Un sac sur le dos
François

Parce que nous n’avons pas tous·tes les mêmes besoins, car nous voyageons tous·tes différemment, un sac à roulettes peut être une option intéressante et intermédiaire entre la valise dure et le sac à dos. Mais qui pourrait être intéressé·e par l’Osprey Rolling Transporter 90 et pour en faire quoi ? C’est ce que nous allons voir ensemble.

Le sac à roulettes Osprey Transporter 90

Prise en main

Quand j’ai reçu le sac à roulettes Osprey Rolling Transporter 90, deux éléments m’ont sauté aux yeux : la texture extérieure et la taille des roulettes.

Pour la texture, c’est la toile rappelle celle des sacs étanches ou des cirés. Cela signifie qu’on peut utiliser ce bagage même sous la pluie sans craindre de se retrouver avec son contenu trempé.

Pour les roues, on sent la solidité apparente de la structure rigide du sac. Ces roues, comparées à celles de valises plus classiques, donnent l’impression d’avoir un sac tout terrain.

Des roulettes et un chassis de qualité

En outre, il y a sur chaque côté au moins une poignée, rendant le sac facilement manipulable (à part pour son poids suivant la charge que vous y mettez) par exemple pour le mettre dans la soute d’un bus ou dans le coffre d’une voiture.

En pratique

Je suis parti 10 jours au Canada avec l’Osprey Rolling Transporter 90. Je savais qu’en allant voir les grizzlis, je sortirais des sentiers bien balisés, et que ça serait l’occasion de tester ses roues. Je me suis également pris, au trajet retour, une pluie en étant sur un Zodiac, avec le sac à l’air libre. Bref des conditions de test idéales.

A peine mouillé !

Étanchéité, facilité de rouler même sur des graviers ou de l’herbe… On a ici un excellent bagage, presque aussi tout terrain qu’un sac à dos, sans devoir le porter.

Pour moi, son gros défaut réside dans l’aménagement intérieur du sac. On a bien quelques filets, et une petite poche séparée en haut du sac, mais à part cela, c’est un gros vide de 90L, avec 2 sangles pour retenir le tout. Donc, si vous ne remplissez pas à plus de 90% votre sac, pendant le transport ça va être la fête, vos affaires vont danser, et ça sera bonjour vêtements chiffonnés !

Des sacs de rangement faciles.

Je vous conseille d’y ajouter des pochettes de rangements (comme la série Ultralight Packing Cube) et de les acheter avec des couleurs différentes pour facilement retrouver vos affaires une fois dans ces emballages. D’ailleurs, si vous utilisez un sac à dos classique, cette astuce vaut également !

Parce qu’il y a des personnes qui ont des soucis de dos, d’épaule, de genou, pas envie de porter du poids, une envie de partir avec des grands bagages (90L sur le dos, je vous promets que c’est quelque chose !), se balader dans des villes/régions sans trottoir ou avec des trottoirs défoncés…

Oui, l’Osprey Rolling Transporter 90, ainsi que ses 2 voisins de gamme, le Transporter 40 et 120 (!!!) ont un public et une utilité. Il ne conviendra pas à tous·tes, mais son format gagne à se faire connaître ! Personnellement, adepte du voyage léger (avec mon nouvel ami, le sac à dos ultra léger Osprey Levity), j’opterais plutôt pour la version 40L.

Conclusion

Le sac Osprey Rolling Transporter 90 est un excellent sac à roulette tout terrain, et qui conviendra parfaitement à certaines personnes ou pour certains styles de voyages. Je l’imagine très bien par exemple pour une utilisation pour une ville comme Bangkok en saison des pluies.

Le sac testé : Osprey Rolling Transporter 90

Les plus

Les moins

En partenariat avec Osprey Packs.

Commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise des cookies pour récolter des informations de votre navigateur, et rendues anonymes, á des fins de statistiques via le service Google Analytics.