Un sac sur le dos
Amandine

Le Yellowstone, on en rêvait depuis tant d’années que je ne peux les compter. Ce nom coloré était associé à une nature sauvage et variée, les lacs succédant aux geysers, les sources chaudes rivalisant de couleurs les unes avec les autres pour le plaisir de nos yeux. Et c’est exactement ça et même plus encore que nous avons découvert, accompagnés de notre bébé voyageur qui, lui aussi, en a pris plein les yeux !

5 jours à la découverte de Yellowstone

Le parc national de Yellowstone, c’est un peu comme un parc d’attractions. Un magnifique, gigantesque parc d’attractions. Au lieu de se rendre d’une attraction à l’autre à pieds, on y va en voiture. Au lieu de hurler de peur, ce sont des « Hoooo » et des « Waaaaah » qui s’échappent de nos bouches, béantes et béas. Et les rails sont remplacés par des sentiers en bois, ou l’on progresse au rythme de nos pas (où celleux de nos voisin·es), la tête tournant de gauche à droite pour ne pas manquer une miette du spectacle coloré qui s’offre à nous. Et quel spectacle ! Je pense n’avoir jamais vu autant de beautés, si intenses et variées, dans un seul lieu.

Nous avons passé 5 magnifiques journées dans le parc national de Yellowstone et avons trouvé ce timing parfait, surtout lorsque l’on voyage avec un bébé (ce qui a tendance à ralentir quelque peu la cadence habituelle). Nous sommes entré·es par la entrée Nord-Est, avons dormi à l’entrée Nord-Ouest pendant 4 nuits, et la 5e par l’entrée Sud, en direction du parc Grand Teton. Je vais essayer de vous retranscrire de mon mieux nos coups de cœur et nos conseils pour découvrir ce mythique parc national américain.

Entrées du Parc Yellowstone et logements

Nous avons passé 4 nuits à l’hôtel Yellowstone Village Inn and Suites, près de l’entrée Nord-Ouest du parc de Yellowstone, à Gardiner. Du beau standing, un chouette accueil, une piscine, un petit-déjeuner… c’était plus que parfait pour nous !, Vous pouvez voir les photos sur Booking et sur Agoda (chouette look rondin de bois et plaques de chambres sympas !).

Cette entrée Nord-Ouest et sa petite ville de Gardiner propose stations-service, supermarchés, Subway, restaurants, petite plaine de jeux… Bref un excellent point de chute si on ne peut pas se permettre les prix des hôtels dans le Yellowstone (qui ont leur propre système de réservations) et que la partie camping ne fait pas partie de vos plans. Parce que les ours la nuit ça peut faire peur (il y a aussi heureusement des jeunes lapins !), et les températures nocturnes peuvent en refroidir plus d’un de tenter l’expérience plein air ! Retrouvez toutes les offres de logement à Gardiner sur Booking et sur Agoda.

L’autre entrée possédant une ville proche pour dormir est l’entrée Ouest, dans la petite ville que nous n’avons pas vue du coup, et qui par un hasard assez improbable s’appelle West Yellowstone, et que vous pouvez retrouver également sur Booking et sur Agoda. La ville de West Yellowstone est réputée pour pouvoir accueillir plus de touristes que Gardiner, cette dernière étant très calme.

L’entrée Sud, rejoint directement le parc Grand Teton, du coup on vous parlera de notre 5e nuit.

Canyon et rivière de Yellowstone

Nos 6 coups de cœur à Yellowstone 

Grand Prismatic Spring 

Commençons par le plus emblématique, le plus coloré, le plus fou de tous les lieux du Yellowstone : le Grand Prismatic. Si vous ne deviez voir qu’un seul site du parc, ce serait celui-ci. C’est une balade totalement onirique qui vous attend. Féérique, surréaliste, magique : tous ces mots peinent à décrire la beauté irréelle de ce lieu.

C’est la plus grande source chaude du Yellowstone. Mais aussi une des plus colorées. Et le mariage des couleurs est tellement surprenant et beau à la fois !

Si marcher à côté de ces couleurs surréalistes est grandiose, les observer depuis un point de vue en hauteur est une expérience tout aussi magique. Bref, si vous ne souhaitez ne faire qu’une seule petite marche, c’est celle-là !

En pratique 

Pour aller au point de vue sur le Grand Prismatic, il faut se rendre au point de départ de la randonnée « Inspiration Point » non loin du site (parking différent). 

Le Grand Prismatic Spring et des humains aux airs de fourmis
Les couleurs incroyables du Grand Prismatic
Le Grand Prismatic, un paysage irréel !
Marcher au Grand Prismatic comme dans un rêve !
Point de vue sur le Grand Prismatic

Biscuit Basin

Un site à côté du quel nous avons faillit passer sans nous arrêter. Quelle erreur cela aurait été ! C’est ici que nous avons vu la source chaude qui nous a paru la plus belle du parc : Sapphire Pool.

D’un bleu doux et intense à la fois, cette piscine semble si accueillante, si pure et cristalline ! 

Sapphire Pool

Mammoth Hot Spring

J’ai découvert ce lieu quelques jours avant d’arriver au Yellowstone, alors que je cherchais des informations pratiques sur le parc. Et instantanément, avant même de l’avoir vu de mes propres yeux, c’est devenu l’un de mes lieux préféré du parc ! 

C’est tout un phénomène géologique complexe derrière ces couleurs en cascade. L’eau de pluie et des neiges s’infiltre dans le sol, et est réchauffée par la roche en fusion située à moins de 10 kilomètres sous terre. Dans ces profondeurs, l’eau entre en contact avec du dioxyde de carbone, qui se dissout dans l’eau puis s’échappe au contact de l’air. Le carbonate de calcium se solidifie ensuite pour créer la structure du travertin. Structure qui peut grandir de plus de 90 centimètres par an ! Et les magnifiques couleurs ne sont pas dues à toute cette succession de réactions chimiques, mais bien aux microorganismes primitifs qui vivent dans cette eau. Y a de la vie là-dedans !

Voilà pour l’explication scientifique basique.

Pour le récit émotionnel, cela donne plutôt : 

Whaaaa ! Trop beau  ! Non, mais, as-tu vu ces couleurs ?

Manea était tout aussi fasciné que moi, tant par les couleurs que les formes des cascades et le mouvement de l’eau. Nous sommes venu·es 2 fois nous promener sur les sentiers en bois, et une fois de plus pour admirer le point de vue au sommet du site. Magique à chaque fois !

En pratique 

Les sentiers du site se divisent en 2, Upper Mammoth et Lower Mammoth, offrant des possibilités de balade entre 90 mètres et 1,6 kilomètre.

Couleurs et mouvements féeriques de Mammoth Hot Spring
Des bassins en cascade à Mammoth Hot Spring
Cascades de Mammoth Hot Spring
Les couleurs surprenantes de Mammoth Hot Spring

Lamar Valley

Le premier jour, nous sommes entré·es au parc par le Nord-Est et avons donc commencé notre route à travers la Lamar Valley. C’est l’endroit par excellence pour observer les animaux, surtout en début de journée. Dès les premiers mètres, nous avons eu la chance d’être invité·es par des visiteurs réguliers et passionnés à observer un mouflon à travers leur longue vue. Nous ne l’aurions jamais vu sans eux !

C’est d’ailleurs dans cette région que les loups ont été réintroduits. Si vous n’avez pas suivi cette histoire, c’est extrêmement intéressant ! Après une intense campagne d’extermination de cet animal dans les années 1920, il avait pratiquement disparu du parc. Ce n’est qu’en 1995 que la volonté de réintroduire le loup pour rétablir l’équilibre de cet écosystème devint réalité, après des années d’études. 14 loups d’Alberta (Canada) furent amenés à Yellowstone et progressivement relâchés dans le parc. Après avoir augmenté jusqu’à 174 individus, leur nombre s’est finalement stabilisé à une centaine.

Le retour des loups a permis de réguler la population de wapitis, qui piétinaient le terrain en grand nombre, changeant le décor notamment au niveau des rivières. Cela a également été bénéfique pour les ours, les aigles et les renards, mais aussi les grizzlis, dont le nombre est en dangereuse diminution au Yellowstone. Encore un bel exemple de l’équilibre naturel des choses et un petit rappel sur la nature des animaux. Aucun animal n’est méchant, nuisible ou mauvais (à part les moustiques ?!).

Voir des ours au parc Yellowstone : un rêve devenu réalité
Un loup et un chacal se partageait la carcasse d’un bison
Commencer la journée avant le lever du soleil
Admirer le soleil se lever sur les paysages de Yellowstone

Old Faithful

J’ai hésité à mettre ce lieu si célèbre du parc dans la liste de nos coups de cœur. Oui, c’est impressionnant… mais nous n’avons pas trouvé ce geyser particulièrement beau (surtout après avoir vu les geysers d’Islande). Par contre, nous y avons vécu un superbe moment en rencontrant une famille japonaise expatriée en Californie. Leurs 2 plus jeunes enfants étaient sous le charme de Manea et jouaient avec lui plutôt que d’admirer le spectacle du geyser crachant son eau millénaire (que nous avons pourtant attendu près d’une demi-heure) ! 

Nous sommes allé·es deux fois voir le geyser d’Old Faithful (le vieux fidèle), car la première fois, avec la famille japonaise, nous étions tôt le matin et le soleil faisait grève. François voulait essayer de le prendre en photo sous un meilleur jour. Il faut dire que ce geyser à la particularité d’être très régulier et donc prévisible : entre 17 et 22 éruptions par jour ! Et à chaque éruption, c’est pas loin de 30 litres d’eau qui s’élèvent à une 40 de mètres. 

Ce geyser est bien entouré : une balade sur sentier en bois permet d’aller saluer ses compagnons geyser, souvent plus petits, mais jolis et certains même plus prédictibles que le Old Faithful.

Oh, et si vous aimez les geysers, sachez que celui-ci n’est pas le plus grand du Yellowstone : c’est à Norris qu’il faut rendre pour admirer le Steamboat Geyser, le plus grand du parc… et du monde !

Et tant qu’à être à Old Faithful, nous avons été jeter un œil à l’hôtel du même nom, réputé pour son architecture tellement adaptée au parc et à la nature qu’on la qualifie de « parkitecture » ! Il vaut une petite visite, son hall central est impressionnant !

Le geyser Old Faithful
Old Faithful vue de l’autre côté

Norris Geyser Basin

Le dernier de la liste pour un de mes plus beaux souvenirs. Admirer lever de soleil à Norris, au milieu des bassins colorés et fumant, créant autour d’eux une brume à l’aura mystiquement mystérieuse : magique !

J’avais repéré le lieu la veille, alors que nous étions allés nous promenés du côté du Steamboard Geyser (littéralement bateau à vapeur), le plus haut geyser du monde. Avant de repartir, pressé par la montre car l’après-midi était déjà bien entamée, j’avais été jeter un rapide coup d’oeil à la vue depuis le musée. Et j’étais restée sans voix. Par contre, la scène d’un enfant d’une dizaine d’année vomissant en sanglotant, victime sans doute de la chaleur, m’avait renforcée dans l’idée qu’il était temps que la journée de visite se termine ! Y revenir au petit matin, avec le site rien que pour nous, c’était absolument magique !

Lever de soleil au Norris Geyser Basin
Seuls au monde au Noris Geyser Basin
Nous voyez-vous sur cette photo ?
Un bébé tout aussi captivé par le spectacle que ses parents

Les petits détours qui font la différence

À plusieurs endroits, il est possible de quitter la route principale pour un petit crochet, une route souvent a sens unique qui promet des petits trésors oubliés du tourisme de masse. À chaque fois, nous avons beaucoup apprécié ces chemins moins fréquentés. Voici mes trois routes préférées.

Firehole Canyon Drive

Une magnifique route le long des gorges avec des falaises de part et d’autre de la Fire Hole River. De beaux points de vue et même la possibilité d’une baignade pas trop froide (mais toujours bien rafraichissante !).

En pratique 

Elle se situe au début du tronçon entre Madison et Old Faithful

Firehole Lake Drive

La carte nous promet un geyser (Great Fountain Geyser), mais c’est surtout une mini balade sur un sentier de bois offrant une jolie vue sur un ruisseau et ses rapides fumants que nous avons apprécié… surtout Manea qui avait envie de se jeter à l’eau !

En pratique 

L’entrée de la route est au milieu du tronçon entre Madison et Old Faithful.

North Rim Drive

La petite boucle à ne pas manquer pour admirer le canyon et la chute d’eau de la rivière Yellowstone.

En pratique 

La route se trouve tout près de l’intersection de Canyon Village.

Safari à Yellowstone : quels animaux voir ?

Le « big five »

Ici, comme dans les safaris en Afrique, on parle de « big five ». Les cinq vedettes du parc sont :

Nous avons aussi vu :

Outre le grizzli, dans les grands mammifères du parc, il manque à note collection le cerf mulet et l’orignal.

Un bison en bord de route en pleine journée
Des Wapitis

Les animaux oubliés du Yellowstone

Et il n’y a évidemment pas que des mammifères à voir : pas loin de 300 espèces de volatiles peuplent les arbres et le ciel du Yellowstone. Il y en a des beaux, des colorés, des petits, des grands… Nous avons surtout vu des pièces d’Amérique, des canards colvert, des cygnes trompette, des oies du Canada (on croit !) et des corbeaux. Mais il y a aussi à admirer pour les plus patients et/ou les plus chanceux·ses : le casse-noix d’Amérique, le balbuzard pêcheur, le pélican blanc d’Amérique, le merle bleu azuré, le mésangeai du Canada ou encore l’emblématique pygargue à tête blanche.

Visiter Yellowstone en 5 jours… en rêvant d’y retourner un jour !

Oui, d’entrée de jeu, je vous ai dit que 5 jours avaient été une durée parfaite pour découvrir le parc. Et pourtant avant même de quitter ce lieu magique, nous parlions déjà d’y retourner. Pourquoi cet apparent paradoxe ? Parce que chaque séjour, chaque journée, chaque moment passé là-bas est tellement unique. Entre les jeux de lumière, les hasards des rencontres avec les animaux, les possibilités de randonnées presque infinies, les beautés propres à chaque saison… Yellowstone est un parc qui se visite et revisite… Un peu comme on va et retourne à son parc d’attraction fétiche !

J’espère que cet article vous aura donné le gout de vous y rendre. Pour préparer votre voyage, je vous invite à lire l’article avec nos 5 conseils pour découvrir Yellowstone, avec un 6e conseil sur comment y voyager avec un bébé (qui sortira tout prochainement).

Cet article était le tout premier de la série de notre roadtrip Canada-USA du côté USA de la frontière ! J’attendais avec impatience de vous le partager, car cette partie de notre voyage a été tellement intense et particulière pour nous ! Dans les semaines qui suivront, je vous parlerai des autres Grands Parcs de l’Ouest des USA que nous avons eu la chance et le bonheur de découvrir.  

Moment d’une perfection unique

Pour poursuivre la lecture

4 réponses à “Yellowstone en 6 coups de coeur”

  1. Merci pour ce magnifique reportage très complet identique à ce que nous avons vu il y a plus de 40 ans avec nos 4 jeunes enfants ! A ne pas manquer, nous avions fait en un mois 1/2 le tour complet des USA en voiture et camping, 16000 km, le rêve de New York à New York…

  2. Bonjour,
    Merci pour cet article qui ravive chez moi de beaux souvenirs !
    Je ne savais pas qu’on pouvait avoir un point de vue sur le Grand Prismatic depuis le point de départ de la rando « Inspiration Point » ! Quel dommage ! 2 fois que je visite Yellowstone et 2 fois que je passe à côté !
    Cela me donnera une excuse pour y aller une 3eme fois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *