Dans trente jours exactement, nous nous envolons vers d’autres horizons : cap pour l’Amérique du Sud pour le début de notre grande aventure, « Back to America ». La période qui précède un grand départ est toujours très spéciale pour les futurs voyageurs, potentiellement émotionnellement instables… Malheureusement, François a contracté la forme la plus aiguë de la maladie du futur voyageur : le syndrome prédepartum !

La folie avant le départ

Comme je l’expliquais dans l’article « Avant le départ : l’arc-en-ciel émotionnel », le moral du futur voyageur fait le yoyo. Après un petit coup de déprime, le voilà euphorique !  Au total, il peut expérimenter 7 phases, qui lui retournent les tripes et réduisent sa matière grise en purée. En plus de perturber la santé mentale du voyageur, ce syndrome peut provoquer une grande anxiété chez l’entourage, spectateur de cette métamorphose spectaculaire.

Le syndrome prédepartum

Mais la folie ne s’arrête pas là… surtout chez François ! Après une longue période d’observation empirique, je peux à présent vous révéler les résultats de mon étude et vous présenter en 10 symptômes cette étrange maladie psychologique : le syndrome prédepartum. Âmes sensibles, s’abstenir !

Un diagnostic en 10 points

  1. le décompte
  2. le réfrigérateur
  3. les dates de péremption
  4. le poids
  5. la radinerie inutile
  6. la nourriture
  7. les déconnexions
  8. la nostalgie
  9. la géographie
  10. l’entraînement

Verdict ?

Vous voilà maintenant experts de ce syndrome psychologique. Gageons que ce témoignage poignant met en garde les voyageurs et sensibilise leurs proches, leur permettant une meilleure compréhension de la psyché du futur voyageur.

Avez-vous déjà vécu le syndrome prédepartum ? Vous êtes-vous reconnus dans certains de ces signes ? Et en connaissez-vous d’autres ? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

Pour aller plus loin…
Si cet article fait écho chez vous à des envies ou des difficultés personnelles, n’hésitez pas à me contacter pour une demande de coaching. Psychologue de formation et coach de vie, je propose d’accompagner les (futurs) voyageurs pour un bout de cheminement personnel, à travers un coaching personnalisé selon vos envies, besoins et objectifs.

46 commentaires

  1. Heureusement que tu emmènes ta psy en voyage ;)!

    Répondre
    • Le seul problème, c’est quand la folie est communicative et que la psy plonge dedans à pieds joints ! 😀

      Répondre
  2. J’imagine déjà votre vidéo à votre retour de voyage + 30 jours. Pour le coup vous allez finir tous les 2 en dépression !!! PROFITEZ et faites nous des tonnes de vidéos !!!

    Répondre
    • On y compte bien (d’en profiter et de faire des tonnes de vidéos) 🙂

      Répondre
  3. Super votre vidéo ! Notre départ pour un tour du monde d’un an était il y a un mois et pendant les 6 mois précédents on pesait chaque vêtement pour comparer les poids et pas surchargé notre sac ! J’ai aussi pris 2kg avant de partir parce que je mangeais comme 15 des qu’il y avait un plat que je savais que l’on ne retrouverait pas de si tôt !
    Enfin bref super vidéo !

    Répondre
    • Merci Aurélie pour ton partage d’expériences !
      Je vois que toi aussi tu as été touchée par une forme aiguë du syndrome prédepartum ! 😉
      Quels autres symptômes as-tu développés ?

      Répondre
    • Merci pour ton retour Solange !
      Tu développes aussi d’autres signes avant un grand voyage ? Quelles formes prend ta folie ? 😉

      Répondre
      • Je vois des liens partout, je ne lis plus que des bouquins ou des blogs de voyage, je réfléchis pour partir plus vite et plus longtemps, je me plains de ne pas être partie depuis longtemps (quoi, je suis revenue en France il y a 10 jours. Et alors ?)…

  4. Le syndrome des listes !!
    Je sais pas vous mais moi avant chaque voyage, je me mets a faire des listes pendant une semaine, de tout ce que je dois emmener, ne pas oublier, jusqu’aux moindres détails … ! 😀

    PS: cool vidéo 🙂

    Répondre
    • Merci Violaine !
      Haaa les listes ! On est pas encore à ce stade-là : en général, François n’est pas touché par ce symptôme et moi ça me prend la veille au soir, histoire de stresser un petit coup avant d’aller (essayer de) dormir 😉

      Répondre
  5. Super ! Franchement il faut continuer avec les vidéos 😉 Y’a un vrai talent caché derrière tout ça 🙂

    Répondre
    • Merci Manu pour ton soutien, c’est prévu pour pendant le voyage 😉

      Répondre
    • Merci Manu ! 🙂
      On est assez critique, on sait qu’on peut encore (beaucoup) s’améliorer … Mais le plus important : on prend plaisir à les faire (et même ici à les refaire, vu qu’on a du tourner toutes les prises 2 fois ! :p ). Et oui, on va continuer en voyage !

      Répondre
  6. Ahaha ça m’a fait bien rire cette vidéo ce matin.

    Moi avant de partir, quand je pars pour un certain temps, j’ai toujours un moment de regret d’avoir pris cette décision.
    Pendant un moment je ne veux plus partir, je veux rester. Et pourtant… J’adore partir.
    Mais bon ça fait partie de l’arc en ciel émotionnel. Après l’euphorie, la déprime hehe

    Répondre
    • Merci Rachel 🙂 Ravis que notre vidéo t’ait fait rire !

      Symptôme intéressant à ajouter à la liste 😉

      Je pense n’avoir jamais regretté de partir … Mais parfois douté sur la manière de prévoir (ou justement de ne pas prévoir et organiser) un voyage. L’envie de profiter qui se cogne contre celle de tout voir et ne rien louper … qui au final sont incompatible : voir « tout » (déjà mission impossible) et en même temps voir « bien » et en profiter, c’est rarement possible …

      Répondre
  7. Même symptôme que Violaine : les listes ! Parce que plus le départ approche moins on arrive à être concentré !
    Top la vidéo !

    Répondre
    • Les listes ! Je suis en plein de dans ! A J-1 de notre départ, je commence à penser à tout ce que j’aurais pu oublier !

      Merci pour ton compliment pour la vidéo ^^ Nous avons beaucoup ri à la réaliser … et j’ai encore tellement d’idées en tête 😉

      Répondre
  8. Très drôle et parfois tellement vrai !!!

    Répondre
  9. Rhooo, j’ai over-adoré votre vidéo 😉 Ca donne du baume au coeur!
    Personnellement, j’ai le syndrôme inverse de celui de manger un maximum de choses une dernière fois avant le départ. Je suis tellement obsédée par le poids de mon sac que je me dis que s’il dépasse le poids admis (environ 10 kilos, je ferais bien de perdre quelques kilos, histoire de compenser le tout 🙂
    Sinon, j’ai également l’obession de terminer toutes les réserves de nourriture accumulée dans ma réserve et vider le congélateur, ce qui est tout à fait contradictoire avec la proposition précédente.
    Je ne sais finalement pas laquelle prendra le dessus 😀

    Répondre
    • Over-merci Julie ! 😀
      Ton enthousiasme fait plaisir à lire C’est clair que cette vidéo se prépare depuis déjà un petit temps, et qu’elle nous a demandé beaucoup de travail … Surtout quand juste avant de passer à l’étape du montage, quand tout a été tourné, François fait une mauvaise manipulation et efface tous les fichiers ! Argh ! On a pu tout refaire (filmer + monter la vidéo) en 1/2 journée alors qu’il nous avait fallu 1 jour 1/2 pour tout tourner la première fois … Donc ce n’est pas parfait, on aurait pu peaufiner certains détails (on n’est jamais satisfaits ^^), mais au final, on a quand même pris plaisir à faire (et refaire cette vidéo).

      Maintenant que je t’écris ce commentaire, je me rends compte qu’on a même oublié d’inclure une scène du bêtisier à la fin (on a explosé de rire quelquefois pour faire ça !).

      On commence aussi à regarder nos fonds d’armoire en se disant « va bien falloir finir tout ça ! » … Tout en essayant de rester en forme pour les treks en altitude qui nous attendent au Pérou : Challenge ! Je comprends bien le dilemme dichotomique dans lequel tu es.

      Répondre
  10. Excellent!
    Je me reconnais bien dans la partie goûter au maximum les produits belges avant de partir 😉
    En tout cas profitez bien de votre voyage! Et goûtez bien tout les spécialités locales 😀
    Par contre je rejoins Julie sur la crainte de ne pas avoir vidé le congélateur à temps 🙂

    Répondre
  11. J’hésitais justement entre les brosses à dents Signal et les Colgate. Tu me recommandes quoi pour le poids, François ?
    PS1 : On est un peu inquiets pour Amandine là en fait 😉
    PS2 : Il paraît que le postrentrum est encore plus flippant, donc je t’en conjure Amandine, laisse François en Belgique (enfin tu ne lui dis pas que je t’ai suggéré un truc pareil cela dit !!)

    Répondre
    • Hello Laurent, je recommande de ne pas prendre de brosse à dents car cela à plusieurs avantages :
      – pas de dentifrice, donc pas de souci à l’aéroport pour passer son sac en bagage à main
      – perte de dents : tu perds facile 60-80 grammes, c’est toujours ça en moins à porter en bouche

      Répondre
      • Heu avantage supplémentaire à ne pas prendre de brosse à dents : anti-harcèlement -> plus personne ne t’approche (moi y compris !:p).

        Pour ce qui est du « postrentrum », je l’anticipe avec beaucoup d’appréhension, vu le degré de fragilité mentale du sujet … Je te tiendrai au courant à ce moment-là 😉 Mais avant même d’être partis, on prévoit déjà des projets voyage pour notre retour, une cure pour contrer le « postrentrum » ! 🙂

  12. Très drôle ta vidéo… Nous avec 2 ados en plus, c’est puissance 1000000 le syndrome….

    Répondre
    • Merci David !
      J’imagine qu’avoir des ados en plus dans l’équation, ça doit rendre le tout encore plus explosif ! ;)

      Répondre
  13. Super vidéo! Je crois que je suis infecté aussi :X

    D’autant plus que pour moi c’est un premier départ à l’aventure, pendant un an et en solitaire.. Je comprends mieux votre histoire d’arc-en-ciel émotionnel 😛

    Mais plus que 9 jours, et tout ça sera vite oublié!

    Répondre
      • Il me semblait bien que l’adresse du site n’était pas passée :’)

        Et bien, je pars faire un roadtrip en voiture à travers l’Europe et ses pays limitrophes 🙂 C’est moins exotique que d’autres, mais il y tant de belles choses à voir par chez nous aussi 😀

        Ayant un peu l’habitude de faire tout à la dernière minute, j’ai lu beaucoup de livres et visité beaucoup de site web pour choisir les endroits où je voulais passer mais pas vraiment synthétisé encore 😛 Du coup ça donne quasi 4 semaines plutôt chargées 😀

        Encore bravo pour votre site sinon 🙂

      • Super projet !

        Moins exotique ? Ca dépend pour qui : avec nos yeux d’européens sans doute (et encore !), mais imagine un québécois à ta place … 😉

  14. Ahah les dates de péremption… Quand je sers un jus de fruit au boulot et que je vois la date sur le bouchon, je me dis… « A cette date là, je serai là-bas… »
    C’est le début de la maladie non ?

    Répondre
  15. Ce n’est pas pour des voyages en sac à dos (malheureusement) mais je change assez souvent de pays pour changer de boulot et en profiter pour découvrir tout ce que je peux au passage.
    Il y a environ 3 ans, j’avais déjà eu ce genre d’expérience de Lille (France) à Cardiff (Pays de Galles). Le coup du je mange les spécialités avant de ne plus pouvoir en profiter, c’est clair: Une vrai bière, une tarte au maroilles. Y a pas, on ne passe pas à côté.
    C’est mon deuxième déménagement dans 26 jours, du Royaume-Uni à Stuttgart (Allemagne). Et là, encore pire car j’ai appris il y a seulement 4 jours que je partais définitivement.
    On a le stress du last minute avec les administrations (Faut pas être pressé aux UK) et le coup de vider le congélateur (le frigo n’a pas spécialement grand chose). Ca sent on invite tous les têtes qu’on veut voir et on cuisine ce qu’on peut avec tout ce qu’il reste. On fait une bonne fête d’au revoir. C’est un bon moyen pour tout vider et ne pas gaspiller 🙂
    Et je suis déjà dans mes projets weekend: que visiter, faire, goûter… Ah la folie des voyages 🙂

    Répondre
    • Merci Céline pour ton commentaire et ton partage d’expérience 🙂
      Le stress de dernière minute avec un départ aussi proche et précipité, je peux imaginer ! J’espère que ton départ s’est bien passé ^^
      Faire des repas uniquement avec ce qui reste dans les armoires, c’est pas toujours évident : un vrai challenge ! Alors au menu : conserve de petits pois et maïs, des galettes tacos, de la sauce soja et du jambon …

      Répondre
  16. Il faut croire qu’on est tous un peu pareil 🙂 Sauf que j’avoue ne pas penser au frigo pour le retour puisque de toute façon on a plus de chez nous.
    Mais la partie on mange de tout une dernière fois c’est carrément ça. 🙂 et la radinerie aussi.

    je rajouterai les larmes de crocodile pour les gens hyper sensible comme moi.
    Dire au revoir à ceux que j’aime me brise le coeur que ce soit amis ou famille je pleure régulièrement avant chaque long voyage.

    Répondre
    • Salut Adeline, merci pour ton commentaire 🙂
      Ah, les larmes de crocodile, j’y ai eu droit de la part d’amis … et parfois c’est contagieux ! 😉

      Finalement, je ne dis jamais « au revoir », mais « à bientôt » : que ce soit pour des « retrouvailles virtuelles » (vive Internet en voyage !) ou pour notre retour, car notre départ n’est pas définitif, et finalement, un an ça passe vite 😉

      Répondre
  17. Super ,après une bonne crise de rire ,on prend un moment et on se rends que c’est un syndrome grave ..qui nous touche aussi!
    autres symptômes remarqué (pour ma part ) :
    -faire des listes comme si on partait a la guerre en accessoire de rando
    -se perdre des heures sur les sites de photos pour prendre le combo d’accessoire gagnant
    -tous se qu’on voit de sympa « on va pas le prendre on s’en va!! 🙂
    voila une petite part !merci pour cette vidéo!

    Répondre
    • Merci Pierre de venir compléter la liste de ce très sérieux syndrome prédepartum !

      C’est clair que la matériel photo et les modifications « combo gagnant » de dernières minutes … on connait aussi ! Encore aujourd’hui, à J-1, on a ajouter un accessoire à notre matériel (une sangle pour l’appareil photo de François, qui s’est alourdi avec le nouvel objectif acheté il y a quelques jours !)

      Et le plus dur, par rapport « tout ce qu’on voit de sympa et qu’on achète pas pcq on s’en va » … c’est pour les proches : avoir son anniversaire quelques semaines avant le grand départ, ça pose un vrai casse-tête pour la famille et les amis 😉

      Répondre
      • héhé super les derniers petit ajouts ! j’ai l’impression que c’est sans fin ce genre de comparatif . je compatis pour la famille nos deux anniversaire sont aussi dans les 4mois restant avec noël dans tous ça !

  18. Moi je lis mes guides encore et encore en prenant des notes sur des bouts de papier que je vais finalement oublier à la maison…

    Répondre
    • Le bout de papier qu’on oublie finalement avec toutes ses notes … je connais aussi 😉
      Même si maintenant je me suis « modernisée » en passant aux notes électroniques : au moins je les ai partout avec moi !

      Répondre
  19. Hahaha, excellente cette vidéo, je ne l’avais pas vu avant. Excellente mais vrai. Je quitte dans 47 jours et je suis déjà atteints de syndrome prédépartum 🙂

    J’ai un symptôme supplémentaire, je passe en revus 3 fois par semaine tout le contenu de mon sac afin de m’assurer que je ne manquerais de rien et ensuite je cherche sur le net, LE gadget que j’aurai probablement besoin mais que je laisserai à la maison par manque de place.

    Répondre
    • Merci Patriq pour ton commentaire, contents que la vidéo t’ait amusé !

      Et merci de nous partager tes symptômes du syndrome prédepartum 😉
      Haaa, la recherche sur le net, c’est sûr, c’est un symptôme bien de notre époque, et assez chronophage !
      Courage pour les préparatifs et surtout bon voyage 🙂

      Répondre
  20. Excellente cette vidéo, très drôle et très vraie !.
    Moi j’ai contracté un autre symptôme : la numérophilie. Je ne peux pas m’empêcher de revoir le budget et de vérifier avec mes sous de côté (même si aucun de ces paramètres n’a évolué en deux jours).
    Et sinon j’ai, bien sur, tous les autres (avec le « je-saoule-tous-mes-amis-avec-le-voyage » très exacerbé).

    Répondre
    • Merci Eoïne !
      Ahah, bien vu pour la « numérophilie » ! Je pense que tu n’es pas la seule à expérimenter ce symptôme ! 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest