Un sac bandoulière qui se transforme en sac à dos ? J’étais curieux de voir le résultat, c’est pourquoi j’ai emmené le Newfeel Backenger 10L en Jordanie pour les « sorties en ville ».

backenger 2
Newfeel Backenger 10L

Prise en main

Au-delà du design extérieur du sac, qui plaira ou non selon les goûts de chacun, nous sommes ici face à réel exercice de design fonctionnel. Le cahier de charge de base a été : on veut un sac que l’on puisse porter aussi bien en bandoulière qu’en mode sac à dos avec 2 bretelles. Si l’on s’en tient à l’exercice en lui-même de créer un tel sac, je ne peux que féliciter ses concepteurs.

Pour ce qui est de l’utilisation réelle, par contre, je suis nettement moins emballé. Cette le sac est grand, il y a des rangements bien pensés, le sac semble robuste… Le premier défaut est pour moi la bandoulière elle-même. Le renfort pour l’épaule est trop rugueux, râpeux, collant, rendant le port du sac désagréable à moins d’avoir quelques couches entre l’épaule et renfort.

Le second point qui me dérange est le mode sac à dos : tout le contenu du sac bascule de 90°, mais surtout, rien ne tient en place dans les rangements (à part le compartiment pour ordinateur), car le sac n’est décidément pas désigné pour être tenu dans ce mode. De plus, la renfort du mode bandoulière n’apparait que d’un seul côté, donnant une impression le sac « déséquilibré » au porteur.

Un bon point encore : le passage du mode bandoulière au mode sac à dos, une fois maîtrisé, est assez rapide :

Echanges avec la marque

Suite à notre test plutôt mitigé du Backenger, nous avons décidé d’en parler directement avec Vincent Gossart, responsable Newfeel. Nous lui avons signifié les problèmes mentionnés. Après quelques échanges constructifs, il a souhaité que sa réponse soit ajouté à notre test, ce qui nous a semblé tout à fait correct :

D’abord merci pour ce test, le backenger est nouveau et nous sommes les premiers à vendre ce type de sac 2 en 1 innovants. Tous les commentaires d’amélioration sont donc les bienvenus.

Je retiens ici ces 2 points importants :

  • améliorer la stabilisation des objets à l’intérieur
  • améliorer le confort de l’antidérapant sur le pad d’épaule

Bien entendu, le backenger est une sac hybride donc il ne remplacera jamais un vrai sac à dos du point de vue confort et une vraie besace du point de vue rangement et stabilité des objets.

Conclusion

Avec le Backenger 10L, j’ai eu cette même impression que lorsque j’ai découvert Windows 8 : un système hybride qui veut contenter 2 domaines différents, qui sur papier remplit ses fonctions mais qui à l’arrivée donne un produit avec des compromis rendant 2 expériences non optimales. Mais je salue néanmoins les concepteurs pour le challenge relevé !

Les plus

  • Bonne finition (à part le renfort de sangle)
  • Grands espaces de rangement

Les moins

  • Le renfort de bandoulière
  • La stabilité des objets en mode sac à dos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest