Fin mai, nous avons repris la route vers l’est pour aller découvrir une région où nous n’avions encore jamais mis les pieds : le nord de l’Allemagne. Et quand je dis une région, ce serait plus juste de dire plusieurs ! De Brême à la mer Baltique et ses iles germaniques en passant par Luebeck, nous avons fait de très belles découvertes. Les paysages ont varié entre nature verdoyante puis jaune des champs de colza, et le bleu de la mer, avec quelques villages pleins de charme et des villes colorées remplies d’histoires.

Voici donc le début de notre roadtrip dans le nord de l’Allemagne, avec la jolie ville de Brême.

Itinéraire de roadtrip dans le nord de l’Allemagne

Pour vous donner une idée de notre itinéraire, voici les principaux arrêts de notre roadtrip :

  • Brême (Bremen)
  • Worpswede
  • Lueneburg Heath
  • Luebeck (Lübeck)
  • Timmendorfer Strand
  • Travemünde
  • la péninsule de Fischland-Darss-Zingst
  • l’ile de Ruegen (Rügen)
  • l’ile d’Hiddensee

Un roadtrip de 10 jours que je ne vais pas pouvoir vous résumer en un seul article. Commençons donc par le commencement : Brême.

Une journée à Brême, entre ville et nature

Après être arrivés la veille au soir à Brême, nous voilà au petit matin, prêts pour la belle journée qui s’annonce. Tout aussi enthousiaste que nous, notre guide Pierre nous emmène chercher nos compagnons pour la journée : des vélos ! Car dès les premières minutes passées à Brême, on comprend tout de suite la place centrale des vélos dans cette ville : il y en a partout, enfourchés par une belle représentation de toute la société brêmoise.

Pour profiter de la météo printanière, nous décidons de commencer notre exploration par le côté vert de Brême pour terminer par le centre-ville et ses plus beaux quartiers. Un programme parfait pour visiter Brême en une journée !

Brême côté nature

En quelques coups de pédale, nous voilà loin du centre, des vieilles maisons serrées et des pavés. Des jardins apparaissent et des rues plus larges ouvrent le paysage. Et rapidement, nous voici à l’entrée d’un parc merveilleux : le Bürgerpark.

Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Maison à l’entrée du Bürgerpark

Bürgerpark

Passionné par le mouvement populaire derrière ces arbres centenaires, notre guide Pierre nous raconte l’envie des habitants de posséder un espace vert au cœur de leur ville. Le pouvoir en place refusait de s’y atteler et invita, sur le ton de la boutade, les citoyen·e·s à le réaliser ellux-mêmes… Ce qu’ils firent ! De nos jours, ce parc impressionne non seulement par sa taille, 202 hectares, mais aussi par sa beauté. C’est l’un des parcs les mieux entretenus d’Allemagne.

Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Hôtel de luxe au sein du Bürgerpark
Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Nature et grands espaces au Bürgerpark

Nous roulons à l’ombre d’arbres centenaires, regardons le vent plier les herbes hautes et les familles se rassembler en ce jour férié pour profiter du soleil. En quelques coups de pédale, on passe du chant des oiseaux dans une forêt qui nous donne l’impression d’être seuls au monde à la musique d’un orchestre jazz jouant devant un kiosque où se posent les marcheur·euse·s le temps d’une bière fraiche ou d’un repas.

J’aime ce mélange d’ambiance, cette idée que tout est possible, que tout le monde peut vivre le contact à la nature comme il en a envie, et surtout que tout le monde est le bien venu. Sur un banc un peu plus loin, au bord d’un lac, une vieille dame à la peau aussi blanche que ses cheveux est assise à côté d’un jeune homme à l’air concentré. Pierre nous explique qu’il s’agit d’une bénévole donnant des cours d’Allemand à un réfugié. Des générations qui se rencontrent, des peuples qui se côtoient et des savoirs qui se partagent. Une scène qui réchauffe le cœur et fait plaisir à voir.

Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Un lac du Bürgerpark
Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Canard caché dans les hautes herbes au Bürgerpark
Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Barque en famille au Bürgerpark
En pratique

Accès : gratuit, ouvert toute l’année

Activité : s’y balader à pied ou à vélo ; possibilité d’y faire de la barque, du minigolf, boire un verre et d’assister à des spectacles et animations, comme des concerts de musique.

S’y rendre : avec le tram 6 ou 8 ainsi que le bus 24 : descendre à l’arrêt Am Stern ; avec le bus 26 ou 27 à l’arrêt Bürgerpark.

Rhododendronpark

Nous quittons presque à regret le Bürgerpark où nous serions bien restés la journée entière pour découvrir un autre parc. Et notre guide nous garantit que nous ne serons pas déçus. Il nous vante un océan coloré de fleurs venues du monde entier. Nous pédalons devant des maisons gigantesques à l’architecture imposante jusqu’à arriver à notre nouvelle oasis verte. Et dès les premiers mètres, nous sommes accueilli·e·s par le plus mignon des hôtes possibles : un lapin ! Mangeant quelques brins d’herbe en toute tranquillité, il ne jette même pas un regard aux quelques marcheur·euse·s qui s’émerveillent devant cette boule de poils. Ou comment se faire snober par un lapin ! Quel plaisir de percevoir à nouveau cette ambiance paisible, tant chez les promeneur·euse·s que les animaux.

Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Accueillis par un lapin au Rhododendronpark
Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Prendre un bol d’air pur au Rhododendronpark

À peine mes yeux ont décroché du lapin que je me retrouve dans un cyclone de couleurs. Tout autour de moi, les fleurs rivalisent de leurs tons pastels ou prononcés, faisant honneur à toute la palette de l’arc-en-ciel. Ici, ce sont les quelque 10 000 rhododendrons et azalées les stars incontestables (bon, et les lapins : dure compétition !).

Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Les azalées colorées du Rhododendronpark
Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Mille-et-une couleurs au Rhododendronpark
En pratique

Accès : gratuit, ouvert de 7 h du matin au coucher du soleil. La meilleure saison pour le visiter est au printemps, durant le mois de mai.

S’y promener : on peut circuler à vélo sur certains sentiers, mais la plupart sont piétonniers et nécessitent de pousser son vélo plutôt que de l’enfourcher.

S’y rendre : avec le tram 4 et 5 ou le bus 20, 21, 33 et 34 : descendre à l’arrêt Horner Kirche

Brême côté ville

Après un piquenique au Rhododendronpark, nous changeons de thématique pour découvrir la ville de Brême, son cœur historique et ses quartiers bohèmes. Premier arrêt : la Marktplatz, place du Marché.

Brême est la onzième plus grande ville d’Allemagne, centre européen de l’industrie aérospatiale, pôle scientifique… et ce n’est pas de tout cela dont je souhaite vous parler, mais bien de mes coups de cœur. Et si vous me lisez régulièrement, vous savez que j’ai un faible pour les histoires et les légendes.

Sur la Place du Marché donc, Pierre nous raconte tant d’histoires qu’il me faudrait des pages et des pages pour vous les partager toutes. La Statue de Roland, devant l’Hôtel de Ville et face à la cathédrale, en renferme plusieurs rien qu’à elle. Pour la ville, mais également pour l’UNESCO qui l’a reconnue comme Patrimoine Mondial, elle représente un témoin de l’autonomie citoyenne face à la religion, témoin de liberté et aussi des droits de commerces.

Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
La statue de Roland, un emblème de Brême

La légende des Musiciens de Brême

Mais si je ne devais retenir qu’une seule histoire à vous raconter, ce serait celle des Musiciens de Brême. C’est à Brême que j’ai découvert ce conte des frères Grimm, devenu emblème de la ville. Presque cachée par l’Hôtel de Ville, cette statue porte les marques des nombreuses caresses reçues par les touristes qui ne cessent de s’y rassembler. Quel étrange spectacle que cette statue : un âne, surmonté par un chien, lui-même portant sur son dos un chat, qui quant à lui soutient un coq. Voici donc l’histoire derrière cette pyramide animale.

Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Les Musiciens de Brême, un emblème de Brême

Le conte des Musiciens de Brême

Il était une fois, dans un village tout près de Brême, un vieil âne que le meunier avait décidé de tuer, après des années de bons et loyaux services, pour récupérer sa peau. Voulant échapper à ce funeste destin, l’âne s’échappe et décide de devenir musicien en ville. Sur son chemin, il rencontre un vieux chien, jugé inutile par son maitre. Il lui propose de créer ensemble un orchestre. Ils sont rejoints ensuite par un chat et un coq, également considérés trop vieux pour servir les humains.

Un soir, ils découvrent une maison habitée par des voleurs. Décidés à déloger les bandits pour récupérer la maison, ils échafaudent un plan. L’âne posté devant la fenêtre de la maison accueille sur son dos le chien. Le chat grimpe ensuite sur eux, suivi par le coq au sommet de cette pyramide. Ensemble, ils poussent des cris puissants tout en bondissant par la fenêtre. Effrayés, les voleurs détalent et ne parviendront jamais à récupérer leur repaire.

Quels messages retenir de ce conte ? Que l’union fait la force. Que ce n’est pas à la société à décider si et quand nous sommes trop vieux·eille ou inutiles. Que nous pouvons faire nos propres choix et créer notre destin, au-delà des sentiers battus ! Un conte inspirant à l’image de l’énergie de la ville que nous communique notre guide Pierre.

La place de ce conte à Brême ne se limite pas à la statue. En retournant sur nos pas vers la place principale, Pierre attire notre attention sur une plaque d’égout, surnommé le Trou de Brême (Hole of Bremen). Une fente, des animaux tout autour… et un grand sourire sur le visage de notre guide. « Glissez une pièce dans la fente, nous dit-il confiant, et si c’est le cri de l’âne qui vous répond, alors je vous offre un verre ! » Intrigués, nous nous accroupissons autour de la plaque et glissons une pièce… récompensée par le cri de l’âne ! Notre guide éclate de rire et répond « Heureusement qu’aujourd’hui vous êtes un groupe de deux personnes et pas de vingt ! »

Cette attraction insolite de Brême reproduit aléatoirement les cris des quatre animaux musiciens du conte. Pour le plaisir, nous avons encore glissé deux pièces et avons eu pour toute réponse le cri du chat et celui du chien… Nous avions vraiment eu de la chance la première fois !

Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Trou de Brême au son des quatre musiciens

Pour l’anecdote : beaucoup de touristes se trompent de plaque d’égout et s’entêtent au-dessus de grilles qui resteront à jamais muettes… tout en se remplissant de pièces ! Cherchez bien la même plaque que celle de notre photo avant d’y glisser votre monnaie. Et pour information, l’argent récolté par le trou de Brême va à la charité (Wilhelm Kaisen charity).

Böttcherstrasse

Toujours dans le centre-ville, nous poursuivons notre promenade jusqu’à la Böttcherstrasse, une des plus vieilles rues de la ville. Son architecture frappe dès les premiers pas. Étroite, faite de briques rouges et surmontée par quelques arcs, elle m’a donné l’impression d’entrer dans un autre univers. Un monde où la féérie aurait sa place, façon Harry Potter.

Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
La Böttcherstrasse

Et il n’y a pas que par son désign : l’histoire de cette rue est plus qu’intéressante. Elle a été financée par Ludwig Roselius, un nom que l’on entend souvent dans la région : grand mécène, il a fait fortune grâce à l’invention du café décaféiné. Hé oui, ce ne sont pas les Italiens, mais un Allemand qui est derrière cette création ! Imaginée par l’architecte Bernhard Hoetger, cette rue n’a pas toujours plu… Loin de là. Elle a même servi, lors des propagandes nazies, à distinguer le bel art traditionnel, avec d’un côté de la rue des briques bien rangées selon un style architectural classique, de la dégénérescence de l’art, les mélanges et l’impureté et cet autre côté de la rue fait de briques agencées de façon féérique.

Il y a une multitude d’arrêts intéressants à faire dans cette pourtant petite rue, tant que je ne pourrai pas tous les lister ici. Pour les amateur·ices·s de sucreries, ne manquez pas la première manufacture de bonbons de la ville. En plus de pouvoir y gouter des bonbons artisanaux savoureux, on peut également assister au processus de fabrication à l’ancienne.

Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Bonbons de Brême

Mais si vous ne deviez vous arrêter qu’à un seul endroit, ce serait au Paula Modersohn-Becker Museum. Déjà, car il s’agit du premier musée au monde dédié à une artiste femme. Ensuite, parce qu’il s’agit de Paula. Un personnage qui, aujourd’hui encore, continue à souffler ses idées féministes et influencer le cours de l’histoire.

Paula Becker

Quand je l’ai découverte, avec cet autoportrait d’elle enceinte à moitié nue au musée, j’ai tout de suite pensé : je dois en parler sur le blog ! Cette femme est tellement inspirante ! Cette peintre expressionniste vient d’une époque pas si lointaine (fin XIXe – début XXe siècle) où les femmes n’avaient pas le droit de fréquenter des écoles d’art. Non seulement elle a réussi à apprendre, mais en plus elle a bousculé les habitudes et devenant une des représentantes les plus précoces du mouvement expressionniste en Allemagne. Une artiste qui a marqué la région tout autant qu’elle a été marquée par elle, comme nous allons le découvrir le lendemain lors de notre visite du village de Worpswede.

Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Autoportrait par Paula Becker enceinte

La publication de ses carnets par les biographes qui ont contribué à créer une aura romantique autour de Paula. Une jeune femme rêvant de devenir peintre, surmontant un a un les obstacles pour y parvenir. Après s’être mariée par amour à un peintre allemand reconnu, se sentant prisonnière dans la vie conjugale, elle quitta le carcan imposé par la société pour s’épanouir à Paris, mais revint malgré tout auprès de son mari, tomba enceinte et mourut quelques jours après avoir accouché, totalement inconnue et non reconnue dans son art. Dans un de ses carnets, elle écrivit d’ailleurs ces mots :

Je sais que je ne vivrai pas très longtemps. Mais est-ce si triste ? Une fête est-elle meilleure parce qu’elle est plus longue ? Ma vie est une fête, une fête courte et intense.

Et récemment, nous explique notre guide Pierre, c’est devant son portrait que ce sont arrêtées quelques touristes islandaises, peu avant de lancer le mouvement qui révolutionnera l’égalité homme femme sur le plan salarial dans leur propre pays. Pour cellux qui n’ont pas suivi ce mouvement de notre histoire moderne, en octobre 2016, les Islandaises quittaient leur emploi tous les jours à 14 h 38. Un acte symbolique, à l’image de l’écart de 14 à 18 % entre le salaire des hommes et des femmes. Cette action a porté ses fruits : l’Islande est a présent le premier pays au monde à imposer l’égalité salariale à ses entreprises.

En pratique

Tarif : le rez-de-chaussée est libre d’accès ; entrée du musée (à l’étage) : 8 €

Horaire : de 11 h à 18 h ; fermé le lundi

Accès : tram 4, 6 et 8 à l’arrêt Domsheide

Visiter Brême : informations pratiques

Voici un résumé des plus grands attraits de la ville de Brême pour vous aider à préparer votre voyage.

À voir à Brême par quartier

Si le centre-ville de Brême vaut le détour, ce n’est pas le seul quartier intéressant où se promener. Voici un rapide aperçu des 3 autres quartiers que nous avons découvert : Schnoor, Schlachte et Viertel.

Centre-ville

La place du marché (Marktplatz) avec l’hôtel de ville et la statue de Roland, la statue des Animaux musiciens de Brême, la gigantesque cave Ratskeller, la cathédrale Saint-Pierre, l’église Notre-Dame (Liebfrauenkirche) et ses vitraux lumineux. La rue Böttcherstrasse avec le musée Paula Modersohn-Becker et le magasin de bonbons artisanaux Bremer Bonbon Manufaktur et juste devant la fontaine des sept frères fainéants.

Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Place du marché (Marktplatz)

Schlachte

Cette promenade le long de la rivière Weser à côté de la vieille ville de Brême est particulièrement agréable à la belle saison, où les terrasses et musiciens invitent à la détente.

Schnoor

Les petites maisons à colombage donnent un cachet unique à ce plus vieux quartier de Brême, très photogénique. N’hésitez pas à vous perdre dans les ruelles, vous pourriez découvrir ainsi des ilots de tranquillité insoupçonnés ! Et si vous êtes curieux… et que votre tour de taille ne dépasse pas celui d’un tonneau de pierre, vous pouvez vous hasarder dans la rue la plus étroite de la ville… A vos risques et périls !

Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Brême, ville colorée
Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Maisons à colombage du Schnoor
Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Ruelle paisible du Schnoor
Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Petit banc tranquille dans le Schnoor
Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Plus étroite rue de Brême

Viertel

Surnommé « le quartier », Viertel est un quartier coloré, animé et chic. Street art, musées et théâtre se côtoient donnant une ambiance artistique très agréable. À côté des axes principaux où boutiques et cafés s’enchainent, il y a plein de rues désertes où se promener le nez au vent, en admirant le lierre recouvrir les belles façades des maisons.

Pour préparer votre visite de Brême, je vous conseille de jeter un œil à ces cartes par thèmes et par quartier sur le site de l’Office de Tourisme de Brême.

À faire à Brême

Se balader à vélo dans la ville et les environs, se promener en bord de rivière sur la Schlachte Weserpromenade, prendre un bol d’air et de nature dans les parcs comme le Bürgerpark et le Rhododendronpark.

Vous pouvez aussi aller découvrir la région aux alentours, par exemple en allant visiter le village de Worpswede (la seconde étape de notre roadtrip).

Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Faire du vélo dans le Bürgerpark

Saison

Brême est très agréable au printemps pour flâner, visiter et se ressourcer. Et la période où elle est la plus visitée est l’hiver, à l’occasion de son marché de Noël très réputé.

Se déplacer dans la ville

On peut s’y déplacer en tram, à pied… et surtout à vélo ! Brême est classée 3e ville européenne cyclable.

Conseils

N’hésitez pas à faire appel à un guide pour vous décrypter toutes les histoires de la ville et vous partager ses bons coins. Je vous recommande chaleureusement Pierre Demirel (en anglais ou allemand uniquement, pierre.demirel@gmx.de). Vous pouvez aussi passer par l’office de tourisme de Brême.

Nos bonnes adresses

Logement

Hotel Residence

Lors de notre roadtrip, nous avons passé deux nuits à l’Hotel Residence, un bâtiment plein de charme dont l’intérieur a été remis au gout du jour. Il est très bien situé, proche de la gare et du centre tout en étant dans une rue calme. Le personnel est très accueillant et souriant.

Et il parait qu’il possède un spa… mais nous étions trop occupés à visiter pour en profiter ! Il y a un parking pour les clients de l’hôtel, mais mieux vaut ne pas avoir une trop grosse voiture et y aller tout doucement : vu la structure ancienne des bâtiments, le passage au parking se joue à quelques centimètres de chaque côté.

Au buffet du petit déjeuner, il y a moyen de demander du lait végétal (qui n’est pas présenté par défaut, comme dans presque tous les hôtels que nous aurons lors de ce voyage).

Voir cet hôtel sur Booking et Agoda.

Restaurants

Vegefarm

Notre coup de cœur culinaire de Brême ! Un restaurant proposant une cuisine saine, végane et bio… et d’inspiration asiatique ! Que demander de plus ? J’ai dégusté un délicieux udon et nous avons adoré l’assortiment de tempuras en entrée. L’accueil est chaleureux et attentionné. Seul petit hic : pas de cartes en anglais (mais avec l’aide du serveur personnel, on arrive à comprendre !).

Vengo

Encore une très belle découverte à Brême, le Vengo propose une carte variée entièrement végétalienne. On y retrouve tant des plats aux saveurs du Moyen-Orient que d’Asie. Nous avons testé un de chaque et avons trouvé cela délicieux ! Et, cerise sur le gâteau (si je puis dire) ils ont une très belle sélection de desserts !

Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Délicieux udon végétalien au Vegefarm

Activités

Nous avons beaucoup aimé découvrir Brême à vélo, et vu l’aura de cette ville et sa passion pour les deux roues, je ne peux que vous recommander d’en louer lors de votre séjour. Nous sommes allé·e·s à ADFC Radstation, juste à côté de la gare de Brême. Ils louent des vélos de toute sorte : classique, électrique, avec remorque pour enfant… N’hésitez pas à réserver, surtout si vous êtes en période de vacances.

Brême, une ville d’histoire et de légendes en pleine nature

Brême, première étape de notre roadtrip dans le nord de l’Allemagne, a été un coup de cœur. Un coup de cœur qui tient autant à la bonne compagnie de notre guide qu’à la sérénité des parcs et à la beauté des ruelles colorées de la ville.

Je souhaitais vous parler également, dans ce premier article sur notre roadtrip, de Worpswede et Lueneburg Heath… mais je me suis rendu compte que cet article était déjà très long. Ce sera donc pour une prochaine fois : à suivre !

Brême, Bremen, Allemagne, voyage, city trip, roadtrip
Promenade vers le centre historique de Brême

En partenariat avec les Offices de Tourisme d’Allemagne et de Brême.



5 commentaires

  1. Très intéressant pour les gens comme moi qui aime les villes !

    Répondre
    • Merci André. Nous qui sommes plutôt attirés par la nature, nous avons « pourtant » beaucoup aimé Brême, entre autres pour ses côtés si verts 🙂

      Répondre
  2. Merci beaucoup Angelilie, ravie que notre blog te plaise 🙂 Au plaisir d’échanger dans de futurs commentaires.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest