Un sac sur le dos
Amandine

La Thaïlande est un pays où je me sens tout de suite, instinctivement bien… et où, paradoxalement, mon cœur semble sans cesse tiraillé dans un grand écart entre son amour pour le Nord et ses vallées verdoyantes, et le Sud et ses plages paradisiaques. Mais finalement, qui a dit qu’il fallait choisir ? Ce que j’aime en Thaïlande : tout ! Mais aujourd’hui, c’est vers le sud du pays que nous partons, sur les traces des plages et des iles que nous avons pu découvrir lors de notre second voyage en Thaïlande, dans la région de Trang : Koh Kradan, Koh Mook et Pak Men Pier.

Alors, qui est partant pour une dose de ciel bleu, mer turquoise et plages bordées de palmiers ?

La Thaïlande du Sud méconnue : Trang

Trang, région la plus au sud de la Thaïlande où nous avons posé les pieds jusqu’ici, le précédent voyage nous ayant porté un peu plus au nord, dans la région de Surat Thani avec les belles iles de Koh Tao et Koh Samui.

Si nous avons pu nous retrouver seuls les pieds dans l’eau sur certaines plages de ces belles iles, ce n’est rien en comparaison de notre expérience dans ces iles du sud. Et c’était une des principales raisons de ce second voyage : découvrir la Thaïlande hors des sentiers battus.

Au programme : des balades en bateau entre les iles et les mangroves, des plages paradisiaques, des couchers de soleil flamboyants, des balades en mototaxi, une baignade dans une grotte de pirates et la plantation d’algues marines pour nourrir les lamantins. Détente, aventure, nature et volontariat : le tout condensé en un voyage mémorable !

Balade en bateau entre iles et falaises

Koh Kradan

Première étape de notre voyage dans la région de Trang : l’ile de Koh Kradan. Je n’oublierai pas cette sensation, après avoir quitté le ponton de bois dans ce bateau à moteur et zigzagué entre les iles et ilots, lorsque j’ai posé les pieds dans l’eau en sautant du bateau pour atteindre cette plage au sable blanc, doux et farineux… Un petit aperçu du paradis ! Ce n’est pas pour rien que cette ile a la réputation d’avoir les plus belles plages de la province !

Koh Kradan est une ile paisible… et touristique : il n’y a aucun village sur l’ile, jusque quelques hôtels et resorts occupant une partie de l’ile, laissant le reste aux marcheurs aventureux. Le principal attrait de Koh Kradan, en dehors de son ambiance paisible et de ses jolies plages, c’est sa proximité avec la cave émeraude, sur l’ile de Koh Mook.

Et l’autre attrait de cette ile : ses eaux claires et poissonneuses. Nous avons voulu y faire de la plongée sous-marine, mais malheureusement nous avons dû faire un choix dans notre programme, entre nous lever tôt pour partir à l’Emerald Cave et plonger… et avons choisi de faire l’impasse sur ce dernier. Mais à charge de revanche (nous gardons de très beaux souvenirs de nos plongées à Koh Tao !).

Une plage de Koh Kradan
Marcher les pieds dans l’eau à Koh Kradan
En pratique

Pour aller à Koh Kradan, on peut partir depuis le ponton de Hat Pak Meng pour prendre un bateau (1/2 h).

Seul petit bémol à notre séjour : les déchets sur la plage. Apparemment, ils appartiendraient aux bateaux touristiques qui sillonnent la région. Ils sont ramassés plusieurs fois par jour par le personnel des hôtels (en tout cas pour les portions qui les concernent), mais c’est vraiment dommage de voir cela. N’hésitez pas à être particulièrement attentif lorsque vous êtes en mer à ne rien laisser échapper par-dessus bord et à sensibiliser les gens autour de vous au tourisme durable et responsable.

Koh Mook

Koh Mook (ou Koh Muk), « l’ile perle » en thaï, possède des plages de sable fin bordées par une mer turquoise d’un côté et des cocotiers de l’autre. Pour les amateurs, les deux les plus réputées de l’ile sont celle du Koh Mook Sivalai Beach Resort, sur la pointe de la péninsule (où nous sommes allés nous balader et qui nous a fait rêver), et celle de Hat Farang (ou Charlie’s Beach, du nom du grand resort qui s’y trouve), avec une magnifique vue sur les iles-rochers qui semblent flotter en pleine mer, un lieu idéal pour admirer le coucher de soleil.

Plage de Koh Mook

Mais ce qui la distingue surtout de Koh Kradan, c’est son activité : une ile qui vit au rythme des motos, bateaux et rires d’enfants. Le temps d’une balade en mototaxi-sidecar, nous montons prendre de l’altitude et explorer les hauteurs de l’ile, avant d’en redescendre sur le rivage opposé tout en passant par des villages sur pilotis, un marché, une école et des forêts aux arbres minces et droits s’élevant vers un ciel bleu azur. C’est ce mélange de plages de cartes postales et de vie du peuple Mokens (anciens nomades de la mer aujourd’hui sédentarisés et étant essentiellement de religion musulmane) qui m’a particulièrement plu sur cette ile à l’ambiance unique.

Au port de Koh Mook
Réparateur de bateau du village sur l’ile de Koh Mook

Et Koh Mook ne serait pas Koh Mook sans Tham Morakot, alias « Emerald Cave » ! Le bateau nous emmène devant une ouverture dans la paroi rocheuse : le ressac de la mer y pénètre dans un grondement inquiétant. Moment d’hésitation : vous êtes surs, on rentre bien par là ? Et nous voilà à l’eau, élégants avec nos beaux gilets de sauvetage orange, à avancer au gré des vagues et pénétrer dans ce qui doit être l’antre d’un dragon ronronnant ou d’un calamar géant (oui, j’ai vu trop de films d’horreur marins quand j’étais petite !). Plus nous progressons dans la roche, plus le grondement de la mer s’amplifie, et plus la lumière diminue jusqu’à nous abandonner dans le noir complet, laissant libre court aux imaginations débordantes (C’était quoi ça ? J’ai touché quelque chose ! Ah c’est toi… T’es sûr, pas de calamar ?).
Et puis soudain, au détour d’un virage, la lueur au bout du tunnel : nous nageons vers la lumière et découvrons, les yeux plissés, la cachette secrète au cœur de la roche. Un vrai repaire de pirates ! La végétation semble à la fois grimper la roche et en descendre en cascade. Quelques arbres enracinés dans cette petite plage de sable fin : alors, il est où le trésor ?

Sans hésitation, une aventure à tenter : émotions garanties ! (PS Ne pas lire « 20.000 lieues sous les mers » ni regarder « Les dents de la mer » le jour d’avant !)

L’Emeraud Cave de Koh Mook
En pratique

Pour découvrir l’Emerald Cave, prenez un tour qui part le plus tôt possible, pour éviter d’arriver aux « heures de pointe » des autres bateaux touristiques.

On peut se rendre jusqu’à Koh Mook en bateau (1/2 h) depuis l’embarcadère de Kuan Thung Ku à 9 km de Trang.

Pak Men Pier

Retour au continent pour une aventure d’un tout autre genre : rencontrer la communauté Bor Hin, dans la région d’Amphore Sikao à Trang. Cette communauté s’est ouverte au monde, dans une démarche de tourisme alternatif et de promotion environnementale. Au Bohin Farm Stay, le voyageur partage leur quotidien, dans leur maison sur pilotis en goutant à leur gastronomie typique, et à l’occasion de faire de bonnes actions, que ce soit en enseignant l’anglais aux enfants… ou en aidant les lamantins. Vous savez, ces adorables animaux mi-sirène mi-vache des mers !

Ce village possède un minimusée pour sensibiliser à la fragilité de l’environnement de ces animaux, particulièrement depuis le tsunami de 2004, qui a en grande partie détruit l’habitat naturel de ce bel animal. Depuis lors, le nombre de lamantins vivant dans la région n’a fait que diminuer dangereusement. Cette communauté a pris l’initiative et s’est mise à faire pousser et à replanter des algues marines, collations préférées de leur petit protégé.

Le village de la communauté Bor Hin

Mais avant de partir planter les algues, en attendant la marée basse, nous voici embarqués dans une pirogue à moteur, partis découvrir l’intérieur des mangroves qui protègent le village et la faune unique qui y vit. L’occasion d’une balade au chant des oiseaux sur un petit sentier de lattes de bois au milieu des arbres tropicaux émergents des marécages qui nous entourent. La sortie en bateau ne s’arrête pas là : nos hôtes nous emmènent pour une magnifique navigation dans la baie d’Ao Bun Kong, au milieu des ilots rocheux qui pullulent dans la région : une vraie carte postale !

Balade dans la mangrove
Les fourmis s’embrassent dans la mangrove

Et voilà enfin la fin de journée qui s’annonce et, avec elle, l’heure de la marrée basse : le moment idéal pour planter les algues pour les lamantins dans la baie de Klong Son. J’ai adoré l’énergie positive qui rayonnait cette après-midi-là sur la plage : tous ces jeunes de la région venus aider à planter consciencieusement les précieuses algues… et qui, avec sourire et indulgence, nous ont fait un peu de place à leur côté pour que nous puissions nous y essayer ! Et me voilà, accroupie sur le sable humide où la mer déjà commence à reprendre ses droits, à analyser la technique pour planter : tracer des carrés pour quadriller le périmètre, creuser dans le sable avec le tube en plastique et planter la racine à une certaine profondeur, recommencer et en planter 16 par carré… Les jeunes filles accroupies à mes côtés rient de ma maladresse avec gentillesse. Le dernier plant enfoncé, nous voici tous ensemble à rentrer d’un pas joyeux vers le village.

Replanter des herbes pour les lamantins (Trang)

Ce moment avait déjà atteint, en tout cas je le pensais, un degré de perfection rare… mais c’était sans compter sur le spectacle du coucher de soleil. Je n’ai pas de mots pour le décrire tant il était beau ! L’eau prisonnière sur le sable offrait un miroir dans lesquels venaient se refléter les rayons dorés illuminant les ilots parsemés dans le paysage de la baie : grandiose ! Ce n’est pas pour rien qu’il s’est retrouvé en première position de mes meilleurs souvenirs de 2016 et que je l’ai tout de suite déclaré comme étant l’un des plus beaux couchers de soleil de ma vie. Rien que cela ! Et cette magnifique journée se termine en beauté sur la côte d’Andaman à l’hôtel Si Kao, pour une douce soirée aux saveurs gourmandes au son du roulement des vagues. Une journée parfaite !

Planter des algues marines pour les lamantins
Voyager pour multiplier les histoires
En pratique

Pour une balade dans les mangroves, mieux vaut prévoir des vêtements longs et du répulsif à moustiques.

Nos bonnes adresses dans la région de Trang

Logements

The Sevenseas Resort de Koh Kradan

Nous avons séjourné dans un hôtel directement sur la plage, avec des maisonnettes en bois ombragées par de petits arbres en bordure de mer : bref, un cadre vraiment sympa ! Mais nous avons eu quelques réserves lors de cette expérience, la première étant le rapport qualité/prix. Ensuite, si la majorité du personnel de l’hôtel était accueillant et adorable, ce n’était pas le cas du patron. Dernier point à soulever pour les phobiques en tous genres : les toilettes et la douche sont dehors. Elles sont bien privatives, rattachées au bungalow, mais en extérieur donc et dès lors ouvertes aux passages d’insectes comme les moustiques et les cafards. Mais généralement, concernant les animaux à antennes, ils ne s’approchent pas trop : les petites bêtes ont peur des plus grosses !

L’hôtel sur Booking et sur Agoda.

Anantara Si Kao

Un hôtel d’un tout autre gabarit que le précédent, mais avec un charme fou et une vue divine ! C’est simple, il fait partie de notre sélection de nos 15 hôtels préférés à travers le monde, tous voyages confondus ! Très joliment aménagé et décoré, le personnel est au petit soin et d’une gentillesse touchante, les chambres sont confortables, plein d’activités sont proposées, les repas sont excellents, les massages au top… mention pour les espaces aménagés spécialement pour les couples pour leur offrir un repas romantique sur la plage !

L’hôtel sur Booking et sur Agoda.

Chambre de l’Anantara Si Kao avec vue sur la plage

Les iles de Thaïlande hors des sentiers battus…

La Thaïlande hors des sentiers battus, ce n’est pas que dans le nord verdoyant que cela se passe : dans les iles du sud aussi, c’est possible ! Nous avons adoré remettre les pieds en Thaïlande et savons déjà que nous y retournerons un jour… Il ne reste plus qu’à ajouter ça dans l’agenda de voyage !

Si vous avez des conseils et retours d’expérience pour explorer le sud de la Thaïlande hors des sentiers battus, partagez-nous ça dans les commentaires : ça nous donnera de belles idées pour la prochaine fois !

Coucher de soleil épique (baie de Klong Son – Trang)

Merci à l’Office de Tourisme de Thaïlande pour l’invitation à ce beau voyage hors des sentiers battus. Pour plus d’informations pour préparer votre voyage, je vous invite à jeter un coup d’œil sur leur site.

, ,

33 réponses à “Thaïlande méconnue : Trang et ses iles”

  1. Bonjour,
    J’ai adoré votre témoignage et du coup j’ai réservé mon hôtel pour Trang et ses alentours. Le seul problème est que je suis actuellement à Patong et je recherche un moyen de me rendre à Trang. Du coup je viens vers vous pour savoir d’où vous êtes partis, Phuket ? Si vous pouvez m’aider ce serait génial, merci 🙂

    • Bonjour Lucile,

      Nous sommes partis de Bangkok pour aller à Trang, en avion avec Nok Air. Depuis Phucket je tàvoue que je ne sais pas, n’ayant jamais été sur cette île. Bonne chance et beau voyage !

  2. Bonjour,

    A quelle période y étiez-vous? Je souhaite y aller en août, vous pensez que c’est faisable malgré la mousson ?

    Merci d’avance pour votre réponse 🙂

    • Bonjour Yasmine,

      nous y étions au mois de novembre. Malheureusement pour aout je ne peux pas t’aider car nous ne sommes jamais allé·e·s en Thaïlande à cette période-là (première fois en octobre, seconde en novembre).

      • Bonsoir,

        Merci pour votre réponse! J’y suis allée en février mais il semblerait que le climat est différent en août. J’ai du mal à trouver des infos sur Trang à cette période! Votre article est super et donne vraiment envie d’y aller.

  3. Bonjour,
    merci pour ce bel article 🙂 mon compagnon et moi serions très intéressés pour loger dans cet hôtel Anantara Si Kao, mais nous n’arrivons pas à le trouver sur internet. Auriez-vous un contact direct à nous donner ?

    • Bonjour Pauline,

      Après recherches, j’ai découvert que l’hotel est fermé depuis quelques mois car en litige avec le gouvernement pour une parcelle qui se trouve en zone naturelle protégée. Aucune idée si cette fermeture sera définitive où non, seul le temps nous le dira !

  4. Bonsoir,
    J’ai une question :
    Est-il possible de faire les aller-retours dans la journée entre koh mook, koh kradan et koh ngai ?
    Car nous avons pris un hôtel a koh mook pour 6 jours afin de pourvoir profiter de koh ngai et koh kradan chaque jour différent 🙂

  5. Bonjour très intéressant je connais pas mal la Thailande une 10 aines de voyages mais pas encore cette région et je prévois d’y aller cette année. Par contre pas sure qu’en octobre/novembre ce soit la bonne saison dans ce coin pour les iles, snorkeling et pas trop de pluies torrentielles, vous pouvez me dire ? merci

    • Bonjour Nadine, statistiquement c’est pas le mieux, mais ce n’est pas pour ça que ce n’est pas bien pour autant. Et puis d’une année à l’autre, d’une semaine à l’autre même, on peut avoir le meilleur comme le pire, et pas seulement en Thaïlande, c’est globalement comme ça partout ou presque. Après tu peux y aller et ne pas avoir de chance, mais ça, je ne peux pas te garantir la météo 🙂 nous sommes allé•es 2 fois en novembre en Thaïlande, je pense que octobre est mieux pour la visibilité en snorkeling, mais le mieux ça serait sans doute de demander à des centres de plongée leur avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour récolter des informations de votre navigateur, et rendues anonymes, á des fins de statistiques via le service Google Analytics.