Un sac sur le dos
Amandine

Voyager seul ? Le pied : liberté, indépendance, autonomie, développement personnel, pas de dispute… Les arguments pro-voyage en solo sont légion : voyager seul permet des avantages que les voyageurs en couple ne peuvent pas comprendre.

Mais qu’en est-il vraiment ? Je vais donc rouvrir le débat : voyager seul versus voyager en couple !

Volontairement dans la provocation, je répondrai point par point à toutes les idées reçues que j’ai pu entendre, lire… lors de mes voyages.

La séance est ouverte !

Être seul permet de mieux faire des rencontres

Le voyageur en solo apporte beaucoup d’importance à son indépendance ainsi qu’aux rencontres : car voyager seul ne signifie pas être solitaire. Voyager seul aide à faire des rencontres spontanées, car être seul amène plus facilement les autres à venir engager la parole.

Faux.
Cela dépend pour beaucoup de l’interlocuteur qui sollicite le dialogue, et du/des voyageurs. Pour certaines personnes, aborder un couple peut paraitre plus rassurant qu’un baroudeur solitaire mal rasé !

Donc être en couple facilite également les rencontres, mais peut-être avec des personnes différentes.

Un bon moyen de rencontrer des gens lorsque l’on voyage seul est Couchsurfing

Vrai… Mais pas uniquement lorsque l’on voyage seul !
Via Couchsurfing, les hôtes potentiels inscrivent s’ils sont d’accord de loger une ou plusieurs personnes, et c’est tout aussi facile de rencontrer des gens seul ou en couple. Je garde un souvenir extra notre premier Couchsurfing en Amérique Latine, au Paraguay, où mon conjoint et moi avons été accueillis par un couple brésilo-paraguayen.

Seul, le voyageur est plus ouvert et attentif au monde qui l’entoure

Faux.
Petite question : qu’est-ce qu’un voyageur et qu’est-ce qu’un couple de voyageurs ?
Je triche et je vous donne ma réponse : un voyageur est une personne désireuse de découvrir de nouveaux pays, de nouvelles cultures, de nouvelles personnes… Une personne curieuse et ouverte (enfin, ce ceci correspond à mon idéal de voyageur).

Et qu’est-ce qu’un couple de voyageurs ?
1 voyageur + 1 voyageur = 2 voyageurs ! Bien sûr, cela est simpliste, car une relation particulière unit ces deux voyageurs, et leur dynamique de couple les influencera aussi l’un l’autre.
Mais à quel moment un voyageur, s’il se met en couple, devrait perdre sa curiosité et son ouverture au monde ? Le voyage au long cours n’est pas une lune de miel.

Être en symbiose avec le pays et « entrer » plus vite dans la culture

Un voyageur solitaire perdra plus vite ses repères occidentaux par une immersion complète dans la culture.

Faux.
Je dirai qu’ici, tout dépend du voyageur. Certains voyageurs solitaires que j’ai croisés sur les routes n’apprenaient pas la langue du pays et ne fréquentaient que des étrangers. À nouveau, tout dépend de l’approche et de la philosophie de voyage.

S’il est vrai qu’un couple peut plus facilement garder une « attache » à son pays d’origine (à travers la langue, notamment), cela ne signifie pas pour autant qu’un couple sera moins enclin à s’immerger dans la culture du pays visité. Par exemple, lors de nos voyages en Amérique latine, parler espagnol était pour nous une base importante pour pouvoir nouer un contact authentique avec la population locale.

Apprendre à perdre ses aprioris

Lorsque l’on est seul, on a plus besoin de rechercher le contact, et de ce fait, on va plus vers les autres, sans se soucier des préjugés.

Vrai…
Mais lorsque l’on est en couple, cela ne veut pas dire que la seule personne à qui nous désirions parler durant les mois de voyage soit notre conjoint ! Nous sommes tous, êtres humains, des êtres sociaux. Et je pense que ce trait est renforcé par les voyages, que l’on soit seul ou non.

Tout voyageur perd rapidement ses repères en voyage, et par-là remet en question ses préjugés. C’est cette dynamique qui permet la « vraie rencontre » et qui permet également de mettre en relief sa façon de vivre, de relativiser… C’est un des précieux apprentissages du voyage.

Liberté de mouvement versus faire des compromis

Voyager à plusieurs (en couple comme avec des amis) nécessite de faire des compromis : ce que l’on va faire, voir, manger… amenant le voyageur à se mettre « hors de sa zone de confort », et créant inévitablement des tensions dans le couple (ou dans le groupe), voire des disputes.

Je distingue ici deux choses : partir en couple n’est pas du tout la même chose que de partir en groupe !

Faux : pour le voyage en couple
Son conjoint, on l’a (bien) choisi et on a appris à vivre avec lui. Si au départ cela a nécessité des ajustements de part et d’autre, les conjoints apprennent à vivre ensemble dans une certaine harmonie. Et si leur couple est à leur image, il n’y aura pas (trop) de frictions dans la vie quotidienne sur les routes.

Vrai : pour le voyage en groupe
Partir en groupe est très différent, surtout si on connait peu les personnes qui nous accompagnent. Le voyageur découvrira peut-être d’autres facettes de ces personnes avec qui il s’entend si bien au pays. Et si leurs aspirations sur le voyage diffèrent de trop, cela peut amener de vraies tensions. J’ai déjà abordé cette question du choix du partenaire de voyage dans cet article.

Et sur le point des disputes : oui, il faut être deux pour se disputer. Jusque là, OK !

Les disputes découlent pour beaucoup de malentendus et d’accumulation de petits détails. J’explique dans d’autres articles comment les prévenir dans la phase de préparation et en voyage en couple. Selon moi, voyager en couple sans se disputer (plus qu’à la maison), c’est possible ! (Plus d’informations sur les disputes en voyage par ici : « Disputes de couple en voyage : comment les gérer »).

Et puis simplement, l’argument des disputes n’est à mes yeux pas suffisants pour décider qu’il « vaut mieux » voyager seul. Allons-nous empêcher les enfants de jouer ensemble pour prévenir les disputes ? Ou à l’inverse, considérons-nous que cela fait partie des apprentissages de la vie et de leur développement ?

Communier sans être dérangé

Le voyageur solitaire aime avoir la maitrise de son temps. Et s’il a l’envie de s’arrêter quelques instants pour méditer, il le fait sans contrainte. Ces moments de recueillement permettent de trouver une certaine paix intérieure, et sont bénéfiques pour le développement personnel.

Vrai, mais…
Ces moments d’introspection et de réflexion sont pour moi une des richesses du voyage. Et être en couple ne m’empêche pas d’y avoir accès, heureusement ! C’est sûr, nous n’avons pas toujours ces envies ou besoins en même temps. Mais rien n’empêche que l’un se pose tandis que l’autre continue son exploration des lieux.

Par exemple, partager ces moments en admirant un coucher de soleil dans un silence complice, procure un profond sentiment de bienêtre personnel, et de plénitude dans son couple.

Prendre confiance en soi et mieux se connaitre

Le voyage en solo est la meilleure des thérapies : l’on apprend à se connaitre, à vivre avec soi-même, à se dépasser, à ne compter que sur soi, à être débrouillard, à aller vers les autres, à être moins timide…

Faux.
Je rejoins tout à fait ces propos sur le fond : le voyage est pour moi un moyen d’épanouissement personnel incroyable. En plus de me réaliser dans ma passion, il me permet de grandir et de tendre vers une « meilleure moi ».

Mais être en couple n’empêche pas ce développement. Il rend la route pour y arriver quelque peu différente, et ajoute d’autres pistes de croissance : être avec l’autre, l’équilibre de son couple…

Bilan : voyager seul, est-ce mieux que de voyager en couple ?

J’ai répondu point par point aux arguments des « pro-voyage en solitaire ». Pour la grande majorité des arguments, ma réponse est « vrai, mais…  « .

Voyager en couple permet d’avoir accès à tous ces bienfaits du voyage, mais sans doute un peu différemment. Et même parfois, je pense, voyager en couple apporte d’autres avantages et richesses.

Bien sûr, ce n’est ni une compétition ni une guerre ! Chacun a son point de vue, et les deux apportent leurs avantages et leurs challenges ! Ces façons de voyager relèvent d’une situation et d’un parcours de vie qui n’appartient qu’à nous. Et la position de chacun sur ce débat dépend également de l’âge, le point de vue évoluant avec les expériences…

Là où je rejoins particulièrement les « pro-voyage en solo », c’est concernant le voyage en groupe : voyager en groupe est un type de voyage vraiment à part, nécessitant des aménagements et des concessions… Mais apportant aussi son lot d’avantages.

Et vous, vous connaissez d’autres aprioris sur le voyage en couple ? Que pensez-vous de ce débat ?

31 réponses à “Voyager seul, mieux que le voyage en couple ?”

  1. Au fond peut-être que les voyageurs solo sont juste jaloux parce qu’ils n’ont pas la chance de s’être trouvé un super compagnon avec qui partager leur passion du voyage 😉 Je blague… En fait, pour avoir fait les deux, je pense que ce sont deux expériences différentes et aucune n’est mieux que l’autre. J’adore voyager avec mon Californien mais parfois voyager seule me manque… Et je n’exclue pas de voyager seule parfois, même si maintenant j’ai un super compagnon-voyageur pour partir en vadrouille ! Juste deux plaisirs différents…

  2. En fait tout dépend aussi de comment sont les deux personnes du couple. Mais si les deux personnes ont des goûts assez différents sur pas mal de choses, ça amène clairement à des voyages différents de ceux que l’ont peut faire en solo.
    Et pour les rencontres, je pense quand même que c’est plus régulier lorsque l’on voyage seul, mais ce n’est pas forcément un problème !

  3. Ça fait plaisir de lire un article nuancé sur le sujet 🙂 Pour notre part, on est partis 9 mois ensemble sans avoir vécu ensemble avant ! Et pour nous, ça n’a été que positif… On ne se verrait pas refaire tout ces mois seuls. Ce qu’on a adorait c’est passer des heures à discuter et à débattre de ce que l’on voyait dans la rue, dans les musées, dans les restos…

    Et puis, aujourd’hui on aime en reparler, on a fait développer nos photos, ce sont des ptits bonheur qu’on vit à deux et qui je pense renforce un couple plus que la vie au quotidien qu’on a ici. Bref tu as raison y’a pas de gueguerre à faire. Le choix de chacun est le bon et l’important c’est de s’adapter que ce soit à l’autre qui a une autre culture ou à l’autre avec qui ont vit 24h/24 !

    • Merci Sophie pour ton commentaire ^^
      Je partage ton plaisir du voyage en couple, une réelle complicité s’installe avec le voyage.
      Moi non plus, je n’habitais pas encore avec François avant de partir pour plusieurs mois en Amérique latine, mais à aucun moment je n’avais anticipé ce « 24h/24 ensemble » comme une source de problème. Mais je sais que certaines conditions sont nécessaires pour que le voyage en couple se passe bien, entre autre une bonne préparation dans l’échange et la discussion.

      Nous aussi, nous continuons à parler de nos voyages, déjà parce qu’on aime ça ^^, mais aussi parce que personne d’autre ne peut comprendre aussi bien ce que l’on a vécu, ce que ces expériences représentent pour nous.
      Lorsque l’on parle de son voyage à d’autres, cela dure quelques minutes, puis notre interlocuteur se désintéresse bien souvent. Ici, nous faisons les dialogues et le public à la fois … ça peut durer des heures à parler des voyages passés mais aussi des voyages futurs 😉

  4. Perso je suis adepte des voyages en couple (je parle d’ailleurs des 10 avantages à être à deux en voyage dans un de mes articles).

    Mais je dirais que ça dépend aussi du mode de fonctionnement du couple. Pour voyager à deux, tout en profitant un maximum de chaque instant et de chaque rencontre, il faut être un duo relativement ouvert d’esprit… (Et ce n’est pas toujours le cas)

  5. Bonjour
    Je voudrais que vous me conseillez. Je projette partir en aventure avec le consentement de mon partenaire. Nous vivons en couple depuis deux ans et ce voyage sur le canada est prioritaire et ensemble nous nous investissond pour sa realisation. Nous desirons y vivre longtemps et comme moi je ne travaille plus, on propose que je parte d’abord et lui apres. Que me conseillez vous ? Je rappelle que nous sommes mariés et j’ai la certitude qu’il est comblé avec moi et surtout il est fidèle et les choses marchent très bien.
    Pour revenir à votre sujet, cela depend. On peut partir seul en voyage bien etant en couple ou en couple. Tout est question de choix

    • Bonjour Rosette. C’est drôle de recevoir votre message maintenant, car nous sommes en réflexion pour écrire un article sur ce sujet de voyager seul(e) lorsque l’on est en couple (article en préparation, avec l’aide d’une autre voyageuse qui a vécu cette expérience de 3 mois de voyage en Asie sans son compagnon).

      Donc, oui, c’est tout à fait possible ! Comme vous le dites, chaque histoire, chaque personne et chaque couple… sont uniques. Des conseils généraux n’ont donc pas beaucoup d’intérêt ; mais le partage d’expérience d’une autre voyageuse qui s’est déjà posé toutes ces interrogations et qui est passée par là a, de mon point de vue, tout son sens.

      L’article sortira d’ici quelques semaines… Je viendrai poster un commentaire ici, pour vous prévenir, lorsque l’article en question sera publié. D’ici là, bonne réflexion… et bons voyages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *