Plutôt Grand Nord, station familiale ou village historique ? Été ou hiver ? Spa et relaxation ou aventures … ?

A la montagne, il y en a pour tous les goûts !

La Grande Odyssée m’a amenée à (re)découvrir la belle région de Savoie Mont Blanc, ses stations et ses activités : parce que non, à la montagne, il n’y a pas que le ski !

Savoie Mont Blanc : 3 stations, 3 décors, 3 ambiances

En trois jours, tout en suivant La Grande Odyssée, j’ai pu expérimenter trois stations différentes :

  • Les Gets
  • Megève
  • et Savoie Grand Revard

Ces trois stations ont chacune leurs particularités, leur ambiance, leurs spécialités … et toutes ont des paysages magnifiques !

Voici un petit point sur ces stations, mes coups de coeur et les activités à découvrir en fonction des saisons. A vous de trouver « quelle montagne » vous correspond !

Les Gets : une station familiale

Situé entre le Lac Léman et le Mont Blanc, la station des Gets fait partie du domaine des Portes du Soleil. J’ai apprécié, dans cette station à taille humaine, son côté très familial.

Des espaces sont réservés pour les enfants et débutants, afin d’apprendre en toute sécurité … et en s’amusant ! J’ai découvert des systèmes de tapis roulant et de corde, mais aussi un village indien : le territoire « Grand Cry », dédié aux enfants de 5 à 12 ans. Cet espace réserve de nombreuses surprises aux enfants : avec des indiens les attendant pour une séance de maquillage, le tout dans un décor étrange mêlant neige et Far West, avec des totems, des chants indiens, des tipis et autres bizarreries ! L’enfant en début d’apprentissage oublie qu’il est sur des skis : c’est l’indien embusqué derrière un sapin qu’il cherche à repérer !

 

J’ai été touchée également par la préoccupation environnementale de cette station, qui fournit, par exemple, des pass recyclabes et des cendriers de poche (pour éviter de retrouver des mégots dans la nature).

Les activités d’hiver aux Gets

  • Ski-joering : depuis que j’ai découvert l’existence de cette pratique, je rêve d’allier ski et cheval !
  • Raquettes et igloo : ça vous dit une balade nocturne en raquette, sous les étoiles et à la lumière de votre lampe frontale, pour déguster des produits du terroir dans un igloo ? Moi oui !
  • Chien de traîneaux : lors de La Grande Odyssée, j’ai vu beaucoup de chiens de traîneaux … mais garde la frustration de ne pas avoir pu m’essayer à ce sport moi-même ! Je l’ai déjà fait au Canada et j’ai adoré ! Sûre que je reviendrai dans la région pour combler mon manque ! La station propose différentes formules, depuis l’initiation de quelques heures au raid de 2-3 jours.
  • Relaxation dans une yourte : je n’ai jamais tenté ce genre d’expérience, mais il faut bien un début à tout !

 

Les activités d’été aux Gets

  • VTT : Les Gets est spécialement réputé pour ses pistes de VTT. J’ai eu l’occasion d’emprunter certains bouts de pistes en raquette : faire ces chemins en vélo doit être un pur plaisir !
  • Parapente : essayer une fois, c’est l’adopter ! Chaque fois que je vois le mot « parapente », mes yeux sont immanquablement attirés. Malheureusement, je n’ai pas eu l’occasion d’en faire ici, mais je reviendrai volontiers tenter l’expérience, en hiver ou en été.

Les bonnes adresses

L’Hôtel Alpina propose de mignonnes petites chambres, avec un décor savoyard plein de charme.

Megève : du typique chic

Station « chic » par excellence, Megève est devenue très prisée suite à la venue de la baronne de Rothschild pendant la Première Guerre Mondiale … Ça donne un petit peu le niveau ! Cette station, bâtie autour d’un bourg médiéval, a un charme bien à elle. J’ai particulièrement apprécié les alentours de la grand place, avec son centre piétonnier et son gigantesque sapin.

 

Les activités d’hiver à Megève

  • Ski de nuit : la station propose des nocturnes lors des vacances scolaires de février.
  • Chien de traîneaux : Megève aussi m’attire avec ses magnifiques chiens !
  • Escalade d’une cascade de glace : j’étais intriguée et réticente tout en même temps, vu mon faible niveau en escalade, mais cette activité est accessible à tous, même aux plus jeunes ! A tenter un jour …

Les activités d’été à Megève

  • M’envoyer en l’air : Megève possède son propre altiport et propose des activités qui ont juste l’air … démentes ! En hiver ou en été, du « simple vol » dans un petit avion au milieu des glaciers du Mont-Blanc au cours de pilotage en passant par le parapente … J’aimerais trop m’envoler dans ces cieux et profiter de la vue !
  • Un tout nouveau palais des sports propose de nombreuses activités, depuis le patin et le hockey sur glace jusqu’au hammam et sauna.

Les bonnes adresses

La gastronomie a une place très importante à Megève, avec des chefs étoilés et des restaurants réputés.

Megève, Savoie Mont Blanc
Restaurant Torrent : un de nos meilleurs repas !

J’ai testé deux adresses que je recommande chaudement :

  • « Le Puck », sur l’esplanade de la patinoire
  • « Le Torrent », en plein centre également : si ce n’est pas bon marché, c’est sans doute un des meilleurs (si pas le meilleur !) repas de toute notre vie ! François (pour qui la gastronomie représente une partie importante de chaque voyage) rêve encore à sa fondue savoyarde aux truffes : un pur délice !

Savoie Grand Revard : le petit Canada savoyard

Savoie Grand Revard est un ensemble de trois villages : La Féclaz (où nous étions basés), Le Revard, Saint-François-de-Sales. Située au cœur du Parc Naturel régional du Massif des Bauges, cette station « Grand Nord » profite d’un bon enneigement tout au long de la saison hivernale. Son surnom de « petit Canada » lui donc va comme un gant : tant la quantité de neige que le paysage m’ont fait faire un bond dans l’espace-temps, direction Québec !

L’ambiance qui se dégage de cette station est complètement différente de ce que j’ai pu voir jusque-là : le côté « Grand Nord » est palpable à tous les niveaux : dans la population présente, la tranquillité des lieux, la beauté des paysages, les activités proposées …

La station a aussi l’avantage de proposer des forfaits à des prix très avantageux.

Les activités d’hiver à Savoie Grand Revard

  • Ici, le ski se décline à toutes les sauces : ski alpin, ski nordique, ski de fond, de jour ou de nuit, en biathlon, mais aussi le ski-joëring …
  • Chiens de traîneaux : j’ai pu observer le parcours emprunté par les musheurs de La Grande Odyssée de (très) près et … ça fait rêver !
  • Motoneige : je ne pensais pas que ça m’attirerait, mais de voir les motoneiges encadrer la course de chiens de traîneaux, cela m’a donné envie !
  • Luge : j’ai découvert ici le yooner (luge hybride) et l’airboard (luge gonflable) : vive les « luges des temps modernes » !
  • Snowscoot : on continue sur les activités spéciales découvertes récemment avec le snowscoot, que l’on pourrait qualifier d’un mélange entre le snowboard et la trottinette ! Si si, ça existe !
  • Raquette nocturne
  • Village tipi et son authentique raclette : si l’expérience me laissait d’abord quelque peu dubitative, j’ai raffolé de sa raclette « à l’ancienne », avec le fromage qui fond devant le poêle à bois.

Les activité d’été à Savoie Grand Revard

  • Parachutisme et parapente : chute libre, voile contact, tandem, saut bi-place, free fly, vol relatif … bref, la totale !
  • Randonnées à pied, à cheval ou à VTT.
  • Mais aussi des sports « aventure » comme : l’escalade, le canyonning, le parcours aventure forestier, le tir à l’arc…

Les bonnes adresses

« Les Chalets du Berger » : des petits chalets très sympathiques, avec le cachet « montagne ».

Le Village tipi propose, le temps d’une raclette ou pour une nuit, un hébergement insolite (en été comme en hivers).

Alors, quelle montagne êtes-vous ?

Plus d’excuse : la montagne ne se limite pas au ski !

Personnellement, chacune de ces stations me laisse un bon souvenir et un sentiment de trop peu : l’envie d’y retourner est bien présente.

DSC08003En plus de toutes les raisons déjà avancées, je retournerai volontiers en Savoie Mont Blanc pour suivre une fois de plus La Grande Odyssée, une belle découverte de ce début d’année 2014.

Et puis, d’autres stations m’attirent également pour les expériences uniques qu’elles proposent, comme la plongée sous glace, le kart sur glace ou le bobsleigh !

Et vous, vous avez fait votre choix ?

 

21 commentaires

  1. Alors pour nous la montagne en hiver ce n’est pas le ski non plus, c’est généralement se balader dans les magnifiques paysages enneigés (suivant les cas : à pied, en raquettes, en ski de fond, en chiens de traîneau, en motoneige), se faire une cure d’air pur mais aussi se reposer. On ne dort jamais autant qu’à la montagne, le grand changement d’air y est pour quelque chose …

    Nous aimons donc bien les petites stations familiales qui sont authentiques et ont gardé le charme du village savoyard, comme par exemple Bonneval-sur-Arc …

    Dans ta liste, je prendrais donc :
    1) Savoie Grand Revard
    2) Les Gêts
    3) Mégève

    et pour moi, tout comme pour François visiblement, la gastronomie a eu part très importante dans chaque voyage … Ma première activité à l’arrivée dans un nouvel endroit est d’ailleurs de faire le repérage des restos 😉

    Répondre
    • Salut Chris, tu as ton top 3 je vois 😉

      Beaucoup de gens évitent la montagne, car ils ne skient pas et s’imaginent que c’est la seule activité possible. Or il y a tellement plus que cela ! Je me découvre un réel intérêt pour les raquettes : cela permet de découvrir des payasages géniaux, de sortir « des sentiers battus » …
      Je ne me suis encore jamais essayée au ski de fond, mais ça viendra sûrement un jour !
      Et la montoneige, pareil. Jusqu’ici, je pensais que c’était un peu comme le jetski, bruyant, peu écologique et inutile. Mais finalement, je vois que cela permet aussi de partir en balade plus loin, différement. je voyais certains journalistes suivre La Grande Odyssée sur les motoneige et je me suis dit « pourquoi pas ? » : je testerai bien une fois 😉

      C’est sûr que le grand air, ça creuse (qu’est-ce qu’on mange !) et ça fatigue !

      Répondre
      • Pour ce qui concerne la motoneige nous avons fait cela dans le cadre d’une balade (en fin d’après-midi) pour aller jusqu’à un chalet de montagne où était servi un vin chaud ou chocolat chaud avec dégustation de fromages et charcuteries, le tout éclairé aux bougies : vraiment très sympa !
        Au retour il faisait noir par contre et il avait fallu éclairer son chemin avec les feux des motoneiges, un bon souvenir 😉

        Et que dire des différentes spécialités qu’on peut apprécier à la montagne : fondue, raclette, tartiflette, reblochonnade, berthoud … rien de très « light » mais c’est tellement bon 😉

  2. Carrément en manque de neige pas un flocon depuis le début de l’hiver 🙁
    Merci pour cet article sympathique 🙂

    Répondre
    • Avec plaisir Hanae ! 😉 J’ai beaucoup aimé redécouvrir les plaisirs de la montagne suite à mon séjour en Savoie Mont Blanc (dans le cadre de La Grande Odyssée) : de beaux souvenirs et surtout plein d’envies qui sont nées ! (dont le parapente 😉 !)

      Répondre
      • Je comprend c’est toujours une ambiance particulière très agréable 😀
        Pour ma part Savoie Grand Revard me correspondait très bien surtout pour son côté « grand nord » comme tu dis et puis parce qu’il y a vraiment plein d’activités ^^ 😀

      • C’est clair ! 😉 J’ai adoré ce changement de décor et d’ambiance complet !
        Le côté Grand Nord est vraiment dépaysant, difficile de se croire encore en France ! 😉

      • Pas encore eu la chance d’aller à la montagne cette année ce sera pour la prochaine 😉

  3. La dernière fois que j’ai mis les pieds dans les Alpes en hiver je devais avoir 10/11 ans donc quand je pense montagne, ce n’est pas le ski qui me vient en premier à l’esprit !

    Parfois je me demande qu’est ce que je fais dans le nord-est de la France alors que 100% des choses que j’aime faire se prêtent idéalement à la montagne, à commencer par les grands espaces naturel qui sont absents par chez moi. Dans l’idéal ce serait trail running, VTT et quelques cols sur route l’été et ski de fond l’hiver. Je n’en ai jamais fait mais c’est le genre d’effort qui me plait. Je pense que je tenterais des sommets aussi…

    Par contre je dois bien avouer que si j’aime la montagne, je ne me sens pas super dans les villes de montagnes. Entre les hotels, les touristes été comme hiver, les boutiques de location de ski ou vélo et les boutiques de souvenirs qui n’en finissent plus, ça doit être un peu lourdos à vivre 365/an. Ça me saoulait déjà quand j’y allais en vacance plus jeune, mais je pense que n’importe quelle ville m’aurait saoulé à bien y réfléchir 🙂

    Le beurre et l’argent du beurre 🙂

    Répondre
    • Je comprends ta position Bertrand, le côté touristique ou la population se multiplie à vitesse grand V pendant les saisons de vacances, ça doit être bizarre (et saoulant !) à vivre quand c’est chez soi.
      Malgré tout, tous les villages de montagne ne sont pas hyper-touristiques pour autant. Par exemple la stations de Savoie Grand Revard n’avait rien d’une station à la mode; tous ces gens étaient amoureux de leur région, de la nature et de leur tranquillité ! Une ambiance de paix (alors que j’y étais en même temps que la course de La Grande Odyssée … qu’est-ce que ça doit être en dehors des événements et vacances scolaires !).

      Tes activités coups de cœur me tentent bien ; un de nos rêves avec François, c’est de faire un trek en montagne et d’arriver à un beau sommet, avec une vue de « toit du monde ».
      Pourtant je suis frileuse et pas des plus sportives, mais ça, ça m’attire 😉

      Répondre
    • Bonsoir Bertrand (et Amandine)

      « Parfois je me demande qu’est ce que je fais dans le nord-est de la France alors que 100% des choses que j’aime faire se prêtent idéalement à la montagne, à commencer par les grands espaces naturel qui sont absents par chez moi. »
      Je ne sais pas ou vous êtes dans le Nord-Est de la France. Mais, sans être les Alpes, ni même les Pyrénées, les Vosges (si, si) offre au regard des visiteurs des endroits fabuleux. Et toutes ou presque des activités de montagne y sont présente.

      Il est clair que si vous êtes vers Reims ou Troyes…

      Le tourisme ne dénaturent pas « ipso-facto » le caractère « traditionnel » des milieu où il s’exerce. Il ne devient réellement nuisible que quand il ne respecte pas certaines règles :
      – Tourisme de masse là où il n’a pas été conçu (Manque d’infrastructures ou caractère « anthropophage » de celles-ci notamment)
      – Inadaptation des infrastructures aux environnements qui les accueilles.
      – « Irrespect », « incivilité » des touristes qui engendre un rejet des locaux malgré l’apport financier que les premiers apportent
      -Organisation des flux (transport, circulation, etc…) inadaptée aux lieux et aux quantités de touristes attendu

      – Et certainement d’autres raisons qui peuvent expliquer peu ou prou ce sentiment d’écrasement et finalement de « non-détente » donc contre productive de certains endroits.

      Toutefois, et personnellement, la montagne, je ne la perçoit pas dans les grands centres « usine à touristes » avec des quantités exponentielles d’attractions et autres offres touristico-sportives mais dans des villages, locations, chambres d’hôtes, moins prisés mais oh combien plus à même de vous faire partager la vraie nature de la moyenne et haute montagne. Exception des sites incontournables comme l’Aiguille du midi*, la mer de glace, le pic du midi de Bigorre, etc … Il y a beaucoup de possibilité de contourner ses concentrations humaines.

      * Plutôt que de faire comme la plupart des touristes c’est à dire : Chamonix – Aiguille du midi – Chamonix, je me souviens d’avoir pris un car qui nous a fait traverser le tunnel du Mont-Blanc et, côté Italien, nous avons emprunté un téléphérique qui nous a fait « survoler » toute la vallée Blanche dans un décor extraordinaire.

      Bonne soirée à tous.

      Répondre
  4. C’est clair, je suis un fan de la montagne, été comme hiver : je m’y rends souvent pour le ski, la raquette, le repos, la cuisine traditionnelle savoyarde ! Mais il n’y a pas que les activités en station : pour ma part, j’ai effectué le tour du Queyras en raquettes, la vallée blanche (un must !) qui s’effectue normalement en ski de rando. Il existe aussi de très belles randonnées raquettes sur plusieurs jours, comme la traversée Chamonix/Zermatt. En tout cas, prochaine sortie en mars, du côté de St Martin de Belleville, petit village traditionnel, pour une semaine multi-activitées ! 🙂

    Répondre
    • Pour passer de temps en temps sur ton blog, ça ne m’étonne pas que tu sois un amoureux de la montagne, Didier 😉

      J’ai bien aimé ton travail sur Chamonix et la mer de glace. J’ai pris le petit train dans la montagne jusque là il y a quelques années (mais j’avoue je ne suis pas descendue jusqu’à la mer de glace cette fois-là … à faire un jour 😉 ).

      Un rando raquette de plusieurs jours me tenterait bien ; cela doit permettre d’atteindre des endroits plus sauvages et isolés, en pleine nature. Le tout avec un bon petit chalet rustique pour passer la soirée autour d’un feu, et je signe tout de suite ! 😉

      Répondre
  5. Je ne connais pas la 3ème station mais ai pu tester les 2 premières. J’ai une préférence pour Les Gets, Megève étant trop bling bling pour moi.
    Sinon j’aime beaucoup la Station des Carroz d’Arâches qui n’est pas très loin de Megève et très sympa.

    Répondre
    • Salut Julien, je comprends tout à fait ton point de vue 😉
      Je ne connais pas Carroz d’Arâches, merci pour l’info, on ne sait jamais … La troisième station est en effet moins connue, mais elle vaut vraiment la peine d’être découverte, surtout si l’on aime l’ambiance plus tranquile et nature.

      Répondre
  6. Tu as l’air tellement concentrée quand tu tires 😉

    En tout cas faire du parapente en pleine montagne ça dois comme tu le dis être le pied !

    Tiens je le note sur ma petite liste !

    Répondre
    • Salut Manu, merci pour ton commentaire ^^

      Oui, je suis hyper concentrée quand je vise ! Moi qui me suis prêtée à l’expérience du biathlon à la base sans grand enthousiasme, j’ai découvert que j’aimais beaucoup ça ! Cela demande une grande concentration et un travail sur sa respiration … En fait, ça détent !

      Contente de venir augmenter ta liste de folies en voyage avec mes idées ! 😉 j’ai fait du parapente dans les montagnes boliviennes (mais il n’y avait pas de neige) : c’était une super expérience, que je cherche à renouveler … 😉

      Répondre
  7. Salut Amandine,
    au seul titre, j’aurais répondu aucune. Pas de bonne humeur peut-être… puis hier on est allés se balader sur le parc olympique, deux monticules de neige synthétique, 300 à l’AQI, et 2 millions de visiteurs…
    Après lecture, difficile de résister à tes arguments, et aux photos, toutes somptueuses.
    Alors finalement je signe tout ce que tu veux:)

    Je te savais pas femme à gun, mais ça te va plutôt bien.
    L’enchainement des trois images fait un peu bizarre, on croirait que tu shootes des touristes en luge. C’est volontaire ?

    Répondre
    • Salut Sirhom, merci pour ton commentaire 😉
      François l’a lu avant moi et il était mort de rire ! Non, à la base, l’enchaînement des photos de tir et de luge ne cachait pas de message … mais maintenant que tu le dis, cela me saute aux yeux ! Sûrement mes pulsions agressives refoulées qui remontent à la surface suite à cette séance de tir ! 😉

      A la base, je suis plutôt « anti-gun », et me suis rendu à cette activité un peu à contre coeur, puis, une fois que je me suis concentrée pour tirer et qu’en plus j’ai touché ma cible, je me suis dit « c’est pas si mal finalement ! ». En fait, cela détend, car il faut se poser et se concentrer sur sa vision et sa respiration. Par contre, tu ne m’auras jamais à une activité de chasse ! Tirer sur des petites cibles c’est une chose, mais sur des êtres vivants, il faudrait vraiment que ma survie en dépende !

      Répondre
  8. La montagne été ou hiver… Quel terrible débat, les Alpes ne sont pas sous les tropiques :p
    L’automne dans les vallées a Melezes, principalement les Alpes du Sud, les Hautes vallées de Savoie, ou les Dolomites par exemple a l’étranger, c’est le must du must. Un spectacle préservé car il n’y a personne en cette saison.
    Le printemps, la moyenne montagne nest pas très belle avec la végétation qui demare tard et la neige qui sest retirée, mais en altitude c’est le paradis du ski. Et en tee-shirt s’il vous plaît !
    Bon allez fin de mon plaidoyer…
    Comme ton article le souligne, il y a tant a faire à la montagne, et en toute saison. Mon coup de coeur restant le parapente

    Répondre
    • Merci pour ton message ; cela nous fait plaisir de voir que nous ne sommes pas les seuls à ne pas pouvoir répondre à ce dilemme : la montagne été ou hiver ?! 😀
      Nous n’y sommes encore jamais allés en automne… un jour peut-être, cela complèterait agréablement le tableau !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest