Un sac sur le dos
Amandine

Je suis maman. Coucher ces mots par écrit. Faire une pause. Les lire et les relire, encore.

Je. Suis. Maman.

Un mois plus tard…

Cela fait presque un mois maintenant, et pourtant l’émotion en écrivant cet article aujourd’hui est aussi forte qu’au premier jour. 

Incrédulité d’abord. Je suis maman !
Immense bonheur ensuite. Je suis maman !

Ce petit bout de chou sorti de mon ventre et posé directement sur moi. Cette petite boule d’amour qu’on aimait déjà tant avant même d’avoir pu le voir. Ce petit bonhomme dont on avait tellement rêvé et qui nous a déjà accompagnés dans de beaux voyages. Ce si petit bébé qui nous fait tomber en amour. 

Je regarde ses petites mains potelées, son petit nez retroussé, ses lèvres légèrement entrouvertes en un sourire divin, ses petits yeux plissés… et je fonds. Je savais que j’aimais ce bébé avant même sa naissance. Je savais que je l’aimerais encore plus fort une fois que je le tiendrais dans mes bras, même si cela me paraissait difficile d’aimer davantage. Et je me surprends à l’aimer encore plus. Mes premières semaines de maman se résument en une contemplation ininterrompue de mon ange tombé du ciel (et des nuits trop courtes !).

Manea, notre petit ange

Je le regarde… et je lui parle aussi. Beaucoup. Je lui raconte les voyages qu’il a faits alors qu’il était dans mon ventre. L’Antarctique, le Chili, la Polynésie, l’Espagne, la France, l’Irlande, l’Allemagne, le Japon. Je lui parle de ceux que nous ferons d’ici quelques mois. Je le berce devant l’énorme planisphère qui décore notre salon et lui dit à quel point le monde est grand et beau. 

On me dit que je vais en faire un parfait petit voyageur. Je ne sais pas qui sera mon fils d’ici quelques années. J’apprends à le connaitre chaque jour un peu plus. Je ne peux pas prédire quels seront ses gouts, ses passions ou ses aspirations. Ce que je souhaite lui transmettre, au-delà du gout du voyage, c’est la curiosité et l’envie de découverte. 

J’espère qu’il gardera ce regard intense dont il me gratifie entre deux siestes. Qu’il aura encore ce sourire rayonnant pour aborder le monde avec positivité, espoir et bienveillance. Et qu’il saura toujours qu’il peut compter sur son papa et moi. 

J’ai cet élan maternel de vouloir le protéger des dangers. Mais je ne souhaite pas le protéger de tout. Je me souviens de cette petite phrase, retenue d’un film dont j’ai oublié le nom, d’un parent qui souhaitait qu’il n’arrive rien à son enfant… Tiens, en tapant ces mots, j’ai l’impression que cela appartient à Marin, le papa de Nemo… Je ne souhaite pas qu’il n’arrive « rien » à mon bébé. Je souhaite qu’il lui arrive plein de choses ! Qu’il ait une vie riche en couleurs, une vie bien remplie, faites de découvertes, de partages, d’émotions, de rêves, d’essais et d’erreurs… Et je souhaite être à ses côtés pour le voir grandir, s’épanouir, s’affirmer, se développer, se construire… 

François me dit souvent que la grossesse a été longue à ses yeux :

Neuf mois d’attente pour voir la tête de son bébé, c’était vraiment un supplice ! Mais devoir attendre 5 ans, 10 ans, 20 ans… pour voir l’enfant, l’adolescent et l’adulte qu’il deviendra, c’est encore plus difficile ! 

Comme ton papa, j’ai hâte de voir qui tu deviendras avec le temps. Mais j’aime aussi t’avoir tout petit lové dans le creux de mes bras. Ne grandis pas trop vite mon bébé ! (Demande irréaliste… surtout quand on voit à quelle vitesse il gagne en poids et en centimètres !)

Je suis maman… mais pas seulement

Être maman, une nouvelle façon de me définir à côté de toutes les autres : je suis femme, je suis amante, je suis voyageuse, je suis psychologue, je suis chocolatovore, je suis yoga addict, je suis végane, je suis féministe, je suis celle qui pleure devant les films et les livres, je suis… Je suis plein de choses et être maman ne les efface pas. Cela ajoute une couleur à mon arc-en-ciel personnel. 

Et quoi, c’est fini les voyages maintenant que vous avez un bébé ? 

Une phrase déjà entendue quelques fois ces derniers mois. Non. Non, non et non. Avoir un enfant fait partie de la vie. Voyager fait partie de notre vie. Ce n’est pas une équation où un élément chasse le précédent, mais bien une recette de cuisine où chaque pièce s’ajoute comme autant d’épices pour enrichir la saveur du tout. 

J’ai adoré ma grossesse. J’ai beaucoup aimé voyager enceinte (d’ailleurs j’en parlerai dans un prochain article). Et je suis sure que j’aurai beaucoup de plaisir à voyager en famille. 

Et sur le blog, ça va parler écharpes de portage et couches ? 

Sur le blog, ça continuera à parler de nos coups de cœur aux quatre coins du monde, de nos découvertes, de nos conseils et retours d’expérience, de nos réflexions sur le voyage et la psychologie du voyage, de nos valeurs… Bref, de tout ce qui fait ce blog. Et, à nouveau, une nouvelle pièce au puzzle ne vient pas chasser les autres : oui, à l’occasion, je parlerai du voyage en famille, mais cela ne deviendra pas le cœur de ce blog. 

J’espère que vous prendrez toujours autant de plaisir à suivre nos aventures que nous en prenons à vous les partager ! Ces dernières semaines, je me suis coupée du monde pour admirer ma plus belle création, mais dans les semaines qui viennent, le rythme de publication va peu à peu reprendre sur le blog : j’ai encore tellement de choses à vous raconter sur nos derniers voyages… D’ici à ce que nous reprenions la route (plein de projets en tête, je vous en reparle quand ce sera un peu plus concret… Je peux déjà vous dire que 2019 promet d’être magnifique !).

Manea, bercé devant l’énorme planisphère

Pour ceux qui l’auraient loupée…

Nous avons réalisé ces derniers mois notre premier film : Une autre vie. Un projet très spécial, avec des scènes tournées aux quatre coins du monde au gré de nos voyages lors de ces 9 derniers mois… avec comme dénouement final, vous l’aurez deviné, l’arrivée de notre bébé. Et même si la fin vous a été dévoilée, le film vaut la peine d’être regardé !

, , , ,

Commentaires

  1. Toujours le même enthousiasme devant la découverte de la vie ici et là. Merci pour ces émotions, et encore toutes mes félicitations à vous-même et au papa.
    Bien à vous.

  2. Bonjour,
    FELICITATIONS
    Ce texte est magnifique.
    Je suis une fan de voyage, avec mon mari et le projet d’un bébé approche…
    Comment voyager avec un tout petit? a partir de quand? tellement de questions (surtout des autres: vous verrez quand vous aurez un enfant ça va vous passer l’envie de voyager hein!!! ». Moi ce n’est pas ma philosophie, voyager fait partie de moi, de nous et ce petit nous fera donc partit du voyage !
    Encore bravo,

    Hâte de vous lire pour nous combler avec vos récits, anecdotes et nous faire rêver à 3 maintenant 🙂

    Ps: jolie décoration à l’arrière plan ! ces adresses ???)
    Merci

    • Merci beaucoup 🙂
      Cela fait des années que ça me fait plaisir de lire des récits de voyage de famille, de voir que si, c’est possible de continuer à voyager avec une/des enfants… et je suis ravie si je peux moi aussi partager ce beau message !
      On compte partir pour un court voyage quand Manea aura 3 mois, et un voyage plus long et plus lointain pour ses 6 mois ^_^ On n’en dit pas trop maintenant, car on attend que ça se concrétise (pcq ça nous arrive de changer de plan de temps à autre… ! 😉 ).

  3. « On me dit que je vais en faire un parfait petit voyageur. Je ne sais pas qui sera mon fils d’ici quelques années. J’apprends à le connaitre chaque jour un peu plus. Je ne peux pas prédire quels seront ses gouts, ses passions ou ses aspirations. Ce que je souhaite lui transmettre, au-delà du gout du voyage, c’est la curiosité et l’envie de découverte. »

    Je ne sais pas qui sera mon fils…

    C’est tellement riche cette déclaration! C’est rempli de respect pour la personne entière qu’il deviendra. <3

    Il est si facile de projeter nos gouts et nos envies sur notre progéniture : J'aime voyager, ils seront de grands voyageurs. On est musiciens : ils apprendront à jouer un instrument. Je suis linguiste : ils s'intéresseront aux langues du monde, c'est merveilleux. Etc.
    Et bien qu'on puisse leur donner l'occasion de flirter avec toutes ces passions qui nous habitent, ils développeront leurs gouts particuliers. Certains seront effectivement avides de voyage; d'autres, pas plus que ça. Même chose pour toutes ces autres passions qui nous habitent.

    On a toutefois cette chance de pouvoir leur faire connaître de petites parties du monde différentes des nôtres et si cela ne se traduit pas par une envie insatiable de voyager plus tard, je suis convaincue que ça participera à la formation de leur personnalité et au développement de leur curiosité qui, elle, les mènera à bon port.

    • Merci Bianca pour ton gentil message <3

      Ton commentaire me rappelle une belle conversation que nous avons eu lors de votre passage à Bruxelles 🙂
      Et oui, leur faire découvrir le monde, avec tout ce que cela implique d'ouverture à l'autre, à de nouvelles façons de vivre, à une sensibilisation aussi écologique (notre belle terre à protéger), mais aussi de remise en question de son cadre de vie et de pensées... est, je pense, une grande richesse ! <3

  4. C’est la plus belle aventure de la vie… La donner. C’est une étape qui est belle lorsqu’elle est partagée entre plusieurs générations. Bravo à vous trois

  5. Merci Amandine pour ce doux partage de toutes les émotions et les questionnements qui s’esquissent lors de l’arrivée d’un petit ange dans le couple, et qui font écho à mon aventure de maman.
    « Je suis maman » ce sont des mots qui ont d’abord sonné étrangement dans mon oreille lors de la naissance de notre petite perle. Comme un rêve éveillé, comme un cadeau que la vie nous offrait, comme une chance inestimable. Et puis, petit à petit ce nouveau rôle, m’est apparu comme une évidence. Avec chaque jour de nouvelles découvertes, un émerveillement sans cesse renouvelé… et de nouvelles questions…
    Les voyages à trois, avec Manea, prendront une nouvelle saveur et donneront une nouvelle dimension à vos aventures à travers le monde. Ce petit bonhomme vous fera découvrir le monde avec ses yeux, les yeux d’un enfant.
    Je vous souhaite tout bonheur du monde en famille… et de meilleures nuits! 😀

    • Merci Mielle <3
      Heureuse de te lire et de lire que cela parle à ton expérience de maman ^^
      Oh que oui, ces mots sonnent étranges "je suis maman". Autant dire "mon bébé" m'a semblé naturel, autant dire "je suis ta maman" m'a vraiment marquée !
      J'adore, depuis des années, lire les récits de voyageurs en famille : je trouve ça toujours très beau, avec un regard positif sur le monde et la parentalité. un peu comme si ces récits véhiculaient le message implicite : "Non, la vie et les voyages ne s'arrêtent pas quand on devient parent" ! 😉 Et les photos de vous 3 en voyage (dont vos dernières vacances en camping) me donnent toujours envie de sourire 🙂
      Oui, je suis convaincue que voyager avec un petit bout t'amène à voir le monde avec un autre regard... nous le vivons déjà maintenant, lors de nos petites balades à 3 : tout semble si grand et si bruyant, c'est le vaste monde inconnu !
      Et merci pour les souhaits, on croise les doigts ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour récolter des informations de votre navigateur, et rendues anonymes, á des fins de statistiques via le service Google Analytics.