Nara… Ce nom ne vous dit peut-être rien, mais vous en avez déjà certainement vu des photos, avec ses emblématiques daims au regard si doux. Lors de nos trois premiers voyages, nous avons toujours fait une escale à Nara, et j’espère pouvoir vous transmettre en mots et en photos la raison, au-delà  des lieux à visiter. Nara, c’est surtout un moment de détente, un contact à la nature tout en étant en ville et une très douce lumière pour envelopper le tout.

Visiter Nara en un jour

Je vous ai déjà un peu parlé de cette ville dans l’article sur les lieux à explorer depuis Kyoto. Seulement une quarantaine de kilomètres sépare les deux villes. Ce qui explique pourquoi la majorité des visiteurs vient de Kyoto visiter Nara en une journée. Lors de nos trois premiers voyages au Japon, nous y sommes allé·e·s à chaque fois. La première sans y rester la nuit, et les deux suivantes en nous posant davantage pour profiter des lieux et faire quelques expéditions dans la région. C’est d’ailleurs de là que nous sommes parti·e·s pour débuter notre roadtrip vers Wakayama lors de notre second voyage (retrouvez ici nos itinéraires au Japon).

Nara, une ville pleine d’histoire… et de temples

Nara n’est pas une ville comme les autres… et ce à plus d’un titre. Sur le plan historique, elle est une ancienne capitale du Japon (710 P.C. à 784 P.C.). Ce qui explique que cette ville soit si riche sur le plan culturel, avec de nombreux bâtiments, temples et jardins somptueux classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Nara est considérée comme un des berceaux de l’art, de l’artisanat, de la littérature et de la culture nippone.

Il existe beaucoup de temples à Nara et nous ne les avons pas tous visités. Je vous parlerai ici de ceux que nous avons vus. N’hésitez pas à demander une carte touristique de Nara à l’Office de Tourisme qui se trouve sur la place de la gare JR.

Todai-Ji est sans aucun doute le temple le plus connu et le plus visité de tous. Une grande foule s’y presse pour visiter son pavillon Daibutsu-den, une des plus grandes constructions en bois au monde. À l’intérieur nous attend le grand Bouddha de bronze. Du haut de ses 18 mètres et de ses 250 tonnes, il domine les voyageur·euse·s venu·e·s lui rendre hommage depuis près de 13 siècles. Pour les plus aventureux·ses (et agiles), trouvez le pilier troué dans lequel il faut réussir à se faufiler pour vous porter chance !

Japon, Nara, daim, temple, Kyoto
Bouddha géant dans le Daibutsu-den au Todai-Ji

Si Todai-ji est le plus visité, Kofuku-ji et sa pagode à cinq étages est souvent le premier à être vu pour les visiteur·euse·s en provenance de la gare.

Japon, Nara, daim, temple, Kyoto
Kofuku-ji

Lors de notre dernier séjour à Nara nous avons poussé la balade dans le parc un peu plus loin pour aller voir le sanctuaire Kasuga Taisha, surnommé le sanctuaire aux lanternes. C’est l’un des plus célèbres sanctuaires shinto du pays. J’ai beaucoup apprécié la balade ombragée, le calme retrouvé après la visite du Todai-ji et l’aura mystérieuse de toutes ces lanternes, particulièrement avec les lumières dorées de fin de journée. Une fois sur place, on peut avoir un premier aperçu des lieux depuis l’extérieur, mais la visite intérieure, comme pour le Todai-ji, est payante.

Japon, Kyoto, excursions, visites, jour, train, nara
Temple aux lanternes à Nara
Japon, Nara, daim, temple, Kyoto
Lanternes de Kasuga Taisha
En pratique, accès aux temples depuis la gare JR de Nara :

Suivre une des routes principales, Sanjo Dori et se diriger vers le parc de Nara.

  • Temple Kofuku-ji : 17 minutes à pied depuis la gare JR (et 5 minutes de la seconde gare, Kintetsu-Nara)
  • Temple Todai-ji : 16 minutes depuis Kofuku-ji, 30 minutes à pied depuis la gare JR ou 7 minutes en bus depuis la gare Kintetsu-Nara (arrêt de bus Daibutsuden-Kasuga-taisha-mae)
  • Kasuga Taisha : 20 minutes à pied depuis Todai-Ji ; 40 minutes à pied depuis la gare JR

Nara, un bain de daims !

Mais la principale attraction touristique, c’est le parc de Nara. S’étendant sur plus de 500 hectares, il est surnommé « le parc aux daims » ou « le parc aux cerfs ». Car, comme à Miyajima, ici, les daims sont rois ! Ils sont plus de 1.000 à marcher en totale liberté dans la ville, broutant tout au long de la journée, ne s’arrêtant que pour chaparder l’un ou l’autre biscuit aux touristes surpris·es par leur rapidité !

Japon, Nara, daim, temple, Kyoto
Douceur et harmonie avec la nature à Nara

Car ne vous fiez pas trop aux airs innocents du daim : tel le vélociraptor dans Jurassic Parc, il travaille en groupe pour attirer votre attention d’un côté tout en vous prenant par surprise par un autre ! D’ailleurs, un des spectacles les plus courants (et les plus amusants) est d’observer les visiteur·euse·s acheter des galettes pour ces adorables peluches sur pattes… et se faire prendre en embuscade. Je revois cette petite fille japonaise de 4-5 ans se mettant sur la pointe des pieds pour préserver son paquet de galettes de la gloutonnerie d’un daim, tout en se faisant encercler par d’autres daims arrivant dans son dos. Cernée, la voilà qui se met à courir et grimper littéralement sur son papa pour se mettre à l’abri, tout en ayant sacrifié son trésor de biscuits en chemin.

Tout comme les toriis et les bambous ont leur histoire et leur symbolique au Japon, les daims ont eu aussi un sens particulier pour les Japonais·ses. Pour les shintoïstes, ils sont les messagers des dieux. Rien que cela ! Pas étonnant qu’ils soient si bien traités tant à Nara qu’à Miyajima.

Japon, roadtrip, voyage, Kensai
Les daims paisibles de Nara
Japon, Nara, daim, temple, Kyoto
Donner à manger aux daims de Nara

Nara côté ville

Et enfin, Nara, ce n’est pas qu’un parc, des daims, des temples et des jardins. Nara, c’est aussi une ville, avec ses allées commerçantes et son quartier ancien : Naramachi. Avec ses anciennes maisons en bois datant du 19e siècle alignées le long de ruelles, elle abrite aujourd’hui de quoi satisfaire le·a voyageur·euse en recherche de souvenirs, d’un bon repas voire même d’un musée.

Et entre nature et ville, ne manquez pas l’étang Sarusawano-ike. Situé en contrebas du temple Kofukuji, il offre de très beaux jeux de reflets, particulièrement avec les lumières de fin de journée. Et avec un peu de chance, vous pourrez observer, en plus des oiseaux, l’une ou l’autre tortue.

Japon, Nara, daim, temple, Kyoto
Lumières de fin de journée à Nara
Japon, roadtrip, voyage, Kensai
Coucher de soleil à Nara
En pratique, accès à Naramachi depuis la gare principale de Nara : 10 minutes à pied depuis la gare de Nara (JR)

Nara : informations pratiques

Voici un résumé pratique ainsi que nos bonnes adresses pour préparer votre voyage à Nara.

Que voir à Nara ?

  • le parc de Nara et ses daims
  • les temples et sanctuaires, notamment : Todai-Ji, Kofuku-ji, Kasuga Taisha
  • les jardins comme celui d’Isui-en ou de Yoshikien (ce dernier étant gratuit pour les étrangers),
  • mais aussi le mont Wakakusa, pour admirer Nara de haut

De nombreuses expéditions sont également possibles depuis Nara. Par exemple vers le mystique Mont Koya ou le Mont Yoshino, réputé pour ses cerisiers en fleur.

Japon, Nara, daim, temple, Kyoto
Le jardin Yoshikien
Japon, Nara, daim, temple, Kyoto
Pavillon du Yoshikien Garden

Transport : comment se rendre à Nara ?

Trajet depuis Kyoto : train JR Rapid jusque la gare JR Nara (44 minutes)

Nos bonnes adresses à Nara

Dormir à Nara

Nous avons dormi à Nara dans deux établissements différents. Le premier se situe dans les hauteurs de la ville, dans un hôtel ryokan accolé au parc, et le second en plein centre. Deux expériences très différentes que nous recommandons selon vos besoins et envies.

Hotel Wellness Asukaji

Situé à côté du parc de Nara et à environ 1 km du Todaiji et de Kagusa-Taisha, cet hôtel 3 étoiles invite à se poser hors des zones fréquentées et de gouter à la sérénité de Nara. Il y a un arrêt de bus presque en face de l’hôtel qui permet de relier les deux gares de Nara ainsi que le centre-ville facilement. La première fois, nous avons fait le trajet à pied… et c’est un peu long (et ça monte pas mal sur la fin !).

L’hôtel possède des chambres spacieuses avec des lits classiques et une salle de bain privée ainsi qu’un bain public de source chaude. Il y a également un restaurant, mais nous ne l’avons pas testé. Enfin, l’hôtel possède un parking privé, pour celleux qui seraient en roadtrip au Japon comme nous l’étions lors de ce second voyage.

L’hôtel sur Booking et Agoda.

Hotel Fujita Nara

Nous avons passé deux nuits dans cet hôtel lors de notre troisième voyage au Japon. Il a l’avantage d’être situé en plein centre sur la rue principale qui relie la gare de Nara au parc. Cet hôtel est plus moderne que le précédent et cela se sent tant dans l’architecture que dans la décoration. Les chambres sont confortables. L’hôtel possède un restaurant, mais nous ne l’avons pas testé.

L’hôtel sur Booking et Agoda.

Nara, pause douceur près de Kyoto

Moi qui adore Kyoto pour la douceur qui se dégage de cette ville, avec ses ruelles désertes que l’on trouve au moindre tournant, ses temples et autres trésors qui l’entourent… J’adore Nara, également pour sa douceur, même si celle-ci s’exprime différemment.

Ici, on se sent zen. Voir les daims attendre aux feux pour traverser avec les Japonais·ses pas surpris·es de leur voisin à cornes, je trouve ça magique ! Tout comme ce grand parc qui offre un bon bol d’air et de nature tout en donnant l’impression de plonger dans un univers mystique d’anime

Japon, Nara, daim, temple, Kyoto
Plaisir de marcher à Nara


2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest