En 7 ans, nous avons acquis 7 appareils photo. Si certains ont rendu l’âme ou ne nous convenaient plus, ils ont tous participé aux plus de 20.000 photos de voyage qui aujourd’hui sont les témoignages et les souvenirs de nos escapades passées.

Nos choix et leurs évolutions avec le temps

Je ne pense pas qu’il y ait un appareil photo qui soit meilleur qu’un autre pour voyager. Tout dépend de ses connaissances en photographie, de son budget et de ses envies. Je préfère donc vous proposer un historique des appareils que nous avons eus, avec leurs points positifs et négatifs, et les apprentissages que chacun d’eux nous a apportés pour les appareils suivants.

Le moins cher

En 2007, j’avais un Medion MD-9700. Autant dire qu’aujourd’hui rien que son look mérite de figurer dans un musée ! C’était un appareil photo horrible, tant extérieurement que pour son utilisation. Il fallait 4 piles AA qui se déchargeaient à la vitesse de l’éclair. Lent au démarrage, il l’était tout autant à la prise de vue. On finira par l’oublier sur un banc de Fuerteventura, et lorsque nous sommes revenus 10 minutes plus tard, il avait disparu. Nous n’avons pas pleuré sa perte, peut-être aura-t-il fait un heureux !

La peur de la complexité

Mais nous avions déjà le plan de partir en janvier 2009 en Amérique latine, il nous fallait donc un nouvel appareil. En allant dans un supermarché, j’ai souhaité en avoir un plus performant et plus « pro », mais les réflex me faisaient toujours peur, alors j’ai opté pour un bridge Sony DSC-H3. Il nous a rendu de fiers services jusqu’à son décès dans l’eau de mer aux Galapagos. Le seul point qui nous a embêtés pendant le voyage était sa batterie au Salar d’Uyuni : 4 jours sans pouvoir la recharger nous a restreint sur le nombre de photos. C’est décidé, dorénavant nous aurons au moins une batterie de rechange. Nous récupérerons de cet appareil uniquement sa batterie, qui était toujours en état.

Le plan B

Aux Galapagos, nous nous sommes donc retrouvé sans appareil photo, et nous bourses presque vides. Avec un petit commerçant sympathique de l’île, nous avons pu commander un appareil peu onéreux depuis le continent, le Samsung M110. Autant dire que cet appareil nous a laissé d’aussi bons souvenirs que le Medion tant il était mauvais. Son seul point positif par rapport au Medion était son poids et son encombrement réduits.

L’apprentissage

Une fois rentré d’Amérique du Sud, j’ai franchi le cap, je me suis payé un réflex Canon 450D. C’est avec lui que j’ai appris réellement la technique photo et que j’ai suivi des cours l’année passée. Nous avons acheté une batterie de plus, et avons échangé l’objectif grand-angle (18-55) par un grand-angle zoom (18-200). Le choix est lié à notre mode de vie. En voyage, pas question de rater un animal parce qu’on doit changer d’objectif. Pas question non plus de commencer à nettoyer le capteur en plein désert parce que du sable ou de la poussière a volé pendant l’échange d’objectif. Le résultat est un peu moins bon qu’avec un 18-55 et un 55-200, mais la facilité et les ennuis valent pour moi largement le parti pris du « tout-en-un ».

La multiplication

Amandine a commencé à s’intéresser également à la photo, nous avons alors acheté un successeur à notre Sony DSC-H3, le Sony DSC-H55. Et bonne nouvelle, le pack contient une 2e batterie. Mieux : c’est la même batterie que le DSC-H3, nous avons donc 3 batteries ! Le choix a été fait pour une question de poids et de discrétion. Avec le Canon, nous étions parfois mal à l’aise de le sortir en rue dans certains quartiers. De même, en voyage de noces, au soir à Venise, nous préférions nous balader léger.

Mais les vacances d’été sur un voilier en 2012 lui ont été fatales : après moins de 2 ans, il rend l’âme et Sony refuse de le réparer sous garantie pour des raisons obscures. Je pense que du sable est entré dans le mécanisme d’ouverture de l’objectif et l’a empêché de s’ouvrir. Dommage, on l’adorait cet appareil !

L’optimisation

Il nous fallait donc un nouvel appareil (une fois de plus !),d’autant plus qu’un voyage au Pérou nous attendait quelques mois plus tard, en janvier 2013. Après moult réflexions, c’est l’hybride Sony NEX-5N qui a fait chavirer nos coeurs. On avait là un appareil aux capacités quasi identiques à un réflex, mais sans l’encombrement et le poids de celui-ci. Nous sommes donc partis, une batterie de réserve en plus, tester cette affirmation au Pérou : moi avec le Canon 450D, Amandine avec le NEX-5. Cet appareil est un véritable plaisir ! Seul le manque d’une roulette de réglages s’est ressenti. Sony l’a compris et a rectifié le tir : depuis le NEX-5R, une roulette s’est greffée sur le haut de l’appareil.

Aujourd’hui, nous sommes convaincus par l’efficacité des hybrides face aux réflex, du moins dans notre manière de voyager toujours plus légère et moins encombrante. Aussi, nous avons décidé de ne plus partir en voyage avec le Canon 450D, et nous avons fait l’acquisition la semaine dernière d’un étrange appareil pour le remplacer : le Sony Alpha 3000.

L’appareil photo non identifié

Cet APN est surprenant sur bien des points. Il a un look de réflex, mais est bien plus petit et plus léger. Comme les hybrides, il ne comporte pas de miroir. La batterie est identique à celle des NEX et, enfin, il partage les montures d’objectif des NEX et non celles des réflex Alpha. Son capteur, lui, est celui d’un Alpha. Nous avons donc actuellement 2 appareils Sony, aux mêmes montures d’objectif et aux mêmes batteries (au nombre de 3 temporairement). L’Alpha 3000 a tout de même quelques défauts, à commencer par l’écran bas de gamme (je ne parle même pas de l’oeillet électronique, une catastrophe !), et du plastique en deçà de la qualité normale d’un appareil photo Sony.

L’Alpha 3000 est monté sur un objectif 18-200 pour les mêmes raisons que le Canon. Le NEX-5N garde le 18-55 de base, c’est que le 18-200 n’est pas donné d’une part, et que le poids et l’encombrement du 18-200  face au 18-55 ne sont malgré tout pas négligeables.

Un peu de recul

C’est ainsi qu’en 7 ans nous avons eu 7 appareils photo. Seuls le Medion et le Samsung n’ont jamais eu nos faveurs. Nous avons également eu un appareil photo de plongée, mais son choix n’a, jusqu’à présent, jamais influencé celui des « terrestres », je n’en parlerai donc pas ici.

D’un compact bas de gamme à l’appareil hybride et son cortège de batteries en passant par les réflex, nous avons essayé énormément de combinaisons avant d’arriver à ce qui, aujourd’hui, est notre arsenal quasi idéal de voyage. Il ne nous manque plus qu’un appareil photo encore plus portable et discret : un compact. Nous attendons cet été pour en trouver un qui sera capable de faire de belles photos aussi bien hors que dans l’eau, car notre appareil de plongée a rendu l’âme lors de notre dernier séjour en Sicile.

Je vous laisse avec ces 4 photos, le Medion MD9700 (en 2007) pour les 2 premières, le Canon 450D (en 2010) pour les 2 suivantes. Il s’agit bien entendu des mêmes endroits, mais 3 ans plus tard, difficile de reprendre exactement le même angle !

 

Et vous, quel(s) appareil(s) prenez-vous en voyage ? Et sur quel(s) critère(s) vous basez-vous pour faire votre choix ?

MAJ 20/01/2014 : nous avons finalement renoncé au Sony Alpha 3000 : l’écran externe était de trop mauvaise qualité (image qui tremble), et l’œilleton électronique une catastrophe (image bleutée). Nous l’avons échangé par un Sony NEX-5T, un pur délice !

MAJ 14/01/2015 : pour cette huitième année de photo, un huitième appareil est venu compléter notre collection : le Canon EOS 6D.

MAJ 24/02/2016 : pour cette neuvième année de photo, un neuvième appareil est venu compléter notre collection (la grande question : mais que nous prépare la 10e année ?) : l’Olympus OM-D E-M5 MARK II.

Pour poursuivre la lecture


59 commentaires

  1. Bonjour,

    Après huit mois de roadtrip en Amérique du sud, je reste sur un choix de deux appareils.
    Perso je suis parti avec un 650 D avec son zoom de base et mon leica.

    D’abord pour avoir un back up en cas de soucis, ensuite pour la vidéo avec le Canon. J’étais pas très vidéo et j’avoue que j’ai piqué au truc durant ce voyage.

    Après, le réflexe pour de la photo de rue, je suis pas fan…trop gros, trop visible, trop beaucoup de choses. C’est là que mon Leica prends le dessus sur tout ce qui existe sur le marché. Mais bon au vue des compacts qui existent aujourd’hui, il est dommage de s’en priver durant un voyage. Passe partout, ils savent faire pas ma de choses et le font bien.

    Ha oui, l’iphone 5 s’avère aussi un excellent compris photo/vidéo. Si je ne devais partir qu’avec un seul device, ce serait celui là (Iphone ou autre Smartphone hein, je ne suis pas sectaire :p).

    Dernier point que j’ajouterais à cet excellent article. Ne partez pas avec un matériel que vous ne connaissez pas 🙂

    Répondre
    • Bonjour Joselito,

      je te joins parfaitement sur l’idée de l’iPhone, malheureusement quant à avoir un appareil petit et discret, vu le prix, l’iPhone me semble être juste à l’opposé de la discrétion pour les quartiers « chauds ». Dommage car sinon je prendrais sans doute aussi cet unique appareil tellement portable et tellement capable de faire de belles photos simplement !

      Pour la vidéo, on n’a jamais vraiment pris le temps de regarder ça correctement, sans doute lors de prochains voyages (car comme tu le dis si bien, ne jamais partir avec du matériel qu’on ne maîtrise pas) !

      Répondre
  2. Juste une petite remarque (je peux pas m’empêcher ! ) : le décès du Sony DSC-H3 dans l’eau de mer aux Galapagos … Tu n’es pas innocent dans l’histoire !

    Mais non, monsieur veut traverser une crique à la nage pour aller voir ce qu’il y a derrière, et « aucun risque », on emballe l’appareil photo dans des sacs plastiques et tuperware et ça passera …
    Bon, ok, c’est passé à l’aller, mais malheureusement pas au retour ! Je te retiens … ! :p

    Répondre
  3. C’est drôle, je reviens à l’instant de chez le marchand 😉
    Pour le voyage, nous sommes passés en Full Frame (capteur plein format), c’est à dire un 5D Mark II car certes nous avions un peu de budget mais pas tant.
    5D Mark II 1250€ (Occasion) contre 1600€ le 6D (neuf), le 5D Mark II est de meilleure fabrication (moins fragile) d’où notre choix (et surtout Mark II car le III c’est tout de suite le double…) Notre chance c’est que l’appareil n’a que très peu servi 2000 DCL donc je vous conseille de regarder les occasions ça vaut le coup.
    Il sera assisté par un petit compact Sony pour les pénuries de batteries et les endroits un peu chauds 😉

    Répondre
    • Ah si ce n’était pas pour le poids et l’encombrement, j’aurais visé le Mark II aussi 😉

      Répondre
    • Le rapport Encombrement / Performance est tellement grand (ou petit je ne sais pas trop) que nous avons décidé d’investir un peu. Nous avions le 450D jusqu’à lors. Le poids est une autre histoire je te l’accorde, mais après 2-3 kg en moins (physiquement) on ne le sentira plus 😉 (enfin on espère… retour d’expérience d’ici peu…)

      Répondre
      • J’attends de tes nouvelles !

  4. Salut François,

    Un vrai casse-tête chinois ces appareils. Et quand tu es décidé sur le modèle il reste toujours le même problème : attendre le nouveau modèle ou acheter le vieux qui est déjà vieux le jour même de sa sortie tant ils les font évoluer au compte goutte et ils les renouvelles vite 🙂

    Entre mon frère et moi tu as deux pro reflex, surtout mon frère qui ne voulait surtout pas entendre parler de ces « jouer de compact ».

    Résultat, il est en train de revendre tous son matos reflex pour acheter probablement un Canon G1X qui pour un compact à un capteur quasi APS-C.

    Pour ma part, je pense au compact depuis longtemps, j’étais même à deux doigt d’acheter le G1X lorsqu’il est sorti, mais j’étais en voyage là où ils en sont toujours à la pellicule 🙂 Ensuite le temps et passé, j’arrivais trop proche de la fin alors j’ai laissé tomber.

    Aujourd’hui le prochain voyage n’est pas pour tout de suite donc j’ai encore un peu de temps pour réfléchir, mais une chose de sûr ce sera un compact. Soit un Canon S120 qui a bonne presse et qui n’est vraiment pas cher (si je suis trop hésitant et veut tester le compact avant de mettre le prix). Sinon le Sony RX100 (I ou II) semble faire l’unanimité parmi les compacts avec son gros capteur. Et pour finir j’aime le Fuji X20 qui est de loin le compact le plus ergonomique que j’ai eu en main avec un viseur utilisable et un zoom manuel, mais qui reste moins compact qu’un Sony ou Canon. Je ne pense pas qu’il tienne dans une poche. On parle déjà du X30 qui aurait un plus gros capteur semble t-il mais je n’ai pas bien suivi l’actu à vrai dire et tout cela en est encore au stade des rumeurs.

    Pourquoi ce passage au compact ? Trop encombrant, trop lourd, trop insupportable d’avoir sans cesse des taches sur le capteur (quand tu as gouté à la focal fixe, tu n’arrive plus à revenir au zoom !), et une envie de photos à la baisse qui ne me donne plus envie de me contraindre avec les inconvénients du reflex, ni d’y mettre le prix.

    En tous les cas, 20 000 photos, même en 7 ans, vous m’impressionnez. Il faudrait que je voyage 20 ans pour en faire autant !

    Répondre
    • Ah le Sony RX100 ! S’il était étanche, je le prendrais tout de suite ! Comme tu le dis, il semble faire l’unanimité, si ce n’est qu’apparemment, la version II ne vaut pas la différence de prix de la version I. Enfin, chacun son avis après, j’ai pas testé 🙂

      Répondre
    • C’est exactement ça Bertrand, pis quand tu sais pas qu’un nouveau modèle sortait, tu fulmines.
      Boh quand tu savais aussi, tu le regardes en grognant toujours un peu:)

      Répondre
  5. Perso je tourne à l’Iphone quand je ne veux pas galérer avec la bête… Sinon bah c’est la bête: Canon 550d avec objectifs 50mm, 10/24mm, 18/55mm et 55/250mm … Un peu chiant a tranporter mais ça permet de tirer des bons trucs

    Répondre
    • Pour avoir testé le 550D et comparé avec le 450D, quelle différence niveau qualité ! Pour ma part, tout dépend d’où et de comment on voyage, mais je me vois mal sortir un iPhone pour prendre une photo dans certains quartiers. Limite je pense que sortir le reflex est conseillé. 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *