N’insistez pas : je ne veux pas vous parler « blogging » ! J’aime vous parler de voyage, vous partager mes coups de cœur, réflexions et découvertes… Non pas vous parler de blog, statistiques, travail, réseaux sociaux ou d’argent.

Pourtant, vous êtes de plus en plus nombreux à m’envoyer des messages insistants pour que je vous « dévoile mes secrets » et vous parle « arrière-boutique ». Alors, une fois pour toutes, je vais aborder le chapitre blogging voyage.

Soyez attentif, car cela ne se répétera pas !

Blogueur voyage, le job de rêve… ou pas !

Combien de fois nous ne recevons pas ce genre de commentaire :

Waouw, blogueur voyage, ça doit être trop bien. Trop de la chance !

Déjà, tu voyages gratuitement et, ensuite, tu ne travailles jamais : tu ne fais que voyager et t’amuser !

Et juste après ces judicieuses observations viennent souvent les questions clés :

Tu gagnes beaucoup d’argent ?

Comment fait-on pour devenir un blogueur voyage riche et célèbre ?

Alors, par où commencer ?

Tant de mythes à démystifier ! Oui, voyager et travailler en même temps, c’est très sympa… mais pas que. Oui, c’est vraiment du travail. Non, nous ne voyageons pas gratuitement.

Et concernant les rentrées d’argent… Hmm, sujet sensible ! Oui, quelques blogueurs en vivent. Mais ce n’est pas (encore ?) notre cas.

Un peu comme se dire que l’on veut être une star du cinéma ou de la chanson. Oui, c’est possible… Disons juste que ce n’est pas accessible à tous, que cela demande beaucoup de travail, de talent, de hasard, de bons contacts, d’originalité, de persévérance… et un ingrédient mystère que tout le monde cherche encore à comprendre !

Bloguer : la passion avant le métier

Beaucoup de personnes me contactent pour connaitre mes astuces et lancer leur propre blog voyage, partir et vivre de leurs revenus gagnés en ligne. L’idée du blog est donc professionnelle dès le départ.

Personnellement, je n’ai pas eu cette prétention.

Blogging, voyage, blog
Bloguer en voyage : pas un vrai travail ?

Mon histoire de blogueuse voyageuse

Première expérience

Après avoir blogué 4 ans sur un premier site Sur la route du monde, développé entièrement par François lors de notre premier voyage au long cours en Amérique du Sud. Il était orienté carnet de voyage : chaque jour (ou presque), nous postions des photos et un texte relatant les faits marquants et anecdotes du jour. Une façon de maintenir le contact avec les proches et, surtout, de les rassurer : « Oui, nous sommes toujours vivants ! ».

Mais les années passant, j’ai eu envie de développer un nouveau projet.

Une nouvelle approche du blogging voyage

Je voulais partager des réflexions, des conseils et, surtout, interagir avec les potentiels lecteurs (même si, je l’avoue, je ne pensais pas à eux en commençant ce projet, mais uniquement à mon envie d’écrire !). C’est ainsi qu’est né Un sac sur le dos. Sans autre ambition que l’envie de partage.

Apprentissage et parcours du combattant…

Ce site n’est pas né d’un coup de tête. C’est un processus qui m’a pris du temps. Je voulais être la plus autonome possible et, pendant plusieurs mois, me suis mise à apprendre certains langages informatiques, alias « le code » (PHP, MySQL, CSS…). Puis, j’ai pu commencer à écrire, en pensant à toutes ces idées et réflexions qui m’étaient venues sur les routes, mais aussi à toutes ces questions posées répétitivement par les proches.

Accouchement du bébé-blog

Le jour où le site a enfin été mis en ligne, je ne pensais même pas que quelqu’un lirait. Et lorsque j’ai reçu mon premier commentaire (qui était, en fait, un spam), j’étais tout émue ! Je me souviens encore du jour où François m’a annoncé que 100 personnes étaient venues me lire en une seule journée. J’ai cru défaillir ! Tant que cela ?

Je m’imaginais les entasser toutes dans mon salon : 100 personnes, c’est vraiment beaucoup ! J’ai eu peur : est-ce que je ne dis pas (trop) de bêtises ?

Quelle responsabilité que d’écrire et être lu !

Je me suis mise à lire d’autres blogs aussi, par goût, mais aussi pour apprendre, connaitre, comprendre…

Mon cadeau de François : relooking de mon ordinateur portable aux couleurs du blog !
Après mes premiers mois de blogging… Tout cela me parait si loin !

Évolution du blog… et de la blogueuse

Certains blogueurs m’apparaissaient comme de vraies stars, tant ils étaient populaires et expérimentés sur la toile. Je me suis dit que si un jour j’arrivais à développer suffisamment mon projet de blog, je pourrais oser les contacter et avoir l’honneur de publier sur leur site. Cela m’a pris des mois, voire des années, mais j’ai ainsi écrit récemment, pour Curieuse Voyageuse. De belles preuves d’accomplissement et de reconnaissance à mes yeux.

Mais ce n’est pas tout : j’ai aussi été interviewée par deux journaux, je suis passée à la radio, été invitée en voyage de presse… et Un sac sur le dos a même le prix du meilleur blog de voyage de Belgique ! Jamais, au grand jamais, je n’aurais imaginé cela au commencement.

Et pourtant…

Pourtant, la quasi-totalité de nos voyages, nous continuons à les financer nous-mêmes. Par exemple, le voyage au long cours que nous vivons actuellement (« Back To America »), cela fait 5 ans que nous le mettions en place, économisant chaque mois, tout en revendant appartement et voiture avant le départ.

Pour en savoir plus

Je vous invite à lire les pages « à propos », comme :

Conseil aux futurs blogueurs : apprendre !

Apprendre, apprendre et apprendre. Et, surtout, apprendre par soi-même :

Soyez autodidacte, débrouillard, volontaire et persévérant.

Et il vous faudra apprendre un peu de tout : pire qu’un cursus scolaire !

  • Apprendre de l’informatique, de la bureautique… Des choses qui ne me passionnaient pas avant de débuter, mais qui sont des passages obligés.
  • Apprendre aussi à écrire : en écrivant beaucoup, en lisant encore plus, en cherchant des conseils sur le net…
  • Apprendre également le fonctionnement mystérieux des réseaux sociaux (moi qui n’avais jamais créé un compte sur Facebook, Twitter, InstagramYouTube ou Google+ avant d’amorcer Un sac sur le dos !).
  • Apprendre aussi l’humilité et la patience. Car on fait des erreurs, on tâtonne, on découvre… et cela prend du temps !
  • Et apprendre, finalement, à passer des nuits derrière l’écran parce que « ça bug et je ne sais pas pourquoi », ou des heures et des heures et des heures… à travailler sur son clavier pour fignoler un article (écrire, rechercher des informations, retravailler ses photos, poster sur les réseaux sociaux…).

Top 5 des questions qu’il ne faut plus me poser

Suite à toutes ces explications, voici donc 5 questions que j’aimerais ne plus recevoir !

  1. Comment on fait pour devenir blogueur voyageur ?
  2. Combien gagne un blogueur voyageur ? (voir l’image ci-dessous !)
  3. Comment on fait pour voyager gratuitement ?
  4. Quel est le secret pour réussir son blog ?
  5. Combien d’heures pas semaine consacres-tu à ton blog ?
Blogging, voyage, blog
Combien gagne un blogueur voyage – Meme proposé par Piotr
Question bonus à ne plus me poser

Bonjour, on ne se connait pas, mais est-ce que tu peux partager gratuitement mon contenu (vidéo/article/ebook…) ?

Il y a blog et blog… et blogs !

Ne vous méprenez pas : je ne veux pas vous dissuader, ni vous encourager, à écrire un blog, qu’il porte sur le voyage ou une autre thématique. Je veux juste attirer l’attention sur certains points, comme le travail et le temps que cela demande.

Certains écrivent pour les proches, lors de voyage au long cours (démarche que j’ai connue moi-même pour notre premier site Sur la route du monde), d’autres pour une communauté de passionnés. Certains pour le plaisir, d’autres dans le but de se professionnaliser d’une manière ou d’une autre…

Il n’existe pas un style de blog voyage, mais autant qu’il y a de blogueurs voyageurs.

Je ne rentrerai pas davantage dans la thématique du blogging voyage et de sa professionnalisation, car d’autres l’ont déjà (très bien) fait avant moi.

Bref, sur Un sac sur le dos, vous trouverez du voyage, des aventures au bout du monde comme au coin de la rue, des pensées nées le long des routes… mais pas de formule magique pour devenir riche et vivre au soleil sans travailler.

Désolée ! 😉

89 commentaires

  1. En voilà un article qui va faire polémique! Le succès ne vient qu’avec le travail et de travail dans votre blog, il y en a! Les textes et les photos sont toujours recherchés, point besoin d’en dire plus! Si l’on se penche sur la question, je dirais à ceux qui souhaitent monétiser leur nouveau blog et veulent estimer le temps nécessaire d’essayer d’écrire un texte d’environ 2 pages avec un contenu intéressant, sans erreurs et bien tourné qui attirera le lecteur et de voir déjà combien de temps cela prend. Le tout n’est pas de savoir écrire, il faut beaucoup d’imagination et de temps! Maintenant, regardez le nombre d’articles de qualité qu’Amandine et François possèdent sur leur blog et pensez au travail fourni depuis l’autre bout du monde! Et je ne parle même pas de l’apprentissage de WordPress…
    Amandine et François, j’admire beaucoup votre travail et vous lis toujours avec énormément de plaisir! Surtout, continuez à nous emmener en voyage avec vous!

    Répondre
    • Julie, t’es au taquet !
      Merci pour ton message, cela me fait toujours plaisir de te lire. Quand je regarde les commentaires et que je découvre que tu nous a écrit, je me dis toujours « Chouette ! Il y a Julie ! » 😉

      Merci pour tes compliments (oui je sais, tu n’aimes pas que je te remercie pour ce genre de chose; tu vas dire « ce n’est pas pour te faire plaisir, c’est vrai ! »… mais merci quand même ! 😉 ). Ton message me touche beaucoup !

      Répondre
  2. Bravo pour ce franc parler! Eh oui ça ne s’improvise pas et ça prend du temps. Et il en faut de la passion et du goût pour le partage pour alimenter régulièrement son blog. C’est vrai que c’est une expérience personnelle et humaine formidable. Merci pour ce témoignage. Bonne continuation

    Répondre
    • Merci beaucoup Emma pour ton message.

      Parler vrai, parler juste : c’est important pour nous. Que ce soit pour retransmettre un coup de coeur, un sentiment, une réflexion… C’est difficile de parler « juste », car l’on a vite tendance, avec sa subjectivité, à perdre le sens des mesures et à être plus drastique que ne le sont réellement ses pensées…

      Tu as raison, le blogging est une expérience humaine enrichissante !

      Répondre
  3. Cela fait du bien de lire ce genre d’articles même si cela a été déjà fait sur d’autres sites.
    Beaucoup trop de personnes penses que c’est facile et ne sont pas conscientes du travail que cela représente car elles ne savent pas de quoi elles parlent.
    Elles ont besoin d’être éclairées voire même peut-être de se lancer dans la création de blog pour s’en rendre compte d’elles-même afin de pouvoir obtenir réponses à leurs questions.

    Malheureusement il y en aura toujours des personnes qui vont te critiquer car tu as inséré un publicité dans ton article ou parce que tu vas parler d’un produit ou d’un service, ou ebook. Ce qu’elles ne savent pas c’est tu essaies d’en vivre, que tu ne gagnes même pas le minimum légal imposé en France (oui, oui la plupart des blogueurs ne gagnes pas le SMIC) alors qu’elles ont certainement un 2K, 3K, 4K ou + 5K euros/mois et qu’elles bossent moins d’heures que toi ^^ et quand tu lis ça, ça t’énerve 😀

    Tu fais bien de préciser qu’on blogue avant tout pour le plaisir et le partage avant de penser à faire des millions, donc merci !

    Répondre
    • Merci Rattana pour ton message.

      J’ai beaucoup (beaucoup !) hésité avant de publier cet article. Pour deux raisons principales :
      1) je n’aime pas parler « blogging » : je ne suis pas une experte en la matière et ce n’est pas le but de ce blog;
      2) ce genre d’article a déjà été plus ou moins écrit ailleurs, comme tu le fais remarquer.

      Mais au fil du temps, et particulièrement ces derniers mois (depuis que nous sommes sur les routes en fait), nous recevons beaucoup de messages du type :

      « bonjour, on ne se connait pas, je veux être blogueur voyage. Refile-moi la formule magique pour devenir célèbre et riche ! ».

      Et à la longue, cela fatigue. Non seulement ces personnes nous contactent sans jamais avoir pris contact avant, que ce soit en likant une publication ou postant un commentaire, elles sortent de nulle part. Mais aussi, elles ne parlent que rendement, chiffre et marketing ; jamais passion, partage et conseil d’écriture.

      Personnellement, je n’aurai jamais le culot de contacter des blogueurs comme eux le font… Et je ne sais jamais quoi leur répondre. Ma « bonne éducation » me donne envie de répondre à chacun des messages que je reçois… Mais dans ces cas-là, c’est vraiment difficile de savoir quoi répondre !

      Voilà, maintenant j’aurai un lien tout fait à leur envoyer en retour 😀

      Répondre
      • Je me permets de me glisser dans la conversation que vous avez toutes les deux.
        @Rattana : Tu fais bien d’en parler de cette haine de la pub ou de l’article sponsorisé sur les blogs.
        Je ne comprends pas qu’on puisse faire des remarques sur ce genre de support, ou de penser qu’on est un vendu, en gros si tu gagnes de l’argent avec ton blog c’est mal, il faudrait travailler gratos selon certaines.

        « bonjour, on ne se connait pas, je veux être blogueur voyage. Refile-moi la formule magique pour devenir célèbre et riche ! ».

        Personnellement, ce sont ces personnes qui achèteront des formations sur le blogging en pensant qu’il existe une formule magique comme tu le dis Amandine.

        La passion, l’envie de partager et d’être utile ça ne s’achète pas.

        Ils le comprendront peut-être un jour… ou pas !

        T’as bien fait d’avoir écrit cet article qui révèle bien la réalité du blogging dans laquelle certain(e)s font semblant de ne pas y vivre.

  4. Parfois, même les gens qui tiennent des blogs ne se rendent pas compte du travail qu’il y a ne serait-ce que derrière un article de voyag… Alors, en tant que petite blogueuse qui fait ça pour son plaisir, je ne peux pas imaginer le nombre d’heures que vous (oui parce que je pense que François tient un rôle important dans la rédaction de chaque article et la pose de chaque virgule). Les gens sont un peu trop intéressés à devenir riche et célèbre qu’à partager un contenu de qualité. Un grand merci à vous de prendre le temps d’écrire, de partager, d’illustrer, de faire du code html et de faire des vidéos pour qu’on puisse avoir la chance de vous suivre un peu depuis nos chaumières, surtout n’arrêter pas de nous faire rêver!

    Répondre
    • Merci Letizia pour ton message. Ce que tu dis est tout à fait vrai : beaucoup de personnes ne se rendent pas compte du travail qu’implique un blog… en fait, peut-être que tous les non-blogueurs ne peuvent pas imaginer ce que cela implique.

      Merci aussi pour ton gentil retour, tous ces compliments nous touchent beaucoup. Savoir que notre travail est considéré de qualité est vraiment important pour nous ! 🙂

      Répondre
  5. Ah ah, Touché! comme à ton habitude Amandine 🙂

    Au départ j’étais parti sur un blog réservé au Royaume-Uni et en anglais. Juste pour aider tous les nouveaux arrivants au Pays de Galles.
    Au final, la vie (… et les copains) a fait que les sujets se sont diversifiés et que mes amis francophones m’ont demandé des infos en français…
    Déjà rien que mon petit blog me demande beaucoup de temps… Alors entre la rédaction en français / anglais, les recherches d’infos historiques et culturelles, le code en lui même, je vois déjà le temps requis alors avec votre nombre croissant de posts, j’ai peur de connaître votre emploi du temps 🙂
    Mais en plus de ce partage, il y a aussi tout le temps que l’on consacre à faire des recherches pour nos voyages et essayer de trouver des choses inattendues à expérimenter et à partager.
    De longues heures sur un clavier mais tout comme vous, peu m’importe la célébrité, l’argent ou autre tant que l’on se fait plaisir à écrire et que l’on aide les autres d’une manière ou d’une autre, ca me suffit comme récompense 🙂

    Bonne continuation !

    Répondre
    • Ah ah, merci Céline ! 😉

      Un projet qui évolue et en devient un autre… je connais ça aussi ! C’est un peu mon parcours depuis Sur la route du monde à Un sac sur le dos, qui lui-même a encore évoulé (et ce n’est pas fini !). Nous sommes toujours en évolution, avec de nouvelles idées et de nouveaux projets (comme le site FETA Photo ou notre chaîne YouTube).

      Avoir un blog dans deux langues, c’est une suggestion que l’on m’a beaucoup faite, au point que je me pose sérieusement la question. Mais quel travail ! Et quelle maîtrise linguistique pour pouvoir écrire avec autant d’aisance dans les 2 (ou plus) langues choisies… Non, décidément, ce n’est pas à ma portée !

      Tu as raison de le souligner, la recherche d’information peut prendre beaucoup de temps. J’aime me renseigner sur ce que je découvre et partager mes découvertes. Mais pour un sujet que je vais publier, la recherche d’informations est forcément plus poussée. Je serais vraiment embêtée de publier (consciemment !) des informations approximatives tirées de sources de mauvaise qualité.

      Pour ce qui est de l’emploi du temps… on essaye que cela reste un plaisir. Certes, un plaisir chronophage (qui n’est pas toujours un plaisir – certains aspects du blogging me ***), mais un plaisir quand même. Par exemple, ce soir, ce n’est pas film ou lecture, c’est blogging ! L’avantage, c’est que comme on blog ensemble, on échange beaucoup sur nos points de vue quant au contenu et à la forme; on est pas tout seul chacun de son côté !

      Écrire pour moi est une manière de prolonger le voyage et l’expérience vécue : en écrivant, je me permets de penser davantage à ce que je vis, de me l’approprier, d’évoluer dans mes réflexions autour du voyage et de la vie… Bref, ce n’est pas « à part », cela fait partie de mon voyage.

      La célébrité, je ne la recherche pas (cela me ferait peur, je pense !). Les reconnaissances (humaines, comme à travers des messages comme le tien, ou plus formelle, comme à travers des partenariats ou récompense), cela me touche toujours beaucoup, parce que c’est important d’être reconnu pour ce que l’on est et ce que l’on fait. Pourtant, je ne les recherchais pas non plus en démarrant : juste une envie d’écrire et de partager… Deux bons ingrédients pour débuter une belle aventure de blogging ! 😉

      Bonne continuation à toi aussi !

      Répondre
  6. Ah ah! Je te rejoins complètement, Amandine.

    Ce qui me tue, c’est quand je vois passer des demandes d’aspirants blogueurs dont le seul but est de voyager gratuit et de faire du fric et qui ne parlent même pas de passion dans leur « business plan ».

    Et je mentionnerai un effet collatéral dès qu’on passe au bloguing « semi-pro » (je vais le définir comme çà quand on blogue avec sérieux mais sans en vivre) : en fait, on est jamais en vacances! Tout nous devient une source d’écriture ou de contenu pour le blog. Un peu comme un prisme déformant.

    Répondre
    • Entièrement d’accord avec Mélissa ! !
      Je ne prête même plus attentions aux mails qui me demandent si je gagne de l’argent et comment faire pour avoir « pleins de followers »… heureusement que la communauté englobe une bonne partie de vrais passionnés !
      Belle continuation dans votre aventure 😉

      Répondre
      • Merci LaRoux pour ton message.

        J’ai besoin de me durcir encore un peu pour 1/ ne pas être agacée par ce genre de message et 2/ pour pouvoir décider de ne pas répondre à un message reçu. C’est bête, mais pour moi c’est difficile de laisser un message sans réponse, je trouve cela grossier (tu me diras que la démarche de ceux qui m’écrive n’est pourtant pas irréprochable). Mais je travaille dur à devenir moins « gentille » ! 😉

        Heureusement, comme tu le soulignes, la communauté des blogueurs voyage est tout de même grandement constituée de passionnés, et ça, cela fait vraiment plaisir !

    • Merci Mélissa pour ton message, ravie de voir que nous sommes sur la même longueur d’onde (malgré le temps qui passe et l’éloignement 😉 !).

      Je suis entièrement d’accord avec ton « coup de gueule » : ces messages à la recherche de la fortune et de la gloire, sans même parler passion, goût d’écrire et envie de partage… cela me déprime et m’agace !

      Ton expression « blogging semi-pro » me parle bien ! Tu tiens un concept 😉

      Répondre
  7. Que je vous comprends (le point photo me parle particulièrement… grrr!)

    Après quelques petites semaines à chercher de précieuses heures pour écrire, je suis bien consciente de ce que ce travail vous demande comme énergie! Mais on sent aussi tellement bien la passion et la volonté de transmettre dans vos articles. Continuez à nous faire voyager!

    Répondre
    • Merci Eve-Amandine pour ton message, cela fait plaisir de se sentir comprise avec tant d’empathie 🙂

      Oui, cela demande beaucoup de travail que d’écrire un article, travailler des photos, monter une vidéo… Et cela fait plaisir d’être reconnu pour ce travail (juste dernièrement, nous avons droit à une drôle de « reconnaissance » : quelqu’un qui avait tellement aimé l’un de nos articles qu’il avait décidé de le copier entièrement -photos comprises- sur son site ! :s).

      Ravie d’entendre que la passion et le goût du partage se ressentent encore et toujours dans notre travail. C’est mon fil rouge, ma priorité. Sans plaisir, sans passion, ce projet n’aurait plus de sens !

      Merci encore pour ton message, ravie de pouvoir partager nos voyages avec des lecteurs aussi agréables 🙂

      Répondre
      • Aïe ! J’imagine que tu te passerais bien de ce genre de reconnaissance !! Comment en as-tu été informée ?

      • Effectovement Nathalie ! Nous l’avons découvert parce que ce blogueur avait laissé un lien vers notre site et que nous avons reçu un ping !

        Mais nous lorsque nous l’avons contacté pour lui signalé que ce n’était pas « très correct », il a retiré le contenu dupliqué (texte et photos) ; donc le problème a été assez vite résolu 🙂

  8. Merci pour cet article honnête et clair. Il est évident qu’il est difficile (voir impossible?) de devenir millionnaires avec un blog, la passion est le moteur du projet! Nous venons à peine de mettre notre blog en ligne après 4 mois de travail acharné et c’est vrai que si la passion n’était pas là, on aurait abandonné depuis longtemps ;)! Les soirées à s’arracher les cheveux genre « ça marche pas je comprends pas! », on les a bien connus et malheureusement c’est loin d’être terminé ^^! Les retours positifs et les rencontres que ce tout petit blog ont déjà pu (et vont) occasionner sont déjà une belle récompense et nous motivent pour aller plus loin. C’est très chronophage mais ça nous plait alors ça vaut le coup ;). Les possibilités sont infinies et c’est ça qui est fun! Après je ne te cache pas que transformer cela en une activité semi-pro (comme dit Mélissa) voire pro serait la cerise sur le gâteau mais il est clair qu’il reste encore énormément à faire et surtout que rien n’est garanti, nous en sommes bien conscients! C’est à la fois effrayant et excitant ;)! Merci pour tes conseils (qui du coup, je l’espère, ne t’ont pas saoulés :S) et au plaisir de te lire 😉

    Répondre
    • Merci Nathalie pour ton message. Je ne voulais pas d’un article qui donne des leçons, parlant de généralités ou de banalités.
      Pour cela, j’ai parlé de ce que je connaissais le mieux : mon expérience !
      Alors j’apprécie beaucoup que tu qualifies l’article d’honnête 🙂

      Pas tellement de conseils dans cet article, plus la volonté de montrer l’envers du décor et de casser le mythe du blogueur-voyageur-glandeur-profiteur ! 😉

      Transformer une passion chronophage en activité (semi-)pro (toujours aussi chronophage), c’est le rêve de beaucoup de monde (nous y comprit !). Cerise sur le gâteau comme tu le dis 😉

      Répondre
      • Oui, je comprends cette envie de vouloir démystifier ce monde qui peut n’apparaître que comme strass et paillettes pour certains. Merci aussi pour tes conseils en off et d’avoir pris le temps de me répondre. Et vu que le temps semble être une denrée rare chez les blogueurs voyages « célèbres » c’est encore plus appréciable ;). C’est rassurant de voir que vous avez traversé les mêmes phases de stress, doute, travail acharné que nous connaissons actuellement, on se sent moins seuls derrière notre ordi du coup :p

  9. Très belle réflexion de ta part encore une fois, ca permet de démystifier le « métier de blogueur » et de montrer à tout le monde que ce n’est pas en claquant des doigts qu’on y arrive 😉

    Répondre
    • Merci Nico pour ton retour, ravie que cet article te parle.
      Hé oui, claquer des doigts ou remuer le bout de son nez n’est pas suffisant (dommage… ou pas ! 😉 ).

      Répondre
  10. Un blog aussi bien tenu avec des textes aussi chouette et très bien écrit, c’est un énorme travail et tu fais bien de le souligner ici!

    Je suis épaté par la qualité (fond et forme) de ce blog. Et en plus, c’est très lisible et agréable à consulter.

    Et si de la publicité vous permet d’en vivre ou de financer vos voyages, il ne faut pas hésiter une seconde!

    Répondre
    • Merci beaucoup Eric, ton message nous touche beaucoup tous les deux !

      Répondre
  11. Je ne dirais qu’une chose : Amen 🙂
    Et je rejoins Mélissa : il y a comme une déformation « professionnelle » à avoir un blog voyage : tout devient prétexte à écrire 😀

    Le problème c’est qu’on est trop occupé à vouloir devenir riche et célèbre tout de suite et sans effort (merci la téléréalité !! 😀 ) mais l’avantage c’est que ce genre de personne se décourage très vite 😉

    Répondre
    • Ah ah ! Merci Stéphanie 🙂

      Tu as sans doute raison, à vouloir un succès express, la désillusion ne doit qu’en être plus rapide…

      Répondre
  12. Super article ! Et oui blogger ça demande du temps, beaucoup de temps mais tant que cela reste un plaisir c’est très agréable 🙂

    Répondre
    • Merci Aurélie, cela fait plaisir de se sentir compris :!
      Un travail (même si ce n’est pas toujours considéré comme tel) et un plaisir à la fois : cocktail étonnant 😉

      Répondre
  13. Bonjour bonjour ! Pas mal du tout cet article, je ne suis pas une blogueuse mais je suis plutôt votre première demarche avec un site qui évolue avec notre voyage à travers le monde. On le fait pour nos proches, pour mon plaisir d’écrire et pour « se souvenir » de nos impressions du moment dans 5 ou 10 ans… Oh que oui, cela prend des heures, rien que pour un petit site comme le miens, alors je n’imagine pas pour un blog comme le votre ! Tant de fois j’ai cru que j’allais balancer ma tablette à travers la pièce à force de bugs. Et oui, nous voyagons léger et je n’ai qu’une tablette comme outils, je ne te raconte pas la galère ! 🙂 j’ai presque hate de rentrer en France pour peaufiner le site et son referencement avec un bon ordinateur. Par chance, peu de gens de mon entourage ont osé nous dire qu’on « a de la chance », ceux qui vous le disent n’ont probablement rien compris à la demarche du voyage. Il y a zéro chance là dedans, que du travail pour faire aboutir ses projets (notamment pour ce qui est de l’argent…) ! Quoi qu’il en soit, bons voyages à vous deux, et bonne rédaction pour la suite !

    Répondre
    • Bonjour Justine, merci pour ton message, cela fait plaisir d’avoir le retour d’une personne non-blogueuse (tu es minoritaire dans ces commentaires ! 😉 ).

      Écrire, mettre en page, publier… avec une tablette, c’est un beau challenge ! Nous voyageons avec un ordinateur portable chacun, plus un smartphone et une tablette (voir notre liste de matériel sur l’article « Un an de voyage ? Dans les sacs d’Un sac sur le dos »). C’est très confortable; et si je fais parfois des séances d’écriture avec ma tablette (particulièrement dans les bus, où l’inspiration me vient souvent) ou répondre à des commentaires, je suis incapable de maintenir mon blog comme je le fais actuellement sur l’ordinateur qu’avec ma tablette ! Je pense que j’aurais, moi aussi, envie de la jeter à travers la pièce ! 😉

      J’aime ta conclusion : zéro chance (ou presque, nous avons la chance d’être né dans un pays où nous avons plus de moyens pour réaliser nos projets que dans d’autres), mais c’est surtout des choix de vie.

      Très bon voyage à vous aussi 🙂

      Répondre
  14. J’ai beaucoup aimé cet article! (comme toujours 😉 ) Surtout la référence, à « l’ingrédient mystère que tout le monde cherche encore à comprendre ! »
    Du travail, du travail et encore du travail. On ne fait pas que voyager et s’amuser! C’est un vrai choix de vie, et le blog, c’est du travail, sans savoir si ça va ou combien ça va rapporter! La passion de transmettre avant tout!
    Merci de mettre un peu les choses au clair. La question derrière, en fait c’est « comment je peux profiter de ma vie sans être enfermé dans un travail qui ne me plait pas! »…

    Répondre
    • Tout à fait! J’aime beaucoup ta dernière question ;)!

      Répondre
    • Bonjour Emma, merci pour ton message (et le compliment 😉 ).

      La passion avant tout ! « Comment profiter de la vie sans être enfermé dans un travail que ne plait pas »…
      Question difficile. Je pense que dans la vie, tout est une question d’équilibre personnel. Parfois, passer par la case « ce boulot ne me plait pas, mais c’est un moyen de réaliser tel ou tel objectif », c’est un peu, comme quand on est enfant, qu’on termine son assiette d’épinard pour avoir droit au dessert ! 😉

      Le blogging n’est (malheureusement) pas notre seul travail, nous devons donc… mettre du beurre dans les épinards (je sens que cette histoire d’épinard va tout embrouiller ! :p ).

      Répondre
  15. Bonjour,
    Voila un bel article, moi au moins vu que tout ne marche pas comme je voudrais mes proches ont bien compris que bloguer c’est dur et ça demande du temps. Je ne sais pas si tu ressent ça, mais quand tu voyage et que tu sais que tu écrira des articles pour ton blog, tu deviens un blogueur-voyageur car tu portes un autre regard, tu incline ton voyage en pensant à ton blog, tu fais tes photo en y pensant. Ca fait 18 mois que je blogue et je commence seulement à me faire connaître, à fidéliser quelques lecteurs. Alors merci de rappeler à tout le monde que les articles et les photos ne tombent pas tout cuits et que le blogging reste un loisir, chronophage, avant tout, rarement un métier.

    Répondre
    • Merci Isabelle pour ton partage d’expérience.

      Je comprends ce que tu dis par rapport au regard différent lorsque l’on voyage, avec cette casquette de « blogueur-voyageur ». Si au tout début de mon expérience de blogging, cela pouvait parfois me stresser (du genre « et de ça, je vais en parler ou non ? Et comment ? … »), à présent, bien que cela influence encore certaines de mes expériences de voyage, je dirais que cela leur donne plus de profondeur.

      Comme je le disais en répondant à un autre commentaire, pour moi bloguer (dans la partie écriture) ne me coupe pas de mon voyage : cela complète mon expérience. Écrire me permet de mettre en mot mon vécu, de le sublimer, de l’approfondir, d’entrer encore plus loin dans l’expérience et l’écho qu’elle aura eu en moi.

      Ainsi, par exemple, lors de ma dernière plongée au « cenote Dos Ojos », j’ai vécu cette expérience en essayant de mettre des mots, juste quelques mots pour éclairer mon vécu si intense « magique – mystique – apesanteur – navette spatiale – château hanté – … » : tous des mots qui m’ont permis ensuite, de revivre cette plongée dans une grotte comme si j’y étais encore ! 🙂

      Répondre
  16. Excellent article qui montre le chemin parcouru et celui à parcourir pour les autres. Le travail, le contenu : plus que des mots mais des actes.

    Répondre
    • Un tout grand merci Abdelhamid pour ton message 🙂

      Oui, c’est un beau chemin parcouru derrière nous : jamais je n’aurais imaginé en arriver là (et François encore moins, vu qu’il ne croyait pas en ce projet à la base ^^). Et je n’ai aucune idée du chemin qui nous attend… Mais cette aventure me plait, alors je poursuis ma route… 🙂

      Répondre
  17. En fait, il ne faut pas voir le blog comme une business mais plutôt comme un moyen de communication. Le blog de voyage en lui-même, on peut difficilement en vivre.

    Je suis surtout des blogueurs américains/anglo-saxons (je suis Canadienne), et même les blogueurs les plus influents et populaires du web (comme Earl Wandering, qui voyage et blogue non stop depuis près d’une décennie) ne gagnent pas leur vie exclusivement avec le blog, mais bien en vendant des produits affiliés (ebooks, formations, services de guide-accompagnateurs, etc.). Et bon nombre d’entre eux ont aussi un 2e métier (web designer, etc.).

    Dans le milieu des fournisseurs touristiques, les bloggeurs sont perçus comme des « cheaps » (radins) qui veulent tout gratuitement: nuit à l’hôtel, repas, entrées, etc. Donc très difficile de faire sa place, surtout que la concurrence est rude !

    Blogger demande énormément de travail, il faut vraiment aimer partager son sujet avec ses lecteurs.

    Mon conseil à ceux qui veulent commencer est de commencer, tout simplement. Et d’apprendre continuellement pour s’améliorer.

    Répondre
    • Bonjour Anouk, merci pour ton message. Oui, le blog est avant tout un moyen d’expression et de communication : un fil rouge à ne jamais perdre de vue !

      L’image du blogueur-voyageur « radin et gratteur », j’espère de tout coeur qu’elle évoluera dans les mentalités (tant au niveau de la communauté des blogueurs que du côté des professionnels du tourisme).

      Je pense que pour apprendre, il faut se lancer, se jeter à l’eau et s’améliorer petit à petit ; je te rejoins sur ce point-là. Mais je pense qu’il peut être intéressant, avant, de parler avec d’autres blogueurs, lire ce genre de retour… pour réaliser la charge de travail que cela implique. Mais également d’apprendre avant de commencer : faire ses débuts sur une plateforme comme WordPress, et même avant, apprendre un peu de « code », comme je l’ai fait. Cela m’a réellement été d’une aide précieuse (même si, de ce fait, je n’ai démarré mon blog à proprement parlé que plusieurs mois plus tard).

      Répondre
  18. Pour beaucoup, le monde de l’internet est encore une vaste jungle. Certains arrivent à s’y frayer un chemin, d’autres moins facilement.
    Dans la liste des moyens pour financer ses voyages, il peut y avoir le blog évidemment. Mais c’est un peu dangereux car du jour au lendemain ton site peut très bien ne plus être lu du tout…
    Certains proposent des services de publication sur Internet, en plus de leur blog. ou même de traduction. c’est assez mal payé mais pour vivre dans certaines régions du globe, pas besoin de gagner 5000€ par mois.
    La solution que j’ai choisie et qui est en cours de développement, c’est de faire de l’affiliation, dans plusieurs domaines. Et d’avoir ainsi plusieurs sources de revenus : mes sites, quelques clients et me créer une base de données d’emailings aussi.
    Je pense que ça peut être tout à fait intéressant d’avoir plusieurs sites qui te permettent de gagner de l’argent de affiliation.
    Le tout serait de pouvoir, d’ici quelques mois, partir autour du monde et n’avoir que quelques heures à travailler chaque semaines et profiter de ces voyages…
    Qu’est-ce que tu en penses ?

    Répondre
    • Merci Seb pour les nuances que tu apportes.

      De mon côté, je ne travaille pas avec l’affiliation, par ce que cela ne me parle pas pour le moment… mais il faudrait que je prenne réellement le temps d’étudier le fonctionnement à fond pour me faire un avis plus tranché sur la question.

      Et je suis très mal placée pour parler d’argent et de vivre de son blog… car je ne le fais pas et je ne peux parler que de ce que je connais !

      Pour ce qui est du travail « nécessaire » une fois parti en voyage : c’est très personnel !

      De notre côté, nous ne travaillons pas toujours au même rythme (que ce soit dans la publication, où parfois sort un article/semaine, parfois trois ; ou dans le partage sur les réseaux sociaux, les réponses aux commentaires/mails/messages… ).
      Je sais que pour certains, continuer à bloguer en voyage est très dur, le nombre de visites baisse…
      De notre côté, nous n’avons pas ce problème, sans doute aussi parce que nous voyageons lentement, nous permettant de trouver notre rythme sur le plan personnel et du blogging.

      Le plus important, à mes yeux, c’est que les projets que l’ont vit aient du sens : le voyage, le blogging…
      Si je ne prends pas de plaisir à poursuivre ces projets, alors c’est qu’ils n’ont plus de sens, qu’un équilibre a été perdu. Peu importe alors si je « gagne » avec mon blog.

      Si le sens et le plaisir n’y sont pas, le projet ne peut durer sur le long terme.

      Répondre
  19. Merci pour cet article Amandine, ça remet les pendules à l’heure et permet d’expliquer que de très nombreux blogueurs passionnés en sont de leur poche pour vivre leur passion mais qu’ils l’acceptent puisque c’est ce qu’ils aiment !! On peut aussi être célèbre et influent mais pas forcément gagner beaucoup d’argent avec son blog, par contre on est riche de partage et d’expérience !

    Répondre
    • Merci à toi Caroline pour ton message.

      Blogueur, riche en expériences, rencontres, apprentissages… oui, sur ces points, je te rejoins entièrement ! 😉

      Répondre
  20. Je crois qu’on est tous d’accord. Je passe énormément de temps sur mon blog et je suis pourtant loin d’en vivre et de voyager gratuitement…

    Répondre
    • Oui Julien, les réactions des blogueurs ici semblent plutôt unanimes !

      Je pense que nous sommes nombreux à recevoir des commentaires ou questions du même type… du genre de mon « top 5 de questions à ne plus me poser » (j’en ai d’ailleurs encore reçu depuis lors ! 0_0 ).

      Bloguer n’est sans doute pas le meilleur/le plus facile des chemins pour avoir un rendement travail-investissement/gain intéressant ! 😉

      Répondre
  21. En tout cas, le climat de proximité est toujours présent malgré la « fame » de ton blog. C’est certainement l’une des plus grosses valeurs ajoutées!

    Ajouté à cela, ton don du partage que demander de plus ? :p

    Continue comme ça :p

    Répondre
    • Merci beaucoup Julien ! Ton message me touche et me fait très plaisir. C’est important pour moi de garder un contact le plus proche possible avec les lecteurs, d’abord à travers la « justesse » de mes articles, ensuite à travers les commentaires 🙂

      Et merci pour les encouragements 😉

      Répondre
  22. « mais pas de formule magique pour devenir riche et vivre au soleil sans travailler. »
    Roah, zut, Amandine, tu me déçois là… moi qui pensait qu’à force de fouiller les sites archéologiques, tu allais nous dénicher la perle rare 🙂

    Répondre
    • Je te déçois Piotr ?

      Bon, alors je vais continuer à chercher et fouiller les sites archéologiques et je te tiens au courant si je tombe sur « LA » réponse (autre que 42)…

      Répondre
  23. Merci pour cet article qui donne du courage ! 🙂
    Je suis rédactrice pour un blog voyage depuis 2 ans (wah, ça passe vite) et, même si je m’y plais bien, je rêve du jour où je pourrai me lancer et créer mon propre bébé ! Mais comme tu le dis si justement, il faut beaucoup de temps et beaucoup d’apprentissage…

    Répondre
    • Merci Claire pour ton message ! Effectivement, il en faut, du courage, pour tenir sur la longueur en tant que blogueur 😉

      Répondre
  24. Par ailleurs, merci pour les -trop ?- nombreuses mentions. Le problème quand on est riche, célèbre et beau comme moi -ou pas…- c’est que l’on en devient arrogant. Donc tous les matins, suivant les conseils du médecin, je remercie les blogueurs qui m’ont permis de devenir riche, beau et célèbre -ou pas !-.

    Répondre
    • Ah ah, mais de rien Piotr 😉
      J’ai été sincèrement honorée de pouvoir écrire sur ton blog.

      …Et j’apprécie toujours la touche d’humour et d’audace (ou d’arrogance ? 😉 ) que tu mets dans tes réponses aux blogueurs,professionnels du tourisme… enfin, à tous en fait ! 🙂

      Répondre
  25. Très juste, il fallait préciser tout ça. Néanmoins, cela m’inspire quelques questions : Quel est le secret pour réussir son blog ? Cela te prend beaucoup de temps ? Combien ça peut rapporter ? Ca peut faire voyager gratuitement ? Et surtout, comment devient-on bloggeur ? Héhé ! Continuez comme ça , et surtout, profitez bien !!

    Répondre
    • Carton rouge pour Laurent ! 😀

      Mais merci pour ton message 😉
      Un grand bonjour de Tulum !

      Répondre
  26. Très bel article écrit avec le coeur et non pas uniquement pour faire monter les stats! Un vrai plaisir à lire. Bonne continuation à toi!

    Répondre
    • Merci beaucoup Marie, ton message me touche 🙂
      Bonne continuation à toi aussi !

      Répondre
  27. Bravo pour ce très bon article.On ne se rend pas compte du travail que demande un blog jusqu’au jour où l’on a un blog. Je travaille à coté et c’est très difficile de tenir le rythme car bloguer prend énormément de temps, surtout quand on apprend sur le tas. Je ne connaissais rien à ce monde là et je me souviens des soirées à s’arracher les cheveux pour, par exemple, transférer un nom de domaine. Vu le temps que l’on passe il vaut mieux être passionné. Une poignée de blogueurs peut en vivre. Le nombre de fois où l’on me pose des questions du genre « Oh mais tu as trop de la chance de partir à New York tout le temps tu as des voyages gratuits…non je fais comme tout le monde j’économise grâce à mon travail. »

    Répondre
    • Merci Marie !

      Travailler et bloguer (et avoir une vie de famille, sociale, d’autres activités et passions…), ce n’est vraiment pas évident !
      Beaucoup pensent que le blogueur voyageur voyage gratuitement et que son activité ne lui demande pas vraiment d’effort… c’est pour cela (et tous les messages reçus trop fréquemment du genre des « 5 questions à ne plus me poser » présentées dans l’article) que j’ai voulu écrire ce billet spécial. Pourtant, l’on m’a souvent demandé d’écrire sur le blogging, et je m’y suis toujours refusée, car mon domaine d’écriture, c’est le voyage avant tout. Et puis je ne me considère pas comme une « pro du blogging » !

      Heureusement, le blogging voyage est une passion, et malgré toutes les difficultés et le temps que cela peu impliqué, c’est aussi/surtout/avant tout, un plaisir ! 🙂

      Répondre
  28. Euh.. Comment dire ? Oui, oui, et re-oui ? 🙂

    En étant totalement d’accord avec ton article, je risque de faire de la redondance mais que puis-je dire d’autre ? On ne réalise toute l’ampleur de la tâche que lorsqu’on a soi-même les « mains dans le cambouis », html et tutti quanti.

    Pour ma part, la sortie en ligne imminente de mon nouveau blog (qui ne portera pas que sur le voyage mais qui tournera toujours autour (très près) :)), et celle de mon ebook ne se seront pas faites sans beaucoup de nuits blanches, de crises de larmes, de nette diminution de cheveux sur mon crâne et de grosses gouttes de sueur. Mon ebook aura mis (entre le « carnet de bord », la rédaction sur PC, les (29 ? 37 ?) réécritures, et les (28 ? 56 ?) relectures, 3 bonnes années à voir le jour. C’est une grosse fierté mais aussi un très gros stress : ce sera mon premier. (Mais je compte bien faire « mon trou » en tant qu’écrivain digital ^^ Si les lecteurs me suivent. Car sans eux, un auteur n’est rien.)

    Alors, il est vrai que c’est « agaçant » (euphémisme ^^ » » ») lorsqu’on te pose, pour la énième fois, la question « mais comment on fait pour ne rien glander et gagner un max de pognon tout en voyageant les doigts de pied en éventail ? », mais d’un autre côté, avant de me lancer dans l’aventure du blogging voyage et de la rédaction de mon ebook, j’étais TRÈS loin d’imaginer tout le temps, l’énergie, le travail que cela impliquerait.

    Une passion est une passion certes, mais c’est aussi du sacré boulot. Ça te dévore.

    Je vous admire et j’espère pouvoir arriver à tant de professionnalisme. Car à travers vos efforts et votre travail soutenu, ainsi que grâce à votre détermination sans faille, vous êtes arrivés à un niveau d’expertise que peu oseront avoir le courage (et l’endurance) d’atteindre.

    P.S : l' »ingrédient mystère » pour que cela marche, selon moi, c’est… La confiance en soi 🙂 (Sacré boulot ça aussi pour l’atteindre, mais ça vaut vraiment le coup).

    Répondre
    • Merci Annajo pour ton message. Je ne suis pas étonnée de voir que, là aussi, nous sommes sur la même longueur d’onde 😉

      Trois années de travail pour ton projet d’ebook ? Félicitations, c’est une très belle preuve de persévérance, et j’admire cela.

      Merci pour le compliment et tes retours sur le professionnalisme de notre travail, cela me touche beaucoup.

      Et j’aime beaucoup ta solution pour l’ingrédient mystère 😉

      Répondre
  29. Un très bon article. Et puis-je aussi dire que ces questions sont valable pour tous les types de blog ? Ce n’est pas parce qu’on a un blog dédié au gadgets et la technologie qu’on reçoit tous nos Smartphones et nos caméras gratuitement. Pour mon Whisky blog, la même chose.

    Comme je l’ai dis sur Twitter… si vous voulez commencer un bon blog, commencez-le à partir d’une passion. Et si vous avez de la patience et de la perséverance le reste viendra…

    (et excusez-moi pour mon français)

    Répondre
    • Merci beaucoup Stefaan, c’est toujours un plaisir de te lire !

      Oui, sûrement que ce sujet est valable pour tous les blogs (mais je n’ose pas parler de ce que je ne connais pas ^^) !
      Dommage pour toi que tu ne reçoives pas tous les derniers gadgets et plein de bouteilles de whisky ! 😉

      La passion avant tout : je pense aussi que c’est l’ingrédient indispensable pour faire un travail de blogging qui a du sens et du potentiel.

      (Et aucune excuse à faire pour ton Français : je t’admire beaucoup pour ton aisance à passer d’une langue à l’autre ! 🙂 )

      Répondre
  30. Super article Amandine. Pour nous aussi la persévérance est nécessaire devant les faibles retours (commentaires ou partages) que l’on a parfois devant des articles que l’on a pris le temps de peaufiner un Max. Mais bon avant tout c’est une passion que l’on veut transmettre et si on arrive a inspirer ne serait ce une personne alors on est tellement heureux !

    Répondre
    • Merci Anthony pour ton retour si positif !

      Le résultat n’est effectivement pas toujours proportionnel à l’effort fourni pour un article, je suis bien d’accord avec toi. Je repense à l’article que j’ai écrit sur les spécialités gastronomiques siciliennes que j’ai écrit d’une traite et d’autres articles plus fouillés (par exemple ceux qui touchent à l’archéologie) qui me demandent beaucoup de travail de recherche et d’écriture… et qui ont souvent beaucoup de succès direct auprès des lecteurs.
      Mais comme j’aime parler d’archéologie, je continue ! 😉

      Répondre
  31. Merci Fred pour ton message ! Effectivement, comme on le disait avec Letizia, sans doute que seuls les blogueurs peuvent réellement comprendre ce que cela signifie qu’avoir un blog en terme d’investissement personnel et de temps.

    Mais tu as raison, voir le chemin parcouru, les efforts accomplis, les améliorations apportées, les enseignements reçus… grâce au blogging est très satisfaisant.

    Répondre
  32. Salut Amandine,
    Encore une fois, un bel article ! Il décrit exactement ce que je pense en général du blogging.
    SI l’on fait un blog dans le but (de tenter) de devenir riche et célèbre et de voyager gratos, vaut mieux ne pas commencer ! Et plutôt essayer d’être acteur ou chanteur ! lol
    Tout ça pour dire que c’est une passion avant tout, et qu’elle se fait de toute façon ressentir lorsqu’on lit un blog. Voilà pourquoi j’aime le vôtre !
    Au plaisir de te lire

    Répondre
    • Merci Clo pour ton commentaire, ravie de savoir que l’article t’a plu et que nous partageons une même façon de concevoir le blogging !

      Répondre
  33. Bonjour « Riche » Amandine 🙂

    Blogeuse, riche, célèbre et en Voyage toute l’année
    Non !
    Tu ne le veux pas et cela n’effleurera jamais ma pensée;
    Tu es avant tout,
    Une blogueuse-voyageuse-journaliste-photo-reporter-
    poétesse-philosophe-psychologue,ethnologue -anthropologue-informaticienne,
    Contemporaine avant Tout!
    La Passion de ce que tu fais,
    Riche, en énergie de La Vie,
    Chère Amandine.
    Tu partages et Vous partagez
    Avec votre Ami à 100 pour cent
    D’être appréciée pour ce que l’on fait
    C’est formidable,
    Le plus important,
    Est sans doute
    De toujours s’enrichir
    De se sentir vivre, grandir, s’épanouir
    En inter-activité avec des personnes
    Sur les mêmes ondes que Vous
    Qui vous apprécient et que vous appréciez
    Ce que tu fais!
    Est génial, propice à l’époque,
    Jamais je n’aurais pu le faire,
    C’est Énorme 🙂
    Peur, non pas des Voyages, des Aventures, des partages
    « Peur » de perdre Une « certaine Liberté »,
    « Pas celle de penser »
    Celle de ne plus avoir
    « De ne plus me sentir léger
    Comme les nuages
    De Voyager
    Avec trop de pensées,

    Merci pour Tout,
    Pour cette franchise et ouverture d’esprit,
    Pour ces partages,
    Chère Amandine et François

    PS: J’Adore l’ordinateur « Un sac sur le dos »
    Une façon de faire aimer « l’informatique »
    Pour grands et petirs 🙂

    Répondre
    • Merci Gérard pour ce message poétique, comme toujours 🙂

      Ces petits mots égayent mon travail de blogging !

      Pour l’autocollant sur l’ordinateur, c’est une surprise que m’a fait François : une preuve de reconnaissance et d’investissement dans le blog, lui qui ne croyait pas en ce projet à ses débuts !

      Répondre
  34. S’il y avait un moyen de devenir riche et célèbre sans rien faire, depuis le temps, ça se saurait ! 😉 Que ce soit pour un blog voyages ou autre, ceux qui voudraient se lancer dans l’aventure du blogging uniquement dans ce but démarrent bien mal à mon humble avis… Comme tu le dis si justement, il y a tellement de facteurs qui entrent en compte pour la popularité d’un blog ! Mieux vaut ne pas penser à ça au départ et le faire pour une autre bonne raison : la passion, l’envie de partager etc. Si le reste doit venir, ça viendra, comme une cerise sur le gâteau… Je me suis lancée à fond dans l’aventure il y a moins d’un an avec mon 1er blog, et maintenant j’en ai 3 !!! Pour les 2 petits derniers j’ai très peu de lecteurs pour l’instant (euh… pour le 1er je n’en ai pas des tonnes non plus mais déjà je suis contente !) mais je m’en fiche, car j’aime partager ! Et j’aime écrire. Je devrais plutôt dire : j’adore ça ! Alors je passe tout mon temps libre derrière mon ordi, parfois au détriment du ménage et de la cuisine : oups ! Mais quel plaisir de recevoir des commentaires et de voir que l’on rend service à quelqu’un. C’est vraiment très gratifiant ! Et ça c’est un vrai moteur ! Pour l’instant je ne reçois rien d’autres de mes blogs, et je n’ai rien mis en place pour ça. Au départ j’y ai bien pensé je l’avoue mais finalement la passion a très vite pris le dessus et je n’ai rien fait. Je verrais ultérieurement si je fais quelque chose ou pas, et si un jour j’ai des « revenus » de mes blogs, eh bien ce sera du bonus ! Merci pour cet article qui va permettre de remettre les pendules à l’heure pour certains (ça tombe bien, on vient justement de changer d’heure il y a peu ! lol !), et bonne continuation pour votre voyage.

    Répondre
    • Tout à fait Sylvie, mais l’argent facile et rapide, c’est un mythe dont on se défait difficilement et qui évolue avec son temps !

      Je ne savais pas que tu avais 3 blogs ! Parfois, je pense moi aussi à développer d’autres projets, parce que certaines réflexions ou expériences ne rentrent pas dans le cadre d’Un sac sur le dos car elles ne collent pas avec la thématique voyage (par exemple plus développement personnel, couple, critique littéraire ou cinématographique… ). Mais je ne me vois pas, pour le moment en tout cas, mener plusieurs projets blogging de front. D’ailleurs le blog que nous avions avant Un sac sur le dos (Sur la route du monde), nous avons peu à peu arrêté de l’alimenté, par peur de redondance puis par manque de temps…

      Je suis comme toi, l’écriture passe avant les tâches ménagères (ce qui pose parfois un petit problème de relâchement !). Et comme toi, j’apprécie lire chacun des commentaires que je reçois. C’est pour cela aussi que je mets un point d’honneur à vouloir répondre au maximum : si un lecteur à pris le temps de me lire, réfléchir et commenter, je trouve que c’est la moindre des choses de lui répondre. Et en plus, j’aime la dynamique que cela instaure.

      Bonne continuation à toi aussi et au plaisir !

      Répondre
  35. J’ai lu l’article entre l’amusement et l’exaspération. Je vois qu’on est tous dans le même bateau avec les questions. J’en peux plus de touuuuus les gens qui me demandent combien je gagne. Sérieux en plus il me semble que c’est plutôt personnel non ? ^^ Puis, entre ça ou avoir un travail non stimulant et me plaindre tous les jours, bah le choix est fait quoi. 😛

    Répondre
    • Ca doit être une question de culture. En Amérique du Nord, parler d’argent ce n’est pas tabou, et parler de combien on gagne non plus n’est pas tabou. Ce n’est pas rare de voir des blogueurs américains publier leur rapport financier mensuel. (Pat Flynn, par exemple, le fait).

      Répondre
      • Je sais bien, je dois pas être née au bon endroit (Montréal) 😛
        J’ai toujours détesté (et trouvé très impoli) qu’on me demande des questions par rapport à mon salaire

      • Le bon fond judéo-chrétien! 😉

    • Merci pour ton message Leslie ! C’est marrant, ce sont exactement les deux attitudes que je peux avoir lorsque je reçois les messages avec « le top 5 des questions à ne plus me poser » : exaspération et/ou amusement (oui, parce que parfois, bizarrement, cela se combine !).

      Parler d’argent, je n’aime pas trop cela. Mais comme le dit Anouk, cela a sans doute aussi une part de culturel…

      Répondre
  36. Quoi ??? On ne gagne pas 10000€/mois en bloguant ??? Pfiou… Moi qui ne blogue que pour ça.

    Répondre
    • Ah ah 😉 Merci pour ton message, le partage et la mention dans ton article sur le sujet 🙂

      Répondre
  37. Super Amandine, je te lis à chaque fois avec grand plaisir, tes mots sont justes, tu procures du rêve, un seul regret ne pas t’avoir mieux connue avant !

    Répondre
    • Bonjour Fabienne ! Merci beaucoup pour ton message.
      Il me touche beaucoup, tant de savoir que tu me lis souvent que pour tes compliments 🙂

      Je suis ravie que nos routes se soient croisées et d’avoir pu travailler ensemble.

      Répondre
  38. Un article intéressant qui synthétise tout ce qui ne va pas dans l’esprit de beaucoup d’aspirants blogueurs. Un blog, c’est un site Internet, point. Ecrire des articles ne rapporte pas d’argent, à moins d’utiliser la publicité et d’avoir un trafic gigantesque.
    Pour espérer « vivre de son blog », il faut concevoir ledit blog comme une entreprise qui fournit un produit ou service à des particuliers ou à d’autres entreprises. Tout de suite, on est loin de l’image romantique du « blogueur pro » : comme dans toute entreprise, il faut aller vers ses clients, trouver des sources de revenus et les entretenir, tester des modèles économiques…
    Bref, avec tout ce travail, il est nécessaire d’être passionné par ce que l’on fait, car c’est une activité qui est rarement rentable par rapport au temps investi. un article de 3000 mots attirera toujours moins de monde qu’une sélection de photos de chatons, pour un temps de préparation beaucoup plus élevé !
    Bref, si des blogueurs débutants passent par ici, un conseil : persévérez et pensez « entreprise » si vous comptez gagner de l’argent. Autrement dit, vous n’êtes pas prêts d’être « en vacances toute l’année » 😉

    Répondre
    • Merci, Pierre, pour ton commentaire. Ravie que cet article t’ait intéressé.

      C’est trop tristement vrai « un article de 3000 mots attirera toujours moins de monde qu’une sélection de photos de chatons » ! Mes articles sont souvent (trop ?) longs, parce que les sujets sur lesquels j’écris me passionnent et que j’ai envie de partager des émotions ou des informations avec les gens qui prennent le temps/le plaisir (biffer la mention inutile !) de me lire.
      J’essaye de travailler ma capacité de synthèse 😉

      Les vacances toute l’année, ça fait rêver… mais je n’ai pas encore trouvé comment réaliser ce prodige 😉 😛

      Répondre
  39. Votre article décrit très bien le rythme auquel il faut s’astreindre pour rester crédible dans la profession. Et que dire de ceux qui n’ont pas, comme vous, une autre activité et dont on ne me fera pas croire qu’ils peuvent toujours choisir leur sujet et donc leur destination. Vous lire, me confirme que le vrai luxe est de voyager et de tenir un blog sans aucune obligation.

    Cordialement

    Répondre
    • Bonjour Noel, merci pour ce gentil message. Ravie que l’article plaise et parle à d’autres blogueurs 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest