Un sac sur le dos
Amandine

Vous est-il déjà arrivé d’analyser vos réflexions lorsque vous prenez l’avion ? Souvent, l’esprit s’égare à penser à des choses inutiles … voire absurdes ! Et le phénomène s’amplifie lors de vols long-courriers, les longues heures dans l’avion étant propices à laisser vagabonder l’imagination … Voici la compilation de mes égarements : mon top 20 des petites pensées inutiles en avion !

20 petites pensées inutiles en avion

  1. Que deviennent les hôtesses de l’air une fois 45 ans atteints ?
  2. Est-ce qu’il y a réellement un gilet de sauvetage sous mon siège ?
  3. Si j’ouvre la porte de sortie de secours, est-ce que je peux rester en équilibre sur l’aile (voire faire un petit pas de danse) ?
  4. Est-ce qu’un parachute peut passer en bagage de cabine ?
  5. Est-ce qu’un jour je ferai l’expérience d’amerrir ? Ou de sauter d’un avion en plein vol au-dessus de l’océan … et à défaut de parachute, j’utiliserai le bateau gonflable, en mode Indiana Jones !
  6. Si l’avion venait à s’écraser, et que l’on était réduit au cannibalisme pour survivre, qui est-ce que je mangerais en premier ?
  7. Pourquoi est-ce qu’on ne voit pas de fumée sortir des réacteurs de l’avion lorsque loin est dedans, mais que depuis la terre ferme l’on peut suivre les avions à la trace avec leur trainée ?
  8. Est-ce que le GPS de mon smartphone peut servir à me localiser en cas de crash ?
  9. Si jamais l’avion devait se crasher, quel serait ma dernière pensée ou mon dernier mot ? Monde de merde ? (sic Georges Abitbol)
  10. Est-ce que le signal WiFi de mon téléphone ou de mon ordinateur peut réellement troubler les appareils de pilotage ? Si oui, est-ce que je peux hacker l’avion ?
  11. Pourquoi est-ce que quand il y’a le choix entre deux menus, l’un de plateau-repas est systématiquement mauvais … et pourquoi est-ce que je choisis systématiquement celui-là ?
  12. Pourquoi est-ce que lorsqu’on arrive à l’aéroport et que l’on connecte l’avion à la passerelle, on a l’impression, au bruit qui résulte de l’opération, qu’ils sont occupés à scier la porte ?
  13. Pourquoi est-ce que l’on met encore des signaux « interdiction de fumer » partout alors que cela fait des années que c’est interdit. Pourquoi ne met-on pas plutôt des signaux « interdiction d’écouter sa musique sans écouteurs » à la place ?
  14. Pourquoi dit-on quand il fait moche qu’il n’y a pas de soleil, alors qu’en réalité le soleil est toujours là, caché au-dessus des nuages ?
  15. Qui choisit les musiques qui passent dans les avions avant le décollage et après l’atterrissage ? A-t-il un lien de parenté avec celui qui choisit les musiques pour les ascenseurs ?
  16. Combien de fois le pilote s’endormira-t-il durant ce vol ? Et le copilote ? … Et les deux en même temps ?
  17. Que fait un claustrophobe dans un avion ? Comment résiste-t-il à l’envie d’ouvrir les issues de secours ?
  18. Il y a-t-il des stages pour apprendre à évacuer d’un avion en situation d’urgence ? Et, question cruciale, peut-on sauter en parachute et essayer les toboggans gonflables ? (Trop envie d’essayer !)
  19. Il y a-t-il réellement des couples qui, comme dans les films, font l’amour dans les toilettes des avions ?
  20. Comment décide-t-on des repas que l’on va servir et sur quel fuseau horaire se base-t-on : celui du pays de départ, du pays d’arrivée ou de la zone survolée ?

Et vous, quelles bêtes questions vous êtes-vous déjà posées pendant un vol d’avion ?

Pour en savoir plus sur notre année sabbatique :

41 réponses à “Top 20 des petites pensées inutiles lorsqu’on prend l’avion”

    • Ah oui, « l’avion sera-t-il plein » ou encore « est-ce que mon voisin de devant baissera son siège en permanence ? » et « est-ce que cet enfant qui crie va s’asseoir juste derrière moi ? » … toutes des grandes questions en avion, mais avant le décollage 😉

      La nationalité de ses voisins aussi, c’est sympa comme petit jeu de patience (mais c’est souvent assez répétitif : pays de départ ou pays de destination de l’avion faussant quelque peu la variété des résultats ! 😉 )

      • haha dis donc j’aimerais que tu me dises à quoi tu penses!
        Pour ma part, tout ce qui implique le pipiroom d’avion me dégoûte (ça doit être parce que les seules peu de fois que je me trouve obligée d’y aller après avoir bu non stratégiquement un café ou une bouteille d’eau avant de monter, je me retrouve derrière des gens à l’estomac fragile).

  1. La seul question utile quand on voyage seule est de se demander si son voisin sera sympathique.Surtout pour les longs voyages

    • Tout à fait vrai !
      Et même quand on voyage en couple, souvent les rangées sont pour trois personnes : qui sera le 3ème de la rangée ? Être bien accompagné, c’est toujours plus sympathique ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour récolter des informations de votre navigateur, et rendues anonymes, á des fins de statistiques via le service Google Analytics.