Après une année sabbatique aux coins du monde, il est temps pour nous de combler nos lacunes et découvrir les beautés oubliées de notre belle Europe. Embarquement immédiat pour un citytrip à Lyon sous le signe de la gastronomie et du cinéma !

Premiers rayons du printemps

Petite échappée, weekend prolongé : cap sur Lyon pour notre premier citytrip de l’année. Un voyage que l’on a cru devoir annuler suite aux tragiques évènements du 22 mars à Bruxelles. Mais nous avons décidé de continuer à vivre, de continuer à aimer et de continuer à voyager. Car le monde est beau et plein de lieux à découvrir ! Et pour cela, pas besoin de partir loin : le dépaysement n’est parfois qu’à quelques heures de train.

Ce long weekend à Lyon nous aura offert une palette complète en découvertes tout comme en météo : nous aurons profité des dernières pluies de l’hiver et des premiers rayons du printemps. Nous avons aimé les balades le nez en l’air, sillonnant les ruelles du Vieux Lyon, ou longeant les berges du Rhône et de la Saône sous les chaudes lumières de fin de journée.

Lyon a été une bouffée d’air frais, un parfum de vacances avant l’heure : son ciel bleu, ses maisons colorées aux volets tons pastel, ses boulots aux premiers bourgeons, ses terrasses agitées à l’heure de l’apéro… Mais deux découvertes nous ont particulièrement marqués : celle Lyon comme mère patrie du cinéma et celle de Lyon comme capitale gastronomique.

Lyon, citytrip, France, voyage
Vue sur Lyon

Lyon : découverte gourmande

La réputation de la gastronomie lyonnaise était arrivée jusqu’à nos oreilles, suscitant l’intérêt de nos esprits gourmands (et de l’estomac insatiable de François). Capitale gastronomique, elle est particulièrement reconnue pour ses « bouchons ».

Les bouchons de Lyon

Les bouchons sont des restaurants typiques de Lyon, servant une cuisine traditionnelle utilisant avec savoir-faire les produits locaux, dans une ambiance typique et un cadre historique… le tout avec un accueil chaleureux ! Que demander de plus ?

Il existe plus d’une vingtaine de restaurants regroupés sous ce label à Lyon. Nous en avons testé plusieurs et vous partageons nos bonnes adresses à la fin de l’article.

Dans nos assiettes, on trouve des plats aux consonances sophistiquées et traditionnelles tout à la fois :

Terrine aux foies de volaille, Coq au vin, Gras double à la lyonnaise, Quenelle de brochet, Salade de boudin noir, Gratin de macaronis au saint Marcellin, Terrine de pot-au-feu au foie gras, Daube de joues de bœuf, Pâté en croute au foie gras et ris de veau, Rognon de veau rôti entier en cocotte façon grand-mère…

Que du léger et du diététique… ou presque !

Lyon, citytrip, France, voyage
Œuf poché (bouchon Daniel & Denise)

Lyon : découverte lumineuse

Lyon, ville Lumière, mère patrie du cinéma ! C’est ici que les frères Lumières ont inventé le cinématographe et enregistré les tout premiers films. Un musée pour les passionnés de cinéma, bien sûr, mais aussi pour les amateurs de technique photo et vidéo, les amoureux de belles images et les nostalgiques de la belle époque.

Lumière !

On connait bien sûr cette fameuse scène des ouvrières et ouvriers quittant l’usine en fin de journée, ou encore celle du train semblant jaillir de l’écran et qui provoqua bien des émotions à ses premiers spectateurs… Mais le cinéma des frères Lumières, c’est bien plus que cela !

C’est avec émotion que j’ai visionné le film diffusé à l’étage de la maison familiale : « Lumière ! », qui reprend quelques 114 films restaurés des frères Lumière (et de leurs émissaires partis filmer aux quatre coins du monde). On y suit la progression chronologique de leur travail cinématographique, devinant leurs tâtonnements et découvertes.

Le montage est extrêmement bien réalisé et les commentaires audios permettent d’avoir accès à ces vestiges d’une autre époque : appréhender ces images comme témoignages d’un temps passé, figeant sur la pellicule tant les décors que les techniques et approches d’un cinéma d’un autre temps.

On découvre à travers l’œuvre deux frères possèdent un regard profondément humain sur le monde, leur volonté de partager ces petites perles du quotidien, et celle de mettre en valeur la France au travail… mais aussi la France qui s’amuse, nous rappelant que ces frères étaient aussi de jeunes hommes aimant s’amuser et aimant profondément la vie.

Je retiens de ce film quelques belles images :

les premiers pas de la fille d’un des frères Lumière, immortalisant les premiers pas de tous les jeunes enfants ;
les enfants sautant dans la mer, baignés par une lumière de fin de journée ;
une danseuse américaine faisant voler des tissus tout autour d’elle, dans des mouvements aériens envoutants : l’image de sa robe a été colorisée en postproduction, jouant sur les changements de couleur au rythme des mouvements du tissu. Cette scène très poétique m’a fait retourner en enfance, me faisant penser à la séquence finale de la Belle au Bois Dormant, avec la robe d’Aurore oscillant éternellement entre le bleu et le rose, au gré des fantaisies de ses tantes les fées…

À côté de l’ancienne demeure familiale de la famille Lumière, on peut également visiter le Hangar du Premier Film, classé monument historique et transformé en salle de cinéma accueillant des rétrospectives et soirées spéciales de cinéma. La boucle est bouclée !

En pratique

Adresse : 25 rue du Premier-Film place Ambroise Courtois 69008 Lyon 8e

Accès : Métro Ligne D : arrêt Montplaisir – Lumière

Horaire : du mardi au dimanche de 10 h à 18 h 30

Tarif : 6,50 € – gratuit pour les détenteurs de la Lyon City Card

Site web : Institut Lumière

Cinéma, maquette et effets spéciaux

Mais le musée Lumière n’est pas le seul musée dédié au cinéma à Lyon. Nous avons été visiter également le Musée Miniature & Cinéma, et pour notre plus grand plaisir nous avons découvert que l’exhibition temporaire hébergeait des maquettes de Wes Anderson, cinéaste de talent que j’aime beaucoup, particulièrement pour le film « The Grand Budapest Hotel » (exposition temporaire terminée le 31/05/2016). Si vous ne le connaissez pas, je vous invite à découvrir ce film via cette vidéo du Fossoyeur de film.

Ce musée est une ode au cinéma « à l’ancienne », avant l’ère du « tout numérique ». Les collections sont réparties sur cinq niveaux, avec près de 2.000 m² d’exposition. La moitié de cette superficie est dédiée au cinéma des années 60 à nos jours avec plus de 300 pièces authentiques : décors, costumes, maquettes, masques, prothèses, faux animaux, animatroniques, robots et monstres en tous genres… Comme on pénètre dans l’entre secrète d’un magicien, la visite de ce musée nous introduit dans l’univers qui se cache de l’autre côté de l’écran, afin de percer les mystères des effets spéciaux du cinéma.

J’ai particulièrement aimé me retrouver face à la mythique statue d’Indiana Jones (celle qu’il remplace par un sac de sable au début du film « Les Aventuriers de l’arche perdue »), à certains masques de Star Wars (avec tous ces extraterrestres de la scène du bar avec l’orchestre), à l’authentique tricératops de Jurassic Parc ou encore face à la mythique et vivante Reine Alien qui devrait donner des cauchemars à la nouvelle génération d’enfants qui visitera le musée !

La partie du musée dédiée aux scènes en miniature regroupe quant à elle plus de 100 reproductions hyper réalistes des espaces de vie quotidienne d’hier et d’aujourd’hui : une autre façon de visiter Lyon en retrouvant certains de ses lieux emblématiques.

Lyon, citytrip, France, voyage
Fondateur du Musée Miniature et Cinéma (@Dan Ohlmann)
 En pratique

Adresse : 60 Rue Saint-Jean, 69005 Lyon

Accès : Métro Ligne D : arrêt Vieux-Lyon

Horaire : ouvert tous les jours de 10 h à 18 h 30 (et le weekend jusque 19 h)

Prix : 9 € – gratuit pour les détenteurs de la Lyon City Card

Site web : Musée Miniature & Cinéma

Nos bonnes adresses

Trois jours me semblent être un bon timing pour une première découverte de Lyon. Bien sûr, il y a beaucoup à voir dans la ville en tant que telle, mais aussi dans ses environs : les plus curieux pourront y rester une semaine sans tourner en rond !

Logement

Mama Shelter

Nous avons logé à l’hôtel Mama Shelter à Lyon, un hôtel qui nous paraissait mettre en avant un désign et une orientation très jeune et nomade digital (iMac comme télévision, ambiance loft avec décoration minimaliste et moderne). Si on a été un peu déçus par la simplicité du décor, l’accueil aimable, les lits confortables, le buffet petit déjeuner et la connexion WiFi parfaite ont remonté le niveau !

Adresse : 13 Rue Domer, 69007 Lyon
Site web : Mama Shelter

Restaurant

Daniel & Denise

Notre « bouchon » préféré de Lyon ! Trois restaurants bouchons « Daniel & Denise » existent : nous avons été à celui situé dans le Vieux-Lyon. Le cadre est très agréable et typique, avec une décoration à l’ancienne, une ambiance familiale. On s’y sent directement bien avec un accueil chaleureux et de serveurs aux petits soins. Nous avons pris le menu du chef, suivant les recommandations avisées des serveurs, et nous ne l’avons pas regretté : une belle façon de découvrir des spécialités lyonnaises… et de se régaler !

Le chef, Joseph Viola, récompensé par le prix de meilleur ouvrier de France et le Bib Gourmand de Michelin (qui répertorie les restaurants dans lesquels on peut s’offrir un menu de qualité pour 37 euros maximum) nous a concocté un menu que nous ne sommes pas près d’oublier :

Cervelle de Canut (fromage blanc avec échalotes, aneth, huile d’olive servis sur une tranche de pain) ; Pâté en croute de foie gras de canard et de ris de veau de lait ; Œuf poché en meurette à la bourguignonne (un pur délice), quenelle de brochet à la lyonnaise, sauce Nantua ; et enfin ile flottante ou tarte matin à la praline de Saint-Genix (juste parfait !).

Adresse : 36 rue Tramassac, 69005 Lyon (dans le Vieux-Lyon)
Site web : Daniel & Denise – Saint-Jean

Transport

Pour se rendre à Lyon : en train

Pour nous rendre de Bruxelles à Lyon, nous avons voyagé avec Voyages SNCF : un train direct (ce que nous apprécions beaucoup !) pour un trajet d’un peu moins de 4 h. Nous avons voyagé en 1e classe à l’aller et en 2e pour le retour, histoire de varier les plaisirs : si vous en avez l’occasion, je vous recommande la première classe pour le confort et la largeur de ses fauteuils.

Site web : Voyages SNCF

Pour se déplacer dans Lyon : City Pass

Nous avons opté pour le « City Pass » et ne l’avons pas regretté. Nous aimons découvrir une ville à pied, mais ayant choisi un logement un peu décentré, prendre le métro pour découvrir les différents quartiers de Lyon a été une très bonne option. En plus, prendre les transports en commun à Lyon fait aussi partie de la découverte de la ville : entre son métro à crémaillère pour arriver au sommet de Croix Rousse ou son téléférique pour joindre le sommet de Fourrière, il y a de quoi faire pour les amoureux de transports rétro ou différents !

Ce pass donne également accès gratuitement aux musées de la ville et permet d’obtenir des réductions sur de nombreuses activités dans la ville.

Plus d’informations sur Lyon sur le site de promotion touristique de la ville : OnlyLyon

Lyon, citytrip, France, voyage
Funiculaire de Fourvière (Lyon)
Lyon, citytrip, France, voyage
Basilique Notre-Dame de Fourvière

Lyon, une échappée de l’espace (et du) temps

Avec ce citytrip à Lyon, nous avons pu échapper à l’hiver persistent de notre plat pays, retrouver la joie de températures un peu plus clémentes et passer le cap du printemps dans une ambiance du sud, une ambiance de vacances.

Comme cela fait du bien de marcher dans des rues pavées, de déboucher au hasard sur des monuments à l’architecture imposante ou de tomber amoureux de façades colorées habillées de volets bleutés !

Un citytrip pour une échappée géographique et temporelle, un petit gout d’avance sur l’été…

Lyon, citytrip, France, voyage
Ruelle pavée de Lyon

Déjà voyagé à Lyon ? Partagez-nous vos conseils !

6 commentaires

    • Une très belle ville 😉 Très heureux d’y avoir pris les premiers rayons de l’été !

      Répondre
  1. Dommage qu’on ait pas pu vous y retrouver, mais apparemment vous avez su vous occuper sans nous 😀
    Bises

    Répondre
    • Oui, très dommage !!! Tant de blogueurs voyageurs qui habitent à Lyon et dans les environs, et nous n’en avons vu aucun ! Une prochaine fois j’espère 😉

      Répondre
  2. Un autre moyen top pur découvrir la ville : le Vélo’v ! Un super plan !!!
    Il faut revenir pour tester !

    Répondre
    • Bonjour Del, merci pour ce complément d’information : on prend note pour une prochaine fois ! 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest