Si le nom « Arashiyama » ne vous dit rien, la célèbre forêt de bambous de Kyoto, elle, doit certainement vous parler. Cette bambouseraie du nord-ouest de Kyoto attire de nombreux voyageurs et un des lieux emblématiques de Kyoto, au même titre que le palais d’or ou que Fushimi Inari. Mais si la plupart des voyageurs connaissent les images verdoyantes de l’allée de bambous, peu connaissent tous les lieux intéressants à visiter aux alentours, comme Iwatayama, la montagne aux singes.

La bambouseraie d’Arashiyama

Autant commencer par le plus connu, celui qui motive les voyageurs à quitter le centre de la belle Kyoto pour un bain de nature. Enfin, disons un petit bain, la bambouseraie ne s’étendant que sur 500 m. Marcher au pied de ces bambous géants est grisant, et voir le soleil filtrer entre les feuilles aériennes est véritablement magique… Mais quel monde ! Nous y sommes allés deux fois, la première en fin de journée et la seconde en milieu de matinée… et cette dernière fois, nous avons eu du mal à marcher tant la foule était dense.

Malgré tout, cela reste un très beau lieu ! Si nous y retournons, nous irons en début de journée, capter les premiers rayons du soleil avec le minimum de monde sur place.

Japon, voyage, Arashiyama, Kyoto, bambou, singe, macaque, Iwatayama
La forêt de bambou de Kyoto
Japon, voyage, Arashiyama, Kyoto, bambou, singe, macaque, Iwatayama
La célèbre bambouseraie d’Arashiyama

Marcher sur ce sentier, c’est aussi se connecter aux valeurs japonaises. L’importance culturelle portée à la nature, le symbole incarné par le bambou. Car le bambou, c’est la force. Capable de repousser les mauvais esprits, ce n’est pas pour rien si on en retrouve souvent près des temples et lieux sacrés.

Accolé à la bambouseraie se trouve l’un des cinq grands temples de Kyoto : le Tenryu-ji, inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité à l’UNESCO. Une balade (payante : 500 ¥) très agréable qui vient prolonger l’envie de nature, remplaçant les hauts bambous par un adorable jardin japonais.

Japon, voyage, Arashiyama, Kyoto, bambou, singe, macaque, Iwatayama
Ambiance douce façon animé dans les jardins du Tenryu-ji
Japon, voyage, Arashiyama, Kyoto, bambou, singe, macaque, Iwatayama
Temple Tenryu-ji
Japon, voyage, Arashiyama, Kyoto, bambou, singe, macaque, Iwatayama
Dans le jardin du temple Tenryu-ji

Iwatayama, la montagne aux singes

Petite montagne de l’autre côté du joli pont Togetsukyo depuis la bambouseraie, Iwatayama est un parc naturel habité par une centaine de macaques. Vivant principalement sur la plateforme, il faut gravir la (petite) montagne pour mériter cette rencontre !

L’accès à la montagne est payant (550 ¥, avec une petite consigne de bagages disponible) et est ouvert de 9 h à 17 h. Un sentier balisé nous mène au sommet en une vingtaine de minutes. Une fois en haut, les singes marchent, grimpent, jouent et s’épouillent en une totale liberté qui fait plaisir à voir. Habitués à la présence des touristes, ils traversent le plateau sans se soucier de leurs appareils photo.

Japon, voyage, Arashiyama, Kyoto, bambou, singe, macaque, Iwatayama
La montagne aux singes du haut de ses 160 mètres

Néanmoins, ils restent des animaux sauvages. Quelques règles sont donc d’usage. On évite de les gêner et de les regarder dans les yeux, pour ne pas les provoquer. En dehors de ces quelques précautions, il n’y a aucun danger à les regarder, même d’assez prêts, et même avec de jeunes enfants. Et on ne donne à manger que depuis le bâtiment central : les singes attrapent la nourriture depuis dehors, à travers les barreaux. Ici, ce sont les humains qui sont en cage !

J’ai été très agréablement surprise par cette promenade ! Tout le monde parle sans cesse de la forêt de bambou, qui du coup m’a un peu déçue, mais peu de voyageurs parlent de cette montagne. Or voir ces singes évoluer paisiblement et librement sur le plateau de cette montagne, en pleine nature tout ayant une belle vue sur la ville, cela un côté totalement surréaliste. Et j’ai adoré voir les bébés singes s’agripper tendrement aux poils de leur mère, ou jouer et grimper avec agilité.

Japon, voyage, Arashiyama, Kyoto, bambou, singe, macaque, Iwatayama
Bébé macaque trop mignon
Japon, voyage, Arashiyama, Kyoto, bambou, singe, macaque, Iwatayama
Macaque sur le toit
Japon, voyage, Arashiyama, Kyoto, bambou, singe, macaque, Iwatayama
Nourrir les singes
Japon, voyage, Arashiyama, Kyoto, bambou, singe, macaque, Iwatayama
Mente religieuse au pied d’Iwatayama
Japon, voyage, Arashiyama, Kyoto, bambou, singe, macaque, Iwatayama
Macaque au sommet de la montagne d’Iwatayama
Japon, voyage, Arashiyama, Kyoto, bambou, singe, macaque, Iwatayama
Séance d’épouillage en douceur
Japon, voyage, Arashiyama, Kyoto, bambou, singe, macaque, Iwatayama
Macaque regardant passer les visiteurs d’un air absent
Japon, voyage, Arashiyama, Kyoto, bambou, singe, macaque, Iwatayama
Macaque au mont Iwata

En pratique

Comment aller à Arashiyama ?

Quartier : Arashiyama, Sagano

Trajet depuis Kyoto : ligne JR Sagano jusque la gare Saga-Arashiyama (15 minutes)

Depuis la gare, les différents lieux d’intérêt sont fléchés, c’est très facile de s’orienter.

Que voir à Arashiyama ?

  • la bambouseraie
  • le temple Tenryu-ji
  • le pont Togetsukyo
  • le mont Iwata surnommé « la montagne aux singes ».
  • 
Okochi Sanso, un jardin d’une villa de star
  • Daikaku-Ji, un complexe de temples bouddhistes Shingon
  • Adashino Nenbutsu-Ji, temple bouddhiste aux 8000 statues
Japon, voyage, Arashiyama, Kyoto, bambou, singe, macaque, Iwatayama
Le long de la rivière Hozu
Japon, voyage, Arashiyama, Kyoto, bambou, singe, macaque, Iwatayama
La rivière Hozu
Japon, voyage, Arashiyama, Kyoto, bambou, singe, macaque, Iwatayama
Le long de la rivière Hozu

Nos bonnes adresses à Arashiyama

Nous avons mangé près du pont Togetsukyo au restaurant Seisyuan : de délicieux plats végétariens et véganes à base de légumes de la région, et le meilleur risotto aux champignons et tofu de notre vie !

L’autre Kyoto : forêt de bambou et montagne aux singes

Kyoto, ce n’est pas que le Gion, le temple d’or ou Fushimi Inari. Kyoto, c’est aussi une nature ressourçante et variée, depuis la forêt de bambou à la montagne aux singes. Arashiyama vaut le détour : n’hésitez pas à prévoir une bonne demi-journée pour flâner dans la bambouseraie avant l’arrivée des touristes et poursuivre par une petite ascension récompensée par des dizaines de macaques joueurs.

Japon, voyage, Arashiyama, Kyoto, bambou, singe, macaque, Iwatayama
Se promener dans les jardins japonais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest