À l’occasion de notre séjour en Savoie Mont Blanc pour la Pass’Portes, nous avons testé 2 sacs à dos spécialement conçus pour les sportifs à vélo. Je me suis équipé du sac Osprey Escapist 20 (et Amandine a opté pour le Osprey Raptor 14, dont nous vous parlerons bientôt).

Quel verdict après quelques jours d’utilisation ?

Présentation

Osprey Escapist 20
Osprey Escapist 20

Un rapide coup d’oeil sur le sac à dos Osprey Escapist 20 permet de se rendre compte qu’il est résolument conçu pour les sportifs sur 2 roues. L’attache pour le casque ne laisse aucun doute là-dessus.

La difficulté de ce genre de sac est une bonne configuration des bretelles, je m’explique : si le sac est trop bas, quand vous êtes debout sur les pédales de votre VTT ou en danseuse pour monter une côte, il vous gênera au niveau du bas du dos ; si le sac est trop haut, c’est votre nuque qui sera ennuyée lorsque vous vous assiérez sur la selle.
Ce défi est relevé haut la main par l’Escapist 20, je n’ai réglé les bretelles qu’en début de voyage, et me suis même baladé à pied avec ce réglage sans souci ! Un très bon point.

La solidité du sac est celle qu’on attend chez Osprey, toujours aussi bonne, rien à redire de ce côté. Question couleur, le choix est pauvre et un peu triste : noir sur noir ou bleu sur noir. Dommage, mais tellement fréquent pour les gammes homme. À propos de l’aspect extérieur, deux bandes réfléchissantes rendent les balades plus sécurisantes, surtout en fin de journée quand on doit revenir par les routes pour voitures.

Le sac est très léger, ce qui, avec sa souplesse, m’a agréablement surpris. Idéal pour bouger en toute simplicité. Il possède également le système Airscape, qui permet la circulation de l’air entre le sac et le dos, évitant ainsi de souffrir des effets de la transpiration, inévitable lorsque l’on se déplace à deux roues.

Aménagements

Une grande poche dorsale est conçue pour recevoir une poche d’eau. L’idée est bonne, mais alors pourquoi ne pas fournir par défaut cette poche, comme dans d’autres sacs à dos pour vélo de la marque ? Bizarre !

Par contre, bonne nouvelle pour les amateurs de boue et de sorties sous la pluie, une housse de pluie jaune fluo (chouette, de la couleur !) est intégrée dans la poche avant bas.

À propos de poches, les compartiments de rangement ne m’ont pas convaincu : on a l’impression que l’ordre des poches a été inversé. C’est déroutant et pas toujours pratique.

Conclusion

Un bon sac qui aurait mérité d’être vendu avec son réservoir d’eau. Idéal pour les ceux qui alternent marche et vélo.

Le produit testé : Osprey Escapist 20

Les plus

  • bonne gestion des bretelles
  • housse de pluie fournie

Les moins

  • aménagement étrange
  • pas de réservoir hydraulique fourni

2 commentaires

  1. Merci pour le test 😉
    Par contre souvent les poches ne sont pas fournies car ont des préférences pour leurs poches d’eau.
    Maintenant c’est une bonne idée d’avoir un sac spécial pour ceux qui font du vélo ! Avec la moto c’était toujours le casse tête pour moi 😉

    Il fallait que le sac soit étanche.

    Répondre
    • Merci Manu. En effet je peux comprendre l’argumentation, mais alors pourquoi le Osprey Raptor 14 lui il possède une poche de 3L fournie ? En fait c’est un peu la même critique que j’avais faite avec la housse de pluie des sacs à dos Opsrey : parfois il y en a une, parfois elle est en option. Ca semble tellement arbitraire que c’est frustrant !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest