Un sac sur le dos
Amandine

Notre voyage d’un mois au Sri Lanka a été une expérience très particulière. Sans doute parce que nous n’avons pas l’habitude de voyager en Asie. Sûrement aussi parce que c’est un pays encore peu touristique. Et sans doute également parce que je suis une femme…

Retour sur mes expériences, bonnes comme mauvaises, et mon vécu de voyageuse au Sri Lanka.

Sri Lanka, notre second voyage en Asie

Si j’ai déjà quelques belles expériences de voyages derrière moi, je suis encore novice sur le continent asiatique. Le Cambodge était mon grand baptême, et me voici un an plus tard, au Sri Lanka. Sans doute pas un des premiers pays que l’on visite en Asie, mais nous suivons rarement un plan établi de nos pérégrinations à travers le monde, et une opportunité s’est offerte à nous suite au Trophée que nous avons remporté au Salon des Blogueurs Voyage 2015.

Cueilleuse de thé dans des plantations du Sri Lanka

Premières impressions

Le Sri Lanka nous accueille avec une chaleur humide étouffante, une écriture indéchiffrable et une langue inconnue. Dépaysement assuré ! Nous tentons de prendre nos marques et de trouver des repères dans ce pays dont nous ignorons tout ou presque. Nous nous amusons de certains détails, attendus et inattendus, du paysage srilankais :

Prendre le train au Sri LankaPrendre le tuk-tuk au Sri LankaRepas de midi srilankaisVoyage et immersion au Sri LankaVoyager pour rencontrerCirculation au Sri Lanka (Kandy)

Mais au-delà de ces petites impressions, le contact humain est l’une des choses les plus importantes à mes yeux, la couleur principale qui déterminera la teinte et le ton de ma toile. Et ce contact ne fut pas toujours facile…

Vécus de voyageurs au Sri Lanka

Avant de commencer, une petite précision s’impose : mon retour de voyageuse est absolument subjectif (sinon ce ne seraient pas des impressions, mais des faits à la « Wikipedia »).

Alors mon ressenti, quel est-il ?

Voyager en tant que femme au Sri Lanka

Je ne voyage pas seule : je suis toujours avec François à mes côtés. Ce n’est donc pas un retour de voyageuse solo que je vais vous livrer. Et, petite précision supplémentaire, mon vécu est celui d’une femme blanche et blonde (cela peut jouer beaucoup sur le regard des autres).

Mais malgré tout, je tenais à partager mon ressenti de femme voyageuse, ce que je n’ai jamais eu besoin de faire pour aucun autre pays jusqu’ici.

Jamais jusqu’à présent je n’avais senti une si grande différence de traitement entre homme et femme. Dans la manière dont on se comporte envers François par rapport à moi. Et dans la manière dont les hommes ou les femmes interagissent avec moi.

Les différences sont si marquées qu’elles m’ont fait me poser beaucoup de questions sur la place de la femme dans la culture cinghalaise et dans le monde, questions avec lesquelles je repartirai sans réelles réponses.

Voyager en tant que femme au Sri Lanka

Voyage et rencontres au Sri Lanka : un bilan mitigé

Vous l’aurez compris, mes impressions sur ce voyage au Sri Lanka sont multiples et extrêmes. Du beau, du bon… et du (vraiment) moins bon, voire horrible. Sensibles aux échanges humains, nous avons eu quelques déconvenues, mais également de très beaux moments.

Est-ce que je déconseille pour autant d’y aller ? Non ! Ceci n’est qu’un retour parmi d’autres, la meilleure solution pour se faire un avis étant encore et toujours de se forger son opinion en s’y rendant soi-même.

Voyager en tant que femme au Sri Lanka : une expérience particulière

Et vous, avez-vous déjà voyagé au Sri Lanka ? Quelles ont été vos impressions ?

136 réponses à “Voyager au Sri Lanka en tant que femme : mes impressions”

  1. Bonjour Amandine,

    Je viens tout juste d’aboutir sur ton blogue grâce au partage de La Fille Voyage sur Facebook. Il est tout simplement génial, je l’adore !!! Super article sur le Sri Lanka, je n’avais pas beaucoup entendu parler de cette destination de voyage. Tes photos sont superbes 🙂

    • Merci Audrey pour ton message. J’adore le travail d’Aude de La Fille Voyage, et je suis super touchée qu’elle ait partagé notre blog 🙂

      Ravie que notre travail te plaise également ; nous y travaillons à deux : moi pour l’écriture et François pour les photos et vidéos (quasiment toutes les photos sont de lui, donc je lui transmettrai le compliment !).

      Le Sri Lanka est une destination peu connue encore, lui conférant les attraits des endroits ignorés par le tourisme de masse; et je pense que le vécu des voyageurs (voyageuses surtout) est très différent selon qu’ils ont déjà ou pas voyagé en Inde (les « expériences négatives » étant apparemment du même style, mais beaucoup moins fortes qu’en Inde).

  2. Bonjour ! Merci pour ce bel article où je me suis malheureusement retrouvée… J’ai voyagé seule avec mon fils de 15 ans au Sri Lanka, il y a trois ans… j’ai vécu ton même ressenti et subi la même arnaque du billet dans le musée ! 🙂 Nous devions rester un mois dans ce pays pourtant magnifique mais ce harcèlement, ce rapport étrange homme-femme, ces regards insistants trop pesants m’ont fait changer mes plans… J’ai pris le premier vol pour la Thaïlande, écourtant ainsi notre périple. Même si j’ai beaucoup aimé les paysages et la cuisine, j’ai eu beaucoup moins de chance avec les femmes qui elles aussi ont souvent cherché à nous arnaquer… Pas de regrets mais une grosse déception. ça fait partie du voyage aussi ! 😉

    • Merci pour ton retour et ton partage d’expérience. Sans me faire plaisir de lire un vécu similaire au mien (je ne souhaite à personne de vivre « une mauvaise expérience » ^^), cela a un côté soulageant de voir que l’on est pas seul à vivre ce genre de chose.

      Lorsque nous sommes arrivés en Thaïlande juste après (nous avions prévu 32 jours au Sri Lanka et 32 en Thaïlande), nous avons éprouvé un immense soulagement et nous sommes sentis directement bien, détendus… Parfois, quand cela ne se passe pas comme espéré et que cela devient vraiment difficile, il vaut parfois mieux avoir le courage de reconnaitre ses difficultés et changer de plan, comme tu l’as fait.

Nous avons eu un vrai coup de coeur pour la Thaïlande, si ça t’intéresse, je t’invite à lire l’article de mes premières impressions.

  3. J’ai été également surprise à la lecture de ton article mais d’un autre côté je te rejoins à propos du vécu en tant que femme. J’y suis allée seule en juin 2013, du côté des arnaques je n’ai rencontré aucun problème en revanche ça été plus difficile en tant que voyageuse solo sourde ET noire. Venant directement de l’Asie, le contraste a été saisissant. Les regards pesant des hommes parce que je suis une femme seule et noire, à la longue c’est très très lourd comme tu dis. Pour la première fois, la condition de la femme m’avais sauté au yeux et choquée je dirais même. De la discrimination, si l’on puisse dire j’en ai des anecdotes a raconter. Celle qui m’a le plus marqué c’est un homme qui était surpris de voir une femme sourde sachant lire et écrire et qui n’est pas s’empresser de me rabaisser… Malheureusement pour le couronner le tout, j’ai aussi été victime d’agression mais qui ne m’a pas empêcher d’aimer ce beau pays. Ce fût tout de même un voyage qui m’a beaucoup marqué de manière générale et positive.

    • Merci Stéphanie pour ton commentaire et ton partage d’expérience si unique et intéressant.
      Ton expérience semble avoir été encore plus riche en contraste que la mienne, avec des moments merveilleux et d’autres, fort difficiles. Un voyage marquant, ça je peux aisément le croire; c’est le cas pour moi aussi. Cela m’a permis aussi de prendre du recul par rapport à certaines choses, et à remettre en perspective mon expérience de voyageuse et tout simplement de femme.

  4. Bonjour, je reviens du sri lanka.
    Mon ressenti est identique au tiens. C’est un pays avec des paysages sublime, mes en tant que femme je me suis sentie mal à l’aise, déshabillée du regard par les hommes, sentie comme un morceau de viande. J’ai l’habitude de voyager en asie et je n’ai jamais ressenti ça. Voyageant avec mon compagnon, je n’aurais jamais osé me promener toute seul. Il paraît qu’en Inde c’est pire… Malheureusement je n’irai plus là bas.

    • Merci Gaëlle pour ton témoignage. Cela fait du bien de savoir que d’autres voyageurs/euses ont eu un vécu similaire (pas que l’on souhaite de mauvaises expériences aux autres, mais l’on se sent moins seul !). 

Si les hommes dans certaines régions d’Amérique latine ont « le sens chaud », leur approche est très différente de celle des hommes au Sri Lanka : ici, aucune place à la séduction. La femme n’est pas un « challenge », un « oui » à obtenir… mais un objet, un bout de viande comme tu le dis. Aucune relation n’est possible sur ce mode de fonctionnement là. 

J’ai comme toi été touchée par ces regards et l’ambiance que cela donnait. Bien sûr, tous les hommes n’étaient pas comme cela. Bien sûr, par moment tout se passait bien… Mais il suffit d’un homme dans la rue/le bus/le train… pour pourrir l’ambiance générale et procurer un sentiment de malaise.

      Certaines voyageuses me disent que « ce n’est pas si horrible que cela », que « c’est pire en Inde » ou « ce n’est pas pire qu’en France », mais ces phrases consolatrices me font peur : à quoi sont habituées ces femmes dans le quotidien, et à quoi faut-il s’attendre en tant que femme (avec une sensibilité comme la mienne) en Inde… Des questions qui me laissent songeuse.

  5. Très bon article, merci du partage ! Ton témoignage me fait penser à ce que j’ai pu vivre en Inde. J’ai souvent pensé à écrire sur ce sujet sur mon blog mais mon article est encore en « brouillon » ! Malgré tout, après 2 mois et demi en Inde en 2012 j’ai envie d’y retourner pour découvrir l’extrême Nord que je n’avais pas eu le temps de voir. Sur le moment, je m’étais dit « plus jamais » mais avec le recul j’ai maintenant envie d’y retourner. Tu as bien raison de ne pas déconseiller ce voyage au Sri Lanka !

    • Merci Dainaj pour ton commentaire enthousiaste. Tu n’es pas la première à faire le lien avec le vécu de voyageuse en Inde. Difficile de partager ce genre de vécu. Il faut pouvoir digérer les émotions et ressentis dans un premier temps avant de pouvoir les partager. Prendre du recul. Après, à chacun de faire ses choix et prendre position. Je ne souhaite pas déconseiller un pays sur base de ma seule expérience; mais je pense que ce genre de retour subjectif permet d’avoir une première approche nuancée d’un pays lorsqu’on se prépare à s’y rendre, et une aide pour justement digérer et prendre du recul lorsque l’on rentre de ce genre de voyage. Se rappeler aussi que l’on est pas seul avec ses émotions et que d’autres ont vécus des expériences similaires, cela fait toujours du sen ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *