Cet article ne va pas parler de ce que vous imaginiez en arrivant ici. Non, je ne vais pas vous (re)dire à quel point voyager permet de vivre des expériences à n’en plus finir et de multiplier les histoires, de vivre plusieurs vies en une. Non. Aujourd’hui, je vais vous parler de ces histoires uniques qui régissent notre façon de penser. Ces histoires uniques qui conditionnent notre regard et notre approche du monde, d’un pays, d’un peuple…

Les histoires uniques

Qu’est-ce qu’une histoire unique ? C’est le fait de n’entendre toujours qu’une version d’une histoire. De l’histoire d’un continent, d’un pays, d’un peuple, d’une personne. Cette seule histoire devient une « histoire unique » : notre perception et représentation de la réalité concernant ce pays, ce peuple, cette personne. Autrement dit, un stéréotype.

Thaïlande, Asie, voyage,
Rencontre en Thaïlande

Vidéo TED : Le danger des histoires uniques

Lorsque j’ai découvert cette vidéo de Chimamanda Adichie, j’ai tout de suite su que je voudrais vous partager ma découverte. Les doigts fourmillent, les idées fusent : l’article s’écrit tout seul ! Mais avant d’aller plus loin, voici cette fameuse vidéo issue du TED.

 Pour ceux qui ne connaissent pas TED

Les conférences TED sont animées par des experts en éducation, business, science, technologie ou créativité, avec comme but de partager des « idées qui valent la peine d’être diffusées » (« ideas worth spreading »).

J’ai déjà parlé de TED et présenté une de ses vidéos dans cet article : « La thérapie par le voyage »

Présentation de la vidéo TED « The danger of a single story »

« Nos vies, nos cultures, sont composées de nombreuses histoires qui se chevauchent. La romancière Chimamanda Adichie raconte l’histoire de comment elle a trouvé sa voix culturelle authentique – et avertit que si nous n’entendons qu’une seule histoire d’une personne ou d’un pays, nous risquons un malentendu critique. »

Vidéo enregistrée en juillet 2009 à Oxford – durée : 18 min 49 – Sur le site du TED

Extraits à méditer

Voici quelques passages de cette conférence de Chimamanda Adichie qui m’ont particulièrement plu et que je vous invite à lire lentement, pour les intégrer et les méditer.

L’histoire unique crée des stéréotypes. Et le problème avec les stéréotypes n’est pas qu’ils sont faux, mais qu’ils sont incomplets. Ils font de l’histoire unique la seule histoire.

J’ai toujours senti qu’il est impossible d’aborder correctement un lieu ou une personne sans aborder toutes les histoires de ce lieu ou de cette personne. La conséquence de l’histoire unique est celle-ci : elle vole leur dignité aux gens. Elle nous empêche de nous considérer comme égaux en tant qu’humain. Elle met l’accent sur nos différences plutôt que sur nos ressemblances.

Les histoires sont importantes. De nombreuses histoires sont importantes. Les histoires ont été utilisées pour déposséder et pour calomnier. Mais elles peuvent aussi être utilisées pour renforcer, et pour humaniser. Les histoires peuvent briser la dignité d’un peuple. Mais les histoires peuvent aussi réparer cette dignité brisée.

Quand on refuse l’histoire unique, quand on se rend compte qu’il n’y a jamais une seule histoire à propos d’un lieu quel qu’il soit, nous retrouvons une sorte de paradis.

Les histoires uniques sont partout

Les histoires uniques sont partout ! Véhiculées par les médias, les conversations devant la machine à café, les « qu’en-dira-t-on » et les « comme tout le monde le sait ».

Tous les Africains sont ceci. Tous les Américains sont cela. Tous les Français sont ceci…

Toutes les femmes sont comme ci. Tous les musulmans sont comme ça. Tous les backpackers sont comme ci

L’Europe est un continent culturel. L’Amérique du Sud est un continent dangereux, L’Asie est un continent bon marché…

Ces histoires uniques, nous en avons tous et sur tout. Le plus grand problème, c’est qu’elles s’insinuent dans nos esprits pour devenir des vérités absolues. La généralisation devient vérité. L’individualité est oubliée, noyée dans la masse. Un terrain parfait pour faire grandir la peur de l’inconnu et la peur de l’autre. Un sujet d’actualité…

Histoires uniques VS voyager

Ce qui ressort de cette conférence de Chimamanda Adichie, c’est que multiplier les histoires et les versions des histoires, à travers les échanges culturels que ce soit par le biais de livre, films, rencontres… permet de briser le cercle vicieux des histoires uniques pour entrer dans celui, vertueux, des histoires multiples. La multiplicité appelant la variété, l’ouverture, la nuance et la considération du caractère unique de chacun.

Rencontrer, échanger… deux des piliers fondamentaux du voyage !

J’aime à penser que le voyageur, en découvrant le monde le cœur et l’esprit ouvert, fait partie de ce mouvement brisant les histoires uniques et multipliant les histoires.

Et si voyager pouvait inverser la tendance ?

voyage, Thaïlande, plage, ile
Voyager pour multiplier les histoires

Changer nos histoires uniques

En voyageant, nous confrontons les généralités aux expériences. Le peuple informe devient un individu, puis un autre. Chacun avec son propre tempérament. Sa propre histoire.

Je me souviens de cette famille salvadorienne, si courageuse et généreuse, dans un pays connu uniquement pour l’insécurité et les homicides à répétition.

Je me souviens de cette Allemande, petite de taille, mais grande de cœur, prête à s’opposer aux sexistes du monde entier.

Je me souviens de cet Équatorien des iles Galapagos, convaincu que l’évolution était une blague (le tout en vivant à 20 m du monument dédié à Charles Darwin) et qu’une femme blanche ne pourrait jamais tomber amoureuse d’un homme noir.

Je me souviens de ce Suédois, issu d’une famille d’immigrés salvadoriens, et des ses questionnements identitaires, son envie de découvrir le Salvador où il n’encore jamais posé les pieds, et ses craintes de ne pas être considéré comme appartenant aux pays de ses parents.

Je me souviens de ce papa patagon, si chaleureux et émotif, dans une région réputée pour ses hommes durs et froids.

voyage, El Salvador,
Comme un air de Che

Changer l’histoire unique chez les autres

Si voyager permet de nous faire découvrir d’autres histoires et de remettre en questions les histoires uniques et idées préconçues, cela permet également d’ouvrir les horizons des personnes que nous rencontrons sur notre route.

Les habitants des pays visités auront bien souvent une représentation de l’Étranger. Car qu’on le veuille ou non, en voyage, nous représentons dans le regard des autres (bien souvent inconsciemment) : notre famille, notre région, notre pays, notre continent, notre couleur de peau… et tous les voyageurs ! Une rencontre est ainsi l’occasion de questionner ces représentations : un échange instructif pour l’un comme pour l’autre.

 Combien de fois n’ai-je pas entendu « mais vous les blancs… » ou « mais vous les Européens… » ?

Vous, Occidentaux, vous êtes tous toujours heureux, car vous êtes tous riches et avez tous une grande télévision et un smartphone dernier cri.

Du moins c’est ce que pensait un Péruvien des montagnes avant de nous rencontrer. Il avait en tête une histoire unique. Celle du blanc parfait et parfaitement heureux.

cuisinière, Andes, Pérou
La maman de Cristian, une belle rencontre

Les blogs voyage contre l’histoire unique

Si les voyages ouvrent l’esprit, les blogs voyages permettent, eux aussi, de sortir de l’histoire unique. En présentant des récits issus d’une expérience personnelle, le blogueur invite le lecteur à découvrir le pays selon son regard. On est bien loin alors des guides touristiques classiques ou des encyclopédies délivrant une vérité déshumanisée.

C’est pour cela, sur mon blog, que j’aime tant vous parler des rencontres qui m’ont touchée, des premières impressions qui m’ont surprise, des découvertes étonnantes et des conversations troublantes. C’est pour cela aussi que je prends plaisir à vous partager mes découvertes culturelles (cinématographiques, littéraires) autour du voyage ou d’une destination particulière.

Car s’informer sur les lieux intéressants à voir pour créer son itinéraire, c’est une étape souvent importante dans la préparation d’un voyage. Mais d’autres chemins existent pour se plonger à l’avance dans son voyage : découvrir le pays via ses œuvres, ses films, ses livres… c’est ouvrir la porte vers une nouvelle culture riche en histoires… et éviter l’histoire unique !

blog, voyage, blogueur, voyageur
Bloguer : entre créativité et technique (©Negative Space)

Voyager pour multiplier les histoire : c’est aussi un des grands axes de notre grand projet qui débutera en 2017 ! « Connais ta Maison » nous amènera à parcourir les routes des Amériques du nord au sud pendant 3 ans… et à découvrir plein de nouvelles histoires !

Pour poursuivre la réflexion

D’autres vidéos TED que je vous invite à regarder autour de ce sujet :

D’autres articles sur le blog :

Si cet article fait écho chez vous à des envies ou des difficultés personnelles, n’hésitez pas à me contacter pour une demande de coaching. Psychologue de formation et coach de vie, je propose d’accompagner les (futurs) voyageurs pour un bout de cheminement personnel, à travers un coaching personnalisé selon vos envies, besoins et objectifs.

8 commentaires

  1. Amandine quel partage et article intéressant. Je trouve la réflexion tout à fait pertinente et elle m’encourage tout comme toi à raconter encore et encore mes rencontres de voyages, que ce soit avec des personnes ou même des lieux. Merci !

    Répondre
    • Merci beaucoup Marelune pour ton message (et le partage) ?
      Je trouvais cette vidéo tellement pertinente, tellement juste et tellement intéressante… d’autant plus pour les voyageurs ! ?

      Répondre
    • Merci Bianca pour ton commentaire ? Je ne suis pas étonnée de lire que le sujet t’intéresse ?

      J’ai été vraiment touchée par cette conférence : un sujet tellement d’actualité et si à propos pour les voyageurs, je ne pouvais pas ne pas le partager !

      Répondre
  2. Merci Amandine pour cet article très intéressant. Voyager permets souvent de casser les stéréotypes que l’on a et cela m’encourage à voyager d’avantage. Même si je voyage la plupart du temps avec un guide touristique d’une marque bien connue qui me vente tel ou tel paysage (j’adore voir des paysages), je me rends compte au fil des voyages que ce qui me marque le plus ce sont les rencontres que je fais et les histoires que l’on me raconte. Au plaisir de lire ton nouvel article 🙂

    Répondre
    • Merci beaucoup Julie pour ton commentaire 🙂
      Voyager avec un guide n’est pas forcément une mauvaise chose, d’autant plus si ce guide ne se limite pas à guider le chemin entre deux sites, mais aussi celui entre deux cultures, afin de favoriser une rencontre plus intime avec la manière de vivre et de penser d’humains autour du monde !

      Encore merci pour ton message et au plaisir d’échanger dans de prochains commentaires ^^

      Répondre
  3. Nous vivons dans un monde d’histoire unique. Chacun lit son journal quotidien (ou ne lit plus d’ailleurs !) qui diffuse chaque jour les mêmes idées de tel ou tel bord, les gens font partie d’un groupe (facebook ou autre d’ailleurs) qui peut aussi diffuser des idées propres à un groupe, avec parfois une vision très réduite des choses. Un livre ou un guide ne te livrera jamais plus que sa version ou vision. Notre mission ? Engranger un maximum d’info de tous bords (sans a priori, non ne rien rejeter !), ajouter ta propre histoire (unique ?), tes expériences, tes rencontres (encore faut-il le vouloir moi je connais plein de gens, (n’est-ce pas la majorité d’ailleurs ?) que cela n’intéresse absolument pas!) et mélanger le tout. Avec cela tu devrais déjà avoir une bonne idée de ce que tu veux dans la vie. Mais en fin de compte, cela ne sera-t-il pas ta propre histoire unique ? Bravo pour tes articles. A bientôt au Pérou !

    Répondre
    • Merci Philippe pour ton message. Oui, les histoires uniques ont partout autour de nous. Et c’est vrai que nous avons tendance à nous entourer de personnes et communautés qui renforcent les histoires uniques dans lesquelles nous nous berçons, parfois/souvent inconsciemment.
      Et oui, l’ouverture d’esprit, c’est un vrai travail au quotidien, d’entendre voire de rechercher des informations et manières de penser différentes des nôtres. Ensemble, dans nos différences et complémentarités, nous sommes plus riches, plus nuancés… et plus humains ! En tout cas, j’aime le penser 🙂

      Merci encore pour tes messages, et au plaisir de se rencontrer au Pérou, d’ici un peu plus de deux ans… 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest