimper le Huayna Picchu (ou Waynapicchu).

      Et quand je dis grimper, ce n’est pas une figure de style : vous allez réellement grimper par moment. L’ascension est rude, c’est physique (surtout avec l’altitude), le chemin est très étroit et inégal, les marches n’en sont pas vraiment… et c’est assez long. Mais par contre, quelle satisfaction d’arriver au sommet, et quelle vue sur le Machu Picchu ! Car le Huayna Picchu (« jeune montagne » en quechua) offre une vue imprenable sur les montagnes entourant la cité inca. Derrière le Huayna Picchu les plus curieux peuvent prolonger leur route jusqu’au Temple de la lune, creusé dans la roche.

      Machu Picchu
      En haut du Huayna Picchu
    3. La montagne

      Pour les plus sportifs, vous pouvez vous attaquer à l’échelon supérieur : la montagne. Comme il fallait choisir entre les deux, nous avons opté pour le Huayna Picchu. La montagne prend plus de temps, la vue, parait-il, est splendide (c’est souvent de là que sont prises les photos de magazine avec un lama qui trône à côté du Machu Picchu en arrière plan). Ce sera pour la prochaine fois !

      Pérou, Machu Picchu, Cuzco, Inca
      Vue sur le Machu Picchu ©Allard Schmidt

    En pratique :

    Prix : 128 soles (34 €) pour l’accès au Machu Picchu. Pour l’option Huayna Picchu : 150 soles (40 €) (groupe 1 : entrée sur la montagne entre 7 h et 8 h) ou 152 soles (groupe 2 : entrée entre 10 h et 11 h). Gratuit pour les enfants de moins de 8 ans. Étudiants (ISIC) et jeunes (entre 8 ans et 17 ans) : -50 %

    Horaire : Le site du Machu Picchu ouvre à 6 h du matin à 18 h. Le mieux pour éviter les foules est de prendre le premier bus qui part à 5 h 30.

    Remarque : sur le ticket, il y a des heures d’entrée pour le Huayna Picchu et la montagne : soyez vigilants à les respecter, sinon vous n’entrerez pas !

    Remarque : Le gouvernement a limité le nombre de touristes par jours : mieux vaut s’y prendre à temps pour réserver ! Il est possible d’acheter ses billets en ligne ou de passer par une agence (à Lima ou à Cuzco) ou au Centro Cultural Machu Picchu (à Cuzco). Il n’est par contre pas possible de les acheter au Machu Picchu. Vous devez choisir dès le départ le type de billet que vous désirez : simple, avec l’ascension du Huayna Picchu ou avec celle de la montagne (« Montaña »).

    Remarque : Pour bénéficier du tarif étudiant, impossible de réserver les places en lignes, il faut les acheter au Pérou ! Vous devez être équipés absolument de la carte ISIC (carte étudiant internationale). Certaines agences acceptent de les réaliser sur place, avec une preuve du statut d’étudiant, mais cela peut prendre un certain délai, et donc des jours supplémentaires à attendre avant de pouvoir réserver ses billets.

Sur le site

Profitez, prenez votre temps et perdez-vous dans cet immense site archéologique. Même si vous ne faites « que » le site, vous allez monter et descendre, et ces volées d’escaliers que vous trouviez si jolies en arrivant se transformeront en supplice. Reposez-vous en cours de visite pour vous permettre de « faire durer le plaisir » !

Lorsque je suis arrivée sur les lieux, j’étais tellement excitée que mon cœur battait la chamade ! Je trottinais entre ces pierres sans prendre le temps de respirer, et après la montée du Huayana Picchu, j’ai du me rendre à l’évidence : j’avais besoin d’une pause !

Il y a des guides un peu partout sur le site. Vous pouvez en engager un à l’entrée, ou tout simplement tendre l’oreille en passant près des groupes (les tours sont majoritairement en espagnol et en anglais).

Les deux zones du Machu Picchu

Ce site inca se divise en deux zones :

  1. la zone agricole

    Avec des terrasses de culture, dans lesquelles l’on cultivait du maïs et de la pomme de terre.

    Couple, Machu Picchu, Pérou
    A l’arrière, les terrasses de culture
  2. la zone urbaine

    avec les édifices de pierre, cette zone étant elle-même divisée en deux parties : administrative et sacrée. On se perd dans ces escaliers, on serpente le long des canalisations… et on rêve à la splendeur passée de la cité.

    Pérou, Machu Picchu, Cuzco, Inca
    Porte Inca

Les choses à voir dans cette cité ne manquent pas ! Pour citer quelques lieux connus du site : le temple de l’eau, le temple du soleil, la tombe royale, le palais royal, la demeure de la princesse (la Nusta), la place sacrée avec le temple des trois fenêtres et le temple central, l’Intihuatana (horloge solaire), le rocher funéraire…

Attention, ne vous faites pas avoir si vous voyez « Portes du Soleil » : il ne s’agit pas du  fameux « Temple du Soleil » (qui se trouve au centre du site), mais de la dernière étape du trek du chemin de l’Inca pour arriver au Machu Picchu ! Nous avons ainsi perdu plus d’une heure pour faire l’aller-retour ; mais la vue sur le Machu Picchu était belle et la promenade dans ces petits sentiers le long de la falaise, vraiment sympa…

Informations pratiques pour visiter le Machu Picchu

Partir visiter la cité Inca, c’est partir pour une expédition d’une journée au bout de laquelle vous serez sûrement épuisés, tant physiquement par la marche (et les marches !) que mentalement, suite aux émotions suscitées par la beauté des lieux.

Voici certains objets à apporter avec vous pour ne pas gâcher la journée par manque de prévoyance :

  • un pull chaud et un t-shirt (plusieurs couches pour varier selon les météos et les chaleurs dues aux efforts physiques !)
  • un coupe vent imperméable
  • de quoi se protéger du soleil : de la crème solaire et un chapeau
  • des lunettes de soleil
  • de bonnes chaussures de marche
  • une bouteille d’eau

Remarque : il est interdit de manger sur le site.

Le Machu Picchu : une merveille du monde à découvrir !

Nous voilà arrivés au bout, je pourrais encore vous parler du Machu Picchu pendant des heures, mais par compassion pour mes lecteurs, je vais m’arrêter là !

J’attendais de découvrir le Machu Picchu comme un enfant attend Noël… Attente joyeuse à laquelle s’est ajoutée une frustration suite à notre premier voyage au Pérou (où nous n’avions vu que le nord du pays et donc pas le Machu Picchu) ! Et quel plaisir cela a été de le découvrir, et pourtant sous la pluie, et pourtant sous les nuages… j’en tremblais de joie !

Pérou, Machu Picchu, Cuzco, Inca
Le Machu Picchu aux premières heures ©Pedro Szekely

Le Pérou ? Bien plus que le Machu Picchu !

Mais… au Pérou, il n’y a pas que le Machu Picchu ! Ce pays est d’une richesse culturelle, naturelle et historique incroyable. Après 3 voyages dans ce beau pays, nous sommes encore loin d’en avoir fait le tour. Alors pour terminer cet article en beauté, je vous invite à vous laisser inspirer par cette petite vidéo qui vous présente un aperçu de « l’Autre Pérou »

Et vous, le Machu Picchu fait-il partie de votre « bucket list » ? L’avez-vous déjà vu ? Quels autres splendeurs du Pérou vous attirent et vous donnent envie de visiter ce beau pays ?

Pour aller plus loin

Auteur: Amandine

Voyageuse passionnée, Amandine part découvrir le monde accompagnée de François, l'esprit et les yeux grands ouverts ! Elle est également psychologue et coach de vie, proposant à ceux qui le souhaitent de les accompagner dans leur projet personnel et leur cheminement vers l'épanouissement (voir page "qui sommes-nous" et contact).

152 commentaires

  1. J’ai adoré, c’est magnifique comme endroit !

    Répondre
    • Je partage ton coup de coeur Lucile 😉 Je suis toujours sous le charme de cette cité Inca et, de manière plus générale, de la région de Cuzco ! Nous sommes restés deux semaines basés dans la région de Cuzco, et tant la ville que la Vallée Sacrée et tous les autres sites aux alentours nous ont enchantés 🙂

      Répondre
    • Oui et Cuzco reste authentique je trouve, malgré les touristes. Je ne sais pas si tu as eu la chance d’aller au lac Titicaca aussi, il y a là-bas une atmosphère …magique !

      Répondre
      • Et bien je n’ai pas du tout eu le même vécu au Machu Picchu qu’au lac Titicaca – je n’en ai vu que les îles Uros du côté péruvien, et je n’ai pas aimé le tourisme « local artificiel » ou « authentique forcé » rencontré sur place. Mais j’ai manqué de clairvoyance dans le choix du tour … Je pense que du côté bolivien, c’est encore autre chose ^^

    • Bonjour,
      A lire cet article cela ne m’encourage pas à revenir à cet endroit que j’ai visité avec trois amis en 1975. Parti de Guzco avec une carte manuscrite en anglais dessinée par un suédois et photocopiée à l’office du tourisme sur quatre format A4, nous avons pris le train sur quelques kilomètres puis nous avons marché trois jours avant d’atteindre le Graal. Nuits sous une bâche en plastique ou dans une grotte, avec plusieurs passages à plus de 3000m. Nous sommes arrivés face de l’arrivée classique des touristes, col que l’on voit sur la première photo. En tout et pour tout nous avons rencontré deux suisses et un japonais sur ces trois jours et à l’arrivée peu de monde (peut être une vingtaine) de touristes, c’était en novembre. C’est dommage, j’ai adoré ce site, je réfléchis…

      Répondre
      • L’expérience que vous avez vécue semble en effet fantastique !
        Mais tout évolue : la seule constante dans ce monde, c’est le changement…

  2. Pff tu me fais rêver !!!

    Répondre
    • Avec plaisir Nanandine :p J’en rêvais aussi ! … et j’ai encore beaucoup de rêves de voyage à réaliser
      J’en ai fait une « Bucket List » : jetes-y un oeil, pour te donner encore d’autres idées de rêves ! 😉

      Répondre
      • Amandine, j’ai besoin d’un conseil pratique. Nous sommes en couple, en activité (commerçants) et pouvons nous octroyer 2 semaines début février (ce qui est beaucoup…) et paradoxal avec l’Amérique latine. OK. On adore la rando, mais comme de bons vieux cinquantenaires on se ménage. On a vraiment envie de voir cette cité et le Machu Picchu. Mon idée est d’aller directement à Cuzco, de s’acclimater et visiter 2 ou 3 jours, puis de parcourir vers le Machu Picchu (avec en partie à pieds qui reste pour nous la meilleure de toutes les approches). Ensuite si nous pouvions encore profiter d’une bonne visite différente (pourquoi pas la côte ?), on est preneurs. Si tu avais deux semaines comment ferais-tu ? Petit détail, on aime plutôt le pittoresque, y hablo bien el castillano por haber vivido en mexico, pero ya hace mucho tiempo…
        Merci et profite bien de ces magnifiques voyages.

      • Hola Eric, merci pour ton message ! Très chouette projet que vous avez là : le Pérou est un de nos pays de coeur.

        Très bonne idée également de vouloir prendre le temps de s’acclimater de ne pas courir pour essayer d’en voir un maximum : voir moins, mais mieux ! Cuzco est une ville et une région que nous avons adoré. Je t’invite à lire l’article dédié à Cuzco pour voir tout ce qu’il y a à faire dans les environs : vous pourriez y rester 2 semaines et ne pas en avoir fait le tour 😉

        Niveau marche, je ne vous conseille pas de marcher entre Aguas Calientes et le Machu Picchu, histoire d’être parmi les premier sur le site et de ne pas être trop fatigués pour découvrir le site (c’est une longue journée de marche qui attend le visiteur une fois arrivé sur le site !). Mais si vous voulez marcher, je vous encourage plutôt à marcher entre Santa Teresa et Aguas Calientes, comme nous l’avons fait : une marche sur un sol plat, suivant les lignes de chemin de fer, avec vue sur la rivière : très beau et reposant à la fois.

        Comme seconde destination dans le sud du Pérou… que conseiller ?! D’abord, je t’invite à lire l’article « que voir dans le sud du Pérou », pour avoir une vision plus globale.
        Ensuite, je dirais, dans le désordre, de choisir entre :

        • Arequipa (toujours dans les montagnes, mais moins « humide-vert-amazonien » que Cuzco),
        • Nazca (dans le désert : climat très chaud, beaucoup de choses intéressantes niveau archéologie),
        • Puerto Maldonado, pour s’aventurer dans la jungle
        • et sur la côte, plutôt Paracas.

        Pour avoir une vision « différente » du Pérou, je t’invite également à voir notre vidéo : « L’Autre Pérou » : tu y verras un petit peu de tout… mais pas de Machu Picchu 😉

        Bons préparatifs et bon voyage à vous deux !

  3. Décidément plus je lis sur le Machu Picchu, plus je vois d’avis radicalement différents ! Entre ceux qui ont adoré, ceux qui l’ont trouvé défiguré par le tourisme ou encore ceux qui n’y sont pas allé pour préserver le site (trop de fréquentation selon l’unesco). Je ne sais plus que penser !

    Répondre
    • Salut Les globes blogueurs,

      je comprends votre désarroi ! Et idéaliser un site risque de voir se développer des attentes irréalistes, et au final d’être déçu lorsqu’on le découvre enfin « pour de vrai » : c’est ce que j’ai vécu dernièrement au Cambodge avec les temples d’Angkor
      Pour cela, il est bon de voir des avis nuancés et différent sur les sites, pour se garder aussi la possibilité de douter, d’imaginer … et de nuancer ses rêves.

      Pour revenir au Machu Picchu, j’ai adoré ! Je ne peux pas le dire autrement. D’arriver à 6h du matin en haut du site, de l’avoir « pour moi seule », j’en tremblais, je riais bêtement sous la fine pluie qui nous a accompagnée toute la matinée. J’étais heureuse, tout simplement.

      Alors pour nuancer, oui, ily a des touristes ! D’ailleurs monter le Huayna Picchu n’est pas une mince affaire, et d’être à la queue avec d’autres touristes n’arrange rien. Et pourtant cela ne m’a pas gâcher mon plaisir. Oui, il y avait du monde, mais ce n’était pas trop. Je pense qu’on voit ici un résultat tangible de la limitation du nombre de touristes par jour sur le site (chose qui manque à Angkor).

      La question de la préservation et du boycott est une question épineuse, éthique, à laquelle je n’ai pas de réponse ; elle a été un peu débattue à la suite de l’article « Pourquoi je n’ai pas aimé Angkor » si cela t’intéresse.

      Répondre
    • Question épineuse comme tu dis, d’autant plus quand il s’agit d’un site naturel. Enfin ça c’est ma sensibilité personnelle.

      Je me suis posé plusieurs fois la question de l’impact du tourisme dans des parcs naturels très fréquentés.

      J’ai notamment écris un article sur les iles ballestas au Pérou. Les bateaux sont en file indienne pour aller s’approcher des lions de mer. Résultat : la population a diminué de moitié en 20 ans… D’un autre côté sans cet apport financier, il n’y aurait surement pas de parc et donc plus du tout d’animaux.

      Bref, bien malin celui ou celle qui arrivera à trouver le bon équilibre entre nécessité économique et préservation.

      Le Costa Rica est un parfait exemple. Malgré une certaine volonté politique, ils sont confronté de plein fouet à ce problème… Victimes de leur succès ?

      Répondre
  4. Un grand merci pour toutes ces infos plus qu´intéressantes ! J’y serai dans un mois ou un peu plus 🙂 Évidemment, je tiendrais en compte ton article.

    Répondre
    • Salut Daniel, avec plaisir 🙂 Ravie que mon article puisse servir pour ton futur voyage.
      Je suis allée déjà 2 fois au Pérou, et je sais que j’y retournerai : c’est un vrai coup de coeur ! J’adore tant sa nature, la diversité des paysages, son histoire, sa culture, la chaleur des péruviens …
      Tu pars longtemps ? Déjà une idée de ton programme ?
      Si jamais tu es en recherche d’info sur le Pérou, j’ai écris plusieurs articles dur que voir au Pérou, et que voir dans le Nord et dans le Sud de ce grand pays.
      Profites-en bien en tout cas 😉

      Répondre
    • Ça fait 7 mois que je voyage là. J’ai parcouru le Brésil, Paraguay, Uruguay, Argentine et le Chili. D’ici lundi, je serai en Bolivie normalement

      Répondre
      • Génial, le voyage au long cours, c’est vraiment une expérience à part ! 😉 J’ai moi aussi voyagé plusieurs mois en Amérique du Sud, en commençant au Paraguay en passant par différents pays, Bolivie, Chili, Pérou, Equateur … Le feeling, il n’y a que ça de vrai 😉 Profite !
        Pour la Bolivie, n’hésite pas à regarder ce que j’ai écris sur le pays (par exemple « Que voir en Bolivie »), c’est aussi une région du monde qui m’a beaucoup plue ^^

      • Je veux faire le Machu Picchu et Huayna Picchu à la marche (4 jours et 3 nuits) avec mon amie. Malheureusement, nous ne trouvons aucun site où il soit possible de voir les prix et d’acheter. Le seul site qui nous donne les prix est Peru.travel. Par contre, nous nous trouvons hors du Pérou et il faut absolument nous procurer les billets avant janvier 2017, nos dates pour le voyage. D’ailleurs, je ne vois aucun trekking à 250 $ comme tu as mentionné ci-haut. Évidemment, nous ne sommes pas prêtes à débourser plus de 300 dollars pour cette expérience. Merci beaucoup et j’adore ton blog!!

  5. Hello Amandine.. Excellent article que tu nous encore une fois. J’ai moi même écrit quelque chose à ce sujet. Le Machu tout le monde en rêve et au final toutes nos expériences sont différentes. La mienne fut tumultueuses. Peut être ais je adorer car je partais avec un à priori négatif.

    La manière d’y accéder peut changer radicalement l’aventure. J’ai passé du temps dans le coffre d’un collectivo et c’est un de mes meilleurs souvenirs. Encore bravo, je lis peu de blogs donc rare sont les compliments.

    See you.

    Répondre
    • Salut Mike, merci pour ton commentaire et ton retour 🙂

      Je te rejoint sur l’importance du contexte et de l’état d’esprit sur l’expérience vécue et la manière de la vivre : cela influence énormément notre ressenti « global ». Ici, j’ai visité le Machu Picchu sans en attendre trop, mais en l’attendant tout de même, et en étant en très bonne compagnie, avec des amis rencontrés sur les routes. l’ambiance était super, et même si la météo n’y était pas en début de journée, rien ne pouvait entacher mon enthousiasme !

      Ton aventure en collectivo me fait penser à une de nos escapades en Bolivie, où nous voulions voir le pont suspendu entre Sucre et Potosi : aucun transport prévu. Nous avons pris le bus pour Potosi en descendant en cours de route ; et pour le retour avons fait du stop et avons atterri à l’arrière d’un pick-up qui transportait déjà une quinzaine de passagers (tous des locaux bien sûr). Ils étaient très amusés de voir deux petits touristes perdus au milieu de nul part emprunter le même véhicule qu’eux. Très sympa comme expérience 😉

      Merci encore pour ton retour, ravie que mon article t’ait plu et honorée de faire partie des blogs que tu lis 🙂
      A bientôt !

      Répondre
    • Je ne peux que te comprendre LadyMilonguera 😉
      Pour moi, les mots « Amérique latine » étaient rattachés à quelques images, et parmi celles-ci, le très célèbre Machu Picchu. Depuis toute petite il fait partie des lieux que je désire voir dans ma vie. Je suis contente d’y être allée; même si je comprends tout à fait la question de la préservation. Comme je le disais dans l’article d’Angkor, c’est une question éthique qui n’a pas une seule bonne réponse selon moi …

      Répondre
  6. Je n’ai pas encore eut la chance de m’y rendre mais ton article me donne encore plus envie, il est en tout cas très complet et très pratique, quel boulot pour rassembler tout ça! Félicitations

    Répondre
    • Salut Amélie, merci pour ton commentaire ^^
      Ravie d’entretenir ton désir de découvrir le Machu Picchu !
      Merci aussi pour le compliment, c’est vrai que ça a été un travail de souvenir, mais aussi de collecte d’informations pour tenter d’être la plus complète possible dans mon approche.

      Répondre
  7. On n’a pas l’intention de rater ça ;-)… On pense faire un des treks alternatifs pour atteindre le Machu Pichu… ensuite je pense qu’on ne passera pas à côté du Huayna Picchu ou de la montagne 😉

    Répondre
    • Salut Benoit,
      J’imagine bien 😉

      Quoique, on n’est jamais sûrs de rien : lors de notre premier voyage en Amérique du Sud (voyage au long cours), nous avions prévu de remonter le continent et de passer par Cuzco et le Machu Picchu, pour arriver ensuite en Equateur où un billet d’avion nous attendait pour les Galapagos …

      Mais j’ai été fort malade en quittant la Bolivie, après 6 semaines de voyage, et j’ai du être immobilisée pendant 2 semaines puis voyager beaucoup plus lentement. Bref, il a fallut faire des choix, et plutôt que de courir, devoir à moitié etc. Nous avons décidé de passer la partie Sud du Pérou (en prenant un vol depuis Tacna, tout dans le Sud, jusque Trujillo, dans le Nord). Nous savions que nous reviendrions au Pérou pour voir le Machu Picchu : ce que nous avons fait 4 ans plus tard, pour notre plus grand plaisir !

      Bref, on est jamais sûr de rien en voyage ! 😉

      Répondre
  8. Merci pour toutes ces informations et conseils, la ballade doit être très agréable.

    Répondre
  9. Merci pour ce bel article, en tant que péruvienne je suis touchée de voir que mon pays plait toujours autant. Cusco est la ville natale de mon père, elle est magique. Bisous. Bee

    Répondre
  10. Merci Amandine pour ce récit très complet et pratique. Maintenant je sais au moins quoi ne pas faire et grâce à tes recommandation, mon voyage sera certainement plus agréable. Est-il possible de prendre des photos tôt le matin (comme la dernière) ou / et au coucher de soleil?

    Répondre
    • Salut John,
      Désolée du délai de réponse !

      Oui, c’est tout à fait possible de prendre des photos au lever/coucher du soleil ; comme je le dis dans l’article : Le site du Machu Picchu ouvre à 6h du matin à 18h.

      Nous étions les premiers à être entrés sur le site ce jour-là à 6h du matin précise, mais n’avons pas pu voir le lever du soleil à cause des nuages, de la brume et de la pluie … Mais cela n’a en rien entaché notre plaisir de découvrir ce site mythique.

      Répondre
  11. Je lis avec attention ton article qui est pour nous une mine d’information, car nous y serons dans mois d’une semaine. J’attends ce moment depuis…. je ne sais combien de temps. Le Machu Picchu résonne vraiment comme un lieu magique. Je ne veux pas avoir la sensation de faire partie d’une masse de touriste se faisant trimbaler comme sur malheureusement beaucoup de site du même genre.
    Merci a toi pour ce partage.

    Répondre
  12. Bonjour Amandine, merci pour tous les bons conseils sur la visite du Machu Picchu, j’ai juste une petite question, nous serons à Cusco pour 4 à 5 jours à la fin de mois d’octobre prochain et il y a une chose que nous ne voulons vraiment pas manquer bien sûr le Machu Picchu, comme l’accès est limité à 2500 visiteurs par jours devait-ont faire les réservations de train entrée au site, etc. avant notre départ?

    Merci

    Répondre
    • Salut François, merci pour ton commentaire et ton retour.

      Pour ce qui est de la nécessité de réserver, je ne pense pas que le mois d’octobre soit particulièrement touristique ; réserver au dernier moment ne devrait donc pas poser de soucis.

      Quand nous y sommes allés (mois de janvier), nous avons réservé nos tickets depuis Cuzco : il a fallut être flexible au niveau des dates pour avoir un billet combiné avec le Huayna Picchu, mais nous n’étions pas pressés ; et ce temps de délai nous a permis de nous acclimater à l’altitude à Cuzco et de visiter la région.

      Donc pas de soucis pour réserver depuis Cuzco (ou Lima), c’est d’ailleurs le seul moyen d’avoir droit au tarif étudiant (impossible à obtenir en ligne).

      Réserver sur place à l’avantage de pouvoir moduler son séjour, d’improviser … Mais à chacun son style de voyage !

      En tout cas je te souhaite un beau voyage et une belle découverte 🙂

      Répondre
  13. Merci pour ces informations, je n’ai pas encore eu l’occasion d’y aller, mais tes photos me donnent très envie de planifier un voyage en direction du Machu Pichu 🙂

    Répondre
    • Merci Didier 🙂
      Je partage ton envie ! C’est terrible, chaque fois que quelqu’un vient poster un commentaire sur cet article et que je viens y répondre, je revois ces photos … et à chaque fois c’est pareil : j’ai envie d’y retourner ! C’est terrible comme je n’arrive pas à me sentir rassasiée de voyage ! 😉

      Heureusement, le départ pour le Pérou approche (dans moins de 40 jours), et nous retournerons au Machu Picchu, car François à une revanche à prendre : gravir le Huayna Picchu jusqu’aà son sommet !

      Répondre
  14. Trek de l’inca – Avril 2014

    Le Chemin de l’inca est certes un des trek les plus connus mais il en demeure pas moins une expérience unique.
    Comment peut on apprecier le Machu Picchu en arrivant propre, en bus climatisé. L’Epreuve de l’Inca offre des paysages extraordinaires. Les instants partagés au sein d’un petit groupe de marcheurs et de porteurs permettent de s’imprégner de l’atmosphère mystique du Pérou.

    Quelques idées reçues:

    1- Un chemin touristique bondé : Pas du tout, tout le monde évolue à sa propre vitesse et le nombre de touristes et porteurs étant regulé, pas de danger de se retrouver comme chez Disney.
    2- De l alcool tous les soirs : Il faut porter a plus de 3000m son equipement, tous les kg comptent. Apres 7h de marche, les marcheurs ont bien d’autres sources de préoccupations que de boire.
    3- Un chemin dangereux : Hormis le cri d’un Ours, ce chemin n’est pas dangereux sauf pour vos kg en trop.

    Je recommande a tous de faire ce trek et de passer par une bonne agence (pas plus de 6 marcheurs dans votre groupe, nous étions 5 marcheurs, un guide, un cuisto et 8 porteurs)

    Répondre
    • Merci Nicolas pour ton retour d’expérience qui vient nuancer mes propos et apporter un autre son de cloche. Ne l’ayant personnellement pas fait, je ne peux que te croire 😉

      Personnellement, le trek pour Choquequirao m’attire davantage, moins fréquenté que celui du Machu Picchu. Mais je garde néanmoins ton commentaire en tête pour notre prochain départ au Pérou (J-38 !), qui sait … ?

      Répondre
    • Merci, merci ! Je cherchais un tel commentaire. On a fini le trek hier. Les touristes sont a l’arrivée, pas sur le chemin ; pas de party le soir, pas d’alcool, dodo a 8h car grosse fatigue, lever matinaux -voire très matinaux-, pas dangereux… et des repas géniaux à 3000 – 4000m sous tente, des cités incas le long du chemin…
      Bref, foncez si vous pouvez, bien sûr, il y a un coût, mais comparez les billets avec l’entrée au Macchu Picchu… Mais merci Amandine pour ce site !

      Répondre
      • Merci Serge pour ton commentaire et ton partage d’expérience 🙂
        Cela fait plaisir à lire, ce trek a l’air de t’avoir beaucoup marqué et de t’avoir rempli la tête de belles images et de beaux moments !

  15. Bonjour Amandine,
    Je suis étonnée de lire certaines lignes de cet article car je reviens tout juste du Machu Picchu et il ne faut pas 4h pour y monter à pied depuis Agua Calientes. Il faut à peine 1h30… Et le pont ouvre à 6h du matin, il fait donc grand jour !

    Quant au trajet en bus depuis Cusco, il faut seulement 7h de route. Ils ont du refaire la route ou ton chauffeur était un escargot… 😉

    Répondre
    • Bonjour Camille,

      tu dis revenir tout juste de Machu Picchu, et c’est sans doute là la différence avec nous : nous y étions à la saison des pluies, ce qui explique ces 3h de plus mises par le chauffeur. 😉

      Pour le pont, en effet il ouvre à 6h, dans notre cas le jour commençait à peine à se lever. Le jour où nous l’avons fait (26 janvier 2012), j’ai vérifié : lever du soleil à 5h41. Ce qui signifie qu’il est encore masqué par les montagnes, expliquant pourquoi il faisait encore noir au début du trajet en bus, et que la lumière commençait à apparaître une fois à l’entrée du Machu Pichu. Pour info, si je prends le 15 octobre 2014, le lever du soleil est à 5h24, mine de rien ça change tout !

      Pour la partie à pied en 4h, ne l’ayant pas faite, nous nous sommes basés sur ce que nous ont dit sur place 2 touristes l’ayant fait, mais chacun son rythme, chacun son poids sur le dos, et puis le faire quand il fait sombre n’ira pas aussi vite que de plein jour, (sans compter la pluie ce jour-là). Mais c’est vrai que cette différence de 2h30 me semble énorme malgré tout.

      J’espère que ces explications diminueront ton étonnement. 😉
      Finalement, nous avons tous oubliés de penser que notre expérience est basée sur une seule journée, et qu’elle n’est pas représentative à 100% des 364 autres jours de l’année. 😀
      Merci en tout cas pour ton commentaire qui vient donner de nouvelles infos sur la période sèche de l’année.

      Répondre
      • Bonjour,
        Pour compléter le message de Camille, en effet, il ne faut pas 4h pour monter au Machu Picchu à pied depuis Aguas Calientes, à moins de le faire à genoux 😉
        Nous sommes montés au Machu Picchu le 19 juin 2015.
        Pour le trajet Aguas Calientes -> premier checkpoint, cela nous a pris un peu moins de 30 min. Le premier checkpoint ouvrait à 5h pour nous. Ensuite pour rejoindre le second checkpoint (entrée principale, arrivé des bus), il nous a fallu 40 min de nuit avec la frontale pour voir les marches. On a été à un rythme plutôt soutenu et avec un sac de jour sur le dos donc pas trop chargé.
        Je conseille vraiment de monter à pied, c’est mythique, excitant et écologique 😉
        Nous ne sommes pas particulièrement sportif, juste actif et en le faisant à pied, nous sommes arrivés avant les premiers bus, dans les 15 premiers et nous avons aussi eu le Machu Picchu pour nous tout seul 🙂
        (nous avons ensuite fait le Huayna Picchu, groupe 1 donc passage de l’entrée entre 7h et 8h : c’est largement jouable de cumuler montée à pied + Huayna Picchu)

  16. Bonjour Amandine et merci pour ton article détaillé et ton ressenti sur ce bijou de monde !

    En ce qui concerne l’agence par laquelle ma pote de vadrouille (rencontrée en Bolivie) et moi sommes passées pour visiter ce site empreint de magie, elle a tout fait dans les règles de l’art mais je suis consciente que nous avons eu de la chance. Cela peut ne pas se dérouler ainsi.

    On avait eu des retours pas vraiment top au sujet du trek (exactement ce que tu mentionnes ^^) donc on a lâché l’affaire.

    Ah, les heures de passage des bus en Amérique latine! Tout un poème… L’ayant parcourue presque exclusivement en bus, je ne comprends que trop bien ton petit mot à ce sujet!

    Tout comme toi, nous étions tellement excitées d’être enfin sur les lieux, que nous en avons eu le souffle coupé… Et pas seulement à cause du paysage ^^
    Nous l’avions fait aussi sous la pluie et les nuages et cela lui confère une atmosphère encore plus mystique et sacrée.

    Quant à Cuzco, je m’y suis reposée deux semaines suite à un accident de bus entre Lima et Cuzco. Il faut être vigilant en ce qui concerne la compagnie de bus qu’on choisit.

    Merci pour tes conseils et ce super article qui, j’en suis sûre, servira à de nombreux autres baroudeurs ^^

    Répondre
  17. Hello, je suis allé au Macchu Picchu hier, parti à pieds d’Aguas Calientes, arrivé 6h pour decouvrir le site légèrement embrumé. Direction la montagne Wayna Picchu, billet pour 7h du mat, la montée jusqu’a 3000 mètres est très physique, arrivé en haut dans un nuage de brume. Nous avons patienté 1h … quand soudain, moment magique quand le site apparait qquelques secondes entre les nuages … qu’un mot : « magique ». A nouveau il disparait puis réapparait au rythme des passages brumeux !
    Quelle vue !!! Nous n’avions pas imaginé la hauteur, trop de brume au départ !
    Nous avons appris que le site va très probablement fermer d’ici 5 ans pour préservation. On ne pourra alors l’admirer qu’à l’arrière de barrières … Heureusement, j’ai realisé mon rêve avant. Images inoubliables, magique !

    Répondre
    • Salut Ben, nous sommes encore à Uyuni et prenons l’avion pour Cuzco demain. Pourrais-tu nous dire quel transport tu as pris pour le Machu Picchu ? Merci

      Répondre
      • Bonjour Dom,
        pour ce qui est des transports pour aller au Machu Picchu depuis Cuzco, à part le trek, tu peux opter pour le train (depuis Cuzco ou Ollantaytambo) ou le bus, qui peut être combiné à un « micro » (camionette) entre Ollantaytambo et Aguas Calientes. Passer par Ollantaytambo et en profiter pour découvrir la Vallée Sacrée vaut vraiment la peine !
        Bon voyage 🙂

    • Aussi au Pérou actuellement Ben ? Nous irons au Machu Picchu (une seconde fois !), sans doute début décembre …
      Contente de voir que tu as vécu toi aussi une expérience magique.
      Pour ce qui est de la préservation du site et de sa fermeture aux touristes … On en parle depuis longtemps, on verra d’ici quelques années ce que cela donne.

      Répondre
  18. Malheureusement, plus un site sacré devient touristique, plus il se dénature et perd de son énergie. Si tous les touristes étaient respectueux, cela n’arriverait pas bien sûr mais que voulez-vous…

    Le Macchu Picchu reste encore mythique et empreint d’une aura sacrée mais il malheureusement perdu de sa force.

    Répondre
    • Bonjour Sébastien, merci pour ton commentaire.
      Tu as raison, l’affluence touristique joue un rôle important dans la découverte d’un site … Mais pour autant, même si cela a pu entacher ma découverte d’Angkor, cela n’a en rien diminué mon plaisir de découvrir le Machu Picchu ! Je ne serai pas expliqué pourquoi …

      Sûrement que si je l’avais visité à l’époque de sa « découverte », l’ambiance aurait encore été toute autre (et m’aurait plu davantage), mais comme tu le dis « que voulez-vous » ! … 😉

      Répondre
  19. Merci pour toutes ces précieuses informations qui nous seront utiles je crois dans la préparation de projet de voyages !
    Ce lieu qui laisse empreint de rêve et d’imaginaire saura toujours plus nous ravir lorsque nous y serons je crois. On voyage déjà un peu grâce à votre expérience.
    -Merci-

    Répondre
    • Merci à toi Lilou pour ton message !
      Ravie que nos retours d’expérience puissent aider à préparer le voyage d’autres voyageurs 😉

      Je ne sais pas quand tu as prévu d’aller visiter le Machu Picchu, mais petite mise en garde : la saison des pluies de cette année se révèle particulièrement forte, du fait de la présence du phénomène El Niño ! Donc avant de prévoir des treks dans les Andes, réfléchissez bien et renseignez-vous à votre arrivée auprès d’autres voyageurs et d’agences de voyages de confiance.

      Bon voyage 🙂

      Répondre
  20. Va vraiment falloir que je me rende sur place un de ces 4 mois, va falloir que je regarde les vols depuis le Japon ^_^

    Répondre
    • Merci pour ton message Tuni.
      Oui, si le Pérou te tente, je ne peux que t’encourager à venir y faire un tour ! Nous c’est notre troisième séjour au Pérou … et on pense déjà au 4ème !!!

      Car le Pérou, c’est bien plus que le Machu Picchu (que nous n’avons d’ailleurs découvert qu’à notre second séjour, ce qui a toujours beaucoup surpris les gens … du style « t’irais voir la France ou Paris sans voir la Tour Eiffel ?!).

      Bien sûr, le Machu Picchu, c’est un moment à part dans le voyage ; et, personnellement, le nombre de touristes n’a absolument pas entaché l’expérience 🙂

      Mais si tu viens au Pérou : prévois bien le temps et essaye de sortir des circuits « gringo » 😉 On continue encore à faire de belles découvertes après presque 3 mois de séjour dans ce beau et grand pays 🙂

      Pour en savoir plus, je t’invite à lire les articles « résumé » : que voir au Nord du Pérou et que voir au Sud du Pérou ou la rubrique « Voyage au Pérou » ; et à rester à l’écoute : d’ici quelques temps nous devrions sortir notre première vidéo du Pérou ! 🙂

      Répondre
  21. Un grand merci pour la communication de toutes ces infos plus qu´intéressantes, et de nous faire partager les plaisirs que vous avez eu lors de ce voyage.

    Tout ceci nous renforcent dans nos espérances.

    Nous devrions partir début mai 2015 après avoir passé quelques jours dans la vallée de Cotahuasi, si possible au plus près des habitants.

    Merci de nous faire rêver.

    Répondre
    • Merci à toi, Gardey, pour ton commentaire !
      Très chouette projet de voyage que vous avez ; je vous souhaite qu’il soit à la hauteur de vos espérances !
      Au plaisir d’échanger encore … Bon voyage (et bonne annéé !) 🙂

      Répondre
  22. Bonjour Amandine (et bonne année),
    De notre côté, nous avons fait le chemin de l’Inca de 3 nuits et par chance nous n’étions que 4 dans le groupe. Ce trajet est vraiment magnifique, mais malheureusement tu ne peux pas le faire sans passer par une agence (ou sans guide). Belle expérience en tout cas!
    A bientôt,
    Murvin

    Répondre
    • Bonjour Murvin, bonne année également !
      Ravie d’entendre que vous avez eu une belle expérience avec le chemin de l’Inca. Merci pour le partage d’expérience 🙂

      Répondre
  23. Nous prévoyons un voyage au Pérou pour avril 2015, j’ai bien lu ta page mais j’ai une question : on ne peut éviter le bus+train si on est au départ de Cuzco et que l’on veut monter voir le Machu Picchu ?

    Je suis tombé sur un site internet qui vend des places mais à 62€ l’entrée plus cher que tu ne l’indique

    Répondre
    • Bonjour Gilles, merci pour ton message.

      Mon expérience date d’il y a deux ans maintenant, donc c’est bien possible que les prix soient montés entre temps.

      Pour arriver jusqu’à Aguas Calientes (au pied du Machu Picchu), tu peux faire tout train/tout bus, un mélange, une partie (ou la totalité pour les courageux) à pied …
      Bref, il y en a pour tous les goûts, tous les budgets (ou presque !), et tous les agendas (évidemment, cela va plus vite de prendre un trajet direct en train …).

      Nous avons coupé la poire en deux pour tester un peu tous ces moyens de transport :
      – en tour (Vallée Sacrée) jusqu’Ollantaytambo
      – en minibus jusque Santa Teresa
      – en marchant jusque Aguas Calientes
      – en bus jusqu’aux portes du Machu Picchu

      Bons préparatifs et bon voyage !

      Répondre
      • Bonjour Amandine,
        Merci pour cet article très détaillé qui propose une autre façon d’appréhender le Machu Picchu ! Le train coûte extrêmement cher et je me dis que la solution bus entre Ollantaytambo et Santa Teresa peut être intéressante. Deux-trois questions : est-il possible de faire Ollantaytambo – Aguas Calientes en une seule journée (en combinant bus jusqu’à Santa Teresa + marche) ? Où trouver les bus reliant Ollantaytambo et Sta Teresa ? Y en a-t-il souvent et faut-il réserver ? Certaines questions ont peut-être déjà reçu des réponses, mais je n’ai pas trouvé en parcourant les commentaires 🙂 Merci d’avance pour vos précieux conseils.

  24. Amandine :
    1)tu écris :
    « Ne faites pas la même erreur que nous : ne passez pas par une agence pour vous rendre à Machu Picchu ! Cela ne vous apportera que des contraintes (et des dépenses inutiles !). Les agences proposent un transport depuis Cuzco (dans notre cas depuis Ollantaytambo), jusque Santa Teresa, » etc.
    Mais ce n’est pas parce que que cette agence est mauvaise que toutes les agences le sont. Tu aurais dû nous donner le nom de l’agence et nous dire quelque chose comme :  » Ne faites pas la même erreur que nous : ne passez pas par l’agence bidule-truc-much pour vous rendre à Machu Picchu ! Cela ne vous apportera que des contraintes, etc.

    2)Quand tu parles de Santa Teresa, je suppose que tu parles du barrage hydro-electrique et non du village de Santa Teresa. Lequel barrage hydro-électrique est plus près de Aguas Callientes que du village de Santa Teresa.

    3) sur les forums de discussion les routards parlent d’un bus jusqu’à Santa Maria + un collectivo jusqu’à Santa Teresa (le village) + un taxi jusqu’au barrage hydro-électrique et de là à pied. A ton avis quels sont les avantages et inconvénients respectifs des deux parcours ?

    4) Enfin certains parlent de ponts suspendus d’autres de nacelles, et d’autres enfin de tunnels. Ce trajet n’a pas l’air facile. Que peux-tu nous dire de toutes ces difficultés ?

    Répondre
    • Merci Patrick pour ton commentaire et tes retours. Je vais essayer de répondre à tes remarques point par point.

      1)Le nom de l’agence, malheureusement, je ne pourrai plus te le dire. Mais mon conseil se veut généraliste : il n’est pas nécessaire, de mon point de vue, de passer par une agence pour le service du transport/logement/guide, car ce sont des services faciles à trouver sur place, et ainsi l’on pourra aussi choisir le niveau de qualité de ces services de façon plus transparente.

      2)Effectivement, Santa Teresa, j’en parle d’abord comme le village en tant que tel, où notre bus s’est arrêté le temps du repas, et ensuite comme le barrage hydro-électrique sur le chemin vers Aguas Calientes.

      3)Je ne peux parler d’expérience que de ce que j’ai pu tester moi-même, à savoir un bus micro de Ollantaytambo jusque Santa Teresa puis le barrage hydro-électrique, de là à pieds jusque Aguas Calientes. Ce circuit est facile, sûr et bon marché. Mais le parcours que tu proposes me semble tout à fait faisable.

      4)Je suppose, pour le trajet dont tu parles, que tu fais allusion au parcours à pieds du barrage hydro-électrique à Aguas Calientes. Cette randonnée est assez simple : pas de grand dénivelé et impossible de se tromper, car il suffit de suivre les rails de train. Pour ce qui est des ponts, pas d’inquiétude à avoir : bien qu’un peu rouillés, ils sont sans danger. Pour le temps de marche, tout dépend de chacun… Dans notre groupe certains ont mis 2h, d’autres plus de 4 h; et pour ceux qui le souhaitent, il existe toujours l’alternative train pour s’économiser la marche.

      Répondre
  25. Bonjour ! Je vais te le dire tout de suite, je n’ai que 13ans mais un de mes projets seraient de visiter le Machu Pichu. J’aimerais savoir comment tu as fait pour aller au Pérou ( trajet, repas, hébergement, conversion d’argent ) car j’aimerais vraiment y aller mais je ne sais pas comment se passe tout ça, j’aurais peur de me perdre :’) j’attends ta réponse impatiement et j’aimerais aussi connaître le coût total du voyage ( si ce n’est pas trop indiscret 😉 )

    Répondre
    • Bonjour Anne, merci pour ton message.

      Difficile de répondre en détail à ta question. Si tu veux y aller par toi-même et non avec un tour organisé, c’est tout à fait possible (enfin… je ne sais pas si comptes voyager seule ? Sans tes parents ? Sans adulte ?…).

      Difficile surtout de parler de budget. Un aller-retour « pas cher » en avion pour Lima coute aux alentours de 600-700€. Pour le reste, n’hésite pas à visiter les sites officiels (par exemple celui di Machu Picchu ou du train vers Aguas Calientes) pour trouver les tarifs mis à jour.
      Cela fait 2-3 ans que nous y sommes allés, nous n’avons donc pas idée du prix actuel des choses.

      Pour ce qui est du coût des transports/logement/nourriture… tout dépend de ton style de voyage : chambre individuelle ou partagée, bus touristique +- confortable ou plus locaux, zone plus touristique ou non…
      Impossible donc de répondre ! On mange pour pas très cher (tu peux manger pour 2-3€) et dormir pour une dizaine d’euros…

      j’espère que tu pourras réaliser ton rêve de découvrir ce magnifique pays qu’est le Pérou (mais n’hésite pas à demander de l’aide aux adultes qui t’accompagnent pour préparer ce beau voyage ni à essayer d’apprendre quelques mots d’espagnols avant le départ).

      Répondre
  26. Bonjour Amandine,
    Tout d’abord bravo pour ton récit et toutes les infos.
    Je voulais emmener mes enfants 9 et 12 début avril au Pérou pour deux semaines : le Machu Picchu et lac Titicaca font partie du programme.
    J’aimerais ton avis sur le fait de partir avec des enfants en plan sac à dos sans un plan de route trop organisé à l’avance (sans résa d’hôtel)
    Le fait de l’altitude et de la sécurité en général au Pérou (Lima, la cote pacifique, Cuzco…)
    Hasta luego

    Répondre
    • Hola Arno, super projet !

      Aucun souci pour voyager sans réserver : c’est comme ça qu’on a toujours fait et on n’a jamais eu de soucis (parfois un peu plus difficile de trouver pendant les saisons hautes, mais on trouve toujours… et la période où tu y vas n’est normalement pas une période fort prisée).

      Pour ce qui est de l’altitude, le plus important est de prendre le temps. Prévois suffisamment de temps pour flâner à Cuzco (il y a beaucoup à voir dans cette ville que j’adore et sa région), avant de te lancer dans des marches ou à l’assaut du Machu Picchu… afin d’être le plus à l’aise possible.

      Si tu veux plus d’infos pour préparer ton voyage, je te conseille de lire :
      – cet aperçu sur les points d’intérêts principaux dans le Sud du pays : « Que voir au Sud du Pérou »
      – ce récapitulatif sur Cuzco et sa région : « Le mystérieux charme de Cuzco »

      Dans les sites à voir sur le chemin, Paracas pourrait être un chouette arrêt au bord de mer avec tes enfants ; et nous avons adoré Nazca pour sa richesse archéologique.

      Et pour te donner un aperçu des paysages et de la richesse du Pérou, jette un oeil à notre vidéo réalisée lors de notre 3e séjour dans ce pays qu’on adore :
      « L’Autre Pérou ».

      Bons préparatifs et bon voyage !

      Répondre
      • Merci Amandine pour tes réponses !
        Hasta pronto

  27. Bonjour Amandine et merci pour ces précieuses informations pratiques et pleines d’enthousiasme!

    je me rend au Pérou fin aout- début septembre avec mon homme et nos 2 back packs et passerai bien entendu par l’incontournable Macchu Pichu.

    On voit partout qu’il faut réserver sauf que je comprend aussi qu’on lit aussi qu’il est possible de tout acheter à Cuzco en passant par une agence. Du coup je suis un peu perdue. Qu’en est-il?

    De plus, je souhaite me rendre en haut de cette fameuse Merveille à pied via un trek alternatif. La question devient donc: si je réserve, dois-je prévoir mon arrivée de fin de trek à la date d’entrée au Macchu Pichu qui figure sur mon billet?

    Sinon est-il possible de réserver sur place ou même de faire ce trek seule avec mon homme et d’autres backpackers?

    Est-il possible de trouver des guest houses sur place ou faut-il prévoir le coup?

    Tant de questions qui restent en suspend et auxquelles j’espère tu pourras répondre ou du moins m’orienter.

    Merci d’avance pour ton retour.

    Répondre
    • Merci Emilie pour ton retour enthousiaste, cela fait plaisir de savoir que cet article est utile à d’autres voyageurs !

      Pas besoin de réserver avant d’arriver à Cuzco (surtout si vous êtes en dehors de la saison haute) : prévoyez quelques jours de battement pour vous habituer à l’altitude et pour pouvoir avoir une bonne date pour entrer sur le site (surtout si vous voulez un ticket aussi pour la montagne/HuyanaPicchu).

      Si tu prévois de faire un trek avec une agence, ils s’occuperont de faire correspondre la date de ton arrivée au site avec le ticket d’entrée. Si tu y vas par toi même, renseigne-toi bien sur le nombre de jours nécessaires pour le trek, le dernier jour étant celui d’arrivée au Machu Picchu (et donc la date pour réserver ton billet d’entrée).

      Pour ce qui du trek, nous avons vu des gens le faire seuls et d’autres qui passaient par des agences : tout est possible. À vous de voir 🙂

      Pour trouver du logement à Cuzco, aucun souci : il y a beaucoup de possibilités. À Aguas Caliente, c’est une autre affaire : il y a beaucoup d’hôtels, mais d’hôtels bon marché, pas tant que cela : tu peux trouver au moment de ton arrivée, mais le problème d’arrivée en fin de journée limite pas mal le temps de la recherche et les possibilités (vu que les agences réservent toujours pour leurs clients avant – et si tu passes par une agence, demande bien avant dans quel genre d’hôtel on vous met : nous avons déjà vu des personnes avoir la surprise de se retrouver placer dans différents hôtels (alors qu’ils voyageaient en groupe) ou au contraire en chambre partagée… ).

      Si vous comptez faire un trek, renseignez-vous également sur Salkantay et Choquequirao… Je n’ai encore eu l’occasion de faire aucun de ces deux treks, mais ils me tentent beaucoup 🙂

      J’espère avoir pu t’aider ! Bons préparatifs et surtout bon voyage, profitez bien ! 🙂

      Répondre
  28. Merci beaucoup pour ces très bonnes informations qui m’aident à planifier mon voyage 🙂

    Répondre
    • Avec plaisir Adrienne ! Merci pour ton message, bons préparatifs et surtout bon voyage 🙂

      Répondre
  29. J’étais en train de faire découvrir l’intégrale des cités d’or à mon jeune fils… Et voilà ce vieux rêve d’enfant de visiter Machu Picchu qui refait surface. Lui aussi a le virus maintenant. Va falloir passer à l’action…

    Répondre
    • Ah, les Cités d’Or, ça ne manque jamais : cela me donne aussi envie de traverser l’océan en bateau et de découvrir le Nouveau Continent et les cultures qui le peuplent 🙂

      Je vous souhaite de réaliser ce rêve d’enfant et d’aller visiter le Machu Picchu.

      Psst : il y a beaucoup plus que le MP à voir au Pérou ! Pour vous donner des idées et étoffer votre rêve, je vous invite à voir notre vidéo sur « l’Autre Pérou » 😉

      Répondre
  30. Super article qui va bien nous servir à préparer notre voyage à Machu Picchu.

    J’ai cependant une question. Le site proposé pour acheter les billets semble hors ligne à présent. Savez-vous si le site « billetmachupicchu » est de confiance ?

    Répondre
    • Bonjour Omizu,

      En fait, le site fonctionne, mais est juste trèèèèèès lent (ce n’est jamais que le site web le plus visité du Pérou et qui rapporte des millions au pays ;)).
      Pour ton site web, aucune idée, mais a priori il y a peu de chance que les tickets soient moins chers, et surtout, avec le site officiel, tu es sûr d’avoir ta place en temps réel, c’est à dire que s’il n’y a plus de place pour un certain jour, je ne suis pas sûr que ton site le saura « en temps réel ».

      Répondre
      • Bonsoir François,

        Merci pour ta réponse. Le site m’affichait une page blanche avec un message d’erreur mais ce n’est plus le cas. Je vais donc passer par le site officiel. Merci encore 🙂

  31. Bonjour Amandine,
    J’ai pu lire par certains endroits qu’il fallait impérativement réserver les transports et hôtels longtemps à l’avance.
    sais-tu si c’est vraiment une difficulté sur place ? (j’y vais en septembre)
    Par ailleurs, merci beaucoup pour cet article très bien écrit et qui semble fort complet ! 🙂

    Répondre
    • Meci Stéphane pour ton message.

      Pour répondre à ta question : François et moi ne réservons jamais (à quelques exceptions près) lorsque nous voyageons en Amérique latine, et cela ne nous a jamais posé de souci !

      Je dirais même que je le déconseille dans une certaine mesure : ce sont des pays où « tout ne se passe pas toujours comme prévu » (retard de bus, petit dérangement médical nécessitant de prendre plus de temps à un endroit…). Bref, les voyageurs que nous avons croisé et qui voyageaient « à l’européenne », en prévoyant tout (avec réservation pour logement et transport) se retrouvaient souvent à courir pour tenter de tenir leur horaire.
      Nous aimons voyager lentement et prendre notre temps…

      Bons préparatifs et surtout bon voyage !

      Répondre
  32. Salut !
    Merci pour cet article super utile !
    Petite question cependant : Tu parles d’un trajet Cusco – Santa Teresa (ou Oll – Santa Teresa), mais sur les autres sites, je ne vois que Cusco – Santa Maria… Et de SAnta MAria, je suppose qu’il y a beaucoup plus de marche à pied pour arriver à Agua Calenties… Tu peux me confirmer qu’il y a bien un bus directos Cusco – Santa Teresa ?? Merci d’avance et continue sur ce blog, c’est génial !

    Répondre
    • Merci Mathilde, ravie que cet article puisse être utile à tant de voyageurs 🙂

      Pour ce qui est des bus : oui, nous avons pris en chemin celui qui relie Cusco – Santa Teresa (et s’arrête à Ollantaytambo où nous étions restés une nuit).

      Bons préparatifs et bon voyage 🙂

      Répondre
  33. Bonjour!
    Ton blog m’a bien aider à comprendre les enjeux du Machu Picchu, je suis en train de préparer mon voyage en mai, seule petite question: Est-ce que il y a des temps de visites limité ou on peut rester autant qu’on veut ( jusqu’a la fermeture) ?
    Merci beaucoup !! 🙂

    Répondre
    • Bonjour Laurence, merci pour ton message et ton retour positif sur l’article, cela me fait toujours très plaisir ! 🙂

      Pour ce qui est des billets et des limitations horaires : il n’y a que pour les billets montagne/Huayna Picchu qu’il y a une limitation de temps (qui laisse, en gros, le temps de faire la montée, se poser un petit peu et redescendre: c’est bien calculé). Pour le ticket d’entrée général, c’est un billet sur la journée.

      Bons préparatifs et beau voyage 🙂

      Répondre
  34. Bonjour Amandine!
    Merci pour les conseils, j’adore!!
    Je pensais y aller fin janvier 2016 , la saison des pluies est-elle vraiment dérangeante?
    Il pleut toute la journée ou durant quelques minutes\heures?
    merci beaucoup!!!

    Répondre
    • Bonjour Patricia, avec plaisir ! Merci pour ce retour enthousiaste.

      Nous sommes allés visiter le Machu Picchu en janvier (il y a maintenant 2 ans), et il a un peu plus par moment, mais ce n’a jamais duré bien longtemps. Était-ce de la chance ou est-ce toujours ainsi, difficile de le dire. J’ai déjà vu des pluies passagères et d’autres plus tenaces…

      Je pense que visiter le Machu Picchu est possible toute l’année (même si clairement vous aurez plus de brume, de nuages et sans doute un peu de pluie) ; par contre, d’autres sites sont moins/pas accessibles à la saison des pluies, comme Choquequirao (qui nécessite 5 jours de treks).

      En tout cas, cette année 2015 a été particulièrement mauvaise question précipitations, à cause du phénomène del Niño (qui survient environ tous les 5 ans) : cela devrait être donc mieux pour l’année prochaine 🙂

      Bons préparatifs et bon voyage !

      Répondre
  35. Bonjour Amandine

    J’ai découvert votre site en faisant une recherche sur le Machu Picchu.
    nous sommes expats au Panama, on visite « autour » et avons trois enfants de 7 ans, 5 ans et quelques mois…
    depuis la naissance de notre dernière en novembre dernier, on doit faire un peu plus attention aux destinations;
    côté « routard », « soleil », « jungle »…etc.
    pour le boulot mon mari se rend prochainement au Pérou, on se disait qu’on pourrait le rejoindre et en profiter
    pour aller visiter le Machu Picchu…
    d ou ma question, de par votre expérience, notre fille aura 8 mois début juillet (date ou on irait),
    est-ce que « ça le ferait » ? On l’aurait certainement dans un sac à dos porte-bébé…
    quid de l’altitude ? De la difficulté de la marche ? De l’accessibilité ?

    Je vous remercie pour votre point de vue.

    Répondre
    • Bonjour Alix,
      merci pour votre message ; par souci de transparence, pour permettre aux autres lecteurs de bénéficier des informations échangées ici (ou de compléter mon message avec d’autres informations), j’ai copié votre mail en commentaire de cet article.

      Je n’ai personnellement pas l’expérience de voyages avec les enfants, mais j’ai déjà vu, lors de nos séjours au Pérou, des voyageurs « backpackers » avec un sac à dos porte-bébé, et ils avaient l’air de très bien s’en sortir !

      Début juillet au Pérou est une bonne période, je pense, pour voyager là-bas (pas saison des pluies ; mais plus haute saison touristique) – mais je n’y suis jamais allée à ce moment-là.

      Pour ce qui est de l’altitude, il faut prendre son temps. Voyager lentement, prévoir un temps d’adaptation. Comme je le dis dans l’article, nous avons préféré rester quelques jours à Cusco et ses alentours avant de nous « attaquer » au Machu Picchu.
      La marche en tant que telle, sur le site, n’est pas difficile ; le plus compliqué est le Wayna Picchu, mais je ne le conseille pas avec des enfants en bas âge !

      Niveau accessibilité, je ne me rappelle pas avoir vu des poussettes ou autre sur le site ; sur la plateforme principale, c’est facile de se déplacer… mais, de manière générale, il y a beaucoup d’escaliers de pierre (avec des marches de taille inégales !).

      Voilà, j’espère que ces quelques informations pourront vous aider ; n’hésitez pas si vous avez d’autres questions (je vous encourage à les poster dans les commentaires d’articles : j’y suis généralement plus réactive ; et cela permet aussi à la communauté de répondre).

      Bons préparatifs et surtout bon voyage !

      Répondre
  36. Bonjour Amandine,

    Quelques précisions, puisque nous adorons marcher.

    Il existe plusieurs treks qui permettent de rejoindre la ville d’Agua Calientes: celui du Salkantay, celui du Salkantay alternatif, celui de Choquequirao.

    Il faut une bonne heure de marche pour rejoindre l’entrée du site depuis Agua Calientes.

    Répondre
    • Bonjour Matthieu, merci pour ce message et les précisions que tu apportes, c’est toujours très enrichissant ! 🙂

      L’on m’a beaucoup parlé du trek du Salkantay, réputé l’un des plus beaux au monde… L’as-tu déjà fait ? (Ou le Salkantay alternatif ?) Un jour peut-être…
      Quant au trek de Choquequirao, je le perçois davantage comme une alternative au Machu Picchu : un trek en soi ; même s’il est possible de le relier au Machu Picchu.

      En tout cas merci pour toutes ces informations et au plaisir !

      Répondre
  37. Qu’est-ce que j’aimerais voir le Machu Picchu, c’est un de mes rêves ! Tu déconseilles vraiment le trek de 3-4 jours ? Après c’est vrai que si on est 2 semaines au Pérou ca fait perdre un peu de temps mais bon. Parmi toutes les solutions que tu donne, laquelle me conseillerais-tu, avec une femme qui marche pas trop et un enfant de 4 ans ? Merci Amandine !

    Répondre
    • Salut Nicolas, merci pour ton message.
      Je serai pus nuancée que cela : non, je ne peux pas déconseiller le trek, car je ne l’ai pas fait moi-même ! Je ne possède donc pas toutes les informations, que des « on-dit » et retours de voyageurs croisés sur les routes. Et j’ai eu deux sons de cloche : certains étaient véritablement enchantés, d’autres déçus : à croire qu’ils n’ont pas fait le même trek ! Sans doute que la saison (pour l’affluence touristique et les conditions climatiques) joue dans ces impressions.

      Dans ton cas (temps limité et pas trop orienté marche), je pense que le chemin que nous avons fait est un bon compromis : on marche, mais pas trop ! Donc depuis Ollantaytambo (après avoir visité la Vallée Sacrée) : prendre un bus jusque Santa Teresa, de là marcher (2 à 4 heures selon le rythme et la météo) le long des rails et de la rivière (donc chemin facile d’accès), passer la nuit à Aguas Caliente et prendre le bus au matin pour monter au Machu Picchu. Une fois sur place, l’on arrive sur le site sans être trop fatigués et on peut en profiter pour l’explorer et marcher toute la journée (attention, prévoir un peu de temps d’acclimatation à l’altitude à Cuzco). Nous avons vu des couples avec jeune enfant (dans un sac à dos-porte-bébé) sur le site, et ils avaient l’air de bien gérer, donc pas de soucis je pense pour un enfant en bas âge (possible de prendre la poussette, mais attention beaucoup de marches et d’escaliers sur le site !).
      Pour le retour depuis le Machu Picchu, nous avons pris le train (histoire de varier les styles et les itinéraires) jusqu’Ollantaytambo, d’où nous sommes rentrés dans une petite camionnette jusque Cusco.
      Sinon, vous pouvez prendre directement un aller-retour en train de Cusco à Aguas Calientes, mais c’est sans doute la solution la plus onéreuse.

      Bons préparatifs et surtout bon voyage !

      Répondre
  38. Bonjour,
    Tout d’abord merci pour ce blog bien documenté.
    Je pars en août me faire ma propre vision du Machu Picchu.
    Nous faisons un trek de 7 jours pour rejoindre Agua Calientes. La porte du soleil est-elle accessible sans passer par le Machu Picchu afin de pouvoir y être pour le lever de soleil?
    Merci d’avance.

    Répondre
    • Merci Alex pour les compliments !

      Pour la porte du Soleil : je pense que c’est l’entrée qu’empruntent les randonneurs pour arriver sur le site.
      Lorsque nous y sommes allés, nous sommes arrivés sur le site (en bus, entrée classique), puis avons marché pour prendre distance et admirer le site de plus loin… et sommes arrivés à la Porte du Soleil juste au moment où les randonneurs commençaient à arriver. Donc je pense que oui, c’est possible. Mais, comme je n’ai pas fait le trek, je ne sais pas quels contrôles de sécurité il y a ou non sur ce chemin…
      (Et puis nous, quand nous sommes arrivés, il pleuvait et il a fallut du temps pour que le site sorte de la brume et des nuages ! Bref, le lever de soleil, c’était pas pour nous !)

      Bons préparatifs et bon voyage !

      Répondre
  39. Bonjour,
    Je pars au Perou en juillet avec mon sac à dos et j’ai une question pratique. Pour éviter de l’avoir sur le dos lors de la visite du Macchu Picchu, est il possible de le laisser qq part en toute sécurité à cuzco ou autre? Merci du conseil

    Répondre
    • Bonjour Pauline, super ce projet de voyage !
      Oui, il est toujours possible de laisser une partie de ses affaires, c’est ce que nous avons d’ailleurs fait : en quittant Cuzco, nous nous sommes mis d’accord avec notre hôtel pour leur laisser nos grands sacs et les récupérer au retour, réservant une chambre par la même occasion.

      Répondre
  40. Bonjour, bonjour !
    Article très complet c’est super !
    J’ai juste une petite question. Peut-être que quelqu’un l’a déjà posée mais il y a beaucoup de commentaires et je n’ai pas pris le temps de tout lire alors excuse moi si je te fais répéter 🙂
    Est-ce que vous avez dormi à Aguas Calientes ?
    Parce que du coup, je pense faire le chemin à pied entre Santa Teresa et Aguas Calientes mais l’idée de le faire avec mon gros sac sur le dos ne m’enchante pas énormément ^^
    Super site en tout cas, c’est un plaisir d’y surfer de temps en temps.
    Bon vent 🙂

    Répondre
    • Bonjour bonjour Allison ! Merci pour ton retour, ravie que le site te plaise !

      Pour répondre à ta question : oui, nous avons dormi à Aguas Calientes une nuit (celle avant la visite du Machu Picchu).

      Nous avions laissé nos gros sacs à dos dans un petit hôtel de Cuzco et les avons récupérés à notre retour. Nous avons, comme tu prévois de le faire, marché entre Santa Teressa et Aguas Calientes (puis également toute la journée sur le site du Machu Picchu avec entre autres la montée au Wayna Picchu !) : mieux vaut ne pas être trop lourdement chargés pour profiter pleinement de la balade 😉

      Si tu cherches d’autres infos pour préparer ton voyage au Pérou, n’hésite pas à jeter un oeil dans le menu « Destinations – Amérique du Sud – Pérou » : nous sommes déjà allés 3 fois dans ce pays et nous l’adorons !
      Il y a tellement plus à y voir que le Machu Picchu (même si cela reste une magnifique découverte ^^) ; nous avons fait une vidéo d’ailleurs sur « l’Autre Pérou », ça t’intéressera peut-être.

      Bons préparatifs et surtout bon voyage !

      Répondre
  41. Bonjour Amandine,
    C’est avec un plaisir immense que je découvre ton site !
    Je suis moi aussi une passionnée de voyages, de découvertes, de rencontres, perturbée par l’ailleurs depuis mon plus jeune âge !
    Je planifie un voyage en Amérique latine et tombe sur ton article, alors que je suis à la recherche d’informations sur Machu Picchu … (*enregistre le lien dans les favoris*)
    J’aurais une petite question complémentaire (j’ai lu tout l’article mais n’ai pas trouvé l’info – ou alors il est vraiment trop tard et je devrais aller me coucher). Si je veux visiter Huayna Picchu, je prends un billet combiné … L’entrée indiquée sur le ticket est celle au site de Machu Picchu, ou celle de l’accès à la colline ? En fait mon idée serait de prendre un train le matin pour Agua Calientes, faire la colline l’après-midi, dormir à Agua Calientes, puis me lever tôt pour le Machu Picchu lui-même. C’est possible ? Ou il faut vraiment faire les deux dans la même journée ? Car tu parles d’accès entre 7 et 8h, puis 10 et 11h ; ça me semble short de voir Machu Picchu entre 6 et 10h puis faire la colline entre 10 et 11h …
    Je ne suis pas super sportive, mais je suis assez convaincue que si je ne vois pas Machu Picchu d’en haut, je m’en voudrais toute ma vie ! ^^
    Merci beaucoup si tu prends le temps de me répondre (et désolée si tu as déjà répondu à ça dans une réponse à un commentaire … j’avoue ne pas avoir lu les comms), et dans tous les cas, bonne continuation dans ta visite du Monde, continue l’Asie, j’y ai vécu, je les aime, je veux y retourner ! *-* Et aussi, tu as une très belle plume 😉
    Merci pour cet article, à bientôt

    Répondre
    • Bonjour Tamara, merci pour ton message et le compliment : cela me touche et me fait très plaisir 🙂
      J’aime répondre aux commentaires et j’essaye de le faire systématiquement, mais sur les routes, c’est parfois compliqué de prendre le temps de répondre directement à tout le monde. Et avec la fin de notre année sabbatique, nous avons pris un peu de retard dans le traitement des messages, donc désolée pour le délai de réponse.

      Aaah l’Amérique latine : notre terrain de jeu préféré ! Une attraction qu’on ne s’explique pas ! Et le Pérou : déjà 3 voyages dans ce beau pays, et ce n’est pas fini ! 😉

      Ta question est très bonne, je n’avais pas pensé à le préciser : quand tu achètes un ticket combiné, c’est en fait un ticket général pour le site + un accès particulier pour le Huayna Picchu. L’heure d’entrée indiquée ne s’applique donc qu’au Huayna Picchu et pas au site général. Mais ton ticket possède une date unique : donc tu dois faire tout le même jour (ou acheter deux tickets).
      J’espère que c’est plus clair comme cela ^^

      Sans être super sportif, il y a tout à fait moyen de s’attaquer à la montagne : oui, c’est difficile (en plus avec l’altitude et le lever matinal), mais cela en vaut la peine et puis chacun le fait à son rythme. J’ai même vu une vieille femme (facilement plus de 60 ans) le faire, avec des béquilles/bâtons de soutien, et accompagnée d’un guide local : elle souriait à tout le monde, montait calmement, faisait beaucoup de poses (j’ai d’ailleurs été très impressionnée par sa persévérance).

      Merci encore pour tes compliments, cela me touche beaucoup ! Nous revenons tout juste de la Thaïlande (que nous avons beaucoup aimé) : nous connaissons encore très peu l’Asie (seulement 3 pays et 3 mois au total), mais nous ne comptons pas nous arrêter là dans notre exploration du globe 😉

      Bons préparatifs et bon voyage au Pérou !

      PS: le Pérou est un pays sur lequel j’ai beaucoup écrit : tu trouveras tous les articles dans la rubrique (cf. menu supérieur) « Destinations » – « Amérique du Sud » – « Pérou » et j’encourage toujours à débuter par la lecture de ces deux articles : « Que voir au nord du Pérou » et « Que voir au sud du Pérou ».

      Répondre
      • Bonjour Amandine, merci beaucoup pour ta réponse !
        C’est vraiment sympa de répondre à tout le monde, ça doit te prendre presque autant de temps que de voayger ahah … J’espère pouvoir faire le Huayna Picchu, il va falloir que je m’entraîne ! 😉
        Je viens de lire tes 2 autres articles sur le Pérou ; j’avais déjà prévu d’aller à Puno et Arequipa (en arrivant de Bolivie), et Trujillo (sur le chemin pour l’Equateur ! ;)). Mais j’ai trouvé de nouveaux centres d’intérêt dans tes articles ! Et contente de voir un avis positif sur Chan Chan! ^^`
        Que penses-tu de l’Amazonie péruvienne ? Tu y es allée ? Depuis quelle ville ? (j’ai vu des avis sur Iquitos) Comment sont la flore et la faune ? (ce dernier point étant crucial pour y traîner ma soeur ;)) J’ai lu que côté brésilien, c’était limite impossible d’y voir des animaux (et c’est vraiment SUPER loin des villes de la côte, le Pérou est un poil moins étendu).
        J’espère avoir bientôt le temps de lire tes autres articles sur l’Amérique latine, moi je n’y ai jamais posé le pied ! (en fait à l’Ouest, je ne connais que l’Ontario …)
        Bonne continuation !

      • Avec plaisir 🙂

        Pour ce qui est de la jungle amazonienne au Pérou, ne n’avons été pour le moment que du côté de Puerto Maldonado (au départ de Cuzco) -Iquitos, ce sera pour un prochain voyage 😉 Nous gardons de très beaux souvenirs de ces quelques jours (tu trouveras plus d’images dans l’article sur nos conseils pour s’aventurer dans la jungle).

        Bons préparatifs, bonnes lectures 😉 et bon voyage !

  42. Super article et photos magnifiques comme toujours 😉
    Par contre, petite rectification, la montée des marches à pied ne se fait pas en 4h (ça risque d’en déranger plus d’un) mais en beaucoup moins. On l’a fait il y a quelques jours en un peu moins de 45 minutes alors qu’Adeline avait la cheville foulée. En moyenne les gens mettent entre 30 minutes (mais là il faut vraiment bomber) et 1h30 (en faisant pas mal de pauses).

    Bonne continuation et à bientôt

    Répondre
    • Merci Adrien pour ce retour d’expérience et les précisions 🙂 Bonne continuation à vous aussi et au plaisir !

      Répondre
  43. Un rêve réalisé cet été !
    Bel article que je prends toujours autant de plaisir à lire ! Cependant les prix annoncés dans votre billet ont certainement évolués !

    Il me semble avoir payé 21 S/. pour faire Cusco-Santa Teresa (en bus en partant de la gare routière) et entre 5 et 8 S/. pour Santa Teresa-Hydro en collectivo (qui attendent à l’arrêt de Santa). Pour le retour, une option peut être de s’arrêter au « restaurant » qui longe la voie ferrée, au début du chemin (celui où il y a beaucoup de hamacs à environ 800m de hydro), il propose un retour direct vers Cusco en collectivo pour 40S/.

    Ces évolutions se justifient sans doute par la saison touristique, et le fait que je sois un gringo ne parlant pas espagnol, mais elles restent dérisoires ramenées à l’euro 🙂

    Une question restée sans réponse : Quels sont les insectes à l’origine du bourdonnement aigu que l’on entend durant tout le chemin vers Aguas ? C’est assez impressionnant et on s’imagine vite une horde peu commode sortant de la jungle :p

    Pour ce qui est du tourisme, il serait égoïste de vouloir préserver ce lieu pour le seul plaisir des backpackers, chacun à sa vision du voyage, et ça ne m’a pas dérangé non plus, je n’ai vu que des personnes heureuses d’être là, comme moi 🙂

    Répondre
    • Merci Kevin pour ton commentaire et ces informations qui viennent mettre à jour l’article 🙂

      Je ne me rappelle pas de ce bourdonnement d’insectes… peut-être une question de saison ?!

      Répondre
  44. Bonjour Amandine,

    Merci pour toutes ces informations qui nous aident beaucoup pour organiser notre périple au Machu Picchu.
    J’ai quelques petites questions, nous allons passer par la Bolivie avant et donc serons à Cusco vers le 15 janvier. Comment peut-on réserver les bus faisant Cusco / Santa Teresa ? Devons-nous les réserver en avance ? Sur quel site devons-nous aller pour les réserver, car nous ne trouvons pas de site marchand concernant ce trajet !
    Merci encore pour ton aide et précieux conseil 🙂

    Répondre
    • Bonjour Mélanie, merci pour ton message. Concernant la question des réservations : nous avons très très rarement réservé des choses en Amérique du Sud… parce que c’est un système qui ne s’applique pas vraiment en ces contrées. D’abord, nous aimons rester ouverts aux imprévus et ne pas brider notre spontanéité. Ensuite, peu de choses se passent vraiment comme prévu (et pas seulement à cause de notre difficulté à suivre un planning : retard dans les transports, pluie…). Autre détail : il n’y a souvent pas de site internet, ou pas à jour, mal conçu… Et finalement, il n’y a souvent pas besoin de réserver, tout simplement !

      Pour ce qui est des transports, le plus simple est toujours de se renseigner sur place, à la station de bus. Il y a un ou plusieurs comptoirs (pour chaque compagnie de bus), avec ses horaires, ses tarifs… et là, on peut réserver quelques jours à l’avance une place dans un bus (et souvent même choisir son siège).

      Je vous conseille donc, lorsque vous arriverez à Cusco, de prendre vos repères dans la gare des bus. Vous pouvez également passer au point d’information touristique sur la place principale de la ville.
      Donc pas d’inquiétude, les choses se déroulent au final assez facilement 🙂

      La seule chose à réserver, c’est le billet pour le Machu Picchu : vous pouvez le resserrer soit en ligne soit sur place (à Cusco), via une agence de tourisme. Quand nous y étions, nous avons du attendre 3-4 jours pour avoir un ticket combiné avec le Huayna Picchu, ce qui est un délai idéal pour pouvoir prendre le temps de découvrir Cusco, la Vallée Sacrée… et de s’habituer à l’altitude !

      Bons préparatifs et surtout très beau voyage à vous !

      Répondre
  45. Bonjour,
    J’envisage de découvrir Cusco, le Machu Picchu et Ollantaytambo, sans doute en octobre 2016. On sera 2 adultes. Vos informations m’aident beaucoup dans mes projets. Si vous avez des conseils pour marcher le plus léger possible, je suis preneur !

    Répondre
    • Bonjour Laurent, super projet ! 🙂

      Pour ce qui est de voyager léger, je ne peux qu’encourager cette démarche !
      Concrètement, c’est avant tout une affaire de choix… et les choix, c’est très personnel ! « De quoi ai-je réellement besoin », c’est une question à laquelle personne d’autre ne peut répondre.

      Néanmoins, je peux donner comme conseil : prendre deux sacs à dos (un moyen -environ 35Litre pour 2semaines de voyage est suffisant- et un petit, d’appoint), prévoir une bonne paire de chaussures de randonnée et une petite paire de sandales (en fonction des zones que vous souhaitez voir et de la météo prévue). Pour le reste, partir du principe que tout (ou presque) se trouve sur place : ne pas paniquer si on a oublié quelque chose ! Par exemple, nous avons acheté à Cuzco des chemises longues, pantalons et produit antimoustiques pour aller dans la jungle.

      Et, dans le BA-ba : peu de sous-vêtements qu’on lave au fur et à mesure, limiter les gadgets et autres encombrants pris « au cas où », optimiser sa trouve de toilette et pharmacie…

      Je pense que ces deux articles pourraient vous intéresser :

      1. 12 conseils pour réussir son voyage
      2. Un an de voyage ? Dans les sacs d’Un sac sur le dos

      Bons préparatifs et déjà bon voyage à vous !

      Répondre
  46. Bonjour,
    merci beaucoup pour cette article, il est super!
    J’ai constaté que sur plusieurs photos au Pérou vous ne portiez que de petits sacs…où laissez-vous vos « backpack » dans un endroit sécuritaire? (J’imagine que vous avez pu les laissez à l’hôtel de Aguas Caliente, mais pour les trek de quelques jours?)
    Merci 🙂

    Répondre
    • Bonjour Maude, oui nous avons laissé nos gros sacs à Cuzco (dans le petit hôtel où nous logions) et avions pris le strict nécessaire pour nos 2 nuits et 3 jours de voyage jusqu’au Machu Picchu (1 jour pour la Vallée Sacrée, 1 jour pour arriver à Aguas Calientes depuis Ollantaytambo, et 1 jour pour visiter le Machu Picchu et rentrer à Cuzco).

      Et il est aussi possible de laisser une partie de ses affaires à l’hôtel d’Aguas Calientes.

      C’est une pratique assez courante, il ne faut pas hésiter à demander. 🙂

      Bon voyage !

      Répondre
  47. Bonjour,
    Nous partons en mai pour un trip Pérou/Bolivie. Ton article est très intéressant notamment pour la suggestion d’itinéraire. Je reviendrai peut être vers toi pour te poser quelques questions!
    Bonne journée

    Répondre
    • Merci Amanda 🙂 Je te souhaite déjà un bon voyage, et n’hésite pas à poster tes questions dans les commentaires, afin que d’autres voyageurs puissent en profiter et partager leur expérience.
      Bons préparatifs !

      Répondre
  48. Petite question pratique : si on fait le Huayna ou la montagne en plus faut il une journée pour le faire et une autre journée pour faire le Machu Picchu ? Ou alors peut on passer de l’un à l’autre relativement simplement ?
    Merci beaucoup en tout cas, plein d’info utiles !

    Répondre
    • Aussi je n’ai pas compris pour la carte étudiante ISIC, si on doit prendre le billet longtemps à l’avance mais que pour avoir la réduction il faut être sur place, autant dire que la réduction ne marche pas non?

      Répondre
    • Bonjour Paul, merci pour le compliment 🙂

      Oui, tout se fait en une journée (généralement on ne passe qu’une journée sur le site), et il a 3 possibilités de visite (les 3 types de tickets existants) comme je l’explique dans l’article :
      – visite « simple » du site du Machu Picchu
      – Machu Picchu + Huayna Picchu
      – Machu Picchu + Montagne

      Pour les tickets combinés, il y a une heure d’entrée pour Huayna / La Montagne : par exemple tu arrives sur le site à l’ouverture, fait un premier tour, puis monte au Huayna Picchu à 11h et puis continue la visite du site l’après-midi.

      Bons préparatifs et bon voyage !

      Répondre
  49. Bonjour Amandine,
    J’ai publié cette réponse à un commentaire qui a déjà un an, mais j’ai une dernière question alors je renvoie le tout pour une synthèse !
    « Merci pour cet article très détaillé qui propose une autre façon d’appréhender le Machu Picchu ! Le train coûte extrêmement cher et je me dis que la solution bus entre Ollantaytambo et Santa Teresa peut être intéressante. Deux-trois questions : est-il possible de faire Ollantaytambo – Aguas Calientes en une seule journée (en combinant bus jusqu’à Santa Teresa + marche) ? Où trouver les bus reliant Ollantaytambo et Sta Teresa ? Y en a-t-il souvent et faut-il réserver ? Certaines questions ont peut-être déjà reçu des réponses, mais je n’ai pas trouvé en parcourant les commentaires 🙂 »
    Sinon, nous ne sommes pas des randonneurs de l’extrême alors je me pose des questions sur la visite du Huayna Picchu ? L’ascension est-elle vraiment ardue ? N’est-il pas possible de prendre de la hauteur sur le site autrement ? Penses-tu qu’en mai nous devions réserver à l’avance notre billet (le pied serait de faire le MP le jour de mon anniversaire) ou pouvons-nous attendre d’être sur place à Cuzco ?
    Dans l’idée, on ferait Cuzco pendant deux jours, deux jours dans la Vallée sacrée et le Machu Picchu (reste à savoir comment on y va). Est-ce faisable selon toi ?
    J’ai eu beau chercher sur votre blog, je n’arrive pas à déterminer combien de temps a duré votre périple sud-Pérou (Cuzco, Vallée sacrée, Machu Picchu, jungle, Titicaca). En 3 semaines selon toi, est-ce faisable ?
    Merci d’avance pour tes précieux conseils. Je t’en demande beaucoup et tu m’as déjà bien aidé pour ce qui est de la jungle (je crois qu’on ira, ça me tente vraiment), mais tes remarques avisées me plaisent et je te remercie d’avance pour ton aide.
    Je suis tombée sous le charme de ton blog aussi et je me retiens de parcourir en détail tous les articles et photos sur mon temps de travail !
    Votre blog est vraiment super, chapeau ! Il me donne des étoiles plein les yeux !

    Répondre
    • Bonjour Sonia, merci pour tes messages et tes compliments sur le site, cela me fait très plaisir 🙂

      Pour répondre à tes questions :

      – Oui, nous avons fait le trajet Ollantaytambo – Santa Teresa – Agaus Calientes sur une journée.

      – Nous avons « attraper » un bus venant de Cuzco vers Santa Teresa à Ollantaytambo : il y a du trafic. Pour être sûr d’avoir un transport, nous avions réserver via une agence depuis Cuzco, mais je pense qu’il y a moyen de s’arranger depuis Ollantaytambo également.

      – Huayna Picchu : je ne vais pas te mentir, oui, c’est dur ! François, qui était un peu mal les jours d’avant et pas en très bonne condition physique a fait demi-tour pendant l’ascension, ne se sentant pas la force d’aller jusqu’au bout. Mais beaucoup de personnes le font (avec succès), des personnes de tout âge (j’ai vu une femme qui devait bien avoir plus de 60 ans monter -très lentement et accompagnée par 1 guide/aide-).
      Ce qui rend cette rando difficile, c’est bien sûr le dénivelé et l’irrégularité du terrain, mais aussi et surtout l’altitude : mieux vaut prévoir quelques jours à Cuzco avant de monter au Machu Picchu afin de s’acclimater avant l’effort !

      – Il est possible d’avoir un certain recul sur le site en empruntant le chemin vers les Portes du Soleil (c’est fléché), mais pas vraiment de la hauteur.

      – Le billet pour Machu Picchu (et combiné avec Huayna ou montagne) peut être réservé en ligne ou acheté à Cuzco (ce que nous avons fait). Il y a parfois quelques jours de délais pour avoir une entrée (surtout si on veut une entrée combinée); surtout en saison touristique haute.

      – Très chouette programme. Beaucoup de choses à voir à Cuzco et aux alentours. Si vous passez par un tour, la Vallée Sacrée (en tout cas le circuit classique) se fait en un jour. Allez voir l’article « Le mystérieux charme de Cuzco » pour plus d’idées de sites à visiter.

      – Notre « périple Sud Pérou » a duré 3 semaines (tout comme celui que nous avons fait dans le Nord du Pérou)

      Bon voyage et belles découvertes à vous ! 🙂

      Répondre
  50. Bonjour!

    Je pars en combo Pérou/Bolivie fin mai et aimerais avoir ton avis sur un itinéraire (et aussi sur les prix).

    Voici ce que j’envisage:

    Jour 1
    Cuzco-Pisac en bus puis visite de Pisac
    Pisac-Salines de Maras (bus) puis visite des Salines
    Fin de journée bus des Salines de Maras-Ollntaytambo
    Nuit à Ollantaytambo

    Jour 2
    Visite de la forteresse d’Ollantaytambo
    Ollantaytamboo-Santa Théresa (bus) : connais tu le prix et le temps de trajet?
    thermes de Cocalmayo
    Santa Teresa-Agua Calientes : marche à pied le long de la voie ferrée
    Nuit Aguacalientes

    Jour 3
    Bus AR Agua Calientes/Machu Picchu : 15 e
    Bus Agua Calientes-Cuzco: est ce que ça existe? Si oui sais tu combien cela coûte?

    Merci beaucoup!

    Répondre
    • Bonjour Amanda, merci pour ton message et ta confiance en nous livrant ton itinéraire. Difficile de te donner un avis dessus : chaque voyage est tellement unique, et les itinéraires sont souvent des guides « moraux » sujets à adaptation une fois sur place (en tout cas, c’est comme ça que nous les concevons 😉 ).

      Nous avions été visiter Maras-Moray lors d’un tour spécifique et Pisac lors du tour vers la Vallée Sacrée; donc je ne sais pas si c’est faisable sur une même journée. Mais n’hésite pas à te renseigner davantage sur place.

      Je ne sais pas s’il existe un transport en bus direct d’Aguas Calientes à Cuzco (sans doute en passant de nouveau par Santa Teresa) ; nous avions pris le train d’Aguas Clientes à Ollantaytambo puis un bus jusque Cuzco.

      Bons préparatifs et bon voyage 🙂

      Répondre
      • Merci beaucoup pour ton retour!

  51. Bonjour Amandine, j’ai 13 ans et grâce aux cités d’or que je regardais petite, le machu picchu m’intéresse beaucoup tout comme les paysages et du lac Titicaca. Je voudrais savoir si à 13 ans l’ascension n’est pas trop rude. Merci d’avance.

    Répondre
    • Bonjour Tara,

      l’ascension vers le Machu Picchu n’est pas trop rude, une condition physique normale et une adaptation à l’altitude 1 ou 2 jours avant est l’idéal. Par contre pour le Wayna Picchu, à moins que tu ne sois très grande (et musclée) pour ton âge, ça va vraiment être compliqué et même dangereux.

      Rien d’impossible donc, mais tu es la meilleure personne pour savoir de quoi tu es capable. 🙂

      Répondre
      • D’accord merci beaucoup de votre réponse^^
        Je verrais donc pendant les grandes vacances ou celles de l’année prochaine si je peux y aller.

  52. Bonjour,

    Merci beaucoup pour cet article et ton blog en général.
    Je pars le 28 avril pour l’Équateur avec mon copain et nous partons avec nos vélos pour rejoindre Ushuaïa. À quelques semaines du départ, je stressais beaucoup et ton article sur l’Amérique du Sud m’a beaucoup rassuré !!! Merci infiniment, car j’en ai bien besoin en ce moment.

    Sinon à propos du Machu Picchu nous souhaitons y aller, mais nous avons nos deux vélos avec nous. Saurais-tu comment faire ? Doit-on les laisser quelque part, les confier à quelqu’un ou partir avec?

    Amicalement

    Répondre
    • Bonjour Anaïs, merci pour ton message, ravie d’avoir pu t’aider à déstresser avant le départ 🙂

      Je n’ai pas d’expérience de voyage à vélo là-bas, mais j’ai lu le récit de voyageurs à vélo en Amérique du Sud, et ce qu’ils ont fait pour le Machu Pichu, c’est de laisser leurs vélo à Cuzco (dans une auberge) et de prendre le bus jusqu’Aguas Calientes : vus les routes étroites et les méthodes de conduite parfois un peu « aventureuses », je pense que c’est un bon compromis.

      Si le récit du voyage t’intéresse, j’en parle dans cet article : « 3 livres pour changer sa conception du voyage ».

      Bons préparatifs et surtout beau voyage à vous !

      Répondre
  53. J’ai commencé à m’informer pour aller au Pérou cet été et le Machu Picchu est un incontournable évidemment. Je partirai donc en sac à dos et je souhaite escalader le Machu Picchu et sa montagne, mais qu’est-ce que je fais de mon énorme sac ? Est-ce que c’est trop encombrant pour espérer réussir cette ascension ?

    Répondre
    • Bonjour Kariane, merci pour ton message. Lors de notre voyage, nous avons laissé nos gros sacs à Cuzco (dans un hôtel) et sommes partis avec le minimum vers Aguas Calientes, où nous avons également pu laisser encore certaines affaires dans l’hôtel où nous avons passé la nuit. Je te conseille de faire de même et de partir pour le Machu Picchu avec le minimum (que je décris dans l’article : de l’eau, crème solaire…) : ce sera bien plus confortable !

      Bons préparatifs et beau voyage 🙂

      Répondre
  54. Merci pour ce super article !
    Nous préparons notre voyage en couple pour cet été, et grâce à tes conseils et retours d’expérience nous éviterons quelques mésaventures 🙂
    Une petite question, pour ce qui est des 3 entrées possibles : si tu choisis l’option « + Huayna Picchu » ou « + montagne », tu es forcée de monter entre 7h et 8h ou 10h et 11h, cela veut dire que tu n’as qu’une heure/ que 4 heures pour explorer le Machu Picchu ? Peux-tu le visiter sans courir dans l’après-midi ?
    Merci beaucoup 😉

    Répondre
    • Bonjour Olivier, merci pour ton message si positif, cela fait plaisir à lire 🙂

      Tu as assez de temps sur une journée pour prendre un billet combiné. Nous avons pris le ticket avec Huayna Picchu : nous sommes entrés sur le site du Machu Picchu dès l’ouverture, y avons fait une première balade, puis à l’heure de notre entrée pour Huayna Picchu, avons fait l’ascension, puis sommes redescendus et avons profité du reste de la journée pour visiter le site. Nous sommes restés au total 6-7h sur le site, et même si nous n’avons sans doute pas vu chacune des pierres du site 😉 c’était suffisant : nous étions claqués en repartant, d’un épuisement à la fois physique (la montée, longue journée de marche, lever tôt…) et émotionnel (tant d’émotions face à ces vieilles pierres et décors mystiques !).

      Bonne visite et surtout beau voyage 🙂

      Répondre
  55. Salut Amandine,
    Une petite question (parceque j’ai pas tout compris), il faut réserver son billet pour l’entrée du Macchu Picchu et il y a une réduction de 50% pour les étudiants. Or, il faut réserver en avance en ligne mais pas possible d’avoir la réduction en ligne. Est-ce que si j’attends d’être sur place (je pourrais réserver à Lima dans une agence si j’ai bien compris), est-ce que je ne cours par le risque de voir que tout est complet ?
    Merci 🙂

    Répondre
    • Bonjour Lauriane,

      en réalité, tu ne peux pas réserver en ligne pour le statut étudiant, tu dois aller sur place ou passer par une agence autorisée. Ces agences nécessitent ta carte ISIC, et si tu ne l’as pas, tu dois apporter une preuve suffisante pour la faire faire, et cette création prend plusieurs jours. Mais si tu as déjà ta carte ISIC, tu peux l’utiliser pour réserver à Lima dans une agence sans souci !

      Répondre
      • Bonjour François,
        Merci pour la réponse. En effet, j’ai déjà ma carte ISIC. Et merci pour la confirmation que je peux prendre le billet à Lima à mon arrivée. Mon soucis maintenant c’est de savoir si quelques jours avant ce ne sera pas complet ? (je voudrais monter au Huychu Picchu ou Huayna Picchu).

    • Salut Lauriane, oui en fait c’est un choix à faire : réserver online bien à l’avance, ou attendre sur place et pouvoir réserver en tant qu’étudiant.

      Personnellement, nous avions réservé à Cuzco, mais nous n’étions pas pressés, avions envie de prendre 3-4 jours pour découvrir Cuzco, nous acclimater à l’altitude et découvrir la Vallée Sacrée avant de monter au Machu Picchu. Donc cela n’a pas posé de problèmes…
      Et effectivement, les tickets combinés avec Huayna Picchu sont souvent ceux qui partent le plus vite…

      Maintenant si tu as un planning serré et que tu voyages en saison haute, c’est peut-être un pari plus risqué… A toi de voir !

      Répondre
      • Bonjour et merci pour le complément d’information. Je voyage en effet en haute saison et au-delà du planning c’est surtout que je voudrais prendre un billet d’avion Cuzco-Lima ou Lima-Cuszco selon le stade du voyage où je décide de visiter cette vallée sacrée. C’est donc plus par rapport à la réservation d’un billet d’avion que je suis un peu frileuse. Il faut qu’à la date où j’ai réservé ce billet (en avance) il y ait sur place toujours des tickets pour la montagne (tout au plus 2 semaines en avance). Repousser au max mon passage par Cuzco après avoir atterri en territoire péruvien sera probablement la meilleure solution. Et de toute façon la réduction d’une vingtaine d’euros pèse « peu » sur la centcinquantaine que coûte le Machu Picchu…
        Merci en tout cas 🙂

  56. Bonjour ! Je pars en Équateur puis au Pérou en septembre. Je prévois le trajet Cusco – Ollantaytambo en bus, puis le train jusqu’à Agua Calientes. À Cusco : où dois-je me renseigner pour prendre un bus ou collectivos tôt le matin pour Ollantaytambo ? Là où j’achèterai mon billet de train et d’entrée au Machu Picchu à Cusco ? Dans la rue ? Merci et bravo pour ce blog !

    Répondre
    • Bonjour Antony, merci pour ton message. Génial ton projet de voyage ! Le Pérou nous manque trop ! Après 3 voyages là-bas, on n’est toujours pas rassasiés ! 😉

      Pour aller jusqu’Ollantaytambo, tu peux prendre soit une camionnette d’un tour touristique, pour en profiter pour visiter la Vallée Sacrée (ce que nous avons fait), soit prendre un bus depuis la gare de bus de Cuzco (renseigne-toi directement à la gare des bus en arrivant à Cuzco).

      Evite un maximum d’acheter des billets (touristique / bus) directement dans la rue et préfère passer dans des bureaux d’agences de tourisme ou des guichets officiels à la gare des bus, c’est plus sûr 🙂

      Répondre
      • Merci!
        Je ne sais pas si tu es allée en Equateur. Je suis amoureux de ce pays (5ème fois! mais je parraine un enfant là-bas) qui « a tout » pour interesser (amazonie, andes, pacifique, grandes villes,…), et de surcroit facile à visiter et à se déplacer.

      • Avec plaisir ! ^^

        Nous sommes allés en Equateur… mais sur le continent ne sommes que brièvement passés par Guayaquil pour aller aux Galapagos (pendant 6 semaines) : un voyage de rêve que nous ne sommes pas près d’oublier !

        Et quand je te lis parler de l’Equateur, je revois des images du Pérou, qui a aussi « tout pour intéresser » (nous y sommes déjà allés 3 fois et y retournerons encore certainement).

        En jour nous prendrons surement le temps de découvrir aussi l’Equateur… Un jour ! 🙂

  57. C’est vraiment un voyage magique… les gens sont supers sympas, les paysages sont impressionnants de beauté… Vraiment un très beau voyage !

    Répondre
    • Oui, vraiment magique ! Tant les paysages, les coutumes que les gens rencontrés… Tous les ingrédients pour un beau voyage ! ^^

      Répondre
  58. Bonjour ! Nous voyageons avec nos enfants de 8 ans et de 12 ans. Nous sommes tous bien en forme, mais on se demande si vous avez croisé des familles ? Et si c’est possible d’aller au Pérou sans que les enfants manquent l’école ou si c’est trop chaud en juillet-aout… J’adore lire votre blog, merci pour tout !

    Répondre
    • Bonjour Marie, merci pour votre message et les compliments, cela nous fait très plaisir ! 🙂

      Nous avons vu des familles visiter le Machu Picchu, aussi bien avec des bébés (dans des sac à dos de portage) qu’avec des enfants d’environ 10 ans. Même si je n’en ai pas (encore l’expérience), je suis e plus en plus convaincue, à force d’en rencontrer et de lire des témoignages, que voyager avec des enfants est tout à fait possible !

      Juillet août est une période avec une assez haute fréquentation touristique (comme toujours !), et niveau climat, c’est plutôt bon (les « mauvais mois » étant décembre-janvier-février, pendant la saison des pluies -c’est à dire quand nous y sommes allés ! 😉 ).

      Si vous cherchez d’autres informations sur le Pérou (un pays que nous adorons et où nous sommes déjà allés 3 fois), n’hésitez pas à jeter un oeil à la rubrique Pérou (dans le menu supérieur du site : Destinations – Amérique du Sud – Pérou).

      Au plaisir d’échanger à nouveau dans les commentaires,
      Bons préparatifs et déjà très beau voyage à tout votre famille 🙂

      Répondre
      • Wow merci pour vos commentaires, vous etes genereuse! Je vais vous faire part de nos demarches, c’est toujours exitant de jaser de vacances!

      • Avec plaisir Marie ! ^^

  59. Bonjour Amandine, merci pour ton blog plein d’info sympa.
    Je prépare un voyage au Pérou. Je partirai début septembre, pour un mois, et seule. Je commence tout juste mes recherches!
    J’ai bien évidement l’intention de me faire le Machu Picchu, et je souhaite le faire « au maximum » je veux dire le voir, le photographier au mieux. Donc si j’ai bien compris, il faut pour cela choisir le combiné Montagne, c’est bien ça? Pour avoir le meilleur point de vue?
    Je suis consciente que la grimpette ne doit pas être des plus faciles, mais qu’à cela ne tienne! Quitte à y aller, autant le faire « jusqu’au bout 😉
    Il faut donc prévoir d’arriver au moins deux jours avant à Cusco, le temps de s’adapter à l’altitude et de visiter les environs…?
    Tu dis qu’on n’a pas le droit de manger au Machu, fouillent-ils les sacs à dos? Parce que toute une journée sans manger en plus de l’effort physique ça craint non?
    Pas de toilettes non plus, même pas juste à l’entrée? Pas possible 🙁
    Sinon, avez-vous testé le coach-surfing au Pérou?
    Je continue mes recherches et te reviendrai peut-être avec d’autres questions.
    Je vis en Guadeloupe, si un jour vous passez par notre magnifique archipel, tu peux regarder mon site.
    Par avance merci 🙂

    Répondre
    • Bonjour Monique, merci pour ton message et tes compliments sur notre blog 🙂

      Génial ton projet de voyage au Pérou ! C’est un pays que nous adorons ! Après 3 voyages là-bas, nous n’avons toujours pas fini de nous émerveiller et voulons encore y retourner !

      Je ne peux parler de manière sûre que de ma propre expérience, et je n’ai pas « fait » la Montagnge (j’ai choisi le Huayna Picchu). Mes photos te donneront une idée de la vue que j’y avais. Mais d’après le récit d’autres voyageurs et des photos vues sur le web, le point de vue de la Montagne semble plus haut et plus « plongeant » sur le site.

      Oui, prévoit bien deux jours à Cuzco pour t’adapter, goûter à l’ambiance de cette belle ville et aussi découvrir les sites aux alentours : il y a de quoi faire !

      Je n’ai pas souvenir de fouille de sac (maintenant ce genre de chose peut évoluer). Il n’y a pas de vente de nourriture sur le site (mais juste avant de passer le portique, il y a une petite cafétéria – restaurant, mais les prix doivent être canon !). L’idée c’est surtout d’éviter de salir le site avec des déchets. De mémoire, j’avais emporter un paquet der biscuit (dont j’ai bien évidemment gardé l’emballage avec moi après) et une bouteille d’eau.

      Pour les toilettes, de mémoire, c’est comme pour le restaurant : avant l’entrée (et payant, mais genre 1 sol).

      Nous avons dormi chez l’habitant au Pérou (comme on le raconte dans cet article) : une très belle expérience ; mais pas via couchsurfing, donc je ne peux pas te donner de retour de vécu spécifique ^^

      Au plaisir d’échanger encore dans de futurs commentaires – et n’hésite pas si tu as encore des questions, à regarder aussi les autres articles de la rubrique « Pérou » (menu supérieur du site : Destinations – Amérique du Sud – Pérou).

      Bons préparatifs et au plaisir ! (et oui, on pense à aller en Guadeloupe un jour ! Peut-être à bientôt ^^ !)

      Répondre
  60. Bonjour ! Félicitations pour ton article et ton blog en général 😊 je prépare un voyage Bolivie/Pérou pour septembre 2017, nous serons 5 et je suis en charge de l’organisation (les autres me faisant confiance…) moyenne d’âge 45/55 ans en mode baroudeur/confortable/prévoyant. En gros ça veut dire hôtel moyen, mais pas de dortoirs, bus OK, mais les très longs trajets en vol intérieur ou train de nuit, repas locaux OK. 2 sont des randonneurs (en club) 2 sont des marcheurs moyens (3/5 h) 1 n’est pas du tout un marcheur (1 h/2 h) le mixte des 3 est prise de tête ! La première ébauche de notre parcours je ne l’ai vu nulle part chez les tours opérateurs.
    Arrivée et 2 jours à Santa Cruz – vol intérieur pour Sucre – 2 jrs à Sucre – 2 jrs à Potosí – 4 jrs Salar de Uyuni et Sud au départ de Tupiza – train de nuit jusqu’à Oruno/La Paz – 2 jrs La Paz – 1 Jr Copacabana – 1 jr/1 nuit Isla del Sol – 3 jrs Arequipa – bus ou vol pour Cusco – 2 jrs Cusco – 2 jrs/nuit à Santa Teresa avec Machu Picchu – 1 jrs Cusco – vol Lima – cela fait 23 jours sur 28 de prévus afin d’avoir un battement de 5 jours « au cas ou » si tout se passe bien le rab sera rajouté sur Arequipa/Cusco et Lima. Ma question sur le Machu Picchu est la suivante : on a trouvé un lodge sympa sur Santa Teresa – doit on y aller en train ou en bus (combien de temps en bus ?) Puis si j’ai bien compris, on peut rejoindre facilement Aguascalientes le matin à pied (combien de temps ?) Les marcheurs rejoindront le site à pied, les autres en bus. Tout le monde veut être à l’ouverture sur le site à 6 ou 7 h, mais est-il intéressant de faire la fermeture à 17 h ou 18 h pour se retrouver seul le soir ? Et dernière question vu qu’on ne peut pas manger sur le site ce que je comprends, où mange-t-on ? Voilà j’aimerais avoir ton avis sur le circuit. Merci 😊

    Répondre
    • Bonjour Esther, merci pour ton gentil message, cela fait plaisir 🙂

      Super projet ! Je ne suis pas une agence de voyages, donc je ne peux que donner des conseils d’expérience, mais à priori ça m’a l’air bien pensé (surtout le délai de quelques jours pour « au cas où » et vous permettre de voyager sans stress).

      Pour ce qui est du Machu Picchu : de Santa Teresa jusque Aguas Calientes, il n’y a pas de bus : seulement à pied (de mémoire 2 h de marche à plat) ou en train. Et une fois à Aguas Calientes il y a des bus qui montent (très en pente) jusqu’à l’entrée du Machu Picchu.
      Classiquement, les voyageurs dorment une nuit à Aguas Calientes pour être là tôt à l’ouverture du site. Nous avons préféré, depuis Aguas Calientes, prendre le bus (environ 20 minutes) plutôt que de marcher, pour économiser nos forces pour la journée de visite du site !
      L’ouverture était un très beau moment pour nous : mystique, le site pour nous tout seul ! Nous n’avons pas fait la fermeture, donc impossible de donner un conseil là-dessus, mais j’imagine qu’avec les lumières de fin de journée et le monde qui s’en va, ça doit être très beau aussi 🙂
      Pour ce qui est de la nourriture, prendre quelques provisions -ne pas oublier l’eau- dans son sac (et prévoir de garder les déchets avec soi) ; sinon il y a un restaurant à côté de l’entrée du site, mais n’y étant pas allée, je n’ai pas d’avis personnel là-dessus.

      Bons préparatifs et beau voyage à vous !

      Répondre
      • Bonjour Amandine et François,

        Merci à vous 2 pour ces précieuses informations et le blog

        Nous sommes une famille de 5 et comptons partir en Bolivie et Pérou fin avril 2017

        Sais-tu s’il est possible de monter au Machu Picchu le matin à pied et de descendre en bus le soir ?
        Si oui, peut-on prendre le billet de bus là haut ou faut-il obligatoirement le prendre en bas ?

        Merci

      • Bonjour Cyrille, merci pour votre commentaire, ravis que notre blog soit utile pour d’autres voyageurs ! 🙂
        Désolée pour le délai de réponse, j’ai été malade et ai pris beaucoup de retard dans la réponse des commentaires.

        Génial votre projet !

        Pour ce qui est d’arriver au site : il y a des bus qui font la liaison entre la ville d’Aguas Calientes et le site du Machu Picchu. Les trajets sont « facultatifs » (non compris dans le billet du Machu Picchu) et indépendants (on peut prendre un aller simple. Donc oui, vous pouvez tout à fait imaginer faire un trajet en bus et l’autre à pied. Mais a priori, je conseille de prendre le bus, afin de préserver ses forces pour la visite du site !
        Pour ce qui est de l’achat des billets, je pense qu’on peut acheter en bas comme en haut, mais je ne suis plus certaine, car cela commence à remonter… et que si mes souvenirs sont bons, j’ai acheter le billet depuis en bas.

        Bons préparatifs et bon voyage à vous 5 !

  61. C’est vraiment un très beau voyage. J’y suis déjà allée deux fois et payerais cher pour y retourner une 3e fois !

    Répondre
  62. Merci beaucoup Christel ! 🙂 Nous sommes déjà allés 3 fois au Pérou, mais 1 seule seulement au Machu Picchu… mais nous comptons bien y retourner lors de notre grand voyage à travers les Amériques (« Connais ta Maison ») ! ^_^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current ye@r *

Pin It on Pinterest