Notre premier voyage au Japon nous avait enchantés, ensorcelés même : c’était une évidence, nous y reviendrons. Pour ce second voyage, nous avions envie de sortir des sentiers battus, ou plutôt des rails convenus, pour explorer une autre région du Japon et voyager autrement. Nous voilà donc partis pour 4 jours de roadtrip dans les préfectures de Nara et Wakayama.

Roadtrip nippon, entre mer et montagnes

Tant de régions du Japon nous attirent : nous avons longtemps hésité à aller découvrir l’extrême nord du pays, du côté d’Hokkaidō, ou l’extrême sud, vers Kyushu. Nous nous étions presque décidés à aller juste au nord de Fukushima, dans la région de Tohoku… puis nous sommes revenus à notre première intuition et au projet que nous aurions dû réaliser lors de notre voyage d’octobre 2016 : le sud du Kansai, avec les préfectures de Nara et Wakayama. La seule chose qui change par rapport à notre projet initial : une invité bonus ! Nous avons embarqué avec nous notre amie Aline, du blog NowMadNow.

Pourquoi avoir choisi ces régions comme terrain de jeu pour notre roadtrip ? Pour ses forêts mystiques, ses temples emblématiques, ses onsens réputés et ses côtes aux rochers parsemés. Ce sont toutes ces images qui nous ont guidés d’un point à l’autre de notre itinéraire.

Il y a eu de magnifiques découvertes, de belles surprises et de doux moments. Il y a eu des moments de doutes et de grand hasard, particulièrement lorsqu’il s’agissait de trouver un restaurant au plein milieu de nulle part… puis de se faire comprendre : un beau piment à ce voyage pas banal ! Et, au milieu de tout cela, il y a eu des déceptions, des confusions et des décisions moins judicieuses que d’autres. Le principal point que nous changerions, à refaire, serait notre rapport au temps : nous prendrions plus de temps, soit en diminuant les distances, soit en augmentant les jours pour explorer à notre rythme.

Mais assez papoté : place aux souvenirs et coups de cœur, en mots et en images.

Japon, roadtrip, voyage, Kensai
Rituel de purification au Kiyomizu-dera à Kyoto

Itinéraire de notre roadtrip au Japon

Concrètement, nous sommes arrivés en avion à Tokyo. Après y avoir passé une journée, nous avons filé vers Kyoto en train et y avons passé une journée, avec comme occupation principale, manger ! De là nous sommes arrivés à Nara où nous avons récupéré notre voiture de location.

Nous n’avions pas préparé un itinéraire trop ficelé, juste quelques points qui nous avaient tapé dans l’œil alors que nous rêvions devant les images d’Internet à notre prochain voyage. L’itinéraire de notre roadtrip a donné ceci :

  • Nara (départ au matin)
  • Parc de la Mitarai Valley
  • Yunomine
  • nuit à Tanabe
  • Temple et cascade de Nachi
  • nuit à Nachikatsuura
  • route côtière de Kushimoto
  • nuit à Wakayama
  • Nara

Nara, la ville aux daims

Nara, nous y étions passés lors de notre précédent voyage au Japon… et nous savons déjà que nous y retournerons lors de notre prochain voyage (oui, on retourne encore au Japon tout bientôt, je vous raconte ça en fin d’article).

Juste quelques mots pour vous dire que nous avons apprécié nous retrouver au milieu de ces daims qui gambadent en liberté : une douce atmosphère d’insouciance et d’harmonie entre l’homme et la nature. Ressourçant ! Ça fait du bien aux yeux et à l’âme.

Japon, roadtrip, voyage, Kensai
Les daims paisibles de Nara
Japon, roadtrip, voyage, Kensai
Coucher de soleil à Nara

Vallée Mitarai, immersion en plein Ghibli

Notre premier objectif depuis Nara : la méconnue Mitarai Valley. Des photos de ponts suspendus (vous savez à quel point on aime ça !) au-dessus d’une rivière cristalline avaient retenu notre attention : l’impression, rien qu’en regardant les images, de quitter la civilisation et les foules pour se ressourcer en pleine nature. Impression qui s’est confirmée dès nos premiers pas dans la vallée : personne, juste une voiture et un groupe de jeunes garçons riant et piqueniquant au bord de l’eau.

Japon, roadtrip, voyage, Kensai
Vue depuis un pont suspendu de la Mitarai Valley

Nous traversons un premier pont, nous retrouvons de l’autre côté de la rivière à emprunter des escaliers de bois où s’entremêlent rochers et racines. Vue depuis l’eau, cette vallée prend encore une autre dimension. Le temps semble couler au rythme du courant, glissant avec nonchalance à côté de nous. Je me sens immergée dans un univers d’une douceur enveloppante… Plus je voyage au Japon, plus je comprends d’où Miyazaki tirait l’inspiration pour ses animés du studio Ghibli !

Nichée dans les profondeurs oubliées entre les montagnes, la vallée de Mitarai ne semble réputée qu’aux près des Japonais, qui viennent se rafraichir dans ses rivières, se ressourcer dans les bois ou se retrouver en famille ou entre amis. Si cette vallée est si peu fréquentée, c’est sans doute dû à sa situation tout autant qu’à son histoire : sa réputation d’être inaccessible lui a valut d’être choisie comme lieu de refuge durant les batailles qui faisaient rage au XIVe siècle.

Japon, roadtrip, voyage, Kensai
Au creux de la vallée Mitarai

Notre exploration se termine par la recherche d’un lieu où nous restaurer… que nous dénichons après de nombreux zigzags à travers les montagnes : un restaurant des plus typiques, avec les tables basses, le menu seulement en Japonais et l’accueil souriant et chaleureux qui réchauffe les cœurs et fait patienter même les plus grondants des estomacs. L’occasion de tester les nouilles froides pour François et de me régaler avec un bol fumant dans lequel tremper les miennes.

Japon, roadtrip, voyage, Kensai
Manger dans de petits restaurants locaux
En pratique

Lieu : Kitozumi, Yoshino-gun, Tenkawa-mura, préfecture de Nara

Conseil : prévoyez plus de temps que nous pour y faire de belles randonnées. En chemin pour la vallée, arrêtez-vous dans le village de Tenkawa pour prendre les cartes de randonnées dans le centre d’information touristique.

Saison : si vous êtes dans le coin en automne, ne manquez pas l’occasion d’aller admirer le feuillage rouge qui envahit la vallée : c’est l’un des paysages d’automne parmi les plus réputés du pays.

Yunomine et ses eaux sacrées

Yunomine m’avait séduite tant par ses images de sources chaudes et de rivière fumante traversant une ville semblant préservée du temps que par l’aura mystique que lui confère le célèbre pèlerinage de Kumano, dans la chaine des montagnes Kii. Yunomine est, depuis des siècles, un décors pour de nombreux pèlerins de Kumano venant reposer leurs pieds fatigués dans ses eaux chaudes de cette ancienne station thermale après avoir traversé des forêts enchantées et gravit des escaliers de pierre aux airs de conte de fées.

Nous n’avons pas logé à Yunomine, les prix étant aussi élevés que la température de l’eau qui sort de ses profondeurs, mais du côté de Tanabe, une autre station thermale montagnarde où les habitués vont se baigner directement dans la rivière. Notre hébergement à l’inspiration ryokan était modeste, mais relié à un autre hôtel de la ville, qui lui possédait de beaux bains intérieurs (sento) et extérieurs (onsen) pour se prélasser dans les règles de l’art et respecter la tradition locale.

Dans l’introduction, je vous parlais de déception : c’était en pensant à Yunomine. Était-ce la fatigue, la très longue route, les attentes trop grandes que j’avais en arrivant… ou tout simplement les lieux, mais j’ai eu ce petit pincement au cœur, « ce n’est que ça ». C’est petit, l’ambiance est très hôtelière, avec peu de lieux pour se poser sans y passer une nuit, les rues étaient désertes… et l’odeur de souffre ajoute un cachet particulier au village ! Et pourtant, une partie de moi a aimé ces lieux, malgré les tuyaux entortillés tout le long de la rivière. Un petit côté magie bidouillée à la Ghibli.

À nouveau, le temps et l’énergie nous ont manqués, mais si vous êtes dans le coin, prévoyez d’aller vous promener jusqu’aux marches mystiques d’Hongu Taisha, le plus important des trois sanctuaires sacrés du pèlerinage de Kumano.

Japon, roadtrip, voyage, Kensai
Yunomine et ses eaux sacrées
En pratique

Notre logement : Sansuikan Kawayu

Nachi : temple, cascade et féérie

Le temple de Nachi, de son doux nom Seiganto-ji, est sans doute le lieu le plus photogénique de ce roadtrip : même sans connaitre son nom ou sa situation, tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin au Japon en ont déjà vu des photos. Et on comprend pourquoi : il est si beau, avec sa cascade majestueuse semblant flotter à l’arrière-plan.

Japon, roadtrip, voyage, Kensai
Le temple et la cascade de Nachi

Mais cette vue, elle se mérite : on laisse la voiture dans un parking en contrebas et on commence notre lente ascension, gravissant les marches de pierres les unes après les autres, évitant les racines et reprenant son souffle en s’adossant à l’un des énormes troncs qui encadrent le chemin de pèlerinage que nous empruntons. Il fait terriblement chaud, et François est bien encadré, entre Aline enceinte et moi encore sous le joug de la mononucléose : nous avançons à vitesse d’escargots. Mais les rayons du soleil qui filtrent entre les branches, dorant d’une lumière divine les cyprès et bambous qui nous entourent, sont l’excuse parfaite pour s’arrêter et admirer la Nature dans son plus bel élément, inspirer profondément l’odeur de forêt et se laisser imprégner par la magie des lieux. Cette balade justifie nos efforts à elle seule, j’en viens à oublier que c’est une des plus belles pagodes du Japon qui nous attend quelques mètres plus haut.

Japon, roadtrip, voyage, Kensai
Les escaliers féériques de Nachi

En contrebas du temple se trouve le sanctuaire, Kumano Nachi Taisha, offrant une vue éblouissante sur l’eau qui se déverse à l’infini. Ce sanctuaire a d’ailleurs été érigé en l’honneur de cette cascade (l’une des plus hautes du pays !) et de sa divinité, Nachi no Taki. Il fait partie, lui aussi, des trois temples sacrés du pèlerinage de Kumano et est réputé être le plus ancien de Kumano.

Gravir les marches de pierre vers le temple puis les redescendre vers le sanctuaire, au milieu de la forêt, m’a d’ailleurs donné très envie de devenir pèlerine dans cette belle région. Maintenant, mon cœur balance entre le pèlerinage de Kumano et celui de Shikoku : le choix va être rude, mais j’espère bien un jour en réaliser au moins un !

Japon, roadtrip, voyage, Kensai
Le sanctuaire Kumano Nachi Taisha au pied de la cascade

Nachikatsuura, un onsen au paradis

Nous quittons les montagnes verdoyantes pour gagner la côte rocailleuse de la préfecture de Wakayama et le village de Nachikatsuura. Si nous l’avons choisi, c’est pour une seule et (très) bonne raison : l’un des plus beaux onsen du Japon, le Kii-Katsuura Nakanoshima Resort. Et, cette fois, la réalité a été à la hauteur de nos espérances !

Japon, roadtrip, voyage, Kensai
Vue sur l’ile ryokan depuis Nachikatsuura
Japon, roadtrip, voyage, Kensai
Les onsen du Kii-Katsuura Nakanoshima Resort
Japon, roadtrip, voyage, Kensai
Notre magnifique ryokan Kii-Katsuura Nakanoshima

Sources chaudes avec vue sur la mer, depuis un hôtel niché sur une ile privée : comment résister ? Une expérience de volupté, entre futons sur tatamis, repas traditionnels, exploration dans les hauteurs de l’ile et immersions en sources chaudes. Un des meilleurs souvenirs de notre voyage ! Si nos balades et expériences gastronomiques restent inoubliables, un de mes plus marquants souvenirs est cette sensation de paix et de lâcher-prise qui m’a submergée alors que je m’immergeais dans un des bains chauds extérieurs, au son du clapotis des vagues. Les étoiles au-dessus de ma tête, la mer à portée de main et l’esprit flottant dans les vapeurs d’eau…

Japon, roadtrip, voyage, Kensai
Onsen avec vue sur la mer : le paradis !
Japon, roadtrip, voyage, Kensai
Lever de soleil depuis l’ile à Nachikatsuura

Et si vous en avez le courage, je vous conseille de vous lever avant l’aube pour admirer les couleurs des premiers rayons du soleil sur les ilots rocheux qui entourent l’hôtel : une très belle vue pour un moment zen.

Notre conseil logement :

Le ryokan Kii-Katsuura Nakanoshima Resort avec sa vue magnifique depuis le sommet de l’ile, et ses onsen à couper le souffle

Wakayama

Wakayama, à peine arrivés que nous voilà déjà repartis : nous ne sommes restés qu’une nuit, arrivant à la nuit tombée et repartant à l’aube. Un temps bien insuffisant pour profiter de la ville et ses alentours. Car Wakayama, c’est le nom de la région que nous sillonnons depuis quelques jours, mais aussi celui de sa capitale. Une ville que nous avions le gout de découvrir après avoir lu l’article de Lucie… mais ce sera pour une prochaine fois !

Et parce que le fiasco de Wakayama ne s’arrête pas là : nous avions prévu, cette nuit-là d’aller observer les étoiles et la Voie lactée à Kimino… et, vous vous en doutez, nous avons dû annuler. Pour tout vous dire, les étoiles de Kimono, c’est le premier point que nous avions noté pour notre itinéraire, faisant coïncider notre parcours avec la date exacte à laquelle la Voie lactée était la plus visible, dans cette région réputée pour pouvoir observer le ciel et ses astres… mais un ciel nuageux en a décidé autrement. C’est aussi ça, le voyage : faire avec les aléas de la vie… et de la météo !

Néanmoins, c’est à Wakayama que nous avons savouré l’un de nos meilleurs repas : un restaurant trouvé au hasard d’une rue dans la nuit noire, un accueil souriant par une jeune serveuse s’excusant « sorry, no english, only japanese food » : prometteur ! Non seulement c’était délicieux, mais en plus c’était beau : une création digne d’un arrangement floral des plus sophistiqués. Le raffinement japonais dans les moindres détails, pour le plaisir des yeux et des ventres.

Japon, roadtrip, voyage, Kensai
Excellent restaurant typique à Wakayama

Louer une voiture au Japon : une idée folle ?

C’est la première réaction que nous avons eue lorsque nous parlions de notre projet : « Mais vous êtes fous ! ». Non seulement, ils roulent à gauche et dans des voitures automatiques, mais en plus les panneaux son écris en caractères indéchiffrables ! Les pronostiques étaient mauvais : on nous voyait perdus dans la campagne, voire au fond d’un ravin.

Mais tout s’est merveilleusement bien passé ! Nous sommes passés par l’agence Vivre le Japon (avec laquelle nous avions pris nos Japan Rail Pass au voyage précédent) et cela a été tout aussi simple et efficace que lors du premier voyage. Si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire cet article avec notre retour d’expérience et nos conseils pour louer une voiture et conduire au Japon.

Si nous avons adoré voyager en train, une expérience à vivre au Japon, nous avons décidé cette fois de varier un petit peu les styles et de louer une voiture pour explorer les routes et chemins de la région de Nara et Wakayama, hors des « rails battus » !

Japon, roadtrip, voyage, Kensai
Sur les routes dans la région de Kushimoto

Le Japon, une histoire d’amour qui n’en finit pas !

Ce deuxième voyage au Japon nous laissera de belles images en tête, de doux souvenirs et des saveurs de mochis, sushi et taiyaki.

Jamais deux sans trois.

Que l’on aime ce dicton ! Il nous fournit une excuse idéale pour prévoir notre prochain voyage au soleil levant : une tout autre aventure nous attend d’ici quelques semaines. Car en septembre, nous remettons ça : nous retournons au Japon. Hâte de vous en dire plus… et surtout hâte d’y être !

Japon, roadtrip, voyage, Kensai
Vue depuis le temple Kiyomizu-dera à Kyoto

5 commentaires

  1. Bonjour,

    Merci pour ce super article ! Je vais justement dans la préfecture de Wakayama la semaine prochaine et je cherche à savoir si les onsen de l’hôtel de Nachikatsura sont accessible même si on ne loge pas dans l’hôtel ?

    Merci d’avance

    Répondre
  2. Bonjour Elodie, merci pour ton gentil message !
    Génial ton voyage tout bientôt à Wakayama ! On est déjà en manque ! ^^
    Pour répondre à ta question : les onsens du Kii-Katsuura Nakanoshima Resort appartiennent vraiment à l’hôtel et ne sont donc pas accessibles sans être client. C’est vrai que c’est un peu supérieur à notre budget logement habituel, mais dans le prix de la chambre, il y a l’expérience onsen et celle du repas ryokan au soir (qui en vaut vraiment la peine également). Sinon, à Nachikatsura, il y a d’autres onsen -même si celui que nous avons choisi est le seul à être sur une petite ile – : n’hésite pas à comparer les prix sur les sites de réservations.
    Bon voyage à toi, profites-en bien ! 😀

    Répondre
  3. Je rêve d’aller au Japon un jour, mais pas spécialement dans les grandes villes. Ton article me donne vraiment des envies d’ailleurs là tout de suite ! L’ambiance, la culture, tout à l’air tellement paisible en voyant tes photos !

    Répondre
  4. Merci pour ta réponse.

    Ma réservation étant déjà faite, je choisirai un autre onsen 😉

    Répondre
  5. Superbes ces photos !
    J’ai envie de retourner au Japon !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest