Le voyageur, de plus en plus « technonomade », ne part pas en voyage sans ses petits joujoux technologiques : appareil photo, téléphone, voire ordinateur et tablette. Mais si la technologie a un point faible : elle n’aime pas être malmenée. Alors, comment protéger ses appareils quand on est sur les routes ?

Découvrez nos conseils, nos expériences…

Ordinateur en voyage : conseil préalable

Avant de se lancer dans les méthodes de protection, voici un bon conseil général concernant les ordinateurs. Ceux-ci n’ont pas été conçus à la base pour être secoués dans un sac ou sur un bateau !

Les pièces les plus fragiles face à ces mouvements sont les pièces mécaniques. De ce fait, nous évitons à présent les ordinateurs équipés d’un disque dur non-SSD et de lecteurs de disques.

La housse de protection

Lors de nos premiers voyages, notre appareil photo avait sa propre housse de protection (nous sommes partis sans téléphone – oui, vivre sans téléphone c’est possible !).

Comme ordinateur de bord, nous avions un netbook (vous savez, ces ordinateurs portatifs aux touches trop exiguës que pour écrire correctement !) qui possédait 2 housses : une de 10 pouces et une de 11 par-dessus (prudence est mère de sûreté !). La solution est excellente… mais a pour désavantage le poids et l’espace occupé par ces housses.

Les 3 housses réunies (appareil photo et ordinateur) pesaient au total près d’un kilo. De plus, une fois sorti de la housse, le matériel n’est plus protégé. Un accident est vite arrivé, d’autant plus que la manipulation pour sortir l’ordinateur des 2 housses est plutôt fastidieuse.

Concernant les tablettes, la housse rigide (qui s’ouvre comme un livre) est, je pense,  la meilleure solution. Le principal inconvénient est l’absence de fermeture totale : l’appareil n’étant pas entièrement couvert, des crasses peuvent se glisser devant l’écran.

La coque rigide

Par la suite, nous avons conservé le système des housses pour les appareils photo, car il n’existe pas de coque rigide pour ces appareils.

Par contre, nous avons troqué le netbook pour un MacBook Air 13′, et son poids plume de 1,36 kg (soit le même poids que le netbook utilisé à nos débuts).

La coque a tous les avantages de la housse, mais ajoute la facilité de rendre l’ordinateur directement accessible et utilisable. Elle le protège également pendant que nous l’utilisons.

Nous avons essayé cette solution au Pérou en janvier, mais elle n’a pas résolu tous nos soucis (poids et place). De plus, elle nous a créé un problème : la coque, bien qu’en apparence légère, était trop lourde pour les charnières d’écran. Ce n’est sûrement pas une bonne idée sur le long terme. Le dégagement de chaleur n’était pas non plus optimal et des crasses se logeaient entre la coque et le châssis. Nous ne sommes pas convaincus !

Par contre, il existe des coques pour les téléphones. Au vu des réponses à l’article « Quel appareil photo pour voyager ? » beaucoup de personnes utilisent leur smartphone en voyage :  je ne peux que leur conseiller d’utiliser une coque contre les coups et griffes. Le problème par rapport aux ordinateurs est ici tout autre : l’écran du smartphone n’étant pas protégé par un châssis.

L’autocollant

Le Macbook Air aux couleurs du site
Le MacBook Air aux couleurs du site

L’autocollant, alias sticker, est la solution que nous allons utiliser pour nos prochains voyages. Cette fois, le poids, l’encombrement et la chaleur sont réduits. Dans notre cas, il ne protège que la coque côté écran, mais n’oublions pas que nous possédons à ce jour 2 MacBook Air en aluminium, extrêmement solides. L’arrière de l’ordinateur va sur la face arrière de nos sacs, que nous évitons de remplir à pression pour l’écran (et nos dos !).

Pour les 2 ordinateurs, ce sont plus de 600 grammes qui sont ainsi économisés. Et puis cela nous a permis de créer des ordinateurs personnalisés, aux jolies couleurs d’Un sac sur le dos.

Il existe aussi des autocollants pour les téléphones, mais comme il s’agit d’appareils dotés d’une attraction démesurée pour le plancher, et ne possédant pas de dragonne, l’autocollant ne le protégera que de la poussière et des petites griffes. Pour une véritable protection, je vous conseille l’utilisation d’une coque rigide.

11 commentaires

  1. Les coques rigides sont l’ennemi du voyageur ! Ce que nos appareils craignent beaucoup, c’est la poussière. Entre ce qui traine au fond du sac et ce qui vole dans l’air ambiant, ne pas négliger un bon nettoyage à l’aspirateur.

    Répondre
  2. Ça défile les concours sur Un Sac sur le dos 🙂
    Je passe mon tour pour le concours (pas de laptop donc pour le sticker, ça va être dure :-() mais juste un petit commentaire en passant. Les housses en néoprène du genre de celle au début de l’article, il en existe aussi pour les appareils photo (de toutes les tailles). J’ai lourdé mon sac photo au profit de ça maintenant. Et comme ça, je mets mon appareil photo au milieu de mon fatra sans plus m’en soucier. Après avoir testé je ne sais combien de sacs photo qui ne me convenaient jamais, problème résolu 🙂

    Répondre
    • Merci Laurent pour ton retour d’expérience.

      Nous avons déjà utilisé 2 sacs photo, pour ma part je ne suis pas convaincu non plus. Le premier était chouette, mais une fois mon objectif 18-200 acheté pour le Canon, plus moyen de le faire rentrer … Pour le second, j’ai tendance à avoir mal au dos au bout d’une demi-heure 🙁

      Une housse de la taille où l’appareil photo ne flotte pas dedans est selon moi l’idéal. Je te rejoins complètement !

      Répondre
  3. Un autocollant c’est bien pratique mais je ne partirais plus sans ma housse de protection en néoprène. C’est super léger et cela protège bien depuis quelques années 🙂

    Répondre
    • Je comprends tout à fait. Tout dépend également du sac dans lequel il est transporté. Pour le moment, je le trimbale avec moi dans un sac lowepro pour appareil photo, avec une pochette arrière conçue pour accueillir un pc : étroite et rembourrée, donc il est bien protégé.

      Répondre
  4. Pour nous c’est housse Néoprène pour l’ordi, pochon en mousse standard pour l’appareil photo, et l’objectif secondaire dans sa pochette molletonnée (le chanceux ;-))

    Répondre
  5. Lorsque je pars en voyage j’évite d’amener des objets lourds et encombrants . Par ce que la dernière fois que j’étais partie en vacance à l’aller mon appareil photo était déjà plus bon par ce que mon gel douche s’était ouvert. Heureusement que l’ordi n’était pas dans le même bagage!!

    Un conseil : pour les produits high-tech essayer de prendre une valise ou un sac que pour ça. Avec si possible leur étui

    Répondre
  6. Merci pour ces conseils! En tout cas, pour ma part lorsque je pars en voyage tout en emmenant des appareils électroniques, je préfère les mettre ensemble. C’est pour éviter les frottements avec les parfums et autres.

    Répondre
  7. De très bons conseils! C’est vrai que c’est préférable d’utiliser une housse de protection pour l’ordinateur. D’habitude je me contente de l’enrouler dans une serviette! 🙂

    Répondre
    • Merci Sophie et Mathieu pour vos retours positifs et vos partage d’expérience 🙂

      Répondre
  8. D’abord bravo pour le site.
    Pour ma part, j’ai acheté un sac à dos « North Face » avec un Compartiment Laptop , un étui pour mon Canon 6D , mais 2 objectifs : un 24-70 F/2.8 en TAMRON et 70-200 F/2.8 IS L en CANON et un Flash 430 EXII, C’est lourd ( 5,5 Kilos) + l’eau et la nourriture + trousse de secours 8,5 Kilos, pour ne rien rater, avec ma femme on partage le poids sur 2 sac à dos, et on profite de notre voyage à fond. Mais avec une excursion, je prends avec moi le strict minimum 2 Clés USB 64Go étanche et résistante, un boitier de transfert Western Digital, 2 Objectifs, 2 batteries, un trépied : 4,5 Kilos.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest