Si Belgrade sonne familier aux oreilles, étrangement le mot Serbie semble beaucoup plus mystérieux ! Vous avez été nombreux à vous montrer curieux sur les réseaux sociaux lors de notre séjour : une destination souvent oubliée des voyageurs qui suscite l’intérêt de l’attrait de la nouveauté. Voyager autrement, c’est aussi en Europe que cela se passe !

Le Beau Danube bleu

Arrivés à Belgrade la veille, nous quittons déjà la capitale pour explorer le pays (pour ceux qui l’ont manqué, le premier article dédié à Belgrade et à mes premières impressions en Serbie est à retrouver ici).

Belgrade, Serbie, Europe, Est
Maison traditionnelle serbe

À travers les routes grimpant le long des paysages vallonnés de Serbie, je découvre les couleurs et la nature de ce beau pays. Le vert devient la teinte dominante pour céder soudainement la place au bleu : bonjour Danube ! Fini la route, nous embarquons pour une petite croisière vers les Portes de Fer.

Un nom évocateur : les « Iron Gates » me lancent des images de Seigneur des Anneaux. Vais-je apercevoir de mes propres yeux l’Argonath, la Porte des Rois ?

Ce n’est pas sur la célèbre valse viennoise de Johann Strauss II que le Danube nous emporte, mais bien au son d’ABBA. Waterloo en pleine Serbie ? Encore du surréalisme à la Belge sans doute…

Une bière serbe à la main, les regards des passagers se perdent sur les hautes falaises qui nous étreignent davantage chaque seconde.

Živeli ! Santé ! À la vôtre !

Belgrade, Serbie, Europe, Est
Croisière sur le Danube

Avachis sur nos transats, la vie a des airs de croisière qui s’amuse. Et des airs de bout du monde… Les Portes de Fer nous bordent, avec à notre droite les Carpates de Roumanie des Balkans de Serbie sur quelque 135 km.

Tiens, on dirait ton ancien fond d’écran (le parc Yosemite aux USA), dis-je à François.

Les derniers rayons du soleil jouent avec les cimes, colorant les sapins accrochés sur des pentes vertigineuses. Entre les chants d’ABBA, les verres qui trinquent encore (et encore… Živeli !), une guide nous parle des lieux. Le Danube n’est pas un fleuve anodin. Fierté nationale, il fait partie de l’histoire du pays et de la région, et ce depuis l’Empire romain et même au-delà. Un fleuve puissant, fier et fort… À l’image des Serbes. Un fleuve aux reflets changeants et qui, au deuxième regard, a les airs d’un lac paisible et accueillant… Comme les Serbes.

En écoutant parler notre guide, on en oublierait que le ce deuxième plus grand fleuve d’Europe n’est pas (que) Serbe. Le long Danube traverse pas moins de dix pays : l’Allemagne, l’Autriche, la Slovaquie, la Hongrie, la Croatie, la Roumanie, la Bulgarie, la Moldavie, l’Ukraine… et, bien sûr, la Serbie. Et dans ses eaux baignent plusieurs capitales européennes : Vienne, Bratislava, Budapest… et, bien sûr, Belgrade. Long fleuve presque tranquille, le delta du Danube est protégé (réserve de biosphère) et déclaré patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le Danube ne se contente pas d’être l’un de plus longs fleuves, il est aussi l’un des plus profonds d’Europe et du monde, avec une profondeur record de 90 mètres. Et par endroit tellement large (jusqu’à 2 km) que l’on se dirait sur les rives d’un lac… Des chiffres et des chiffres plus tard, le regard étincelant de fierté (et quelques Živeli plus tard), nous retournons à notre port de départ, laissant derrière nous les célèbres Portes de fer.

Belgrade, Serbie, Europe, Est
Le Danube et les Portes de Fer

Une histoire d’empereurs et de conquêtes

Si l’histoire de la Serbie est surtout connue sur ces quelques derniers siècles, elle remonte néanmoins à beaucoup plus loin. Passionnés d’archéologie, nous nous sommes intéressés à l’histoire antique et préhistorique de la Serbie en visitant deux sites : Viminacium, une cité romaine, et Lepenski Vir.

Viminacium

J’y apprends entre autres que 16 empereurs romains sont nés sur le territoire actuel de la Serbie et que pas moins de 30.000 personnes, dont 5.600 soldats, vivaient dans la cité de Viminacium, ce qui fait d’elle une des plus grandes cités romaines de l’époque (et pourtant je n’en avais jamais entendu parler !). Visuellement, il ne reste pas grand-chose mis à part d’anciens bains, un amphithéâtre… et un mammouth !

Bon, d’accord, le mammouth n’a rien de romain ! Mais même s’il a été découvert après les restes romains, il était là bien avant eux (il y a un million d’année). Notre guide a la voix remplie d’émotion en nous présentant cette femelle mammouth : seuls environs 10 squelettes de mammouth au monde ont été retrouvés entier, ce qui fait d’elle une véritable star internationale !

Lepenski Vir

Pas de ruines romaines ici : Lepenski Vir nous ramène beaucoup plus loin dans l’histoire de l’homme (bon, pas jusqu’au mammouth non plus !) : c’est il y a 9.000 ans que des hommes ont décidé de se sédentariser sur les rives du fleuve, face à une grande montagne trapézoïdale qui les influença au point de déterminer la forme de leurs rudimentaires maisons. Ce site est absolument extraordinaire à l’échelle humaine… mais, même si le bâtiment abritant les vestiges est assez impressionnant, les pièces en elles-mêmes ne le sont pas pour des yeux non aguerris.

Belgrade, Serbie, Europe, Est
Lepenski Vir
 Plus d’informations sur ces sites

Site web de Viminacium Et si vous en avez l’occasion, je vous recommande de vous arrêter à son restaurant « style Rome antique » pour manger : une occasion de gouter une délicieuse cuisine dépaysante en voyageant dans le temps

Site web de Lepenski Vir

Ces deux sites ont surtout été l’occasion de donner des buts à nos pérégrinations à travers le territoire, une direction à nos explorations. Pour ceux qui ne sont pas passionnés par les vieilles pierres et histoires anciennes, ces sites auront un gout de « déjà vu ». Mais la nature autour est un plaisir pour les yeux, et les gens rencontrés sur les routes donnent tout leur sens à ces étapes.

Des paysages à explorer

Avant de partir, la Serbie m’évoquait de belles images de randonnée et de balade à vélo, dans les bois et le long du beau Danube… Ce voyage-ci aura été trop court que pour me permettre de me perdre dans ces paysages autant que je le souhaitais, mais il m’a donné le gout de connaitre davantage ces décors.

Notre trop courte randonnée dans le Parc National de Djerdap m’aura offert une magnifique vue sur le Danube et l’occasion de profiter des doux rayons du soleil en pleine nature.

Belgrade, Serbie, Europe, Est
Randonnée en Serbie

Et si nature et sport riment à vos oreilles (ou presque ?), je vous conseille une balade en kayak sur les rives de Belgrade : la nature en pleine capitale. Pour en savoir plus, jetez un œil à l’article sur Belgrade.

Bonnes adresses

J’ai déjà partagé quelques bonnes adresses à Belgrade dans le précédent article, il ne me reste qu’une « bonne adresse » à vous partager, mais elle est vraiment excellente !

Restaurant

Kapetan-Misin breg

Cet ethnorestaurant est une superbe adresse à ne pas manquer (pas loin de Lepenski Vir) : un cadre en pleine nature, avec une magnifique vue sur le Danube, un accueil familial, chaleureux et pittoresque, et des spécialités à gouter au son de la musique traditionnelle.

Adresse : à Donji Milanovac

La Serbie, un autre voyage

Difficile de résumer ce voyage en Serbie. Moi qui étais partie pour n’écrire qu’un seul article pour résumer mes découvertes et impressions de voyage, je me suis vite rendu compte qu’il m’en faudrait au moins deux, laissant une belle place à la belle Belgrade… Et comme ça encore, j’ai un sentiment d’inachevé. Sans doute à l’image de ce voyage, trop court. La sensation d’avoir touché du bout des doigts, gouté uniquement aux apéritifs… et laissé derrière moi toute une farandole de plats à découvrir. La Serbie était mon premier voyage en Europe de l’Est… et certainement pas le dernier !

Belgrade, Serbie, Europe, Est
Belgrade, ville vivante

6 commentaires

  1. Super ! Un pays dont on ne parle pas beaucoup, comme oublié des voyageurs. Vos photos sont superbes et donnent envie d’y aller. Merci !

    Répondre
    • Merci Michel ! Ravie que l’article te plaise ; je transmets le compliment pour les photos à François, ça lui fait toujours plaisir ! ^^

      Répondre
  2. C’est vrai que la Serbie est moins connue, plus intimiste que les pays voisins, mais en découvrant ces paysages et ton article, il est évident que cet intérêt moindre n’est en aucun cas mérité…

    Répondre
    • Merci pour ton message 🙂 Oui, un pays qui suscite pas mal de curiosité justement vu le manque de visibilité. Une destination qui ne vient que rarement à l’esprit des voyageurs, et pourtant il y a de quoi se dépayser et se faire plaisir côté nature 🙂

      Répondre
  3. La Serbie m’attire beaucoup beaucoup ! J’ai très envie d’y aller avant que ça devienne trop à la mode … c’est sûrement pour l’année prochaine !

    Répondre
    • Oui, c’est un pays encore peu touristique, et le tourisme se concentre surtout dans la capitale, en mode citytrip. De belles escapades en territoires inconnus en vue 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest