Un sac sur le dos
François

Vous vous êtes toujours demandé pourquoi vos photos de mer et de plage n’ont pas la même tête que celles des magazines ? Une des réponses possibles est la polarisation. Je vous explique comment utiliser l’outil pas trop cher et simple à manier qu’est le filtre circulaire polarisant.

Avec le filtre réglé au maximum

Qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un filtre à placer devant votre objectif. Il peut soit être vissé, soit fixé sur un portefiltre, soit encore tenu à la main devant l’objectif. La version dite « circulaire » permet, en tournant la bague du filtre, d’augmenter ou de diminuer l’effet du filtre polarisant. C’est la raison pour laquelle je vous conseille plus spécifiquement la version circulaire.

À quoi ça sert ?

Comme son nom l’indique, le filtre circulaire polarisant va filtrer certains types de rayons lumineux, ceux que nous appelons généralement reflets de lumière.

Je vous propose ci-dessous quelques exemples de photos prises au même endroit, sans grand intérêt photographique, mais qui permettent de mieux comprendre l’intérêt de ce filtre. Il s’agit d’une glissière interactive, n’hésitez pas à aller plus à droite où à gauche avec votre souris ou votre doigt.

À gauche se trouve à chaque fois la version sans filtre.

Commençons par le plus spectaculaire, le filtre qui retient un maximum les rayons polarisés :



Ensuite le filtre qui retient un minimum de rayons :



OK, c’est bien joli tout ça, mais dans la réalité, ce que nous voyons à ce moment-là, c’est quelle version des 3 ? Et bien en fait aucune des 3, j’ai réglé le filtre une dernière fois pour vous montrer au mieux ce que je voyais « en vrai ».



Dans quels cas utiliser un tel filtre ?

L’utilisation d’un filtre circulaire polarisant peut être intéressante pour bien des cas :

Pour ce dernier point je vous montre un nouvel exemple pris il y a quelques heures depuis la fenêtre de l’appartement :



On remarque bien qu’il serait nettement plus facile de voir le·a conducteur·trice avec le filtre que sans !

Les défauts du filtre circulaire polarisant

Le plus grand défaut, selon moi, est qu’il nécessite une bague de réglage, et que ça le rend de facto très peu pratique à utiliser avec un pare-soleil.

Ensuite, s’il se visse sur l’objectif, il en faut donc un par objectif, à moins d’avoir des objectifs avec le même diamètre extérieur, mais il vous faudra quand même le dévisser et le revisser à cause changement.

Autre soucis, il fait perdre un peu de lumière. C’est généralement pas trop embêtant pour de belles plages ensoleillées, mais si vous voulez vous convertir en paparazzi (ce que personnellement je n’approuve pas, mais en même temps, mon approbation, vous n’en avez pas besoin !), c’est une donnée à prendre en compte.

Enfin, sur des objectifs bombés, comme les ultras grand-angles, il est généralement impossible d’en visser un, la seule possibilité est de le tenir à la main !

Conculsion

Le filtre circulaire polarisant peut vous donner des résultats spectaculaires. Si vous photographiez souvent par ciel bleu, faites de la macro dans la nature, ou encore des photos comportant des plans d’eau en extérieur, je vous conseille vivement d’au moins tester un tel filtre. Ça reste un investissement, généralement ce genre de filtre s’achète entre 45 et 90 €.

Cet article est le premier d’une série sur des conseils photos que j’aimerais partager avec vous. Dites-moi dans les commentaires si vous avez aimé le concept et si vous aimeriez d’autres articles de ce genre, et quels sont les sujets que vous aimeriez me voir aborder (photo d’étoiles, pose longue…).

, ,

4 réponses à “Conseil photo : le filtre circulaire polarisant”

  1. Bonjour,
    C’est Frédy de l’île de la Réunion, je possède quelques filtres polarisants, que je me sers avec plaisir, cependant, j’ai aussi filtre Gris neutre ND 8 que je me sers rarement, dans la mesure ou il faut convertir la vitesse d’obturation, à la graduation du filtre et de l’effet qu’on veut avoir, alors je m’y perds. Y aurait_il un filtre ou une densité ou la conversion et le calcul sont rapides. J’ai un ND Variable: ND 2/400 que je me sers un peu en vidéo? N’y aurait il pas un filtre ND Variable de qualité qui permette de contrôler l’exposition en vidéo, afin de pouvoir dompter la lumière. j’ai aussi un filtre ND 2 avec porte filtre carré 100mm que j’ai acheté pour des couchers de soleil fabuleux aux Seychelles, et depuis que je suis rentré à la Réunion, pas d’utilisation, puisque sa gestion est assez complexe dans le temps dont on dispose.
    Merci à vous pour votre analyse.

    • Bonjour Frédy,

      merci pour ton retour d’expérience. Pour ma part je n’utilise de filtre ND que pour faire de la vidéo en extérieur, pas pour la prise de photo. Je sais qu’il existe des applications pour smartphone permettant de ne pas se balader avec une feuille de tableau de conversion, mais je n’en ai aucune à te conseiller. A creuser pour toi je pense 😉

  2. Il est super bien conçu, cet article ! Le truc de la glissière interactive me plait énormément : tes explications en deviennent limpides, du coup.
    Je ne dirais qu’une chose « encore ! » et aussi … merci tout plein !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour récolter des informations de votre navigateur, et rendues anonymes, á des fins de statistiques via le service Google Analytics.