C’est vendredi, alors pour bien finir la semaine, je vous propose un article un peu WTF !

Pour avoir passé le nouvel an 2012 avec des amis à Amsterdam, je dois avouer que je ne suis même plus surpris par l’ouverture de ce musée de la prostitution

Coffee shop
Coffee shop

Amsterdam fait partie de ces villes « décalées » où règne une ambiance très particulière. Les passants fument de l’herbe de manière décomplexée, tout en arpentant le Red District (Quartier Rouge) où prostituées se coiffent et saluent les enfants qui passent dans la rue sans que cela ne choque personne. Bien sûr Amsterdam ne se limite pas aux Coffees Shop, à la prostitution et aux Sex Shops, il y aussi le musée de cire Madame Tussaud, le musée d’Anne Frank, le musée Van Gogh, le musée de la torture (!)… Mais disons que c’est ce qu’il y a de plus marquant la première fois que l’on y met les pieds.

Découvrir l’autre côté de la vitrine

L’idée de ce nouveau musée, le Red Light Secrets, au-delà du côté historique pur, est de mettre en situation le visiteur. Non, on en vous demandera pas de vous prostituer, je vous rassure ! Mais vous pourrez vous trouver de l’autre côté de la fenêtre, voir les passants passer entre votre vitrine et le canal, assis sur une chaise haute.

Red district
Red district

On y découvre la mode des prostituées au fil du temps, les sextoys, les lubrifiants, les préservatifs… L’immersion est totale et on y apprend des choses surprenantes : saviez-vous par exemple que deux jumelles détiennent le record d’années de métier ? A l’âge de 70 ans, elles cumulent un total de plus de 100 ans de prostitution !

Se rendre à Amsterdam

En avion, en train, en bus, en voiture, voire même pour les téméraires, à vélo !

Une petite astuce pour ceux qui s’y rendent en voiture, il existe des parkings extérieurs à la ville, moins chers qu’en ville, qui comprennent les billets aller/retour en tram.

Se loger

Amsterdam est une ville où il fait bon passer un petit weekend ou plus.

Bien sûr les classiques sont là : hôtels, auberges de jeunesses… Au nouvel an 2012, nous avions opté pour un hôtel hors de la ville, question de budget (nous étions 6). A refaire, aujourd’hui nous opterions pour une location de courte durée d’un appartement (Housetrip pour n’en citer qu’un). Cela nous serait revenu moins cher que l’hôtel et nous n’aurions pas perdu temps et argent en déplacement en voiture !

Alors, tentés par la visite ?  Risquez-vous d’y trouver une nouvelle vocation ?

10 commentaires

  1. Musée du capitalisme à Namur et celui de la prostitution à Amsterdam… Il n’y a pas à dire, le concept culturel du musée est en train de changer 🙂

    Répondre
  2. Moi qui ne suis pas du tout « musée d’art », je dois reconnaître que l’idée que le concept de musée s’étende me plait assez… Et puis un musée sur la prostitution à Amsterdam, c’est plutôt cohérent je trouve…

    Répondre
  3. Salut François,
    chouette sujet je trouve,
    j’aurais aimé que tu développes un peu plus.
    S’il parait logique de trouver un tel musée à Amsterdam – je suis même surpris qu’il vienne d’ouvrir – J’ai un peu peur que le thème soit traité à la légère, à la rigolade. Il y a de quoi toucher les amateurs de voyages dans le temps dont nous sommes, après tout il s’agit bien du plus vieux métier du monde.

    Répondre
    • Hello Sirhom,

      je ne suis pas encore allé visiter le musée, c’est la raison pour laquelle je n’ai pas pu/voulu développer plus le sujet. Par contre je ne suis pas d’accord avec toi pour le plus vieux métier du monde : pour payer une prostituée faut une contrepartie, par exemple un bête qu’un chasseur aurait tué. Donc le chasseur arrive avant la prostituée dans la liste des plus vieux métiers du monde 😀

      Répondre
    • Merci pour ta réponse François:)
      ça me rappelles un docu animalier que j’ai vu y’a des années.
      Un gros bonobo mâle broutait sa branche d’eucalyptus – disons que c’était de l’eucalyptus – quand débarque une femelle intéressée par son repas. No way, t’en toucheras pas une feuille, lui fait comprendre le mâle. Le femelle se montre alors très câline et se couche sur le dos. Lui se met en devoir de répondre à ses avances. Le mâle tout à sa besogne, la femelle s’empare de la branche et la grignote tranquillement.
      Mettons-nous d’accord, le premier métier du monde, c’est cueilleur d’eucalyptus:)

      Répondre
      • Allez on est d’accord 😉

  4. Bonjour François,
    Merci pour la nouvelle, j’avoue que ça m’a fait sourire quand j’ai lu l’article dans le tram en allant au boulot ce matin!
    Par contre je demande à voir… Je suis allée quelques fois à Amsterdam et certes j’adore cette ville mais je trouve qu’ils vont un peu loin parfois avec leurs attrapes touristes. Par exemple le musée de la Torture que tu cite dans l’article est très décevant (pas bien fichu et cher pour ce que c’est) et ceux du sexe et du cannabis n’ont pas grand intérêt non plus.. Après je comprends que c’est un peu la marque de fabrique de la ville de faire dans la provoc. J’espère qu’ils ont fait un peu plus d’efforts pour ce nouvel arrivant !

    Répondre
    • Bonjour Gala,

      pour ce qui est des 3 musées que tu cites, je dois t’avouer que je n’ai pas osé payer pour aller les voir, ça avait l’air assez attrape-touriste comme tu dis.

      Mais d’un autre côté, je pense que notre vision est biaisée par exemple pour le musée de la torture : cela fait partie de notre histoire et nous avons déjà vu ce genre de choses dans les visites scolaires de musées ou autres … Mais ce n’est pas le cas des non-européens qui viennent à Amsterdam, peut-être ce musée leur est-il destiné ?

      Répondre
  5. J’aime bien les jumelles, mais bon 70 ans de prostitution à elles deux… ça fait quand même beaucoup !

    Très sympa en tout cas comme découverte et un endroit bien insolite

    Répondre
  6. Amsterdam… nous avons passé 3 jours dans cette ville. Elle est tellement décontracte et hors du temps.
    On pourrait s’y habiller n’importe comment et y faire n’importe quoi que cela ne choquerait personne.
    J’aime cette ambiance et l’idée que personne ne juge personne.
    Il y a tellement de chose à voir et à faire qui sortent de nos habitudes de français. Même le décors dépayse. Ah la Hollande, qu’est ce que c’est beau!

    Même si l’ambiance du week-end change… Nous sommes restés du jeudi au samedi matin et le vendredi soir l’ambiance de la ville a changé. On entendait parler anglais à tous les coins de rue, et on y croisait des gens clairement venu pour la défonce pas forcément « à la cool ». Je trouve cela un peu malsain, mais cela fait parti du jeu d’Amsterdam.

    Au delà de cet aspect, sexe et drogue, nous avons voulu visiter un musée avant de partir. Nous avons choisi la Maison d’Anne Franck. Comme on l’a écrit dans notre article, nous avons été déçus par la côté business qui tourne autour de ce drame. Même si cela reste intéressant à visiter, si vous avez lu le Journal d’Anne Franck, vous n’apprendrez pas grand chose de plus. Mis à part voir la maison telle qu’elle est mais… vide. Seule la bibliothèque est encore là! Enfin ce n’est que mon avis. 🙂

    Flâner dans la ville est super agréable, regarder tous les coins de rue et traverser tous les canaux.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest