Un sac sur le dos
Amandine

Article non approprié pour les véganes

Depuis juillet 2017, Un sac sur le dos est 100% végane. Cet article a été publié avant cette date, et contient du contenu non-végane. Nous avons décidé qu'il représentait nos choix lors de sa publication, et n'en avons par conséquent pas modifié son contenu.


Cela fait quelques semaines que nous sommes en Thaïlande, un pays qui s’est ajouté à notre parcours improbable pour cette année de voyage autour du monde… pour notre plus grand plaisir ! Derrière certaines de nos appréhensions et doutes avant ce voyage en Thaïlande, nous avions une réelle curiosité envers ce pays de carte postale. Voici mes premières impressions et premiers coups de cœur… car c’est sûr, il y en aura d’autres !

Un premier voyage en Thaïlande… et sûrement pas le dernier !

Premières impressions en Thaïlande

La Thaïlande, pays de contrastes

L’impression la plus prégnante lorsque je pense à la Thaïlande, c’est celle d’un ensemble de paradoxes qui se superposent, se rencontrent, se croisent et s’entrecroisent.

Impossible d’en faire une liste exhaustive, mais pêle-mêle, je pense à ces contrastes :

-Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais les perroquets d’Afrique, quand ils sont dans leur pays natal, le Congo, ne parlent que le français. (…) si on se balade dans la jungle, on les entend parler d’un français des plus raffinés. Ces perroquets parlent de tout. Politique, mode, cinéma. De tout sauf de religion.

-Pourquoi pas la religion ?

-C’est grossier de parler de religion. Vous ne savez jamais qui vous allez offenser.
(Extrait tiré du film Big Fish)

Certaines personnes, Thaïlandais et expatriés ou voyageurs, avaient parfois des discours assez catégoriques sur ce beau pays :

La vraie Thaïlande, c’est ceci et pas cela.

Et si, « la vraie Thaïlande », c’était justement tout cela. Cet improbable et paradoxal ensemble, contrasté et unique. Un ensemble en évolution et en mouvance constantes : un pays bien vivant.

Les plages de Thaïlande, un plaisir pour les yeux (Angthong Parc)

Chocs culturels et amusement

Dans échange, discussions avec des Thaïs, amusement du choc culturel réciproque, par exemple dans les goûts et répulsions gastronomiques :

Des larves d’abeilles ? Du nez de cochon ? Trop bon ! dit-il les yeux pétillant de plaisir en visualisant ces mets insolites à nos yeux.

Du fromage ? Beurk ! (façon : « ils sont fous ces Gaulois ! »)

On ne pourra jamais totalement comprendre les Thaïs, tout comme nous resterons toujours (un peu ?) mystérieux pour eux !

5 raisons de voyager en Thaïlande

50 nuances de vert

Les paysages du nord de la Thaïlande nous ont captivés. Le regard perdu dans un océan vert, entouré de rizières aux airs de doux tapis moelleux, je me suis sentie si paisible dans ce décor harmonieux.

Notre roadtrip dans le nord m’a fait l’effet d’un voyage dans une peinture, glissant le long de la toile, d’une nuance de vert à une autre.

Les rizières : 50 nuances de vert
Depuis le Wat Tha Ton, d’autres nuances de vert

Des temples hauts en couleur

Comment ne pas tomber sous le charme de ces temples colorés ? J’ai particulièrement aimé une réflexion ramenée par notre guide-expatrié, de sa femme thaïe en voyage en France : après être entrée dans une église, elle ressort au pas de course, choquée par l’ambiance macabre et sinistre du bâtiment (c’est qu’avec tous ces saints en pleine souffrance et ce Christ crucifié, il doit y avoir beaucoup d’esprits dans le coin). Elle demande alors :

« Mais vous prenez du plaisir à entrer dans vos temples ? »

Une question toute simple qui vient illustrer le choc de culture, dans ses implications architecturales, mais aussi et surtout spirituelles et philosophiques. Dans leurs temples bouddhistes, il est important de se sentir bien. L’on y recherche la paix et une ambiance harmonieuse propice à la méditation, avec des lumières chaudes et douces, des bouddhas repus et souriants, des guirlandes colorées et des ornements chatoyants.

Des temples colorés déjantés (Sangkaew)

Immersion en plein manga

Certaines rues des villes et villages de Thaïlande, particulièrement dans la capitale et le nord, nous on fait l’effet d’être tout droit sortie de mangas. Oui je sais, la Thaïlande n’est pas le Japon. Mais pour des « novices de l’Asie » comme nous, pour qui chaque virage est l’occasion de découvrir un nouveau paysage, nous avons vraiment apprécié fouler les ruelles perdues de la capitale.

La gastronomie thaïlandaise

Réputée comme l’une des meilleures au monde, la gastronomie thaïlandaise tient ses promesses. Nous avons été plus que comblés d’explorer cet univers à coups de cuillère et de fourchette.

Raffinée et variée, délicieuse tant dans les rues que dans les meilleurs restaurants, la gastronomie thaïlandaise offre l’occasion d’un voyage qui ravis le ventre autant que les yeux !

La street food en Thaïlande, un vrai régal !

Eux

Tout simplement eux. Les Thaïs. Rien que pour eux, le voyage en vaut le détour. Le « pays du sourire » n’a pas volé son surnom. Mais cela va même plus loin que cela. Ils ne se limitent pas à sourire, timidement, poliment. Non, les Thaïs rient. Pour tout, pour rien. Ils rient de bon cœur et facilement. D’un rire généreux et profondément humain.

Un sourire si généreux

Et leur générosité ne s’arrête pas à leur rire. Il me revient en tête une rencontre improbable, dans un petit village du nord du pays, où vit une communauté chinoise Lisu. Le village était en fête, nous passions par là. Ils nous ont invités à nous joindre à eux, à nous asseoir au sol avec eux et partager leur repas. Tout simplement. Un moment parfait que j’ai gravé profondément en moi et dont je vous reparlerai plus en détail en vous racontant notre aventure nord-thaïlandaise (j’ai tant à en dire !).

Enfant du village Lisu

La Thaïlande : un coup de cœur et l’envie d’y retourner…

La Thaïlande, dernière grande étape de notre année sabbatique, a été une véritable bouffée d’air frais dans de voyage autour du monde. Un mois : un voyage bien trop court !

Quel plaisir de se retrouver si bien, si directement à l’aise ! À sa place. Bien avec les personnes qui nous entourent. Bien avec la musique de la langue. Bien dans notre assiette. Bien au milieu des décors fabuleux virant du vert au bleu.

Bien, tout simplement !

Nous craignions un pays « trop touristique », une perte de saveur, un nivellement vers l’aseptisation de la mondialisation… Mais nous avons trouvé des paysages magnifiques, des Thaïs touchants et des ambiances toutes en nuances et en sincérité.

Un bien beau premier voyage en Thaïlande, car, une chose est sûre, ce ne sera pas le dernier !

Dans de prochains articles, je vous parlerai plus en détail de l’itinéraire que nous avons suivi, dans le sud (avec les îles de Koh Tao et Koh Samui) et dans le nord (avec l’exploration de la région de Chiang Rai et Chiang Mai), ainsi que de nos grands coups de cœur : ces découvertes qui marquent un voyage et ces rencontres qui marquent une vie.

Marcher dans l’eau…

24 réponses à “Thaïlande : premières impressions et coups de coeur”

  1. Je suis actuellement à Bangkok après un séjour à Phuket et Koh Tao et je ne retrouve pas tout à fait ce que j’ai vécu dans ce que tu dis, j’espère que cela s’améliorera dans le nord, ma prochaine destination! Les Thaï ne cherchent qu’à m’arnaquer et ils ne sont pas aimables (tous les voyageurs que je rencontre sont d’accord avec cela) alors je suis 1 peu déçu du pays !! Certes, le sud offre de magnifique plages mais c’est tout! Bref pour l’instant je ne tirerai pas 1 beau portrait de la Thaïlande, mais mon voyage n’est pas terminé !

    • Merci Marine pour ton message. Juste après notre départ de Thaïlande, une amie est allée à Phuket… et elle s’en vite enfuie ! Donc je peux imaginer qu’avec ce genre d’exemple, tu ne retrouves pas le même vécu que ce que je décris dans l’article !

      J’espère que la suite de ton voyage t’aura plu davantage ! Es-tu allée plus dans le centre et le nord du pays ?

  2. Je vais partir pour la Thailande en le 9 février et jusqu’au 1er mars ! Et ton blog m’en met l’eau à la bouche ! Rien que ton article sur les nuages de vert c’est juste magnifique, et les temples vraiment quelque chose à faire !!
    J’aimerai bien savoir le parcours que tu as fait pour essayer de faire à peu près pareil 🙂

    • Super Matthieu ! Ravie que cet article renforce ton désir de découvrir la Thaïlande 😉

      Je n’ai pas encore publié d’autres article sur ce mois de voyage en Thaïlande, mais cela viendra dans les semaines/mois qui viennent.
      « En gros », nous sommes descendus depuis Bangkok jusque Hua Hin pour voir le parc de Sam Roi Yod, puis nous sommes allés à Koh Tao (pour plonger), Koh Samui (pour voir la réserve « Angthong National Marine Park »), puis retour dans le nord du pays, avec la découverte des alentours de Chiang Rai pendant une bonne semaine, Chiang Mai et retour à Bangkok (et à cet itinéraire devait s’ajouter une journée à Ayutthaya, mais François était malade donc nous avons du annuler ^^).
      Je reparlerai encore de toutes nos découvertes dans de prochains articles; et l’on prépare aussi des vidéos !

      Pour ne pas manquer les infos sur la Thaïlande, je t’invite à t’inscrire à la Newsletter (formulaire en bas d’articles) 🙂

  3. Très bel article qui me donne envie d’y retourner une 3ème fois 🙂
    Par ailleurs, j’adhère particulièrement à ce passage « et si, « la vraie Thaïlande », c’était justement tout cela. Cet improbable et paradoxal ensemble, contrasté et unique. Un ensemble en évolution et en mouvance constantes : un pays bien vivant. »
    Moi-même originaire d’un autre pays très contrasté (le Maroc), ça m’exaspère toujours quand des gens me disent avoir visité « le vrai Maroc », ou mieux, avoir rencontré les « vrais marocains », comme si moi, parce que vivant à Casablanca, je n’étais qu’une contrefaçon!

    • Merci Ghisou pour ton message : nous aussi on a envie d’y retourner 😉 Il y a certains pays qu’on ne se lasse pas de découvrir (comme le Pérou pour nous : déjà 3 voyages à notre actif, et ce n’est pas fini ! 😉 ).

      J’apprécie beaucoup la nuance et le regard que tu apportes sur le passage sur la « vraie Thaïlande » : la recherche « d’authenticité » devient une véritable quête du Graal, à en perdre parfois son sens… Un peu de bon sens et d’ouverture d’esprit en voyage, cela aide à s’imprégner des différentes ambiances et tenter des expériences riches en contrastes ! 🙂

  4. Merci Amandine pour ce bel article ! Ces jours-ci j’écume les blogs en rêvant de Thaïlande. Mon conjoint et moi seront à Bangkok en janvier prochain et l’Asie sera une grande première pour moi 🙂 J’aime la façon dont tu mets en avant le contact humain dans ton récit, parce que j’ai l’impression que les gens qui voyagent mettent souvent ça de côté au profit du divertissement et de la « culture fast-food » (musées, expos…) alors que finalement, une culture, on la vit en se baladant dans la rue, en rencontrant les gens et en vivant comme eux… Enfin, c’est mon avis en tout cas 😉

    • Merci Julien pour ton message, ravie que l’article te plaise et assouvisse, un peu, tes rêves de Thaïlande 😉

      La culture, où que l’on soit dans le monde, est une dimension omniprésente à mes yeux : elle est autant dans les musées, les ruines, les bâtiments, la nourriture, que les traditions, les échanges… et concerne tout autant le passé que le présent. Une culture, cela se vit, cela s’écoute, cela se goûte… et cela se découvre donc par tous les canaux ! Je suis ravie de savoir que ces idées transparaissent au travers de mes articles 🙂

  5. Salut Amandine,

    Je suis actuellement en Thaïlande, et je t avoue être très déçu par ce pays. J’ai parcouru beaucoup de l’Asie du Sud Est avant. Comme l’a dit quelques-uns précédemment, je ne partage pas ton avis. Je voyage seule. Je pense que’tout est question d’expériences et de rencontres. Mais d’une manière générale j’ai trouvé le pays « cher », 500 bahts pour le grand palais à Bangkok…. euh Pardon!?
    Je n’ai pas vu autant de gentillesse et de sourires qu’en Indonésie. Je n’ai pourtant fait que le Nord, car je ne suis pas une fêtarde. Bref la Thaïlande me laisse un gout amer malgré une super expérience couchsurfing.

    • Bonjour Alexandra, merci pour ton commentaire et ta franchise. J’aime que chacun se sente libre d’aimer ou pas quelque chose / quelque part, et libre de le dire : je sais que ce n’est pas toujours évident de partager des ressentis négatifs de voyage.

      Nous avons aussi eu quelques surprises à certains moments sur les prix, pas toujours si bon marché que ce qu’on imagine généralement en Thaïlande.

      Nous ne sommes encore jamais allés en Indonésie, mais nous y pensons très sérieusement ! Un jour… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour récolter des informations de votre navigateur, et rendues anonymes, á des fins de statistiques via le service Google Analytics.