Un sac sur le dos
Amandine
Article non approprié pour les véganes

Depuis juillet 2017, Un sac sur le dos est 100% végane. Cet article a été publié avant cette date, et contient du contenu non-végane. Nous avons décidé qu'il représentait nos choix lors de sa publication, et n'en avons par conséquent pas modifié son contenu.


Voyager en Corse est une histoire sensationnelle ! Un coup de cœur qui se décline en expériences sensorielles. Éblouis, extasiés, rassasiés, bercés, touchés… La Corse a véritablement marqué nos 5 sens !

Premières impressions en Corse

Mon premier voyage en Corse m’a profondément marquée. Je n’avais alors que 15 ans. Plus encore que ses montagnes, ce sont ses fonds marins qui m’avaient séduite. Je m’étais juré d’y retourner un jour… Et 15 ans plus tard, je n’ai pu résister à l’appel du Salon des Blogueurs Voyage, qui a choisi Ajaccio pour sa seconde édition.

Sur les routes Corse

Voici mes premières impressions sur cette île de beauté, toujours aussi belle (voire plus encore !) que dans mes souvenirs…

La Corse : un voyage en 5 sens

  1. En prendre plein la vue

    Comment parler de la Corse sans parler de ses paysages ? Mer ou montagne, il y en a pour tous les goûts !

    Et comme une image vaut mieux qu’un long discours…

    Les îles Lavezzi : les Seychelles de Méditerranée
    Le charme pittoresque de la montagne en Costa Verde

    Plage de Palombaggia : ma préférée !

  2. Senteurs corsées

    Si la vue est le sens prédominant, ce n’est pourtant pas le seul à nous faire chavirer. Et loin de là !

    Le nez en l’air, je me sentais happée par les doux parfums de la flore Corse : les senteurs sucrées des pins, celles plus fleuries du pittosporum tobira…

    Des effluves de jasmin m’ont fait me sentir, le temps d’un instant, de retour en Sicile

  3. Corse en bouche

    La Corse, ça se mange !

    Charcuterie par-ci, charcuterie par-là… J’avoue, j’en ai fait une belle indigestion (c’est si bon !). Mais il n’y a pas que du saucisson : châtaignes et noisettes sont préparées à toutes les sauces… au grand désespoir de ma balance !

  4. Sur un air corse

    Les chants polyphoniques corses, une autre de nos belles découvertes de ce voyage. Une tradition, une transmission : depuis le 9e siècle, les Corses font résonner leur voix à travers le temps et l’espace.

    Ces hommes chantent et nous, nous voyageons…

    Découverte des chants polyphoniques corses

  5. Touchés !

    Les Corses ont une drôle de réputation. Fiers. Arrogants. Violents. Séparatistes.

    Mais nous n’avons vu que des gens passionnants, passionnés et chaleureux.

    Une poignée de main suffit. Nous sommes touchés !

    Amis corses, comme je comprends l’amour que vous portez à votre île de beauté ! Merci pour votre accueil et votre gentillesse. Votre île nous a séduits et, vous, vous nous avez conquis.

Une chose est sûre : nous reviendrons

J’ai encore beaucoup de choses à vous raconter sur la Corse !

, , , , , , , , , , ,

Commentaires

  1. Vivez l’aventure à contre sens 😉

    On ne peut qu’être d’accord avec vos impressions !!! La Corse, plus que notre curiosité, a éveillé nos sens et on espère vraiment y retourner pour pouvoir découvrir de la Corse plus que notre courte escale sensorielle à Ajaccio 😉 et on peut dire que vos quelques photos (il n’y en a pas assez), nous font saliver…

    • Merci Nico pour ton message 🙂
      J’ai bien rigolé pour le « il n’y a pas assez de photos » : c’est une guerre permanente entre François et moi ! Je voulais en rajouter 2-3 de plus, mais François a mis son droit de veto ! 😉

      Oui, la Corse nous a beaucoup plu ; cela faisait des années que j’insistais auprès de François pour qu’on y aille (mais monsieur est têtu !). Heureusement qu’il y a eu le Salon : non seulement on a pu découvrir un petit bout de la Corse en prolongeant notre séjour sur l’île de beauté… mais en plus il est d’accord pour y retourner ! 😀

  2. Je n’avais jamais mis les pieds en Corse avant de pacourir le GR20 et je dois dire que j’en suis repartie la bouche ouverte. C’est magnifique! On n’a vu « que » les montagnes du centre de l’île et Bonifaccio mais l’effet est bien là et j’aimerais beaucoup y retourner pour découvrir l’île Rousse et surtout les îles Lavezzi. Notre prochain but, la Corse en voilier 🙂

    • Ah Letizia ! Tu me fais envie avec le GR20 !
      À la base, si nous avons décidé de rester 12 jours de plus après le Salon, c’était pour découvrir (un bout du) GR20… mais, parait-il, ce n’est pas la saison idéale… Nous avons donc changé nos plans. Même si j’ai adoré ces deux semaines de roadtrip, je garde une petite frustration en pensant au GR20 : c’est vraiment quelque chose que j’aimerais faire un jour !

      La Corse en voilier, je pense que c’est un plan parfait, surtout si tu t’es déjà aventurée dans les hauteurs de l’île avec le GR20 : il parait que les plus belles plages ne sont pas accessibles par la route… Un projet qui me tenterait bien également 😉

      • 🙂 Ah je savais pas que vous aviez prévu d’en faire un bout… Si j’ose vous donner un petit conseil de « finisher », prenez plus de temps et faite le en entier, c’est une expérience de folie et vous risquez d’être déçus de vous arrêter ou de dire que vous n’avez fait « que la moitié ». C’est magnifique, il faut l’avouer mais c’est dur, il faut l’avouer aussi. Si jamais j’ai écrit un article « guide pratique » si vous tentez un jour cette expérience et je réponds également volontiers aux questions 🙂
        Pour le voilier, ma belle-maman a tenté l’expérience et ça semble absolument génial (à part pour le mal de terre). J’aimerais beaucoup pouvoir profiter des plages quand il n’y a encore personne et surtout voir les îles Lavezzi encore désertes. La Corse est une perle et ce n’est, pour une fois, pas trop loin de chez nous 😀

  3. Tout à fait d’accord avec toi!! C’est vraiment un voyage pour les sens et ça a été un coup de coeur aussi pour nous! C’est assez bouleversant quelque part, on a encore un peu de mal à ordonner nos idées, ça va être difficile de transmettre toutes ces émotions ressenties, beau boulot madame!

    • Merci Nathalie ! Quel peps dans tes messages : un concentré de bonne humeur 🙂 Toujours un plaisir de te lire 🙂

      Petit coup de coeur pour cette belle île… Je me suis dit l’autre jour, en écrivant : « heureusement que l’on est rentré du Yucatan directement en Corse : on aurait trop déprimé sinon ! » 😀 La beauté (et le climat !) de l’île ont atténué les effets « dépression de retour ». Une seule envie : y retourner et explorer plus l’intérieur des terres ainsi que la partie nord de l’île…

      Curieuse de lire vos retours également ^^

      • Merci! 🙂 Oui je te comprends, je retour a été un peu plus en douceur du coup en passant par la Corse. Nous aussi envie d’y retourner pour explorer cela plus en profondeur, on l’espère bientôt. On s’y croisera peut-être 😉

  4. Avec le temps qu’on a en Belgique, ces beaux paysages me donnent envie de faire un tour en Corse ! Moi, je veux absolument en savoir plus sur les plats régionaux ! On mange quoi en Corse (à part du saucisson) ?
    Laissez-vous bercer encore un peu dans les chants corses avec un groupe que j’espère vous faire découvrir: « I Muvrini », un groupe de musique corse. Vous m’en direz des nouvelles 😉

    • Julie !!! 😀 Merci pour ton message ! 🙂

      Toi qui aimes tant les îles, sûre que la Corse va te plaire !
      T’inquiètes, je publierai un article rien que sur la gastronomie 😉

      Les chants corses ont été une belle découverte : j’ai un peu dû tirer François pour qu’il vienne, mais une fois sur place, il était enchanté et très positivement surpris par la performance des chanteurs. « Mais c’est dingue, on croirait qu’il y a des instruments de musiques qui les accompagnent, alors qu’ils chantent seuls ! ». Il prépare même une vidéo « contemplative » sur fond de chant corse : à suivre 😉

      Je vais regarder de ce pas le groupe Muvrini, merci pour le conseil !

      • Un article sur la gastronomie, me voilà enchantée 😉 Je l’attends avec impatience 🙂 Alors,qu’avez-vous pensé des « I Muvrini »? Ca vous plaît? Hâte de voir la vidéo de François aussi pour me replonger dans cet univers!!!

  5. J’ai fait le GR20 à 20 ans (j’en ai presque 45 !) et c’est sur le GR que j’ai rencontré… mon mari ! Depuis, on y est retourné plusieurs fois avec les enfants, on découvre à chaque fois de nouveaux endroits, on y était encore en 20013, cet été, on voulait découvrir la côte atlantique espagnole, mais les 4 enfants ont tous réclamé la Corse ! On y emporte nos canoës, comme la dernière fois, ainsi, on peut partir d’une plage encombrée de monde, on longe la côte, on trouve une plaque rocheuse, une crique, avec quelques pins pour l’ombre, on a le pique-nique, les masques et tubas, on passe de super journées loin de la foule (pas le choix, on part en aout !). On est loin d’avoir tout vu, tellement à voir ! Et on n’a jamais eu le moindre problème avec les Corses… bonne continuation

    • Merci Marie pour ce beau retour d’expérience.
      Le GR20 reste un rêve pour nous (et une bonne excuse de retourner en Corse)… Un jour !

      Quelle superbe manière de voyager en Corse, avec vos canoës !
      Tout voir est un objectif illusoire… mais c’est une belle illusion 😉

      Bons futurs voyages en Corse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour récolter des informations de votre navigateur, et rendues anonymes, á des fins de statistiques via le service Google Analytics.