Un sac sur le dos
François

J’ai eu la chance de voir le film « Voyage à Yoshino », de Naomi Kawase il y a quelques jours, en-avant première. Un film à la fois très beau et très juste, qui met magnifiquement en avant la nature japonaise et ses paysages.

Synopsis

Jeanne part pour le Japon, à la recherche d’une plante médicinale rare. Lors de ce voyage, elle fait la connaissance de Tomo, un garde forestier, qui l’accompagne dans sa quête et la guide sur les traces de son passé. Il y a 20 ans, dans la forêt de Yoshino, Jeanne a vécu son premier amour.

Les particularités du film

Les dialogues

Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce film, c’est le peu de dialogues nécessaires. En fait, on pourrait presque prendre le synopsis ci-dessus et le projeter juste avant les premières images tellement les cadrages, les expressions de visages, les colorimétries des lignes du temps… sont travaillés et clairs.

L’immersion au Japon 

Pour ma part, j’aime beaucoup les films japonais, aussi bien de très anciens que d’autre beaucoup plus modernes, je vous conseille d’ailleurs notre article sur les films à voir avant de voyager au Japon si vous ne l’avez pas encore lu !

La réalisatrice, de qui je n’ai vu pour le moment qu’un seul autre film « Les délices de Tokyo », nous propose une histoire où la nature joue un rôle prédominant, et où la forêt de Yoshino est traitée comme un personnage à part entière. C’est à la fois déroutant et plein de poésie.

Voyage à Yoshino (©Haut et Court)

Les personnages 

D’ailleurs à propos de Yoshino (oui, je vais l’appeler par son nom, puisque c’est un personnage), après le premier tiers du film, les images nous immergent dans cette forêt de la montagne rougeoyante de l’automne. Ces couleurs à la fois vives et douces des arbres vont donneront surement qu’une seule envie : acheter immédiatement un billet pour le Japon… En tout cas c’est l’effet que cela nous a fait ! (Bon, pour le coup, il vous faudra plutôt attendre 10-11 mois pour pouvoir découvrir en vrai ces couleurs d’automne, vu qu’on est déjà fin novembre !)

Pour ce qui est du personnage de Jeanne, c’est Juliette Binoche qui l’incarne. Alors, je ne vais pas vous mentir, généralement elle me laisse au mieux avec un sentiment indifférent (par exemple dans le film « Ghost in the Shell »). Et pendant le premier tiers du film « Voyage à Yoshino », j’ai eu des difficultés avec elle. Ensuite, sans vous dévoiler le déroulement du film, Jeanne disparait de l’écran pendant quelques minutes. À son retour, j’ai découvert une tout autre Juliette Binoche, à la fois touchante et juste dans son jeu, et ce jusqu’à la fin du film.

Voyage à Yoshino (©Haut et Court)

Pourquoi le voir au cinéma ?

Voir « Voyage à Yoshino » sur un grand écran, c’est clairement le meilleur moyen de profiter de la forêt de Yoshino pour ses paysages et de se sentir enveloppé·e par les sons de sa nature.

Je vous laisse découvrir la bande-annonce et d’autres images. Le film sort en salle en France ce 28 novembre 2018 (dans 2 jours !).

Voyage à Yoshino (©Haut et Court)
Voyage à Yoshino (©Haut et Court)

En partenariat avec Haut et Court.

Pour poursuivre la lecture

, , ,

Commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise des cookies pour récolter des informations de votre navigateur, et rendues anonymes, á des fins de statistiques via le service Google Analytics.